Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

L1 : PSG, OL, Monaco... Il n'y a pas qu'à l'OM où les salaires posent problème

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/04/2020 à 15h56
Taille du texte: Email Imprimer

Face à la crise sanitaire liée au coronavirus, les clubs de Ligue 1 s'apprêtent à perdre beaucoup d'argent, notamment en l'absence de droits TV. Une baisse des salaires a donc été demandée aux joueurs, mais sans grande réussite jusqu'ici.

L1 : PSG, OL, Monaco... Il n'y a pas qu'à l'OM où les salaires posent problème
Baisse des salaires, même combat pour les présidents !

Le FC Barcelone, le Real Madrid, la Juventus Turin, le Bayern Munich ou encore Manchester United… Au sein de ces mastodontes européens, les joueurs ont récemment accepté une baisse de leur salaire afin d'aider les clubs à faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus. En Ligue 1, l'Olympique de Marseille fait beaucoup parler, l'effectif étant pour l'instant réticent (lire l'article), mais il ne s'agit pas d'un cas isolé dans l'Hexagone. Loin de là…

Un accord a pourtant été signé avec l'UNFP, le syndicat des joueurs professionnel, pour reporter les salaires durant la suspension des compétitions, mais celui-ci n'est pas obligatoire. Pour résumer : ceux qui avaient pris l'habitude de nous régaler à chaque week-end sont en position de force face à leur direction. De nombreux clubs ont donc misé sur le chômage partiel mais, même dans ces conditions, ils peinent à s'y retrouver financièrement.

À Paris, les joueurs veulent des garanties

Actuellement, les négociations se poursuivent entre les présidents et l'UNFP. Selon L'Équipe, le dossier a même été pris en main par le cabinet du Premier Ministre ! Mais le problème reste le même : sans matchs, il n'y a pas de droits TV, et sans droits TV, les clubs perdent leur principale source de revenus, d'autant plus que les autres ont également été affectées par la crise. Dès lors, une solution s'impose pour les clubs français dans l'immédiat : négocier directement avec les joueurs.

Du côté du Paris Saint-Germain, L'Équipe met en avant ce lundi la «lenteur des négociations» entre la direction et les cadres pour une baisse de salaire de 20 à 30%. Pour quelle raison ? Le groupe attend de savoir s'il s'agit d'une baisse temporaire ou si le manque à gagner sera compensé lorsque la compétition reprendra. Et la destination des économies réalisées intéresse également les hommes de Thomas Tuchel…

Refus catégorique des Monégasques !

Pour caricaturer : leurs efforts serviront-ils à venir en aide à des oeuvres caritatives, ou à certains employés du club qui se trouvent dans la difficulté ? À Monaco, deuxième masse salariale de L1 qui a également d'énormes traites à honorer en raison de récents mercatos (très) couteux, le problème est différent : les joueurs ont tout simplement refusé les deux dernières propositions du vice-président Oleg Petrov, et les négociations se trouvent actuellement «dans l'impasse» selon L'Équipe.

L'Olympique Lyonnais se frotte également à cet épineux problème. Le président Jean-Michel Aulas a donc personnellement écrit à ses joueurs pour des baisses allant de 25 à 70% en fonction des revenus. Mais ni lui, ni le directeur sportif Juninho, ni le DG adjoint Vincent Ponsot n'ont réussi à convaincre les partenaires d'Anthony Lopes, lesquels se sont récemment réunis en visioconférence. Ces derniers souhaiteraient «reporter» leur salaire, comme le prévoit l'accord négocié avec l'UNFP. Mais pour l'instant, aucune avancée à signaler… Encore une fois, le foot français a du retard.

Comprenez-vous l'attitude des joueurs ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire»…







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB