Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Coronavirus : un buteur serbe prend cher pour non-respect du confinement

Par Youcef Touaitia - Actu Générale, Mise en ligne: le 06/04/2020 à 09h23
Taille du texte: Email Imprimer

Rentré en Serbie en raison de l'épidémie de coronavirus, Aleksandar Prijovic a été arrêté pour non-respect du confinement. Conséquence, l'attaquant d'Al Ittihad a été durement condamné et pourrait voir son contrat être rompu suite à cette affaire.

Coronavirus : un buteur serbe prend cher pour non-respect du confinement
Prijovic a été condamné par les autorités serbes.

«Il y en a un qui se trouve dans un hôtel et un autre dans son appartement. Si l'un des deux quitte son logement, il sera arrêté. Je crois que les deux regrettent ce qu'ils ont fait, mais je leur ferai comprendre que la vie de leurs concitoyens est plus importante que leurs millions.»

Le mois dernier, le président de la République de Serbie, Aleksandar Vucic, a mis un sérieux coup de pression à Luka Jovic et Nikola Ninkovic, aperçus dans les rues de Belgrade malgré les règles de confinement imposées en raison de l'épidémie de coronavirus. Des paroles qui ne sont visiblement pas arrivées aux oreilles d'Aleksander Prijovic (29 ans).

Trois mois d'assignation à résidence

En effet, l'attaquant d'Al Ittihad a été rattrapé par la patrouille. Interpellé par les autorités, la semaine passée, le natif de Saint-Gall (Suisse) n'a pas bénéficié de la même clémence que ses deux compatriotes, puisqu'il a été condamné à une assignation à résidence pour les trois prochains mois !

«Prijovic a été arrêté en même temps que plusieurs autres personnes et ils ont été convoqués au bureau du procureur. Ils ont violé le couvre-feu en prenant un verre dans le hall du restaurant d'un hôtel de Belgrade après l'heure limite de 17 heures et il y avait plus de cinq personnes présentes au total» , a assuré le directeur de la police nationale, Vladimir Rebic, pour RTS.

Un contrat rompu ?

Les conséquences pour Prijovic, qui s'est excusé publiquement, pourraient être très lourdes. Et pour cause, le joueur formé à Parme va manquer la reprise de l'entraînement avec le club saoudien. La formation basée à Djeddah, qui a forcément mal pris la nouvelle, pourrait décider de rompre son contrat, qui court jusqu'en juin 2023, pour faute grave. Et ainsi le priver des 18 millions d'euros prévus dans son bail...

Comprenez-vous la sanction infligée à Prijovic ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB