Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Dembélé offre l'Emirates Cup à Lyon ! - Débrief et NOTES des joueurs (Arsenal 1-2 OL)

Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 28/07/2019 à 18h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Longtemps dominé, l'Olympique Lyonnais s'est finalement imposé face à Arsenal (2-1) lors de l'Emirates Cup, ce dimanche. Dembélé a réalisé une entrée déterminante avec un doublé.

Dembélé offre l'Emirates Cup à Lyon ! - Débrief et NOTES des joueurs (Arsenal 1-2 OL)
Les Lyonnais fêtent leur succès

Après deux défaites contre le Servette Genève (1-2) et le Genoa (3-4), l'Olympique Lyonnais s'offre sa première victoire dans cette préparation estivale. Un succès de prestige face à Arsenal (2-1), à l'Emirates Stadium, ce dimanche. Tout n'a pas été parfait, loin de là, mais Dembélé a été déterminant en marquant un doublé en seconde période pour offrir sa première Emirates Cup à l'OL.

Lyon à la rue en première période

Face à un adversaire en avance dans sa préparation, l'OL a rapidement affiché un déficit physique, mais aussi technique. Avec un effectif peu modifié, les Gunners ont développé un jeu plus huilé face à des Lyonnais à la recherche de repères avec leurs recrues estivales et un système du nouvel entraîneur Sylvinho à assimiler. On a donc assisté à une domination sans partage d'Arsenal en première période avec la première mèche allumée par Lacazette sur une frappe non cadrée.

La sortie de l'ancien Lyonnais à la 12e minute, sur un petit pépin physique, ne perturbait pas les hommes d'Unai Emery, dangereux à plusieurs reprises sur le but lyonnais. Lopes a longtemps maintenu son équipe à flot, avec quatre parades face à Willock et Mkhitaryan, mais le gardien lyonnais a finalement cédé sur une reprise d'Aubameyang (1-0, 36e). Une ouverture du score totalement logique au vu de la différence de niveau entre les deux équipes au cours de la première période.

Dembélé renverse Arsenal

Les entrées d'Aouar, Dembélé et Tousart à la pause faisaient beaucoup de bien à l'OL. Les Gones retrouvaient des automatismes et mettaient enfin de l'agressivité dans les duels. Un regain de forme concrétisé par l'égalisation de Dembélé sur un centre de Depay (1-1, 67e). L'avant-centre lyonnais donnait même l'avantage à Lyon juste après un but refusé à Martinelli (1-2, 75e). Quelle entrée de l'international Espoirs !

Malgré quelques situations chaudes sur le but lyonnais en fin de match, avec notamment un poteau d'Aubameyang, Lyon tenait bon jusqu'au bout. Les Gones ont encore du travail dans le jeu, mais cette victoire va faire du bien au moral. Elle confirme aussi qu'il faudra compter sur Dembélé cette saison à la pointe de l'attaque lyonnaise.

La note du match : 5/10

En première période, il n'y a eu qu'une seule équipe sur le terrain. Arsenal a proposé de belles séquences et aurait pu marquer plus de buts sans un Lopes vigilant. Lyon a haussé son niveau de jeu dans le second acte et s'est montré hyper réaliste pour renverser les Gunners. Techniquement et physiquement, on sent tout de même que les deux équipes sont encore en pleine préparation.

Les buts :

- Trouvé par Maitland-Niles sur le côté droit de la surface, Mkhitaryan centre fort devant le but sur Aubameyang, dont la reprise laisse Lopes sans réaction (1-0, 36e).

- Servi côté gauche, Depay élimine Maitland-Niles pour centrer devant le but. Dembélé reprend victorieusement le ballon d'une tête piquée (1-1, 67e).

- Sur une contre-attaque, Aouar lance Dembélé plein axe dans le dos de la défense londonienne. L'attaquant lyonnais ajuste Leno d'un plat du pied droit (1-2, 75e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Moussa Dembélé (8/10)

Quelle entrée de l'avant-centre lyonnais ! Lancé à la pause par Sylvinho, l'international Espoirs a fait preuve d'une précision chirurgicale pour marquer un doublé sur ses deux premières occasions. Ultra-efficace et très précieux pour tenir le ballon devant, il offre la victoire à Lyon.

ARSENAL :

Bernd Leno (5) : le gardien allemand a pendant longtemps rien eu à faire dans cette rencontre, mais il s'incline deux fois face à Dembélé. Il n'est pas décisif...

Ainsley Maitland-Niles (5) : très en vue sur son côté droit en première période, il est à l'avant-dernière passe sur l'ouverture du score d'Arsenal. Longtemps solide derrière, il est finalement fautif sur l'égalisation lyonnaise en laissant trop d'espace à Depay pour centrer. Remplacé à la 76e par Carl Jenkinson (non noté).

Calum Chambers (5,5) : le défenseur d'Arsenal a réalisé un match très sérieux derrière. Il n'a pas laissé d'espace à Depay en première période et il a été très bon dans l'anticipation. Il est tout de même fautif aussi sur le premier but de Dembélé en lâchant le marquage sur l'attaquant lyonnais. Remplacé à la 70e par Shkodran Mustafi (non noté).

Sokratis Papastathopoulos (5) : le défenseur central a fait le job derrière. Emoussé physiquement en fin de match, il est pris de vitesse sur l'action du second but de Dembélé.

Nacho Monreal (6) : rigoureux défensivement et présent devant pour délivrer des centres dangereux, le latéral gauche espagnol rend une bonne copie. Remplacé à la 86e par Zech Medley (non noté).

Joe Willock (7) : quelle activité ! Le milieu offensif d'Arsenal a été dans presque tous les bons coups. Techniquement, il a fait des misères à la défense lyonnaise. Remplacé à la 70e par Dani Ceballos (non noté), qui faisait ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs.

Mattéo Guendouzi (7) : un régal ! Alors qu'il avait repris l'entraînement depuis 48h seulement, le milieu français est tout de suite entré dans son match en imposant sa loi dans l'entrejeu. Précieux à la récupération et capable d'annihiler le premier pressing sur ses prises de balle, il a été excellent. Sa sortie à la pause a d'ailleurs coincidé avec la baisse de régime des Gunners. Remplacé à la 46e par Eddie Nketiah (5), qui a été intéressant dans sa capacité d'élimination mais manque un but à bout portant et perd un duel avec le gardien adverse.

Granit Xhaka (5,5) : le milieu suisse a réalisé un match sobre. Il a mis un peu de temps à régler la mire, puis il est entré dans son match avec quelques passes qui ont cassé les lignes.

Henrik Mkhitaryan (6) : très disponible en première période et précieux par son jeu en une touche de balle, il délivre une passe décisive à Aubameyang. Remplacé à la 70e par Gabriel Martinelli (non noté).

Alexandre Lacazette (non noté) : l'ancien Lyonnais n'est pas resté très longtemps sur la pelouse face à son ancienne équipe, puisqu'il est sorti avant le quart d'heure de jeu suite à une petite alerte à la cheville. Il avait eu le temps de décocher une frappe à côté. Remplacé à la 12e par Reiss Nelson (6,5), qui a été un poison pour la défense lyonnaise. Il est remplacé à la 76e par Tyreece John-Jules (non noté).

Pierre-Emerick Aubameyang (6,5) : l'attaquant gabonais pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score pour Arsenal. Derrière, il a été dangereux sur une frappe captée en deux temps par Racioppi et un coup franc juste à côté du cadre. Remplacé à la 86e par Robbie Burton (non noté).

LYON :

Anthony Lopes (6,5) : le gardien lyonnais a tenu la baraque derrière en réalisant quatre parades décisives, avant de craquer sur une reprise de Mkhitaryan. Remplacé à la 46e par Anthony Racioppi (5), qui stoppe un tir d'Aubameyang et remporte un duel face à Nketiah. A noter aussi une sortie moyenne en fin de match devant Aubameyang, qui trouve le poteau juste derrière.

Léo Dubois (4) : on a senti que l'international français manquait de temps de jeu. Il a rapidement pris le bouillon sur son côté droit face à Willock et aux montées de Monreal. Remplacé à la 76e par Kenny Tete (non noté).

Mapou Yanga-Mbiwa (3) : brouillon dans les relances, en retard sur ses adversaires et battu par Aubameyang sur l'ouverture du score, le défenseur central lyonnais n'a pas montré grand-chose de rassurant. Ce n'est pas comme ça que l'OL lui redonnera sa chance... Remplacé à la 60e par Joachim Andersen (non noté), qui a dégagé beaucoup d'assurance pour son premier match sous les couleurs lyonnaises.

Jason Denayer (5) : sans être exceptionnel, le Belge a été le défenseur lyonnais le moins en difficulté derrière. Un match sobre globalement.

Fernando Marçal (3) : à l'instar de Dubois, le latéral gauche a eu énormément de mal à verrouiller son couloir. Le but d'Aubameyang vient de son côté. Remplacé à la 60e par Rafael (non noté).

Jean Lucas (4) : la recrue brésilienne a eu énormément de mal à peser dans l'entrejeu. Il a été dépassé dans la construction et à la récupération. On notera tout de même une bonne tentative sur une frappe lointaine, mais peu dangereuse pour Leno. Remplacé à la 46e par Houssem Aouar (6,5), dont l'entrée a fait beaucoup de bien à l'OL. Il offre une passe décisive à Dembélé sur le second but lyonnais.

Thiago Mendes (6) : l'ancien Lillois a été l'un des seuls à afficher un niveau correct en première période. Dans son rôle de sentinelle, il a souvent sauvé les siens en coupant les passes en direction de sa surface.

Pape Cheikh Diop (4) : le milieu hispano-sénégalais n'a pas existé dans cette partie. Il a manqué d'agressivité dans les duels et a affiché des lacunes techniques dans la construction. Décevant... Remplacé à la 46e par Lucas Tousart (6), qui avait envie de se montrer et n'a pas hésité à mettre de l'impact dans les duels.

Bertrand Traoré (4) : d'abord absent des débats, le Burkinabé n'a pas montré grand-chose en première période. Il a été un peu plus en vue après la pause, sans être flamboyant. Remplacé à la 76e par Boubacar Fonana (non noté).

Memphis Depay (6) : souvent isolé en première période, le Néerlandais a été l'un des seuls à pouvoir faire des différences sur ses prises de balle. Auteur de la première frappe cadrée de l'OL peu avant l'heure de jeu, il délivre ensuite une passe décisive à Dembélé sur l'égalisation.

Amine Gouiri (4) : titulaire surprise alors que Terrier était annoncé dans le onze au départ, le jeune attaquant n'a pas su saisir sa chance. Peu inspiré et peu dangereux, il n'a pas pesé devant. Remplacé à la 46e par Moussa Dembélé (8). Lire le commentaire ci-dessus.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
Arsenal 1-2 Lyon (mi-tps : 1-0) / Emirates Cup - Match amical
Stade : Emirates Stadium (Angleterre)

Buts : Aubameyang (36e) pour ARSENAL - Dembélé (67e, 75e) pour LYON

Arsenal : Leno - Maitland-Niles (Jenkinson, 76e), Chambers (Mustafi, 70e), Sokratis, Monreal (Medley, 86e) - Willock (Ceballos, 70e), Guendouzi (Nketiah, 46e), Xhaka, Mkhitaryan (Martinelli, 70e) - Lacazette (Nelson, 12e puis John-Jules, 76e), Aubameyang (Burton, 86e).

Lyon : Lopes (Racioppi, 46e) - Dubois (Tete, 76e), Yanga-Mbiwa (Andersen, 60e), Denayer, Marçal (Rafael, 60e) - Lucas (Aouar, 46e), Thiago Mendes, Diop (Tousart, 46e) - Traoré (Fofana, 76e), Depay, Gouiri (Dembélé, 46e).

Aubameyang avait donné l'avantage à Arsenal (1-0, 36e).

Dembélé fête son égalisation (1-1, 67e)

Dembélé inscrit son deuxième but décisif (1-2, 75e)

Lacazette est vite sorti sur blessure (12e)

Les Lyonnais avec leur trophée







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB