Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 27e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 04/03/2007 à 23h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les trois premiers : Lyon, Lens et Lille sont à l'honneur, tout comme Sedan et Nantes, les deux derniers ! Des joueurs de ces clubs sont présents, entre autres, dans notre vingt-septième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette vingt-septième journée a vu Lyon l'emporter à St-Etienne. Lens a consolidé sa deuxième place en s'imposant à Marseille. Sochaux s'est fait surprendre à domicile par Nantes et Toulouse a concédé le nul à Valenciennes. C'est donc Lille, large vainqueur de Troyes, qui est désormais troisième. Bordeaux-Monaco, Lorient-Nice et Nancy-Le Mans se sont soldés par des matches nuls. Auxerre a battu Rennes. Sedan, en l'emportant face au PSG, s'est donné des raisons d'espérer et a placé son adversaire du soir en position de relégable… Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la vingt-septième journée de L1.

Équipe type de la vingt-septième journée :

Remplaçants

12. Henrique (Bordeaux)
13. Dominique Arribagé (Toulouse)
14. N'Dri Romaric (Le Mans)
15. Kim Källström (Lyon)
16. Rudy Mater (Valenciennes)
17. Aruna Dindane (Lens)
18. Fabien Barthez (Nantes)

En détails...

Nicolas Douchez (26 ans, Toulouse)

«Il a été exceptionnel» a dit de lui le Valenciennois Mater. Pour preuve, ce dernier a cru voir sa frappe rêvée terminer sa course en pleine lucarne avant qu'elle ne soit éclipsée par une claquette presque irréelle… Auparavant, comme en apesanteur, le gardien toulousain avait sorti deux parades stratosphériques consécutives à deux têtes adverses. «Je suis content d'avoir vécu ce genre de match» s'est-il exclamé. Grâce à lui, les Toulousains ont toujours des espérances européennes.

Anthony Réveillère (27 ans, Lyon)

Appliqué et vif, il n'a rien laissé à Feindounou contre qui il a remporté un maximum de duels. De par son implication offensive, il a contribué à maintenir les Stéphanois dans leur camp dès l'entame du match. L'écart fait, il a sereinement géré l'avance de son équipe en assurant ses relances. A l'image de ses coéquipiers, il a retrouvé des jambes et le niveau attendu d'un prétendant aux plus hautes destinées. Il confirme et précise : «la confiance ? Mais elle n'est jamais partie. Simplement, avec cette victoire, ça nous en donne encore plus en vue du match très important qui nous attend contre Rome.»

Alaeddine Yahia (25 ans, Sedan)

Son retour semble avoir mis fin à l'inconstance de la défense ardennaise. Comme à Rennes, il a régné dans les airs pour gagner un grand nombre de ses duels. Grâce à son placement, il a visiblement rassuré les siens sur leur capacité à maintenir leur avance. Depuis lors, Sedan accumule les points et revient plus que jamais dans la course au maintien. Il est en tout cas et à nouveau dans l'esprit et entre les pieds de tous ses coéquipiers.

Adama Coulibaly (26 ans, Lens)

A l'image de son compère Hilton complétant la charnière, il a dominé ses adversaires directs. Attaché avant tout à gagner ses duels, il s'est principalement distingué dans le jeu aérien face à Cissé et Pagis. Sans fioriture mais avec le travail bien accompli dans chaque geste défensif, il a tenu sans sourciller sous les derniers assauts marseillais. Avec maîtrise, les Lensois ont remporté une victoire cruciale dans leur quête d'une place en Ligue des Champions.

Grégory Tafforeau (30 ans, Lille)

Le capitaine des Dogues a imposé sa volonté en accumulant les efforts à bon escient. Il a gagné presque tous ses duels avant de se montrer à son avantage dans l'utilisation du ballon avec une belle qualité dans la relance et dans ses centres. Avec la voix et les gestes de son meneur, la balade lilloise au coeur de Troyens désarçonnés a rassuré les Nordistes en prévision du siège de Manchester United qui reste à renverser…

Stéphane Dumont (24 ans, Lille)

Enfin débarrassé de ses ennuis physiques, il a montré que le LOSC pouvait à nouveau bel et bien compter sur lui. Double buteur, il s'est délassé de sa position défensive pour se montrer prolifique. Il d'abord réalisé une rareté en reprenant puissamment de volée et du gauche un centre dévié de Keita (18e). Puis il s'est trouvé à point nommé à la réception d'une centre en retrait d'Odemwingie pour marquer de près et de l'intérieur du gauche (46e). «On a senti un groupe vraiment solidaire» , a-t-il témoigné. Avec lui, cet apanage reconnu aux Lillois semblent idéalement revenus pour une fin de saison palpitante…

Tiago Mendes (25 ans, Lyon)

De retour après avoir souffert d'un mal de dos, d'un coup de patte génialement lobé il a coupé le souffle à toute la défense stéphanoise pour inscrire le but du 0-2 (37e). L'haleine retrouvée, il a joué de sa technique pour rendre les Stéphanois à leurs seules intentions. Le derby s'est joué à sens unique alors que, malheureusement, les fumigènes ont volé de toutes parts… Reste que la vraie étincelle sur le terrain est bien venue de la formidable inspiration du Lusitanien.

Abdulkader Keita (25 ans, Lille)

Quand il prend feu, c'est l'adversaire qui se consume à la vitesse de ses accélérations et de ses exploits. Après un dribble pour déborder il a ouvert la marque d'une frappe puissante au premier poteau en surprenant Le Crom (15e). Dans le coup du deuxième et du quatrième but, entre-temps, il a inscrit son doublé après un contrôle poitrine enchaîné d'une reprise de volée du gauche de toute beauté suite à une passe lobée de Makoun (34e). Sous des ovations revigorantes, il pouvait alors laisser sa carte de visite aux Troyens après l'heure de jeu en prévision d'un déplacement mancunien autrement plus délicat…

Nicolas Maurice-Belay (21 ans, Sedan)

Sa qualité technique s'est parfaitement mariée avec celle de Belhadj. Et c'est tout naturellement de son côté et par son intermédiaire que sont venus les deux buts sedanais. En premier lieu, il a centré pour la tête de Pujol et le but contre son camp de Landreau. Puis il s'est offert un festival de dribbles ponctué d'une frappe repoussée par le gardien parisien avant de récupérer le ballon et de le centrer pour Boutabout et le but du 2-0. Au final, la vitrine parisienne n'a pu cacher son manque d'animation alors que les Sangliers n'ont jamais été aussi ardents à montrer leur solidarité pour conquérir un nouveau bail en L1.

Dimitri Payet (19 ans, Nantes)

C'est visiblement avec ses jeunes formés au club que Nantes peut être en passe de se sortir de la zone rouge. Son dernier et plus beau fleuron a confirmé cette impression pour tenter d'ancrer cette évidence supposée en L1. Par son jeu en mouvement et la vivacité de ses visées, il a réalisé deux différences essentielles. Un but empreint du sceau de la classe suite à deux crochets intérieurs suivis d'une puissante frappe que Richert n'a pu détourner des poings (23e). Puis une passe décisive en profondeur pour Keseru déclenchée dans le tempo idéal. Deux actes majeurs pour une symphonie nantaise au plus haut niveau qui est encore loin d'être inachevée...

Ireneusz Jelen (25 ans, Auxerre)

Il n'est entré qu'à la mi-temps mais son allant a changé le cours du match. Etonnamment remplaçant, sa vivacité et sa vitesses naturelles ont alors d'autant plus troublé l'arrière-garde rennaise. Il a d'abord réussi à déborder mais ses tentatives ont été contrées. Puis il s'est recentré pour échapper à l'attention de ses adversaires avant de traverser la moitié de terrain bretonne et de battre Pouplin en face à face (65e). Son septième but en L1. Pas le moins anodin pour lui : «je suis très heureux d'avoir marqué, car cela faisait très longtemps que cela n'était pas arrivé, et de donner la victoire à l'équipe qui en avait bien besoin.» En effet, avec ces trois points, l'AJA s'éloigne de la zone de relégation.

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Lensois Aruna rejoint son coéquipier Hilton à la dixième place. Le Lyonnais Tiago entre dans les vingt premiers.

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon), Touré (Monaco) 18pts
4. Savidan (Valenciennes) 16pts
5. Ziani (Sochaux), Elmander (Toulouse) 15pts
7. Squillaci (Lyon), Piquionne (Monaco), Janot (St-Etienne) 14pts
10. Aruna, Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Gignac (Lorient), Malouda (Lyon), Armand (Paris-SG), Didot (Rennes) 12pts
17. Tiago (Lyon), Puygrenier (Nancy) 11pts
19. Romaric (Le Mans), Ré. Riou (Lorient), Ribéry (Marseille), Melchiot (Rennes), Belhadj (Sedan), Richert (Sochaux), Douchez (Toulouse) 10pts
26. Jelen (Auxerre), Coulibaly (Lens), K. Keita (Lille), Chrétien (Nancy), Mensah (Rennes), Feindouno (St-Etienne) 9pts
32. Micoud (Bordeaux), Carrière (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Emana (Toulouse) 8pts
37. Faubert, Mavuba, Wendel (Bordeaux), Is. Bangoura, Basa (Le Mans), Tafforeau (Lille), Niang (Marseille), Givet (Monaco), Br. Cheyrou (Rennes), N'Daw (Sochaux), Flachez (Valenciennes) 7pts
47. Be. Cheyrou (Auxerre), Demont, Se. Keita (Lens), Makoun, Odemwingie, Plestan (Lille), Abriel, Jallet (Lorient), Réveillère (Lyon), Beye, Taiwo (Marseille), Cufré, Perez (Monaco), Diakhaté, B. Gavanon (Nancy), Norbert (Nantes), Ederson, Fanni (Nice), Diané (Paris-SG), Marveaux (Rennes), Gomis, Ilan (St-Etienne), Yahia (Sedan), Afolabi, Sène (Sochaux), Danic (Troyes) 6pts etc…

Par clubs

Lens est sur le podium alors que Lille est désormais quatrième. Sedan laisse la dernière place du classement à Troyes. Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon (7) 107pts
2. St-Etienne 72pts
3. Lens (4) 69pts
4. Lille (9) 67pts
5. Rennes 65pts
6. Monaco 63pts
7. Toulouse (4) 62pts
8. Bordeaux (1) 60pts
9. Sochaux 59pts
10. Lorient 57pts
11. Marseille 52pts
12. Valenciennes (1) 50pts
13. Nancy 46pts
14. Le Mans (1) 41pts
15. Paris-SG 40pts
16. Auxerre (3) 37pts
17. Nice 36pts
18. Nantes (4) 35pts
19. Sedan (6) 32pts
20. Troyes 31pts

C'était l'équipe type de la vingt-septième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la vingt-huitième journée avec tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Trouvez-vous normal que le Français Aymeric Laporte (26 ans) accepte finalement de défendre les couleurs de l'Espagne ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB