Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Paulo Cesar, la bonne surprise
Par Julien Gorenflot - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 12/04/2006 à 22h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Peu en vue depuis son arrivée à Paris en 2002, Paulo Cesar était tombé dans l'oubli en France après deux prêts successifs au Brésil. Revenu sur la pointe des pieds en janvier dernier, il a profité de la chance offerte par Guy Lacombe pour prouver son talent. En l'espace de sept matchs, Paulo Cesar semble avoir regagné sa place dans l'équipe et apporté un plus au PSG.

La confiance de Lacombe

C'est une renaissance pour le moins inattendue : le latéral brésilien Paulo Cesar, prêté ces deux dernières saisons à Santos, est l'un des meilleurs Parisiens actuellement. Arrivé en 2002 à Paris, la carrière française de Paulo Cesar était terminée pour la plupart des observateurs. Lors de sa première saison en France, il avait disputé 25 matchs, mais une blessure lui avait fait perdre sa place. Il avait alors repris la direction du Brésil à la fin de l'année 2003, sous forme de prêt à Santos. Il est finalement resté à Santos deux saisons, ce qui lui a permis de jouer régulièrement. Le championnat brésilien terminé, Paulo Cesar retrouvait le Camp des Loges en janvier dernier. Dans l'anonymat ou presque. Les crises au PSG se sont succédées depuis 2002, et le cas d'un Brésilien au potentiel inexprimé n'avait guère suscité l'intérêt des dirigeants et entraîneurs. Banni par Halilhodzic, Paulo Cesar était un inconnu pour le nouveau staff. «Personne ne me connaissait, explique-t-il. Ni Lacombe, ni Jean-Michel Moutier, qui me suivait un peu, mais sans plus… Aujourd'hui, je suis content qu'on me connaisse.»

Mais heureusement pour lui, Guy Lacombe a gardé un oeil sur le seul nouveau du mercato, estimant que ce joueur pouvait servir à autre chose qu'à renforcer l'équipe de CFA. «S'il a été élu meilleur latéral du Brésil (en 2004, devant Cicinho, désormais au Real Madrid), c'est qu'il n'a pas les pieds carrés !» , a justement rappelé Lacombe. «Je compte sur lui» , a ajouté l'entraîneur du PSG. L'attitude positive de Guy Lacombe a encouragé le latéral brésilien à essayer de retrouver son meilleur niveau. «Elle m'apporte moral et confiance, affirme Paulo Cesar sur le site officiel du PSG. Deux ingrédients importants pour un footballeur. A moi de tout donner pour démontrer ma valeur et me faire une place au PSG.» Car Paulo Cesar a une très grande envie de réussir au PSG. Cette détermination et son humilité sont deux précieux atouts pour le nouveau PSG de Lacombe, tout comme ses qualités techniques et sa polyvalence.

PSG-OM, le tournant

«Je n'ai jamais pensé quitter le PSG car je suis sous contrat et je n'ai jamais pensé que ma carrière n'était pas ici, assure Paulo Cesar. Je travaille pour jouer et j'attendais les opportunités pour faire mon travail. J'attends tout le temps pour jouer.» C'est finalement lors de l'irréel PSG-OM du 5 mars que Paulo Cesar a fait son retour. Profitant des malheurs de Bernard Mendy, et de l'impuissance du PSG ce jour là, le Brésilien est entré dès la 32ème minute. Entrée convaincante, puisqu'il fut certainement la seule satisfaction du PSG pendant ce match. «Je me suis mis dans la tête de rester ici» , dit-il tout simplement, ambitieux de réussir en Europe (il va peut-être obtenir la nationalité italienne, son épouse étant transalpine) et inquiet de l'insécurité des footballeurs au Brésil. «En revenant au PSG, je savais que c'était un groupe fermé, mais j'ai essayé. On m'a respecté et on m'a laissé attendre ma chance.»

Paulo Cesar n'est pas revenu en terrain complètement inconnu. «De mes débuts, il reste Alonzo, Létizi et Mendy» , et le souvenir d'un «5-0 au Parc contre Guingamp.» S'il a été méprisé par une partie des médias et du public, Paulo Cesar a toujours pu compter sur les supporters du PSG, qui apprécient aujourd'hui son retour gagnant. «Je ressens effectivement beaucoup de sympathie de leur part, précise-t-il. Cela me fait bien entendu plaisir et m'encourage persévérer. Je crois que c'est dû à mes premiers matches au PSG et notamment à un but contre Guingamp. Ils m'aiment beaucoup et attendent également beaucoup de ma part. Je prends du plaisir à Paris et pénétrer sur la pelouse du Parc avec le maillot du PSG sur le dos représente quelque chose de fort pour moi.» La fraîcheur mental amenée par Paulo Cesar a apporté du sang neuf à tout le groupe, et a offert une solution supplémentaire à Guy Lacombe. «Il a une grande envie et une qualité technique qu'on ne peut occulter. Sa progression ici peut surprendre, mais il a de l'expérience» , souligne l'entraîneur parisien.

Buteur et milieu !

Contre Lille en quart de finale de la Coupe de France, Paulo Cesar a tenu sa place, sur le côté, après avoir été repositionné en milieu de terrain contre Lens. La victoire contre Lille donne d'ailleurs de nouveaux espoirs aux Parisiens, décrochés en championnat malgré leur bonne série. Paulo Cesar compte bien aller au bout. «Gagner la Coupe de France serait une bonne chose pour le club. Celle nous permettrait de disputer la Coupe UEFA la saison prochaine. Et puis, mon palmarès demeure toujours vierge avec Paris alors que jusqu'à présent j'ai remporté un trophée dans chacun de mes clubs. J'ai envie de gagner un trophée avec le PSG.» Si l'effectif du PSG est au complet comme c'était le cas à Lens, Paulo Cesar risque de passer d'un poste à l'autre. «Le PSG m'avait recruté à l'époque pour jouer à droite, rappelle Paulo Cesar. J'ai cependant déjà un peu évolué à gauche au Brésil. Et puis le plus important pour un footballeur, c'est de jouer. J'aime également évoluer au milieu de terrain par exemple.» C'est d'ailleurs au poste de milieu axial que le Brésilien a réalisé une excellente prestation à Lens.

Milieu de terrain, Paulo Cesar sait aussi marquer, comme à Monaco, où il a inscrit son cinquième but en L1 (le premier cette saison). Très habile avec le ballon, Paulo Cesar participe aux offensives et anime avec talent son couloir. Il possède également une très belle frappe de balle, ce qu'il a notamment démontré contre Monaco, en inscrivant un superbe coup-franc enroulé. «J'ai vu que le gardien de Monaco se plaçait pour Jérôme Rothen. J'ai dit à Jérôme de me laisser tirer le coup franc car je voyais qu'il se mettait plus à droite, raconte Paulo Cesar. Je n'ai pas l'habitude de les tirer en match mais je me suis bien concentré. Toute la semaine, j'avais travaillé les frappes devant les buts. Ce n'est pas ma spécialité mais avec le travail, ça a marché, j'attendais ce moment.» Polyvalent, déterminé, bon technicien, Paulo Cesar s'avère être un joueur très précieux pour le PSG. Beaucoup lui prédisaient un nouveau prêt ou des matchs de CFA. Aujourd'hui il fait partie des moteurs du PSG.

Prometteur lors de ses débuts en France, très brillant dans le championnat brésilien en 2004, Paulo Cesar est (enfin) en passe d'acquérir une reconnaissance méritée en France, enfin à la hauteur de son talent. Sera-t-il l'un des hommes de base du futur PSG ou sa rédemption s'arrêtera-t-elle à la fin de la saison ? L'avenir de Paulo Cesar est en effet aussi incertain que celui du PSG

Nom : Paulo Cesar
Né le 26 août 1978 au Brésil
Taille : 1m76
Poids : 75 kg
Clubs : Fluminense (Brésil), PSG, Santos (Brésil, prêt), PSG (depuis janvier 2006).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur espoir de la saison Ligue 1 ?

Eduardo Camavinga (Rennes)
Sofiane Diop (Monaco)
Aurélien Tchouaméni (Monaco)
Amine Gouiri (Nice)
Maxence Caqueret (Lyon)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB