Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Bastia : les premières réactions après le peine de prison prononcée contre Brandao

Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 27/11/2014 à 17h14
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Brandao a été condamné à un mois de prison ferme et 20 000 d'amende pour son coup de tête asséné à Thiago Motta. Une sanction excessive selon son avocat. Un sentiment plutôt partagé par le président de l'UNFP et l'avocat de Motta et du PSG...

Bastia : les premières réactions après le peine de prison prononcée contre Brandao
Brandao a subi les foudres de la justice

Comme nous vous l'indiquions un peu plus tôt (lire ici), Brandao a écopé d'une peine d'un mois de prison ferme et d'une amende de 20 000 euros pour avoir asséné un coup de tête jugé prémédité à Thiago Motta le 16 août dernier après le match entre le PSG et Bastia (2-0) au Parc des Princes. Les premières réactions n'ont pas tardé.

Brandao en-dessous des lois pour son avocat

A commencer par celle de son avocat, Me Olivier Martin qui a regretté la sévérité du jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Paris. «Je ne pense pas que si M. Brandao s'était appelé Durand ou Dupont, dans un dossier de droit commun classique, on en soit arrivé là» , a-t-il considéré. «Si les circonstances aggravantes sont d'être footballeur, il faut l'écrire dans le code pénal. On a coutume de dire que le football n'est pas au-dessus des lois, mais les footballeurs ne sont pas en-dessous des lois non plus» , a-t-il ajouté.

P. Piat - «ça parait un peu élevé»

Un sentiment plutôt partagé par le président de l'UNFP (syndicat des footballeurs professionnels) Philippe Piat. «Un quidam qui fait ça n'a pas de prison ferme. Ça parait un peu élevé» , a-t-il jugé, avant de rappeler que les sportifs professionnels ont néanmoins un devoir d'exemplarité. «Et en plus que ça se fasse devant les caméras, cela donne une connotation plus négative. Il paye non seulement son image de footballeur mais surtout de sportif» , a-t-il estimé. Brandao pourrait toutefois voir sa peine convertie en travaux d'intérêt général et éviter ainsi de se retrouver derrière les barreaux.

La justice a voulu marquer le coup, pour l'avocat du PSG

L'avocat de Motta et du PSG, Me François Klein considère lui aussi que la sentence est peut-être disproportionnée. «Il ne faut jamais que la justice soit exemplaire, il faut faire attention à ça. Mais je pense qu'ils ont effectivement voulu marquer le coup parce que ces images ont beaucoup circulé et que ça donne une image absolument regrettable auprès des jeunes. C'est peut-être ça, mais je ne suis pas dans la peau du magistrat» , a-t-il conclu. Brandao ne devrait en tout cas pas faire appel...

Pour réagir à la sanction prononcée contre Brandao, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB