Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le PSG, sa blessure, les JO de Rio, la montée de l'extrême droite... Ibrahimovic se confie

Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/11/2014 à 21h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Reparti en Suède pour rejoindre son équipe nationale, Zlatan Ibrahimovic a reçu son 9e Guldbollen. L'occasion de revenir en longueur sur sa blessure, le projet parisien, son parcours et son avenir...

Le PSG, sa blessure, les JO de Rio, la montée de l'extrême droite... Ibrahimovic se confie
Z. Ibrahimovic, couronné pour la 9e fois en Suède

De retour à la compétition dimanche face à l'OM (2-0) après un mois et demi d'arrêt, Zlatan Ibrahimovic est rentré au pays en cette trêve internationale, où il a reçu son neuvième Guldbollen (le Ballon d'Or suédois). Le journal local Aftondalet en a profité pour réaliser une longue interview.

Ibra a appris la patience

L'attaquant du PSG a notamment été interrogé sur sa longue absence à cause d'une talalgie. «Cela a été dur de ne pas jouer pendant six semaines. Je ne suis pas habitué à ne pas jouer. J'ai essayé de garder la tête haute, être fort et surtout patient. Ma blessure a guéri lentement et je me suis forcé à être patient, même si ce n'est pas ce que je fais de mieux» , a-t-il confié avant de rendre hommage, sans le nommer, à Edinson Cavani.

«Mais l'équipe a bien travaillé et nous avons remporté de nombreux matchs. On en avait besoin pour remonter au classement. Voilà ce qui fait du PSG une grande équipe, un autre joueur peut tenir votre place» , a ajouté Ibrahimovic.

Le projet "incroyable" du PSG

L'ancien Milanais a aussi évoqué le projet parisien, au sein duquel il est parfaitement intégré. «On ne se fixe pas de limite au PSG ! On se sent bien, très bien. Aujourd'hui, le projet est en croissance, pour la troisième année consécutive et c'est incroyable. Cela signifie que ce projet tient, qu'il est stable et qu'il continue» , s'est-il réjoui. Malgré les contraintes du fair-play financier, le club de la capitale est aujourd'hui invaincu, en course pour un troisième titre de champion de France et d'ores et déjà qualifié pour les 8es de finale de la Ligue des Champions.

Ibra savait qu'il réussirait

Sur un plan plus personnel, Ibrahimovic est revenu sur le chemin parcouru depuis son enfance. «Je profite de chaque instant. Quand j'avais 17-18 ans, lors de ma première interview, j'avais dit : Je vais gagner, je vais le faire…» , s'est-il souvenu. «Tout le monde se moquait de moi. Tout le monde disait : D'où vient-il ce petit arrogant ? Ou encore : C'est une diva. Tout cela, personne ne le dit maintenant.»

A 33 ans, ses meilleures années sont peut-être derrière lui. Mais le Suédois nourrit encore de grandes ambitions. Comme par exemple gagner la Ligue des Champions avec le PSG, mais aussi disputer les Jeux Olympiques 2016 à Rio. «Je n'ai jamais joué cette compétition. Je ne sais pas si je pourrais être disponible pour l'équipe, mais si je le suis, c'est oui» , a-t-il averti.

La montée de l'extrême droite

D'origine yougoslave (un père bosnien et une mère croate), devenu une icône en Suède, Ibrahimovic s'est enfin exprimé sur la montée de l'extrême-droite en Suède. «C'est de l'ignorance. Il y a des gens qui votent sur l'instant et je pense qu'ils sont complètement ignorants. Avec mes origines, je montre que, d'où qu'on vienne, on peut aller là où on veut aller» , a-t-il lancé. Ibra et la Suède ont désormais rendez-vous au Monténégro (samedi) puis à Marseille pour y défier la France mardi prochain.

Que vous inspirent les propos de Zlatan Ibrahimovic ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Aimeriez-vous voir Zidane succéder à Deschamps sur le banc des Bleus après le Mondial 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB