Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Bordeaux : le plaidoyer de Sagnol face aux accusations de racisme

Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 06/11/2014 à 15h32
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Accusé de racisme après ses propos tenus sur les joueurs africains, Willy Sagnol s'est expliqué ce jeudi en conférence de presse. L'entraîneur bordelais a précisé sa pensée et s'est défendu face aux nombreuses attaques que ses mots maladroits ont suscitées.

Bordeaux : le plaidoyer de Sagnol face aux accusations de racisme
Willy Sagnol s'est défendu face aux critiques

Dans l'oeil du cyclone pour avoir tenu des propos tendancieux sur les joueurs africains en début de semaine lors d'une rencontre avec les lecteurs du journal Sud Ouest, Willy Sagnol avait convoqué la presse ce jeudi pour s'expliquer.

Pour éviter tout nouvel écart de langage et toute interprétation, l'entraîneur bordelais a cette fois-ci verrouillé sa communication en s'appuyant sur un discours écrit à l'avance.

Sagnol "désolé"

«Si par mon manque de clarté et ma sémantique imparfaite j'ai pu faire que certaines personnes se sont senties blessées ou humiliées, j'en suis désolé. L'interprétation de ces mots qui a été faite ne reflète en rien ma pensée et mes convictions humanistes. Il s'agissait d'un débat sportif, nullement politique ou sociétal» , a-t-il déclaré en préambule.

Sagnol parlait d'intelligence tactique...

«Comme nous étions dans un débat sur le football, l'intelligence évoquée était l'intelligence tactique» , a-t-il précisé, jugeant que par manque de moyens la plupart du temps, les structures de formation en Afrique ne permettent pas aux joueurs d'arriver en Europe avec un bagage tactique important. «Ces jeunes joueurs là, à force de travail, complètent très souvent leur manque dans leur formation quand ils arrivent sur notre continent. Je n'ai jamais voulu parler de l'intelligence au sens strict» , a-t-il insisté.

Sagnol se défend de tout racisme

Quant aux accusations de racisme : «J'ai 37 ans, dont 32 passés dans un vestiaire de football. Je n'ai jamais eu de problème avec qui que ce soit. Malheureusement, ce débat purement sportif, dénué de toute considération de couleur, d'origine ou de religion, a été déplacé par certaines personnes sur la scène politique. Je regrette que ces personnes ne lisent pas jusqu'au bout car j'ai aussi dit : une équipe de foot c'est comme la vie, c'est comme la France, c'est un mélange. Et moi je suis fier d'être français» , a conclu Sagnol.

Pas de problème avec les Africains des Girondins

L'entraîneur bordelais a ensuite affirmé qu'il n'y avait aucun problème avec les nombreux joueurs africains ou d'origine africaine présents aux Girondins, à qui il a expliqué le fond de sa pensée mercredi et qui ont selon lui déjà tourné la page.

Reste que des poursuites pénales pourraient être engagées contre lui, par la Licra notamment. Dans un club d'habitude feutré, ce genre d'affaire fait désordre. Depuis deux jours, elle a mobilisé des joueurs jusqu'à l'actionnaire. Nicolas de Tavernost était d'ailleurs présent dans la salle de presse ce jeudi en compagnie du président Jean-Louis Triaud.

De leur côté, certains joueurs (le capitaine Lamine Sané et l'attaquant Henri Saivet notamment) sont montés au créneau depuis hier pour soutenir leur entraîneur. Si Tavernost lui a apporté un soutien public sans faille dans la tempête médiatique qui a sévi ces 48 dernières heures, gageons toutefois que Sagnol, réputé pour son franc parler, sera à l'avenir prié de ne plus faire de vague...

Que vous inspire le plaidoyer de Willy Sagnol ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB