Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Razzia des ténors devant !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 20h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le championnat file sur ses grands chevaux. Quatre victoires à l'extérieur, deux à domicile et deux nuls lors de cette neuvième journée ! Monaco, époustouflant, galope en tête, suivi de près par Lyon, Nantes, le PSG et Auxerre. Derrière c'est le trou et Marseille attend son heure ce soir. Tout l'essentiel avec analyse, buteurs, classement, vivez le immédiatement grâce à Maxifoot !

L'essentiel des faits marquants :

Si on retient un certain essoufflement à l'arrière avec une lutte sérieuse pour les places au maintien et à l'intertoto, les ténors se livrent déjà avec rage à la course à la grande Europe. Monaco semble pour l'instant intouchable. Giuly remonte au classement des buteurs avec un doublé contre Guingamp (1-2). Mais il reste devancé par Cissé, flamboyant d'opportunisme avec Auxerre, contre Lille (3-0). Autre coup du chapeau, pour le lyonnais Luyindula et une victoire qui a mis du temps à se concrétiser contre Ajaccio (2-4). Maoulida se contente d'un doublé avec Metz pour une victoire à Bollaert (0-2). Enfin, Nantes emporte son derby à la Beaujoire contre Rennes (1-0). Nice et Strasbourg ont partagé les points (0-0). Idem entre Le Mans et Strasbourg (0-0). Enfin, retenons l'intense rencontre entre Toulouse et Montpellier, marquée par trois penalties et un doublé de Bamogo (2-2). Cette neuvième soirée fut également marquée par le retour des cartons rouges à Lens, Guingamp ou encore Sochaux. Revoyons ces temps forts en plus amples détails !

Analyse des résultats :

Le leader monégasque continue son petit bonhomme de chemin sans trembler. Hier soir, il s'est imposé aisément en déplacement en Bretagne, malgré une absence de véritable domination du point de vue tactique et impact physique. Morientes s'est montré très présent avec plusieurs tentatives de frappe dès l'entame de la rencontre, aussi bien lointaine que de la tête dans la surface. En face, rien ne va plus pour Guingamp, désormais incapable de réussir à s'arracher les "tripes" sur sa pelouse ou bien seulement par intermittences, à l'image de sa seconde période, bien plus convaincante. Il s'agit d'une nouvelle défaite après celle encaissée contre le PSG il y a quinze jours (0-2). Les guingampais restent avec un trop maigre capital de 5 points. Il est loin le temps de la révolte et du sauveur Drogba. Les autres faits importants de cette rencontre à signaler, restent l'expulsion de Givet à la pause pour l'ASM et une seconde période essentiellement marquée par une multiplication de fautes. L'arbitre de la rencontre a du délivrer de nombreux cartons jaunes. Guingamp a tenté le tout pour le tout, sans réussir à remonter son handicap. Un beau "barut" d'honneur qui n'aura pas suffi, malgré le troisième but de la saison pour Goussé. En face, signalons le doublé de Giuly. Deux buts similaires et magnifiques avec des frappes adressées en pleine lucarne, après un service idéal de Morientes. Monaco conserve sans sourciller, ni trembler, sa place de leader et met Marseille sous pression avant sa rencontre de ce soir.

Course poursuite derrière Monaco au galop

Autre ténor impeccable qui s'est imposé à l'extérieur, l'Olympique lyonnais. Le cuisant échec européen a galvanisé les joueurs de Paul Le Guen qui ont réagi avec brio. Après une déjà écrasante victoire contre Lens à Gerland (4-0), Ajaccio a subi la révolte des Rhodaniens, non sans avoir opposée une belle résistance (2-4). Les deux buts corses ont d'ailleurs été inscrit dans le temps additionnel de chacune des périodes de jeu. Entre temps, les Lyonnais avaient largement pliés l'affaire, notamment grâce à un coup du chapeau de Luyindula qu'on n'avait pas connu à si belle fête depuis bien longtemps. On se souviendra surtout de son premier, d'une pichenette qui aura surpris la défense. A noter qu'Ajaccio s'est vu privé de trois de ses meilleurs éléments pour cette rencontre : Terrier, Bonnal et Grégoire. Dans leur ensemble, les Lyonnais ont dénoté d'excellentes capacités de récupération. Ils sont parvenus à poser le jeu et à construire leur victoire au panache. Lyon se dote d'une des équipes les plus efficaces en attaque et se hisse à la chaîne vers les sommets.

Nantes trouve son second souffle

Malgré une douloureuse défaite contre Strasbourg dimanche dernier, les Nantais ne voulaient pas être rongés par le doute. N'ayant encore jamais encaissé le moindre but à la Beaujoire depuis l'entame de la saison, ils avaient à coeur de préserver ce trophée de gloire contre leur voisin breton en fin d'après-midi. Ces derniers, après 39 années de disette auraient bien voulu en terminer avec cet effroyable cycle. Que nenni ! Hadjadj en a décidé autrement, en trouvant magnifiquement le chemin des filets d'une frappe flamboyante de plus de trente mètres, à voir et à revoir. Il s'agit de son premier but en Ligue un, mais certainement pas le dernier et d'autres de cette trempe, on en veut bien tous les samedis. En attendant, Rennes a du courir après le score, comme le regrettait amèrement Barbosa, malgré de bonnes intentions mais de trop grosses lacunes en maturité. 40 ans sans victoires à la Beaujoire pour les Bretons, pour qui il reste encore du travail. Nantes se dote d'une prometteuse quatrième place provisoire.

Cissé : une lueur dans la nuit auxerroise

Après ces belles performances des premiers au général, il convient de ne pas omettre l'étonnante remontée percutante de Bourguignons qui semblent également avoir trouvé le bon rythme. Lille a fait les frais de cette démonstration, puisqu'après avoir fait tombé Lyon et le PSG, puis contenu Monaco, les Nordistes auront su subi la puissance de feu de l'international français Cissé. Lui aussi a connu une soirée faste avec un triplé très opportuniste, mais ravageur ! Il récupérait un renvoi de Wimbée sur une tentative de Kapo. Le deuxième provenait d'un excellent service de Lachuer. Enfin son dernier but résultait d'une longue course de trente mètres de Kalou et une tentative de frappe que Wimbée repoussait dans les pieds de Cissé qui a surgit. Lille aura vainement essayé de limiter les dégâts, mais Cissé était bien trop fort et Auxerre se redresse à la huitième place.

 Le TFC a la rage au Stadium 

Derrière ces très larges satisfactions, il règne comme une sorte de calme plat, sans véritable rush et toujours autant d'interrogations pour des équipes en mal de points. On commence cependant avec une très plaisante rencontre au Stadium de Toulouse. Malgré tout, elle n'a pas réjoui le coeur des supporters du TFC qui a encore laissé passer une chance de remporter sa deuxième victoire de la saison à domicile. Prunier était écarté eta visiblement manqué dans le fond du jeu. Montpellier n'avait pas sa classe des grands jours et tout fut principalement histoire de penalty et de rebondissements éclairés. Le jeune et prometteur Avezac permettait à Émana d'ouvrir le score du plat du pied, sur un centre tendu venu de la gauche. Malheureusement pour lui, il fut à l'origine de la faute dans la surface qui permettait à Bamogo d'égaliser. Premier rôle pour le toulousain qui avait déjà offert un premier penalty à Mansaré qu'il ne transformait pas.  Menés en seconde période, les Toulousains trouvaient la force d'aller égaliser, grâce à un ultime penalty mérité. Le TFC aurait pu d'ailleurs arracher la victoire, grâce à un nouveau but de Fauré. Eduardo a été jugé hors-jeu par l'arbitre de la rencontre. Toulouse continue d'apprendre son métier en ligue un. Mais l'avenir semble plus prometteur que pour Le Mans.

Bordeaux tangue / Lens rit jaune / Nice contenu par Strasbourg

Bordeaux déchante au Mans qui a pourtant du mal à maintenir son niveau de jeu pendant 90 minutes et ne compte toujours aucune victoire. Rennes s'en était déjà mieux sorti l'an passée avec enfin une victoire après huit journées. En tous les cas, si les joueurs du Mans peuvent se satisfaire d'avoir conservé le partage des points, Bordeaux n'a guère apprécié et n'arrive pas à trouver son rythme pour décoller une fois pour toute. Ce ne fut pas le cas de Messins, très performants à Bollaert. Du moins les Lorrains bénéficièrent-ils, en plus de deux expulsions, à savoir celles de Song et Diop. Saisissant cette opportunité numérique, Maoulida est venu crucifier les lensois en fin de rencontre. Bollaert n'avait vraiment pas le coeur en joie. Enfin, dans un choc intéressant que l'on attendait au sommet, Nice et Strasbourg, deux équipes en forme, n'ont pas réussi à se départager et restent cantonnées à leur place dans le haut du tableau.

En attendant la dernière rencontre de cette neuvième journée, on s'aperçoit que malgré la multitude de doublé et triplé, seul 20 buts s'inscrivent au compteur total. Les meilleures opérations du soir restent pour le PSG, Monaco et Lyon qui s'inscrivent comme les trois équipes détentrices d'une longue série de victoires qui leur permettent d'occuper le haut du classement. Sans oublier Metz et sa victoire à Lens qui donne de l'air frais. Toutefois, si seulement un point sépare Lyon (3ème) et le PSG (5ème), Monaco en compte six d'avance sur ce dernier nommé. A l'arrière, il serait temps pour Bordeaux d'engranger les trois points. Le Mans galère (20ème), Toulouse est en apnée (18ème) et Guingamp souffre (19ème). Il y a déjà danger sérieux pour ses équipes, malgré que seul trois points ne séparent le TFC du premier non reléguable, à savoir Montpellier (tiens, tiens !). Pour les autres rien de grave, mais le peloton risque de s'affiner non par l'arrière, mais par l'avant.


Rappel des résultats :

Sochaux 0-1 PSG : (cf. grand format)
Guingamp 1-2 Monaco (Giuly, 17', 27' / Goussé, 53')
Toulouse 2-2 Montpellier (Émana, 12', Fauré, 74' / Bamogo, 42' s.p. et 58')
Auxerre 3-0 Lille (Cissé, 43', 45', 64')
Le Mans 0-0 Bordeaux
Ajaccio 2-4 Lyon (Diomède, 46', Mitrovic, 92' / Luyindula, 15', 71' et 88', Malouda, 67') 
Lens 0-2 Metz (Maoulida, 56' et 92') 
Nice 0-0 Strasbourg
Nantes 1-0 Rennes (Hadjadj, 22')

Ce soir à 20 h 45 : Marseille - Bastia



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Voyez-vous Kylian Mbappé prolonger au PSG ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB