Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Paris récupère l'essentiel
Par Patryk Wozniak - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 22h46
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Dans la douleur, le Paris-SG peut enfin souffler, de part ses trois points pris contre le FC Metz (1-0). Alonzo peut sourire des poteaux messins. L'essentiel a été assuré, mais il faudra se montrer plus percutant.

Contexte du match :

Comme bien souvent depuis deux saisons, le PSG se trouve à la peine. Un seul point pris seulement lors des deux premieres journées ! Inconcevable pour une formation dont l'objectif avoué est une place sur le podium. Peu après la défaite (1-0) contre Lille, Pauleta dresse un portrait sans concession des lacunes du club. "Il est nécessaire de beaucoup s'améliorer en défense, au milieu...et en attaque." La défense bien que fébrile par moment, tient un temps soit peu la route (un but encaissé). L'attaque par contre pose de véritables problèmes au coach bosniaque. En 180 minutes de jeu, le PSG n'a toujours pas trouvé le chemin des filets adverses. Un score vierge contre les Lorrains mettrait encore plus en évidence l'absence d'un véritable meneur de jeu côté francillien, un joueur avec le sens de la dernière passe. Yakin en rupture de contrat et hugo Leal à court de forme, les rumeurs évoquaient des venues possibles (mais démenties) de l'auxerrois Olivier Kapo ou de l'argentin Juan Roman Riquelme. Quoi qu'il en soit, l'objectif est clair : remporter les trois points afin de préparer sereinement le venue de Monaco la semaine prochaine.

Côté messin, la pression est moindre. Les Lorrains ont déja engrangé trois points contre Bastia la semaine derniere (0-2 à l'exterieur). le nouveau promu conscient de l'écart entre les deux clubs prépare calmement le match. Jean Fernandez, l'entraineur messin confirme : "A la fin du championnat, Paris sera très, très loin devant nous. Et nous, nous jouerons le maintien dans les dernières journées." Seul bémol, le blessure de Saci, grand artisant de la victoire de Metz en Corse. Il reste 39 points à prendre pour assurer le maintien, le but du jeu étant d'en prendre le maximum à domicile. Les Parisiens sont prévenus.

Les faits du match :

Suite aux flottements apperçus dans la défense parisienne lors de son dernier déplacement à Lille. Coach Vahid titularise d'entrée de jeu José Pierre Fanfan aux côtés de heinze dans l'axe. Un bloc défensif que Metz essaye de contourner par les ailes au début du match. Une première frayeur parisienne est à venir lorsque Frutos frappe aux abords de la surface. Un tir qu'Alonzo dévie en corner des deux genoux (10'). Sur le corner qui suit, Thiaw s'éleve dans les airs et vient tromper le portier francillien de la tête. Le but est refusé pour les Messins puisque l'arbitre était sur le point de distribuer un carton à Fédéric Dehu et n'avait pas encore sifflé. Les Parisiens sont prévenus, l'opération rachat ne sera pas si facile. D'autant plus que le stade Saint Symphorien est archi comble pour ce premier gros choc depuis son retour parmis l'élite.

Un but refusé pour Metz

Mais force est de constater que le public n'a pas réellement de quoi se mettre sous la dent. Ayant bien compris que Pauleta avait été trop esseulé face à Lille, les Parisiens s'efforcent tant bien que mal de trouver leur buteur portugais. Mais les défenseurs messins bien en places, ne laissent que trop peu d'espace et le jeu s'en fait sentir. Hormis quelques frappes de longue distance, les gardiens ne sont pas inquiétés. Seule une percée de Fiorèse à la 41e minute apporte un quelconque intérêt au jeu. Ce dernier perce dans l'axe balle au pied, rentre dans la surface, s'excentre devant l'arrivée un défenseur et voit finalement sa frappe contrée par le retour de Bah. La mi-temps est sifflée par monsieur Duhamel sur un triste 0-0.

Le manque de numéro 10 se fait sentir à Paris

Probablement sermonné par Vahid Halilhodzic dans les vestiaires, les joueurs du PSG reviennent sur le terrain avec de réelles ambitions offensives. Mais ce n'est qu'à la 57e minute que le match apporte quelques frissons aux supporters. Agassa le gardien messin se risque à une sortie hasardeuse devant Pauleta qui place une tête lobée retournée. Le ballon lobe le gardien qui réussit finalement une petite manchette et s'écrase contre son montant gauche. Ogbeche à l'affut, reprend le ballond et frappe trop mollement du gauche. Agassa capte le cuir sur sa ligne. La balle serait rentrée mais monsieur Duhamel suit l'avis de son arbitre assistant et ordonne de continuer le jeu. Les spectateurs de Saint Symphorien esperent enfin le début des hostilités mais il n'en est rien. Rien jusqu'à cette 66e minute où après un centre parisien dans la surface, Leroy côté gauche, contrôle et frappe vers le but. Le tir est malheureusement détourné par Allegro et rentre finalement dans les buts de Metz malgré l'intervention d'Agassa, décidémment irréprochable. le PSG mène 1 but à 0 ! Le jeu reste finalement assez pauvre, les Parisiens ayant décidé de conserver leur petit avantage. Seules les dernieres minutes du match réveilleront quelque peu un public qui attendait les occasions. Alors que tous les joueurs parisiens défendent, le FC Metz part logiquement à l'abordage. Le replis des joueurs du PSG leur donnera quelques sueurs froides puisque les hôtes toucheront par deux fois les montants en cette fin de match par l'intermédiaire de Bah à la 89e et de Gueye une minute plus tard. Alonzo en a le sourire.

Seuls les trois points comptent

Le gardien du PSG a la "baraka" comme il aime le dire. Paris sort victorieux de son déplacement en Lorraine. Mais encore une fois le manque d'imagination est criant sur les phases offensives parisiennes. L'absence de meneur de jeu est de plus en plus préjudiciable à une formation qui possède pourtant le meilleur finisseur de L1 de ces deux dernières années. Mais l'important reste les trois points acquis à l'extérieur. De quoi préparer "sereinement" le venue de Monaco.

Le PSG récupère l'essentiel de son déplacement en lorraine, les trois points, et devra se montrer plus compétitif, créatif et efficace avant d'accueillir Dimanche prochain, l'AS Monaco.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB