Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nice II : le remake !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 22h28
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lors des autres confrontations de la soirée, Ajaccio et Nice se révèlent grands vainqueurs, avec une deuxième victoire consécutive contre Le Mans et Sochaux (1-0). Nantesplonge Lens dans le doute (2-0). Idem pour Bordeaux qui s'incline en Gironde devant Montpellier (0-1). Tout ce qu'il vous faut retenir de la soirée avec Maxifoot !

Les chiffres de la soirée :

Aucune rencontre de cette deuxième soirée de championnat ne s'est soldée par un score vierge. Mais on n'enregistre que seize buts au compteur avec le monégasque Nonda qui reste leader du classement avec trois buts. 

Il y a eu pléiade de victoires à domicile avec celles de Strasbourg contre Guingamp (2-0), de Rennes sur Toulouse (1-0), de Nice aux dépends de Sochaux (1-0), de Nantes sur Lens (2-0), auxquelles on rappellera celles de Lyon face à Monaco (3-1), de Lille devant le PSG de "Coach Vahid" (1-0) et enfin Marseille sur Auxerre (1-0). Ce qui porte le total à 7. La victoire historique de Montpellier contre Bordeaux (0-1), celle prometteuse de Metz à Furiani (0-2) et enfin la deuxième consécutive d'Ajaccio, cette fois au détriment du Mans (0-2), porte le bilan des victoires à l'extérieur à trois. Du coup, aucun partage de points n'est à dénoter.

En revanche, sachez que pas moins de 33 cartons jaunes ont été sortis rien que pour les neuf matches du samedi. Il y a eu recours à deux expulsions, pour Costa à Bordeaux et N'Doye à Toulouse (82').

Les équipes en forme :

Parmi les confirmations du début de l'exercice 2003-2004, on retrouve les Aiglons niçois pour lesquels la chaleur se veut peut-être moins difficile à surmonter. En tous les cas, ils repartent sur un bon rythme en remportant leur première victoire à domicile et comptent un maximum de points. Hier soir, les Niçois n'ont fait qu'une bouchée de Sochaliens, en manque total d'inspiration. Grégorini n'a jamais véritablement été inquiété, sauf par Pierre-Alain Frau à l'ultime minute. Techniquement, tactiquement et physiquement, il n'y avait pas photos. Everson qui a été le plus dynamique et percutant des Aiglons, a inscrit l'unique but de la rencontre sur une tête, à l'entame du dernier quart d'heure. A Nice de prouver que le parcours de l'an dernier ne tenait pas que d'une excellente surprise.

Nice et Ajaccio où l'on ne les attendait pas forcément

Belle satisfaction, pour les Corses d'Ajaccio. Si ils l'ont emporté dans l'ombre, la semaine dernière, contre le promu Metz. Ils viennent de s'imposer une seconde fois en déplacement contre une autre promotion de Ligue 2 : la courageuse équipe du Mans, conduite par un excellent Cousin. Ce dernier se démenait et trouvait la barre en seconde période. Les Manceaux manquaient toutefois de souffle et de technique de jeu pour espérer la victoire. Bagayoko se voudra certainement un élément clé du dispositif corse cette saison, à l'image de son dribble sur Capon, suivi d'une frappe au but à la demi-heure de jeu. Le véritable test interviendra la semaine prochaine avec la venue de Nantes.

Déceptions et interrogations :

Que le début de championnat se veut difficile pour certaines équipes, à l'image de Bastia, de Lens ou encore de Bordeaux. La plus forte inquiétude nous vient de Gironde, où la jeune équipe de Montpellier a réussi à s'imposer pour la première fois depuis 19 ans. C'est historique et ces trois points sentent bon la confiance. Si du coté des Girondins, on aura vu Feindouno et Costa s'acharner en vain sur toutes les phases de jeu, pour impulser un nouvel élan à leurs coéquipiers. On n'a pas pu en dire autant de beaucoup d'autres, comme Darcheville et Deivid qui semblent pour l'instant jouer dans deux équipes différentes. Profitant de la petite forme actuelle de Ramé, sur le retour, Bamogo offrait d'une frappe pied droit, les trois points à son équipe. Du gâchis pour des girondins, certainement surpris par la vivacité du jeu montpelliérain et de son japonais Hiroyama. Il aura tellement agacé Costa qu'il en finit par être exclu. Meriem ne retrouve pas son rythme et peine, tandis que Pochettino collectionne les jaunes.

Bordeaux, Bastia et Lens à la dérive

Autre désillusion, celle de Bastia qui disputait sa 1000ème rencontre parmi l'élite sur une pelouse dans un bien piètre état, comme si avait été la cible d'un véritable champs de mine. Les Corses n'ont pu imiter leur voisin et se sont laissés surprendre par Metz, seul promu de la soirée à s'imposer. Deux buts en moins de dix minutes. Saci, esseulé aux six mètres a profité d'une erreur défensive pour ouvrir le score, juste avant la pause (46'). Puis, il servait idéalement plein axe Diaw qui s'en allait tromper Penneteau en un contre un (57'). Bastia a dominé l'essentiel de la rencontre mais n'est jamais parvenu à troubler la sérénité de Agassa, inflexible dans ses cages. Très énervés et éprouvés, les Corses ont écopé de cinq cartons jaune dans leur cagnotte.

Metz, premier promu à trois points

Et si Girondins et Corses ont échoué à domicile, les Sang et Or n'ont pu réitérer leurs performances de ces quatre dernières saisons à la Beaujoire. Il était de coutume de venir s'imposer durant le mois d'août du coté de la Loire-Atlantique. Mais c'était sans compter sur le réveil des attaquants canaris hier soir, certainement vexés par leur contre-performance sochalienne. Vahirua a enchaîné sur un deuxième but en deux rencontres, juste après la reprise et profitant d'un prolongement de la tête par Pujol, sur un centre de Ziani (47'). Le tahitien rendait la monnaie de sa pièce à son partenaire qui trompait Itandje avec malice, avant de doubler la mise (56'). Voilà qui réjouissait les 30 000 spectateurs de la Beaujoire qui ont déjà signalé qu'ils ne pardonneraient pas à leur équipe une nouvelle saison en demi-teinte. D'autant que beaucoup ne cesse de s'interroger sur le budget aussi colossal, avec un recrutement toujours aussi médiocre. Qu'ils se rassurent, hier soir Toulalan a contrôlé le milieu de terrain, tandis que Da Rocha et Ziani ont semblé retrouver de bonnes intentions et leur facilité technique. C'est une affaire à suivre ! 

En demi-teinte mais rassurants :

Les Alsaciens de Kombouaré qui avaient eu bien du mal à se dépêtrer de l'enthousiasme toulousain la semaine dernière, ont retrouvé tout leur éclat à domicile et n'ont fait qu'une bouchée de Guingamp. L'équipe bretonne ne compte toujours aucun point à son actif, malgré de bonnes dispositions tactiques. Mais cela manque cruellement de technicité percutante pour espérer troubler la sérénité de leurs adversaires en défense. Le physique n'est pas encore au rendez-vous sur la longueur d'une rencontre disputée sous forte chaleur. Strasbourg qui a étalé sa classe, a concrétisé un parfait mouvement collectif, en offrant à Niang son premier but sous nes nouvelles couleurs (20'). Le Crom n'a pas suffi pour éviter la défaite et n'a rien pu faire devant Ljuboja qui a profité d'une mésentente entre le portier et son défenseur Kouassi (48'). C'est avant tout une belle réussite collective pour les Strasbourgeois qui comptent quatre points et restent invaincus.

Apprentissage difficile pour Toulouse

Qu'il est difficile d'apprendre la dure loi de la Ligue 1. C'est ce qu'ont du se répéter encore et toujours les Toulousains, à l'issue de leur défaite à Rennes. Les Bretons n'ont pas véritablement dominés la rencontre, mais ont su placer un contre assassin à l'entame de match qui leur a offert les trois points de la victoire. C'est le premier but de N'Guema. Voilà qui a eu pour effet de réjouir les 16 000 spectateurs venus encourager leur équipe à domicile qui s'est voulue sérieuse, appliquée et coordonnée dans son ensemble, à l'image de Lucas en défense. Toulouse n'a pas à rougir d'une telle défaite, car les joueurs de la ville rose ont su montrer de bonnes choses, tel que Avezac, sacrée révélation. Ils pourront tacher de le concrétiser au Stadium dans une semaine. Une des taches les plus ardues se veut véritablement l'adaptation au grand bain de tout ces jeunes talents qui en deux ans sont passés du Nationale à l'élite professionnelle.

On récapitule le bilan de cette deuxième soirée de championnat, où l'on retrouve quatre équipes avec six points (Nice, Ajaccio, Marseille, et Lille). Trois équipes, dont deux cylindrés, n'ont pas réussi à ouvrir leur compteur (Auxerre, Guingamp et Bordeaux). Elles sont sept à demeurer invaincues. Et pour la petite histoire, Lille se veut la surprise de départ avec deux énormes victoires méritées et Marseille la valeur sure du moment. Nice confirme !


Rappel des résultats :

Marseille 1-0 Auxerre (Mido, )
Lille 1-0 PSG (grand format)
Lyon 3-1 Monaco (grand format)
Rennes 1-0 Toulouse (N'Guema, 4')
Nice 1-0 Sochaux (Everson, 75')
Le Mans 0-1 Ajaccio (Bagayoko, 28')
Bordeaux 0-1 Montpellier (Bamogo, 46')
Bastia 0-2 Metz (Saci, 46', Diaw, 54')
Nantes 2-0 Lens (Vahirua, 47', Pujol, 56') 
Strasbourg 2-0 Guingamp (Niang, 20', Ljuboja, 48')

Le classement :

1 Nice 6 pts +2
2 Marseille 6 Pts +2 
2 AC Ajaccio 6 Pts +2 
2 Lille 6 pts +2 
5 Strasbourg 4 pts +2 
6 Rennes 4 Pts +1
6 Montpellier 4 pts +1 
8 Nantes 3 Pts +1 
8 Lyon 3 pts +1 
10 Metz 3 Pts +1 
11 Monaco 3 Pts 0 
12 Sochaux 3 pts 0 
13 Toulouse 1 Pt -1 
14 PSG 1 Pt -1 
14 Le Mans 1 Pt -1 
16 Lens 1 Pt -2 
16 Bastia 1 Pt -2 
18 Auxerre 0 Pt -2 
19 Bordeaux 0 Pt -3 
19 Guingamp 0 Pt -3     



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Voyez-vous Kylian Mbappé prolonger au PSG ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB