Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
J21 : Panorama / Bordeaux s’est fait peur, l’OM et l’OL ont leur héros, Monaco assomme Paris
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/01/2010 à 21h42
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La 21e journée de Ligue 1 aura été marquée par la victoire bordelaise à Grenoble (1-3). Malgré le score, les Girondins ont été sérieusement bougés dans les Alpes. Vainqueurs respectifs à Lorient (1-3) et contre Le Mans (2-1), l'OL et l'OM peuvent remercier Lisandro et Niang. Défait à Sochaux (2-1), Lille est revenu sur terre. Battu 1-0, le PSG a touché le fond. Tour d'horizon des résultats de la soirée.

J21 : Panorama / Bordeaux s’est fait peur, l’OM et l’OL ont leur héros, Monaco assomme Paris
Cheyrou peut féliciter Niang, auteur d'un doublé

La 21e journée de Ligue 1 a vu Bordeaux s'imposer, mais après avoir été sérieusement bousculé, 3-1 à Grenoble. Lyon, mené 1-0 à la pause, a su renverser la vapeur à Lorient (1-3). Même chose pour l'OM, vainqueur 2-1 du Mans après avoir été mené à la marque. Après sept victoires consécutives, Lille est tombé à Sochaux (2-1). Monaco a assommé un peu plus le PSG en l'emportant 1-0 au Parc des Princes. Montpellier a confirmé encore sa bonne forme en ramenant les trois points de Lens (0-1). Toulouse et Nancy n'ont pu se départager (0-0). Auxerre a enfoncé Nice encore un peu plus en s'imposant 1-0 sur la Côte d'Azur.

Bordeaux s'est fait peur (Grenoble 1-3 Bordeaux)

Bordeaux s'est fait peur au stade des Alpes mais est tout de même parvenu à s'imposer 3-1 face à Grenoble. Les Isérois étaient les premiers à se mettre en action. A la 5e minute, bien servi en retrait par Batlles, Dieuze voyait sa frappe croisée passer à côté des buts gardés par Ramé. Malgré la maîtrise du jeu bordelaise, les hommes de Mecha Bazdarevic n'étaient pas loin d'ouvrir le score à la 22e minute. Mais servi par Akrour, Courtois, des 25 mètres, trouvait le poteau d'une belle frappe en pivot. A la 37e minute, Trémoulinas repoussait sur sa ligne une frappe d'Akrour. Le GF 38 parvenait enfin à ouvrir la marque juste avant le repos. A la 45e minute, d'une splendide frappe des 25 mètres, Battles trouvait la lucarne de Ramé. Les hommes de Laurent Blanc revenaient des vestiaires animés de bien meilleures intentions. A la 47e minute, Juan écopait d'un second carton jaune et laissait Grenoble à dix. Bordeaux en profitait immédiatement. A la 53e minute, sur un centre de Trémoulinas, Gouffran déviait le ballon de la tête au premier poteau et égalisait pour les Girondins. Trois minutes plus tard, Chamakh, lui aussi de la tête sur un centre de Chalmé, donnait l'avantage aux Marine et Blanc. A la 83e minute, Cavenaghi, au point de penalty, reprenait victorieusement un nouveau centre de Trémoulinas et scellait la victoire bordelaise. Grâce à cette victoire, Bordeaux, avec 47 points, possède 8 longueurs d'avance sur son dauphin, Montpellier. Grenoble est toujours bon derniers avec 7 petits points.

A retenir : blessé au mollet face à Marseille dimanche dernier, Cédric Carrasso avait laissé sa place à Ulrich Ramé dans les cages bordelaises à Grenoble ce soir. Malgré plusieurs frayeurs en première période, le vétéran girondin a une nouvelle fois bien tenu son rang.

Niang est vraiment indispensable (Marseille 2-1 Le Mans)

Sans fournir une prestation de haute volée, l'Olympique de Marseille a assuré l'essentiel en s'imposant 2-1 au Vélodrome face au Mans. Les Phocéens se procuraient la première occasion franche de la partie. Et quelle occasion ! A la 7e minute, des 20 mètres, Valbuena, d'une bonne frappe du droit, trouvait le poteau des buts gardés par Roche, qui n'avait pas bougé. Mais c'était Le Mans qui ouvrait la marque à la 16e minute. Sur un centre de Helstad, Le Tallec prenait le meilleur sur Diawara et trompait Mandanda du pied droit. Les hommes de Didier Deschamps égalisaient à la demi-heure de jeu. Sur un coup franc tiré par Ben Arfa, Brandao remisait pour Niang qui marquait de l'épaule. Au retour des vestiaires, les Olympiens prenaient rapidement l'avantage. A la 56e minute, Brandao était fauché par Roche dans la surface. L'indispensable Niang transformait le penalty, plutôt sévère, et offrait la victoire aux Marseillais. Grâce à cette victoire, l'OM reste 4e mais compte maintenant 36 points. Le Mans, avec 16 points, est toujours 18e.

A retenir : Hatem Ben Arfa et Mathieu Valbuena étaient titulaires ce soir. Après leur performance à Bordeaux, Jean-Claude Dassier avait fait savoir que les deux hommes devraient rester jusqu'à la fin de la saison. Leur titularisation est un nouveau signe qui va dans ce sens.

Un Lyon à réaction (Lorient 1-3 Lyon)

Après s'être fait bouger en première période, Lyon a su renverser la vapeur après la pause pour s'imposer 3-1 à Lorient. Les Gones étaient les premiers à se mettre en action. Dès la 1ère minute, sur un centre de Bastos, la reprise de Delgado obligeait Audard à concéder le corner. Les Merlus réagissaient rapidement. Trois minutes plus tard, servi en profondeur par Ducasse, Monterrubio voyait son petit piqué repoussé par Lloris. Ducasse suivait bien mais manquait le cadre d'un rien. Les Bretons étaient récompensés de leurs bonnes intentions à la 28e minute. Sur un centre de Diarra depuis le côté gauche, Boumsong se ratait et Ducasse n'avait aucun mal à ajuster Lloris, abandonné par sa défense. Les Lyonnais revenaient des vestiaires animés de bien meilleures intentions et égalisaient à la 62e minute. Sur une remise de Delgado, Gomis se loupait, mais Lisandro, en embuscade, expédiait le cuir au fond des filets d'Audard. A la 71e minute, l'OL prenait l'avantage. A l'entrée de la surface, Källström profitait d'un mauvais dégagement d'Amalfitano pour crucifier Audard d'une lourde frappe du gauche. A la 87e minute, Källström, encore lui, scellait la victoire lyonnaise d'un centre-tir qui surprenait Audard. Grâce à cette victoire, Lyon reste 5e mais compte à présent 36 points. Lorient, avec 32 points, reste 8e.

A retenir : 38e minute de la rencontre : mécontent de son équipe, Claude Puel décidait de frapper fort en faisant sortir Miralem Pjanic au profit de Bafetimbi Gomis. L'entraîneur lyonnais n'était vraiment pas satisfait de la première période de l'OL. Un changement payant, tant les Gones ont affiché un bien meilleur visage par la suite.

Le PSG touche le fond (PSG 0-1 Monaco)

Monaco a assommé un peu plus le Paris Saint-Germain en s'imposant 1-0 au Parc des Princes. Après une double intervention d'entrée de Ruffier sur des tentatives de Luyindula et Chantôme, les Monégasques rentraient plutôt bien dans cette rencontre. Dans le premier quart d'heure, deux bonnes frappes de Park puis de Nenê, passaient de peu à côté des buts gardés par Edel. Par la suite, les hommes d'Antoine Kombouaré parvenaient à prendre le contrôle du jeu. A la 36e minute, Luyindula voyait sa tête passer de peu au-dessus de la barre transversale de Ruffier. A la 43e minute, Mongongu, d'une tête en retrait, n'était pas loin du but contre son camp mais le portier monégasque réalisait une superbe parade. Au retour des vestiaires, les Parisiens reprenaient leur domination. A la 49e minute, Ruffier détournait de sa lucarne un coup franc de Chantôme. Deux minutes plus tard, d'une frappe à l'entrée de la surface, Giuly trouvait la barre de Ruffier. Contre le cours du jeu, les Monégasques ouvraient la marque à la 67e minute. Sur un centre de Muratori, Edel se manquait et marquait du pied contre son camp. En fin de rencontre, Ruffier continuait d'être impérial sur sa ligne, notamment dans le temps additionnel en repoussant une frappe à bout portant d'Hoarau, et permettait à son équipe de prendre trois précieux points. Monaco, avec maintenant 36 points, reste 6e. Le PSG, avec ses 29 points, reste 10e.

A retenir : si les supporters parisiens ont grondé après ce nouveau revers, ils ont en revanche réservé une chaude ovation à Guillaume Hoarau lors de son entrée sur la pelouse. L'attaquant parisien, blessé au genou, n'avait plus joué depuis le 18 octobre dernier. C'était lors de la 9e journée de Ligue 1.

Lille revient sur terre (Sochaux 2-1 Lille)

Sochaux a créé la sensation au stade Bonal en s'imposant 2-1 face à Lille. Les Lionceaux ouvraient rapidement la marque. A la 8e minute, sur corner, Perquis, laissé libre de tout marquage, catapultait de la tête le ballon au fond des filets nordistes. Trois minutes plus tard, les hommes de Francis Gillot doublaient déjà la mise. Sur un corner lillois, Dalmat remontait tout le terrain et lobait Landreau du pied gauche des 20 mètres. A la 23e minute, Hazard était séché dans la surface de réparation sochalienne par Richert. Cabaye, pourtant spécialiste de l'exercice, voyait son penalty repoussé par le gardien du club doubiste. A la 64e minute, sur corner, Béria devançait la sortie de Richert mais sa tête était trop croisée. A la 72e minute, sur un coup franc d'Obraniak, la déviation de la tête de Rami échouait sur le poteau. Quatre minutes plus tard, le LOSC réduisait enfin la marque. Après un superbe travail d'Hazard, Vittek trompait Richert d'une tête piquée. En fin de rencontre, le portier sochalien multipliait les parades décisives et préservait les trois points de la victoire pour les Lionceaux. Avec cette défaite, Lille, qui compte toujours 37 points, redescend à la 3e place. Sochaux, avec 29 points, grimpe à la 12e place.

A retenir : après sept victoires consécutives en championnat, Lille est enfin tombé. Mais le LOSC reste tout de même une formidable machine offensive. Sans un grand Richert dans les cages sochaliennes, auteur de nombreuses parades, les Dogues auraient pu appliquer leur tarif habituel (au moins trois buts marqués).

Montpellier a quelque chose en plus (Lens 0-1 Montpellier)

Lens s'est fait surprendre à domicile par Montpellier (0-1). Les Sang et Or rentraient pourtant plutôt bien dans cette rencontre. A la 9e minute, sur un centre mal repoussé par la défense héraultaise, Eduardo servait de la tête Boukari, qui, lui aussi de la tête, obligeait Jourdren à réaliser une bonne parade. A la 16e minute, Boukari, encore lui, manquait le cadre d'un rien d'une belle tête décroisée. A la 50e minute, Montano, à l'entrée de la surface, plaçait une bonne frappe, légèrement détournée, qui passait de peu à côté du but de Runje. A la 58e minute, Montano, encore lui, obligeait le gardien croate à réaliser une belle parade du pied. A la 86e minute, l'attaquant montpelliérain était récompensé de ses efforts. Sur un ballon qui traînait dans la surface lensoise, Montano plaçait une frappe croisée sur laquelle Runje ne pouvait rien et offrait la victoire à Montpellier. Grâce à cette victoire, Montpellier, avec 39 points, devient le nouveau dauphin de Bordeaux. Lens, avec 27 points, redescend à la 15e place.

A retenir : il neigeait à Lens depuis 16h30. La rencontre s'est donc disputée sur une fine couche de neige. Malgré la pelouse glissante, les 22 acteurs ont plutôt proposé un beau spectacle. Au moins dans ces conditions.

On se quitte bons amis (Toulouse 0-0 Nancy)

Au Stadium, Toulouse et Nancy n'ont pu se départager malgré plusieurs occasions de part et d'autre (0-0). A la 26e minute, Hadji n'était pas loin d'ouvrir le score pour les Lorrains mais sa frappe manquait le cadre d'un rien. Deux minutes plus tard, d'une frappe à ras de terre à l'entrée de la surface, Gignac obligeait Bracigliano à se coucher. A la 34e minute, c'était cette fois Valverde qui s'illustrait sur un bel enchaînement contrôle-frappe de Dia. Au retour des vestiaires, les débats continuaient d'être équilibrés. A la 71e minute, l'ASNL n'était pas loin de prendre l'avantage mais la frappe enroulée de Bakar était repoussée par la barre transversale de Valverde. Après ce match nul, le TFC, avec 29 points, reste 11e. Nancy, avec 27 points, reste lui 14e.

A retenir : cette rencontre se jouait bien évidemment sans Colin Kazim-Richards, dit Kazim Kazim. Le jeune attaquant turc, prêté par Fenerbahçe à Toulouse jusqu'à la fin de la saison, a été présenté ce mercredi à la presse. Le Stadium devra donc encore patienter un peu avant de voir à l'oeuvre ce joueur pétri de talent mais à la réputation sulfureuse.

Cruel pour les Aiglons (Nice 0-1 Auxerre)

Auxerre est allé s'imposer 1-0 à Nice au bout du bout du temps additionnel ce mercredi soir. Les Aiglons étaient les premiers à se montrer dangereux au cours de cette partie. A la 5e minute, dans la surface de réparation auxerroise, Mounier déclenchait une bonne frappe sur laquelle Riou s'interposait avec brio. A la demi-heure de jeu, Riou s'interposait à nouveau sur une lourde frappe de Coulibaly. Juste avant la pause, Jelen se présentait seul face à Ospina mais le portier niçois remportait son duel. A la 49e minute, Chafni, d'une belle frappe des 20 mètres, obligeait Ospina à réaliser une nouvelle belle parade. En fin de rencontre, les Azuréens n'étaient pas loin de s'offrir les trois points de la victoire mais la frappe de Coulibaly était repoussée par la barre transversale de Riou. Au contraire, c'était l'AJA qui venait doucher les espoirs niçois. A la dernière seconde, Jelen, pourtant en position de hors-jeu, trompait Ospina d'un tir croisé et offrait la victoire aux Bourguignons. Cruel pour les Aiglons. Après ce nouveau revers, Nice, avec 22 points, reste 16e. Auxerre, Auxerre reste lui 7e mais compte maintenant 36 points.

A retenir : ça va mal à Nice pour Didier Ollé-Nicolle. Après ce nouveau revers, les supporters du Gym ont réclamé la démission de l'entraîneur niçois, qui s'apprête sans doute à vivre des prochains jours difficiles.

La belle affaire de la 21e journée de Ligue 1 est à mettre à l'actif des Montpelliérains. Avec 39 points, les hommes de René Girard dont les nouveaux dauphins des Girondins de Bordeaux.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB