Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
CdF : la Ligue 1 en dents de scie
Par Nicolas Lagavardan - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 03/03/2009 à 23h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Toulouse, Grenoble et Guingamp ont composté leur billet pour les quarts de finale en s'imposant, respectivement, sur la pelouse de Boulogne/Mer (0-2), à Dijon (1-1 ap, 4 tab à 2) et face au Mans (1-0), seule écurie de L1 à ne pas avoir passé l'obstacle mardi soir.

CdF : la Ligue 1 en dents de scie

Les trois premiers matchs des huitièmes de finale de la Coupe de France opposaient trois clubs de Ligue 2 à trois clubs de Ligue 1. Tous en déplacements, les formations de l'élite ont connu des fortunes diverses. Le Mans a d'abord baissé pavillon au Roudourou face à Guingamp (1-0). Puis Grenoble s'est qualifié in extremis lors de la séance des tirs au but à Dijon (1-1 ap, 4 tab à 2). Enfin, Toulouse a redressé la barre et assumé son statut sur la pelouse de Boulogne sur Mer (0-2), grâce à deux buts de Pentecôte aligné à la place de Gignac.

Le championnat ne suffit pas au TFC (Boulogne/Mer – Toulouse : 0-2)

L'US Boulogne SO n'a pas pu créer l'exploit face au Toulouse FC devant son public du stade de la Libération. Les hommes d'Alain Casanova se sont imposés sans trembler (0-2), et sans leur meilleur buteur André-Pierre Gignac, entré à dix minutes de la fin de la partie à la place de Pentecôte, titulaire pour la première fois cette saison et héros du match. Les Toulousains ont ouvert le score au meilleur moment. Pentecôte trouvait la faille sur un service de Bonnet (41e, 0-1). Les Boulonnais avaient eu une belle occasion de prendre les devants. Andriatsima ajustait sa tête sur un corner, mais Paulo Cesar repoussait sur sa ligne de but (20e). Mais après la pause, le 6e de Ligue 2 rompait face au 5e de Ligue 1. Avec l'attaquant Grégory Thil entré à la 46e à la place d'Andriatsima, les Nordistes poussaient devant le but de Carrasso, mais sur une contre attaque, Pentecôte résistait au retour de deux Boulonnais et battait Bague en deux temps (63e, 0-2). Boulogne n'a pas démérité et peut désormais se concentrer sur la course à la montée parmi l'élite.

En Avant le quart (GuingampLe Mans : 1-0)

L'En Avant Guingamp a créé la sensation de cette première partie des huitièmes de finale de la Coupe de France, en sortant une écurie supposée supérieure, Le Mans UC72 en l'occurrence. En confiance après une belle série de douze matchs sans défaite, les Bretons se sont imposés (1-0) sous la pluie et sur la pelouse difficile du Roudourou. Les débats ont été équilibrés en première période avec peu d'occasions franches entre le 9e de Ligue 2 et le 11e de Ligue 1. La plus belle est à mettre au crédit du MUC juste avant le repos. Gervinho trouvait Maïga dans l'intervalle à l'entrée de la surface côté gauche, mais le tir croisé du Manceau fuyait le cadre breton (44e). Après la pause, la meilleure défense de L2 tenait le choc face aux Sarthois. Mieux, Oruma frappait un coup-franc à trente mètres côté gauche. Le défenseur Bakary Koné surgissait devant Pelé et déviait le ballon au fond des filets (83e, 1-0), scellant ainsi le sort du match.

Dijon si près du but (Dijon – Grenoble : 1-1 ap, 2 tab à 4)

Le Dijon FCO a vécu une soirée cruelle devant son public du stade Gaston Gerard, en s'inclinant face à Grenoble au bout du suspense (4 tab à 2), les deux équipes n'ayant pas pu se départager après cent vingt minutes (1-1 ap). La partie a pourtant débuté en fanfare. Les Dijonnais pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant la marque. Sur un corner repoussé par la défense, Morisot reprenait à ras de terre et trompait Le Crom (15e, 1-0). Mais les Grenoblois ont réagi dans la foulée. Sur le premier corner des Isérois, Akrour plaçait sa tête dans la lucarne (18e, 1-1). Après la pause, le 12e de Ligue 2 résistait sans trop de souci face au 13e de Ligue 1. Dijon avait plus d'un ancien joueur de L1 dans son sac, Carrière entrait sur le pré à la 88e à la place de Linares, mais le score ne bougeait plus. Lors de la séance des tirs au but, Morisot et Aubameyang marquaient pour Dijon, mais Le Crom arrêtait la tentative de Loties et Carrière trouvait la transversale. Côté grenoblois, Touré, Baning et Akrour trompaient Perraud et laissaient le soin à Dimitrijevic de clore la rencontre.

Suite des festivités mercredi, avec au programme Rodez – Paris SG (18h), AC AjaccioMonaco (19h), Sedan – Vitré (20h), Rennes – Lorient et LilleLyon (20h45).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
A la place de Pablo Longoria, auriez-vous recruté Mason Greenwood à l'OM après son affaire extra-sportive ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
L'EQUIPE TYPE
EURO
2024
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2023-24
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB