Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le TOP 10 des arnaques de L1
Par Pierre-Damien Lacourte - Journal Des Transferts, Mise en ligne: le 30/12/2008 à 13h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'été dernier, les clubs français n'avaient pas hésité à sortir le chéquier pour renforcer leur effectif et remplir au mieux les objectifs fixés en début de saison. Mais parmi tous les transferts réalisés, certains se sont avérés totalement ratés. Retour sur les dix plus grosses arnaques de Ligue 1.

Le TOP 10 des arnaques de L1

Le marché des transferts a été animé l'été dernier en Ligue 1. Dans le sens des départs comme dans celui des arrivées, les clubs français se sont montrés très actifs. Pour preuve, les 228 millions d'euros dépensés au cours du mercato. Mais parmi toutes ces sommes dépensées, certaines l'ont été quasiment à perte. Après vous avoir proposé Dimanche midi une analyse du TOP 10 des bonnes affaires, retour aujourd'hui sur les dix plus grosses arnaques de Ligue 1. Et un petit tour à l'étranger en prime.

1. Freddy Adu (de Benfica à Monaco en prêt)

Présenté comme une future grande star à ses débuts, Monaco pensait avoir réalisé une belle opération en obtenant de la part du Benfica Lisbonne le prêt de Freddy Adu l'été dernier. Mais à mi-parcours, l'Américain n'est apparu qu'à 9 reprises en championnat sous le maillot monégasque, pour un total de 97 minutes de jeu… Pas terrible pour un joueur qui émarge à 900.000 euros annuels. Mais le pire reste à venir pour l'ASM. Sous contrat jusqu'en 2012 avec le club portugais, Adu, acheté 1,5 million d'euros, a été prêté avec option d'achat au club de la Principauté. Cette dernière serait de l'ordre de 5 millions d'euros, et pourrait être automatiquement levée si l'international américain dispute un certain nombre de matchs, probablement 15. A Lisbonne, Rui Costa, le directeur sportif du Benfica, se targue déjà d'avoir réalisé son premier joli coup sur le marché des transferts…

2. Mateja Kezman (de Fenerbahçe au Paris Saint-Germain en prêt)

L'entraîneur du Paris Saint-Germain, Paul Le Guen, qui n'avait d'yeux que pour Jimmy Briand, n'en voulait pas. Mais Mateja Kezman a tout de même posé ses valises dans la capitale l'été dernier, avec un confortable salaire de 1,5 million d'euros annuels. A la trêve, l'attaquant serbe a participé à 13 rencontres de championnat, mais n'a été titularisé que 2 fois pour un seul but marqué… Kezman n'est peut-être que prêté par Fenerbahçe, mais en fin de saison, le PSG devra lever automatiquement son option d'achat en cas de maintien. Autant dire que le club de la capitale sera obligé de verser 3,5 millions d'euros au club turc pour un joueur qui, jusqu'à présent, n'apporte rien ou pas grand-chose…

3. Vitorino Hilton (de Lens à Marseille pour 5M€)

En s'attachant les services de Vitorino Hilton pour 5 millions d'euros l'été dernier, l'OM pensait avoir trouvé son nouveau patron défensif. Mais depuis le début de la saison, s'il n'est pas catastrophique, le Brésilien est très loin de confirmer les espoirs placés en lui à son arrivée. Emargeant à 1,5 million d'euros par an, l'Olympique de Marseille est en droit d'attendre beaucoup mieux de l'ancien Lensois.

4. Frédéric Piquionne (de Monaco à Lyon pour 4,5M€)

A Lyon, nombreux sont les supporters à ne pas comprendre pourquoi les dirigeants rhodaniens sont allés dépenser 4,5 millions d'euros l'été dernier pour un attaquant trentenaire qui n'est que le remplaçant du remplaçant. A mi-parcours, Frédéric Piquionne, qui émarge 1,2 million d'euros par an, n'est apparu qu'à 11 reprises sous le maillot lyonnais en championnat, pour seulement 4 titularisations et un but marqué.

5. El-Amin Erbate (du Raja Casablanca à Marseille pour 0,5M€)

«Erbate n'est pas international pour rien» , disait de lui Eric Gerets au moment de son arrivée à Marseille. Mais six mois plus tard, le défenseur marocain, recruté au Raja Casablanca pour 500.000 euros est déjà reparti. Certes pour la même somme, mais l'Olympique de Marseille aura tout de même versé 75.000 euros chaque mois à El-Armin Erbate pendant six mois pour seulement quatre petits matchs de championnat disputés…

6. Ivan Klasnic (du Werder Brême à Nantes, libre)

Laissé libre par le Werder Brême, le FC Nantes pensait avoir réalisé l'un des gros coups du dernier mercato estival avec la signature d'Ivan Klasnic. Mais six mois plus tard, le Croate ne fait déjà plus l'unanimité à la Jonelière, ni auprès d'Elie Baup, qui n'hésite plus à le placer sur le banc de touche au coup d'envoi. A la trêve, l'attaquant nantais affiche seulement 2 buts à son compteur en 15 matchs de championnat. Cela fait peu pour un joueur dont le salaire annuel, de l'ordre de 2 millions d'euros, plombe les finances nantaises…

7. Michael Gravgaard (de Copenhague à Nantes pour 3M€)

Avec Ivan Klasnic, Michael Gravgaard était l'autre star annoncée du mercato estival nantais. Recruté pour 3 millions d'euros au FC Copenhague, ce solide gaillard, international danois, d'où son salaire de 1,2 million d'euros annuels, était censé devenir le nouveau patron de la défense des Canaris. Titularisé à 14 reprises, Gravgaard est allé de contre-performance en contre-performance, et a aujourd'hui perdu sa place au profit de Yohann Poulard.

8. Yoan Gouffran (de Caen à Bordeaux pour 7M€)

Pour un joueur sur qui ils fondaient beaucoup d'espoirs, les Girondins de Bordeaux n'hésitaient pas à verser 7 millions d'euros au Stade Malherbe de Caen l'été dernier. Si Laurent Blanc compte toujours sur Yoan Gouffran, la direction bordelaise commence aujourd'hui à s'impatienter pour un joueur dont le salaire tourne autour du million d'euros par an. A la trêve, Gouffran n'a pas encore inscrit le moindre but en 14 apparitions sous le maillot girondin en championnat. Pas terrible pour un joueur offensif qui ne parvient pas à trouver sa place au sein de sa nouvelle formation.

9. Sébastien Grax (de Sochaux à Saint-Etienne pour 3M€)

Auteur de bonnes prestations sous le maillot sochalien, Saint-Etienne décidait l'été dernier de verser 3 millions d'euros au club doubiste pour lui prendre son attaquant Sébastien Grax. Six mois plus tard, la direction stéphanoise regrette déjà son achat. L'ancien Monégasque, dont le salaire serait de l'ordre de 600.000 euros annuels, n'est apparu qu'à 7 reprises sous le maillot vert en championnat et n'a pas inscrit le moindre but. Le remplacement de Laurent Roussey, qui l'avait qualifié «d'imposture du foot» , par Alain Perrin, n'a rien changé à sa situation.

10. Douglao (de Rio Claro à Nantes pour 0.5M€)

Comment faire un Top 10 des arnaques sans évoquer le cas Douglao ? Qu'est-il donc passé par la tête des dirigeants nantais pour aller recruter un défenseur brésilien évoluant en troisième division dans son pays ? Titularisé à 3 reprises en début de championnat, Douglao, catastrophique à chacune de ses sorties, n'est depuis plus jamais apparu sous le maillot nantais. Certes, il n'a pas coûté grand-chose aux Canaris mais quand même. Le Brésilien devrait aller tenter sa chance ailleurs cet hiver. Il aurait été approché par des clubs grecs de second rang…

D'autres joueurs auraient également pu être intégrés à cette liste. A l'image du Bordelais Diego Placente, qui malgré son vécu et son statut d'international, n'apporte rien aux Girondins de Bordeaux. Valenciennes se mord aussi les doigts d'avoir fait venir les deux anciens Lensois Seïd Khiter et Jonathan Lacourt, dont il cherche déjà à se débarrasser. Quant au Belge Luigi Pieroni, le club nordiste a peut-être compris pourquoi il restait sur trois échecs consécutifs à Nantes, Lens et Anderlecht. L'OM fondait aussi quelques espoirs sur Mamadou Samassa. Aujourd'hui, il n'en a plus aucun et l'ancien Manceau est déjà sur le départ. L'AS Saint-Etienne pensait également faire une bonne affaire avec Sylvain Monsoreau. Mais l'ancien Monégasque, qui traîne une blessure au tendon d'Achille, n'a encore rien apporté aux Verts. En recrutant Jean Calvé, libre, l'été dernier, Nancy pensait avoir réalisé un joli coup. Mais l'ancien Manceau était à peine arrivé qu'il souhaitait déjà partir. Le Polonais Dariusz Dudka aurait pu faire partie du Top 10 également. Recruté pour 2,5 millions d'euros, l'Auxerrois n'a rien apporté d'autre que sa polyvalence.

A l'étranger

- En Angleterre, Tottenham a réalisé le plus gros transfert de son histoire l'été dernier en déboursant 26 millions d'euros pour le très convoité milieu de terrain du Dinamo Zagreb, Luka Modric. Au cours de ses six premiers mois passés en Premier League, l'international croate a erré comme une âme en peine sur les pelouses anglaises.

- Tottenham avait pourtant réalisé une belle affaire en vendant Robbie Keane à Liverpool pour 25 millions d'euros. Si l'Irlandais termine la saison un peu mieux qu'il ne l'a commencée, les supporters des Reds ne comprennent toujours pas pourquoi leur club a pu dépenser autant pour cet attaquant.

- En Italie, le Milan AC n'a pas hésité à débourser 15 millions d'euros pour faire revenir son ex-attaquant vedette Andriy Shevchenko. Mais depuis son passage à Chelsea, l'Ukrainien semble avoir perdu toutes ses qualités. En 11 apparitions en Serie A cette saison, Shevchenko n'a pas encore inscrit le moindre but.

- L'autre club de Milan n'a pas fait mieux. En recrutant la star portugaise du FC Porto Ricardo Quaresma pour 18 millions d'euros, l'Inter pensait avoir fait une bonne affaire. Mais aujourd'hui, José Mourinho est excédé par les prestations de son compatriote et souhaite déjà que celui-ci fasse ses valises cet hiver.

- Enfin, en Espagne, le FC Barcelone voulait renforcer son milieu de terrain l'été dernier avec la venue d'Alexander Hleb. Recruté pour 15 millions d'euros, l'ex-milieu de terrain ne dispose que d'un très faible temps de jeu et n'apporte rien aux Blaugrana. Ou comment dépenser de l'argent inutilement…

Retrouvez le TOP 10 des meilleures affaires de L1 en cliquant ici.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens Mercato / Transferts

Ligue 1 - les fiches CLUB


Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur espoir de la saison Ligue 1 ?

Eduardo Camavinga (Rennes)
Sofiane Diop (Monaco)
Aurélien Tchouaméni (Monaco)
Amine Gouiri (Nice)
Maxence Caqueret (Lyon)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Transferts / Mercato


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB