Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

OM-PSG : deux décisions litigieuses pour un arbitrage qui fait jaser...

Par Damien Da Silva - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 01/04/2024 à 09h04
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

A l'occasion du Clasico entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain (0-2) dimanche en Ligue 1, l'arbitre Benoît Bastien a fait l'unanimité contre lui. Les Parisiens ont déploré l'expulsion de Lucas Beraldo, alors que les Marseillais n'ont pas compris le but refusé à Jordan Veretout.

OM-PSG : deux décisions litigieuses pour un arbitrage qui fait jaser...
L'arbitrage de Benoît Bastien fait parler.

Au terme d'une rencontre animée, le Paris Saint-Germain s'est imposé sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (2-0) dimanche en Ligue 1. Un match marqué par deux décisions litigieuses de la part de l'arbitre Benoît Bastien.

A la 40e minute de cette partie, l'homme en noir, interpellé par la VAR, a décidé d'attribuer un carton rouge au défenseur central parisien Lucas Beraldo.

Beraldo, une évidence pour l'arbitre...

Sur un long ballon profondeur, le Brésilien a empêché l'attaquant de l'OM Pierre-Emerick Aubameyang de passer en le poussant. Sur cette faute signalée par l'arbitre assistant, l'ancien de Sao Paulo, déjà averti d'un carton jaune, n'avait initialement pas été sanctionné par Monsieur Bastien. Mais après l'intervention de la VAR, le Parisien a été finalement directement expulsé. Une décision incompréhensible pour le défenseur polyvalent du PSG Danilo Pereira. «Désorienter avec le carton rouge ? Oui, un peu, c'est normal, parce que je pense que le rouge n'était pas mérité», a soufflé le Portugais pour Free Ligue 1.

De son côté, l'arbitre a pris le temps, au micro de Prime Vidéo, de justifier son choix, qui avait provoqué la colère du conseiller sportif francilien Luis Campos à la mi-temps. «Après visionnage des images, pour moi c'est une évidence que cette faute doit être sanctionnée d'un anéantissement d'une occasion nette de but. C'est une évidence dans le sens où le critère numéro 1, c'est la position des défenseurs en capacité d'intervenir. Au moment de la faute, la dynamique de l'action vers la profondeur, la capacité du joueur offensif à pouvoir continuer l'action, maîtriser le ballon, et l'absence de défenseurs en capacité d'intervenir, à mon sens, sont les critères qui permettent, malgré la distance, de dire qu'une occasion nette de but a été stoppée par l'intervention illicite de monsieur Beraldo», a expliqué Bastien.

Donnarumma vraiment gêné par Henrique ?

Du côté de l'OM, il y avait également de la frustration par rapport à une autre décision arbitrale : le but refusé à Jordan Veretout, pour égaliser à 1-1, à la 58e minute. Sur cette action, l'officiel a considéré que Luis Henrique, en position de hors-jeu, avait gêné le gardien parisien Gianluigi Donnarumma. «On l'a revu dans le vestiaire et oui, c'est léger, cela aurait pu être accepté. On ne va pas revenir sur un fait de jeu», a rapidement commenté Veretout.

Pour l'arbitre, il s'agissait aussi d'une décision logique. «Au moment de la frappe, Luis Henrique est en position de hors-jeu. De par sa très grande proximité avec le gardien, il influence forcément sa capacité à pouvoir intervenir. Par conséquent, le but est refusé puisqu'au sens des lois du jeu, un joueur qui influence la capacité d'un adversaire à intervenir devient sanctionnable», a jugé Bastien. Des explications suffisantes pour calmer les débats ?

Que pensez-vous des décisions arbitrales de ce match de Ligue 1 entre l'OM et le PSG ? N'hésitez pas à réagir et débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG et l'OM en demi-finale de Coupe d'Europe, croyez-vous qu'au moins un des deux remportera la Coupe ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2023-24
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2023-24
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB