Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

A 11 contre 10, Rennes perd encore du terrain - Débrief et NOTES des joueurs (ESTAC 1-1 SRFC)

Par Eric Bethsy - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 04/09/2022 à 19h10
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Longtemps en supériorité numérique, le Stade Rennais a été accroché à Troyes (1-1) lors de la 6e journée de Ligue 1. Plus que le résultat, le contenu est encore décevant pour le club breton.

A 11 contre 10, Rennes perd encore du terrain - Débrief et NOTES des joueurs (ESTAC 1-1 SRFC)
Pour sa première avec Rennes, Amine Gouiri a déçu.

Si séduisant la saison dernière, le Stade Rennais n'y arrive plus. Les Rouge et Noir ont encore laissé des points en route, cette fois sur le terrain de Troyes (1-1) lors de la 6e journée de Ligue 1.

Après le coup d'envoi retardé de quelques minutes, en raison du malaise d'un arbitre assistant, Rennes ne montrait pas une envie folle d'emballer la rencontre.

Troyes réduit à 10 dès la 26e !

Sa possession stérile imposait un petit rythme et le bloc troyen n'avait aucun mal à résister. L'ESTAC se contentait de défendre et sur sa première situation, à savoir un coup franc indirect, Ugbo (1-0, 14e) ouvrait le score avec pas mal de réussite !

Le Stade Rennais était puni pour sa passivité, puis aidé par le carton rouge direct donné à Salmier (26e). Autant dire que l'attaque-défense s'accentuait, sans que le gardien Gallon soit vraiment mis en danger avant la pause. Le portier troyen ne devait s'employer que sur des frappes lointaines, dont celle du latéral Traoré, bien obligé de soutenir des attaquants peu en vue. Comme on pouvait s'y attendre, les visiteurs, avec les entrées de Sulemana et Doué, appuyaient sur l'accélérateur au retour des vestiaires.

Rennes inefficace

Et très vite, Santamaria (1-1, 48e) remettait les deux équipes à égalité. Il y avait de quoi s'inquiéter pour la formation de Bruno Irles. Sauf que l'énorme pression rennaise ne durait pas longtemps. Après les grosses occasions manquées par Terrier et Bourigeaud, l'intensité retombait. Troyes passait même tout près du hold-up sur la tête de Porozo non cadrée ! Nul doute que l'ESTAC se contentera du nul, contrairement aux Rouge et Noir en difficulté depuis le début de la saison.

La note du match : 4/10

Quasi méconnaissable par rapport à la saison dernière, Rennes a vraiment eu du mal à emballer la partie. C'était mieux en deuxième période mais la rencontre a globalement manqué de rythme, d'intensité et d'occasions franches.

Les buts :

- Sur un long coup franc indirect de Tardieu, Terrier renvoie le ballon dans l'axe. Rony Lopes manque sa reprise qui devient une passe décisive pour Ugbo, buteur malgré sa frappe dans l'axe (1-0, 14e).

- Après un centre en retrait de Traoré, Gouiri remet pour Terrier à l'entrée de la surface. L'attaquant, sans angle de tir, décale pour Santamaria dont la frappe croisée trompe Gallon à l'aide du poteau (1-1, 48e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Baptiste Santamaria (7,5/10)

En supériorité numérique, il est évidemment plus facile de récupérer les ballons. Mais le milieu défensif de Rennes a totalement étouffé les Troyens avec un pressing bien senti. Il n'a pas non plus hésité à se projeter sur quelques phases offensives, d'où son but inscrit à l'entrée de la surface.

TROYES :

Gauthier Gallon (7) : malgré le jeu sans inspiration des Rennais, le gardien de l'ESTAC a dû s'employer. Il a réalisé des arrêts importants face à Traoré, Santamaria, Terrier ou encore Bourigeaud. Des interventions décisives même s'il faut reconnaître que ses adversaires lui ont parfois facilité la tâche.

Thierno Baldé (7) : avec de telles qualités athlétiques, le latéral droit n'est pas simple à éliminer. Sulemana pourra confirmer puisque l'ancien Parisien a remporté tous leurs duels avec une étonnante facilité. Il a également lancé quelques contre-attaques. Remplacé à la 83e par Renaud Ripart (non noté).

Jackson Porozo (6,5) : Dur sur l'homme et sur le ballon, l'Uruguayen n'est pas du genre à faire le voyage pour rien ! Il est l'auteur d'interventions autoritaires, parfois en retard, et sans prendre le temps de regarder où se situaient ses coéquipiers. Au moins, c'est efficace. A noter une tête offensive sur corner qu'il n'a pas réussi à cadrer.

Erik Palmer-Brown (7) : très solide, l'Américain a bien lu les appels des attaquants rennais. Ça s'est forcément compliqué en début de seconde période. Mais il a fait mieux que résister dans ses duels.

Yoann Salmier (2) : : alors qu'il réalisait un bon début de match, en parvenant à défendre en avançant, le défenseur central a été directement expulsé pour une semelle sur Majer. Il a ainsi laissé son équipe à 10 dès la 26e minute.

Yasser Larouci (4) : discipliné dans les tâches défensives, le piston gauche connu pour ses qualités de contre-attaquant a été discret. Seule une accélération au début du deuxième acte a légèrement relevé le niveau de sa prestation. Remplacé à la 61e par Xavier Chavalerin (non noté), toujours aussi généreux dans l'effort. Et lorsqu'il n'était plus en mesure d'intervenir, il n'a pas hésité à commettre une faute d'anti-jeu quitte à récolter un carton jaune.

Rony Lopes (2) : longtemps redouté pour sa percussion et la précision de son pied gauche, l'ailier prêté par le FC Séville est très loin de son meilleur niveau. Il n'a jamais accéléré et n'a fait aucune différence. La LFP lui accordera peut-être la passe décisive, mais il s'agissait bien d'une frappe totalement ratée. Remplacé à la 61e par Papa Ndiaga Yade (non noté), dont l'impact physique et l'audace sur les phases offensives ont énormément apporté.

Kouamé N'Guessan (6,5) : infatigable à la récupération, le milieu de terrain n'est pas étranger aux difficultés de Rennes dans le jeu. Il avait également les jambes pour se projeter et soulager son équipe dans le rouge en deuxième période.

Florian Tardieu (7) : à l'aise techniquement, le capitaine troyen a été précieux pour sa capacité à poser le pied sur le ballon. On n'oublie pas non plus son travail défensif, à l'image de son gros retour dans les pieds de Gouiri.

Ike Ugbo (non noté) : bout de match frustrant pour l'international canadien. Sur l'un de ses rares ballons, il parvient à ouvrir le score avec opportunisme. Mais quelques minutes plus tard, il était victime du rééquilibrage nécessaire après le carton rouge de Salmier. Remplacé à la 34e par Adil Rami (6), peu mis en danger malgré l'infériorité numérique. Il faut dire que les Rennais ont eu du mal à s'approcher. Et au milieu d'une défense à trois, l'ancien Marseillais était dans de bonnes conditions.

Mama Baldé (4) : comme souvent, l'avant-centre de l'équipe à 10 contre 11 ne fait que courir après le ballon. Il a surtout reçu de longues transversales qui ne lui laissaient que peu de chances de remporter les duels. Remplacé à la 83e par Wilson Odobert (non noté).

RENNES :

Steve Mandanda (5) : dans une situation comparable à un penalty, le gardien rennais a dû anticiper sur la frappe d'Ugbo, sans succès. Hormis cette action, il n'a quasiment rien à faire, si ce n'est une sortie aérienne où Chavalerin est venu le secouer.

Hamari Traoré (7) : plutôt timide en début de match, le latéral droit est devenu l'un des principaux animateurs à partir du carton rouge. Le capitaine s'est transformé en ailier et grâce aux combinaisons avec Bourigeaud, ses centres ont mis la défense troyenne en danger. Il est d'ailleurs à l'origine du but de Santamaria.

Joe Rodon (4) : le moins que l'on puisse dire, c'est que le Gallois n'a pas été serein à la relance, comme le prouvent ses pertes de balle. Ce n'est pas l'idéal pour une équipe qui cherche à faire la différence contre un bloc bas. Et pour ne rien arranger, il se fait déposer par le jeune Odobert en fin de match.

Arthur Theate (6) : très peu sollicité, le défenseur central a tenté de trouver des décalages à la relance, souvent en direction de Truffert sur le côté gauche. Il a parfois réussi à casser des lignes mais ses coéquipiers n'en ont jamais profité.

Adrien Truffert (7) : pendant les longues minutes de passivité côté rennais, le latéral gauche a été l'un des rares, si ce n'est le seul à percuter et à demander en profondeur. Il faut dire que son adversaire direct Rony Lopes n'était pas une menace. Remplacé à la 69e par Birger Meling (non noté), beaucoup moins en vue.

Lovro Majer (4) : disponible, l'international croate a parfois déstabilisé les Troyens avec ses prises de balle. Il a d'ailleurs provoqué le carton rouge de Salmier. Mais il a eu tendance à repiquer systématiquement vers l'axe, là où ses adversaires l'attendaient. Remplacé à la 46e par Désiré Doué (6,5), dont l'énergie a beaucoup apporté. Ses appels incessants et ses replis irréprochables ont permis à Rennes de s'installer très haut et de se créer des occasions au retour des vestiaires. On peut néanmoins lui reprocher sa tête placée sur le gardien Gallon.

Baptiste Santamaria (7,5) : voir commentaires ci-dessus.

Flavien Tait (3) : peu inspiré balle au pied, l'ancien Angevin a souvent été contré dans ses tentatives de passes vers l'avant. Les solutions n'étaient pas nombreuses en première période, mais il n'a pas fait grand-chose pour les trouver. Remplacé à la 46e par Kamaldeen Sulemana (3), qui n'a jamais réussi à faire la différence face au jeune Baldé. Il a dû se résoudre à tenter des centres sans forcément éliminer son adversaire.

Benjamin Bourigeaud (4,5) : finalement prolongé, le milieu n'était pas perturbé par son avenir. Cela ne l'a pas empêché d'avoir un déchet inhabituel pour un joueur de son niveau. Il a haussé son niveau de jeu en deuxième période, notamment dans ses combinaisons avec Traoré. Mais comme Doué, à bout portant, il réalise une tête trop axiale qui permet à Gallon de détourner le ballon. Remplacé à la 87e par Lorenz Assignon (non noté).

Amine Gouiri (4) : pour sa première avec le Stade Rennais, l'ancien Niçois a globalement déçu. Il a beaucoup décroché en début de match sans forcément fluidifier le jeu. Il a aussi manqué de présence près du but adverse même s'il a manqué une belle occasion de la tête. Il est néanmoins impliqué sur l'action du but inscrit, et réalise un superbe centre sur la tête de Bourigeaud. Remplacé à la 69e par Matthis Abline (non noté).

Martin Terrier (4) : sans surprise, l'attaquant breton n'a pas encore de complicité avec la recrue Gouiri. Passeur décisif pour Santamaria, il est aussi impliqué sur le but troyen avec un mauvais renvoi dans l'axe. Enfin, il peut regretter son énorme occasion manquée en deuxième période.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

TROYES 1-1 RENNES (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Ligue 1 / 6e journée
Stade : Stade de l'Aube - Arbitre : M. Vernice

Buts : I. Ugbo (14e) pour TROYES - B. Santamaría (48e) pour RENNES
Avertissements : Y. Salmier (27e), X. Chavalerin (72e), G. Gallon (90+1e), pour TROYES - B. Santamaría (42e), B. Meling (71e), pour RENNES

TROYES : G. Gallon - J. Porozo, E. Palmer-Brown, Y. Salmier - T. Baldé (R. Ripart, 83e), Y. Larouci (X. Chavalerin, 61e) - Rony Lopes (P. Yade, 61e), R. N'Guessan, F. Tardieu, I. Ugbo (A. Rami, 34e) - Mama Baldé (W. Odobert, 83e)

RENNES : S. Mandanda - J. Rodon, A. Theate - H. Traoré, A. Truffert (B. Meling, 69e) - L. Majer (D. Doué, 46e), B. Santamaría, F. Tait (K. Sulemana, 46e) - B. Bourigeaud (L. Assignon, 88e), A. Gouiri (M. Abline, 69e), M. Terrier

Ugbo a ouvert le score dès la 14e minute

Santamaria a relancé Rennes en deuxième période (1-1, 48e)

Les Troyens ont été solidaires

Un arbitre assistant victime d'un malaise avant le coup d'envoi







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quelle équipe qualifiée en quarts de finale vous semble la plus forte ?

Pays Bas
Argentine
Angleterre
France
Croatie
Brésil
Maroc
Portugal
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Troyes

T
R
O
Y
E
S
but, 14e-Ugbo
but, 48e7,5Santamaria


MASQUER LA PUB