Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Malgré une réaction, Marseille inquiète... - Débrief et NOTES des joueurs (OM 0-2 Milan)

Par Damien Da Silva - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 31/07/2022 à 19h57
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

En grande difficulté en première période, l'Olympique de Marseille a été logiquement battu par l'AC Milan (0-2) en amical ce dimanche. Au terme d'une préparation décevante, le club phocéen inquiète malgré une réaction après la pause.

Malgré une réaction, Marseille inquiète... - Débrief et NOTES des joueurs (OM 0-2 Milan)
Guendouzi et les Marseillais ont eu du mal.

L'Olympique de Marseille termine sa préparation estivale avec un bilan inquiétant : 1 victoire, 1 nul et 3 défaites. Ce dimanche, le club phocéen a été battu par l'AC Milan (0-2) en amical au Stade Vélodrome.

Avec une défense catastrophique en première période, les Marseillais ont pris l'eau avant une réaction tout de même positive dans le jeu après la mi-temps. Il reste du boulot avant de défier Reims dimanche en Ligue 1…

Une défense dépassée, Messias s'amuse !

Avec un Vélodrome en fusion pour ce match amical, les Marseillais réalisaient une bonne entame avec une agressivité positive dans les duels. Mais plus incisifs, les Milanais plombaient l'ambiance sur un contre avec une frappe de Messias envoyée dans la lucarne de Blanco (0-1, 12e). Sous pression, les hommes d'Igor Tudor avaient du mal à réagir avec un déchet technique énorme, notamment chez Balerdi, Kolasinac et Suarez.

Déjà fautif sur le premier but, Kolasinac était encore à la rue face à Messias, qui donnait un caviar à Giroud, buteur d'un tir placé (0-2, 28e). Avec une défense à la ramasse, Blanco devait s'employer dans la foulée pour éviter un naufrage devant Diaz puis Messias ! Totalement sonnés, les Phocéens se montraient incapables de réagir et subissaient les débats jusqu'à la pause avec les sifflets du public...

Une réaction de l'OM, Touré expulsé…

Au retour des vestiaires, les fans pouvaient enfin s'animer grâce à deux premières frappes signées Milik et Clauss. Deux minutes après son entrée en jeu, Tavares était dans un premier temps expulsé très sévèrement par l'arbitre, mais la VAR annulait cette décision pour un hors-jeu de Messias. Sur un bon mouvement entre Payet et Tavares, Clauss avait ensuite l'opportunité de marquer, mais sa tête s'envolait dans les tribunes…

Bien plus consistants dans le jeu, les Olympiens rivalisaient désormais avec les Milanais, mais éprouvaient tout de même des difficultés à approcher la cage de Maignan. Après un duel perdu par Milik devant le gardien français, l'OM connaissait encore un coup dur avec l'expulsion de Touré, averti de deux cartons jaunes en l'espace de deux minutes. Sur un faux rythme et après deux nouvelles interventions de Blanco, Marseille concédait une défaite logique et ne se rassurait pas avant le début de la L1.

La note du match : 5,5/10

Une rencontre en deux temps. Devant un Vélodrome à guichet fermé, la première période a été à sens unique avec une seule équipe sur le terrain : l'AC Milan. En grande difficulté, l'Olympique de Marseille a subi les débats et a affiché de grosses lacunes… Heureusement pour l'intérêt du match, le club phocéen a tout de même eu du répondant après la pause pour animer la rencontre.

Les buts :

- Sur un contre, Hernandez lance l'offensive des Milanais et décale Diaz, qui parvient à trouver Messias. Après un duel facilement gagné face à Kolasinac, le Brésilien déclenche une frappe afin de trouver la lucarne de Blanco (0-1, 12e).

- A la suite d'un long ballon, Messias effectue un superbe contrôle pour déborder Kolasinac. D'un centre en retrait, le Brésilien trouve Giroud, qui fait trembler les filets d'un tir placé (0-2, 28e).

L'homme du match : Junior Messias (8/10)

L'ailier de l'AC Milan s'est régalé face à un Kolasinac à la ramasse en première période. Buteur sur une superbe frappe en lucarne en début de partie, le Brésilien a ensuite fait la différence avec un joli contrôle suivi d'un centre en retrait pour la réalisation de Giroud. Mis en échec par Blanco par la suite, il a été impliqué dans tous les bons coups.

Les NOTES des Marseillais

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur de l'OM.

MARSEILLE :

Ruben Blanco (4,5) : titularisé en l'absence de Lopez, blessé, le gardien de l'Olympique de Marseille a réalisé un match mitigé. Car en début de partie, le portier prêté par le Celta Vigo n'a pas rassuré avec un jeu au pied très imprécis. Si l'Espagnol n'a rien à se reprocher sur les buts de Messias et Giroud, il a ensuite été solide avec deux interventions devant le Brésilien et Rebic. Il faut aussi souligner ses interventions en fin de partie devant Lazetic et Gabbia.

Chancel Mbemba (4) : une rencontre moyenne pour le défenseur central de l'Olympique de Marseille. Pourtant, en début de partie, le Congolais a affiché une agressivité positive avec des duels remportés en se projetant vers l'avant. Mais en difficulté dans ses relances, l'ancien joueur du FC Porto a été trop court sur l'action de l'ouverture du score et a été parfois pris par les mouvements adverses.

Samuel Gigot (3,5) : dans l'axe de la défense centrale de l'Olympique de Marseille, le Français n'a pas été irréprochable. Un peu tendre dans ses interventions, à l'image du ballon perdu sur l'ouverture du score, le Phocéen a été trop laxiste dans certains duels avec son retard sur le but de Giroud. Pour ne rien arranger, il a eu un gros déchet dans ses relances. Remplacé à la 72e minute par Isaak Touré (non noté), qui a été expulsé pour deux cartons jaunes en l'espace de deux minutes.

Leonardo Balerdi (2) : préféré à Touré pour cette rencontre, le défenseur central de l'Olympique de Marseille n'a absolument pas justifié la confiance de son entraîneur Igor Tudor. Malgré quelques interventions en début de partie, l'Argentin a affiché une grande nervosité avec un déchet absolument incroyable dans ses relances. A la ramasse, l'ancien joueur du Borussia Dortmund a multiplié les approximations, avec des difficultés XXL avec Kolasinac dans sa zone.

Jonathan Clauss (4,5) : acclamé par le Vélodrome pour sa présentation face au public, le piston droit de l'Olympique de Marseille n'a pas eu un match facile. Face à un Hernandez déjà en forme, l'international français a eu du mal à tenir le rythme et a été souvent déposé par son compatriote, notamment sur l'action de l'ouverture du score. Et dans ses montées, il a manqué de précision avec de nombreux ballons perdus, mais aussi d'efficacité à l'image d'une tête envoyée dans les tribunes. On a tout de même aimé son bon ballon donné à Milik, qui a buté sur Maignan.

Mattéo Guendouzi (4) : avec les difficultés de l'Olympique de Marseille sur cette rencontre, le milieu de terrain n'a pas forcément surnagé. Comme à son habitude, l'international français s'est bien battu sur le plan défensif, mais a éprouvé des difficultés face aux vagues milanaises. Et même dans l'utilisation du ballon, le Phocéen n'a pas toujours été inspiré. Remplacé à la 45e minute par Pape Gueye (5), qui a eu le mérite d'apporter dans l'impact physique. Bien présent dans les duels, l'international sénégalais a permis à son équipe de retrouver dans les couleurs dans la bataille de l'entrejeu malgré quelques imprécisions dans ses passes.

Valentin Rongier (5,5) : maintenu dans l'entrejeu, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a fait de son mieux. Contrairement à ses partenaires, l'ex-Nantais n'a pas pris l'eau et a récupéré de nombreux ballons pour couper les situations adverses. Et pour relancer le jeu des siens, le Français a été l'un des rares joueurs de l'OM en mesure de combiner.

Sead Kolasinac (1) : choisi sur le côté gauche malgré la présence dans le groupe de Tavares, sur le banc, le Bosnien a incarné une véritable catastrophe ! Immédiatement brouillon dans ses transmissions avec une incapacité à prendre son couloir, le latéral a surtout éprouvé des difficultés énormes sur le plan défensif. Dépassé par Messias sur les deux buts encaissés en première période, il a été d'une faiblesse épouvantable avec Balerdi. Remplacé à la 45e minute par Nuno Tavares (6) pour ses grands débuts avec l'OM. Après une grosse frayeur avec une expulsion très sévère annulée par la VAR pour un hors-jeu de Messias, le Portugais a affiché un visage intéressant. Particulièrement actif, le joueur prêté par Arsenal a proposé de nombreuses solutions et a donné un vrai ballon de but à Clauss, qui a raté sa tête. Même défensivement, il n'a pas démérité avec une belle agressivité dans les duels.

Gerson (5,5) : de retour comme titulaire après son passage sur le banc contre le Betis Séville, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a bien tenté de sonner la révolte. Capable de tenir le ballon, le Brésilien a fait de son mieux pour créer du jeu, mais a été trop souvent seul en raison du déchet technique de ses partenaires. Même dans ses efforts, il n'a pas démérité.

Dimitri Payet (5,5) : le capitaine de l'Olympique de Marseille a été correct sur cette partie. Même dans la première période difficile des Phocéens, l'international français a réalisé quelques gestes techniques pour faire frissonner le public. Et après la pause, le milieu offensif a été plutôt inspiré avec de bons ballons donnés à Milik ou Tavares. Remplacé à la 72e minute par Cédric Bakambu (non noté).

Luis Suarez (3) : préféré à Milik, Bakambu ou encore Dieng en attaque, l'attaquant de l'Olympique de Marseille a été généreux dans ses efforts. Mais c'est tout ! Car inoffensif, l'international colombien a été peu lucide dans ses tentatives individuelles, avec des dribbles ratés et des passes mal ajustées. Incapable de peser sur la défense adverse, il a même agacé son entraîneur Igor Tudor en raison de ses difficultés techniques. Remplacé à la 45e minute par Arkadiusz Milik (5), qui a rendu une copie moyenne. Pourtant, sur ses premières minutes, le Polonais a été intéressant avec de la disponibilité et de bonnes combinaisons. Mais au fil des minutes, il a été plus discret malgré un duel perdu face à Maignan.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
OLYMPIQUE DE MARSEILLE 0-2 AC MILAN (mi-tps : 0-2) - Match amical
Stade : Vélodrome

Buts : Messias (12e), Giroud (28e) pour Milan.
Avertissements : Guendouzi (39e), Touré (76e) pour l'OM ; Rebic (39e), Tonali (52e) pour Milan.
Expulsion : Touré (78e) pour l'OM.

OM : Blanco - Mbemba, Gigot (Touré, 72e), Balerdi - Clauss, Guendouzi (Gueye, 45e), Rongier, Kolasinac (Tavares, 45e) - Gerson, Payet (Bakambu, 72e) - Suarez (Milik, 45e).
MILAN : Maignan - Calabria (Florenzi, 72e), Kalulu (Gabbia, 72e), Tomori (Kjaer, 72e), Hernandez (Ballo-Touré, 72e) - Bennacer (Bakayoko, 82e), Tonali (Krunic, 72e) - Messias (Saelemaekers, 72e), Diaz (Adli, 45e), Rebic (Leao, 45e) - Giroud (Lazetic, 82e).

D'une belle frappe, Messias a ouvert le score (0-1, 12e)

La célébration de Giroud après son but (0-2, 28e)

Pour ses débuts, Tavares a été intéressant







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Karim Benzema doit-il gagner le Ballon d'Or 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB