Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Marseille devra mettre le feu au Vélodrome - Débrief et NOTES des joueurs (Feyenoord 3-2 OM)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue Conference, Mise en ligne: le 28/04/2022 à 22h58
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Au terme d'un match exceptionnel, le Feyenoord Rotterdam a battu l'Olympique de Marseille (3-2), ce jeudi, lors de la demi-finale aller de la Ligue Europa Conférence. Le club phocéen devra sortir le grand jeu dans une semaine au Vélodrome pour s'ouvrir le chemin de la finale.

Marseille devra mettre le feu au Vélodrome - Débrief et NOTES des joueurs (Feyenoord 3-2 OM)
Dessers a inscrit un doublé à Rotterdam.

Les fans de football ont été gâtés cette semaine. Deux jours après le fabuleux Manchester City-Real Madrid, la Coupe d'Europe a réservé une nouvelle rencontre exceptionnelle aux amoureux du ballon rond. Au terme de 90 minutes très intenses, le Feyenoord Rotterdam est arrivé à bout de l'Olympique de Marseille (3-2), ce jeudi, lors de la demi-finale aller de la Ligue Europa Conférence.

Une courte défaite, la première dans la compétition pour le club phocéen, qui a largement les moyens d'inverser la tendance dans une semaine au Vélodrome face à une équipe enthousiasmante mais qui a montré des faiblesses défensives qu'il faudra absolument exploiter devant son public.

Marseille remonte deux buts

Dans une ambiance de folie à Rotterdam, les Marseillais se retrouvaient rapidement sous pression. Pourtant, ils obtenaient deux énormes opportunités par Dieng, qui perdait ses moyens au moment de tromper Marciano. Très offensifs, les Néerlandais faisaient souffrir les visiteurs et finissaient par trouver la faille par Dessers, qui profitait d'un énorme travail de Sinisterra pour tromper Mandanda à ras de terre (1-0, 18e). Emportés par l'ouragan batave, les Phocéens craquaient une nouvelle fois sur un contre éclair conclu par Sinisterra à l'aide d'une déviation malheureuse de Rongier (2-0, 20e).

Sous les yeux de fans locaux déchaînés, l'OM trouvait la lumière peu avant la demi-heure de jeu. Après ses deux énormes ratés, Dieng profitait d'une belle remise de Bakambu pour envoyer une terrible frappe à 20 mètres hors de portée de Marciano (2-1, 28e). Malgré ce coup dur, Feyenoord continuait de partir à l'abordage sans calculer et manquait de peu le troisième but sur une frappe flottante de Kökçü. Avant de se faire surprendre. A l'affût après un centre puissant de Guendouzi, Gerson ne se faisait pas prier pour envoyer un boulet de canon à bout portant pour égaliser (2-2, 40e).

Caleta-Car plombe l'OM

Quelques secondes après le retour des vestiaires, l'OM craquait à nouveau. Sur l'engagement, Caleta-Car ratait sa passe en retrait pour Mandanda et laissait à Dessers tout le loisir de marquer (3-2, 46e). Une énorme bévue du défenseur central, qui se rattrapait quelques minutes plus tard en s'interposant sur un centre à ras de terre à destination du double buteur... avant de passer proche de la catastrophe sur une nouvelle relance dans l'axe complètement ratée. Au fond du trou, le vice-champion du monde était logiquement remplacé par Harit pour éviter de s'enfoncer définitivement.

Un changement tactique qui faisait logiquement reculer le club néerlandais, moins pressant et plus calculateur. En contre, les locaux auraient d'ailleurs pu creuser l'écart mais Dessers trouvait cette fois les gants de Mandanda. En fin de match, Marseille poussait fort mais Saliba ratait le cadre sur sa tête tandis que Dieng butait sur Marciano, auteur d'un superbe arrêt sur une magnifique frappe de Payet. Des occasions manquées qui empêchaient le club français de repartir avec autre chose qu'une défaite. Un revers à relativiser pour l'OM, qui a largement les moyens de faire très mal à Feyenoord dans une semaine au Vélodrome.

La note du match : 9/10

Un énorme match, probablement un des plus beaux dans la compétition. Dans une ambiance exceptionnelle à Rotterdam, les deux équipes n'ont cessé d'attaquer pour offrir un sacré spectacle. Belles actions, occasions à foison, retournement de situations, peu d'arrêts de jeu, tout était réuni dans cette rencontre. Le retour au Vélodrome promet d'être grandiose !

Les buts :

- Sur une superbe ouverture de Senesi, Sinisterra, parti dans la profondeur, réalise un joli contrôle de la poitrine et enchaîne avec une talonnade en retrait pour Dessers. Le buteur néerlandais s'emmène parfaitement le ballon, résiste à Kamara et trompe Mandanda d'une frappe à ras de terre (1-0, 18e).

- Parti à la limite du hors-jeu à l'entrée du camp marseillais sur le côté droit, Nelson déboule dans son couloir et centre à ras de terre, au second poteau, pour Sinisterra. L'ailier colombien reprend directement le ballon et trompe Mandanda à l'aide de Rongier, dont la déviation malheureuse surprend le gardien phocéen (2-0, 20e).

- A 40 mètres, Rongier progresse et s'appuie sur Bakambu, qui remet parfaitement le ballon dans la course de Dieng. L'attaquant sénégalais s'enfonce dans le camp néerlandais et place une énorme frappe à 20 mètres au ras du poteau gauche de Marciano (2-1, 28e).

- Gerson remonte une trentaine de mètres et trouve Payet devant lui. Le milieu offensif français décale sur sa droite Guendouzi, qui centre fort à ras de terre. Le ballon est mal repoussé par Marciano et revient à Gerson, qui à bout portant, envoie une lourde frappe à mi-hauteur au fond des filets (2-2, 40e).

- Sur l'engagement qui lance la seconde période, le ballon arrive à Caleta-Car. Le défenseur central croate tergiverse et tente de trouver Mandanda d'une passe trop molle. Grâce à un bon pressing, Dessers s'empare du cuir, efface le gardien marseillais et le trompe d'une frappe face au but vide (3-2, 46e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Cyriel Dessers (8/10)

Monstrueux. L'attaquant nigérian a fait vivre un enfer aux défenseurs marseillais, qui n'ont jamais su comment l'arrêter. Après une première occasion en début de match, il ouvre la marque suite à un bel enchaînement. Pressant et infatigable, il redonne l'avantage à son équipe au retour des vestiaires en profitant d'une erreur de Caleta-Car. Au rendez-vous. Remplacé à la 82e minute par Alireza Jahanbakhsh (non noté).

FEYENOORD ROTTERDAM :

Ofir Meir Marciano (7) : décisif devant Dieng en début de match, le gardien du Feyenoord n'a rien pu faire sur les missiles de l'attaquant sénégalais et de Gerson. En fin de match, il sort deux arrêts très importants face à Dieng et Payet pour préserver la victoire des siens.

Lutsharel Geertruida (5) : positionné beaucoup trop haut en première période avec d'énormes courants d'air dans son couloir, le latéral droit a été en difficulté sur les percées marseillaises dans la dernière demi-heure avec plusieurs fautes. L'OM devra se pencher sur son cas lors de la manche retour.

Gernot Trauner (6) : quelques soucis dans son positionnement en première période durant la séquence folle des Néerlandais. Il a su bloquer Bakambu durant 45 minutes.

Marcos Senesi (6) : un constat similaire pour le défenseur central argentin qui a eu des problèmes pour s'aligner avec ses partenaires. Il se distingue néanmoins avec une superbe ouverture pour Sinisterra sur le premier but.

Tyrell Malacia (6) : un peu moins en difficulté que son partenaire de la droite. Le latéral gauche a fait vibrer son public avec un retour exceptionnel sur Dieng à la 67e minute.

Guus Til (6) : une copie correcte pour le milieu néerlandais, qui a su faire le dos rond dans les moments plus difficiles. Il a rarement pris des risques pour se débarrasser du ballon.

Fredrik Aursnes (5) : un ton en dessous de ses partenaires. Parfois maladroit dans son pressing, il a souvent été pris à défaut par Payet. Il a commis des fautes évitables en première période.

Orkun Kökçü (7,5) : le milieu turc, en lice pour le titre de meilleur joueur d'Eredivisie, a été très bon ce soir. Grâce à son positionnement intelligent et son toucher de balle, il a fait très mal à ses homologues marseillais. Ses ouvertures de grande classe ont permis à ses partenaires offensifs d'obtenir de nombreuses opportunités. Remplacé à la 82e minute par Jorrit Hendrix (non noté).

Reiss Nelson (7) : l'ailier formé à Arsenal a mis le feu dans le couloir droit en première période. Intenable, l'Anglais a fait vivre un enfer à Peres et délivre une belle passe décisive pour Sinisterra sur le deuxième but. Une belle de jeu. Remplacé à la 65e minute par Bryan Linssen (non noté).

Cyriel Dessers (8) : lire commentaire ci-dessus.

L. Sinisterra (8) : un sacré match pour l'ailier colombien, qui a fait ce que bon lui semblait dans son couloir. Auteur d'un magnifique enchaînement pour permettre à Dessers d'ouvrir le score, il double la mise dans la foulée sur une frappe déviée par Rongier. Il a été très performant durant une heure.

MARSEILLE :

Steve Mandanda (7) : le gardien marseillais prend trois buts sur lesquels il ne peut pas grand-chose. A côté de cela, le capitaine phocéen a maintenu son équipe dans le coup en remportant un duel avec Dessers puis dans le temps additionnel face à Jahanbakhsh pour éviter le 4-2. Deux arrêts très importants.

Valentin Rongier (5) : le milieu, positionné à droite de la défense, a vécu un enfer en première période. Systématiquement débordé par Sinisterra, qui ne lui a pas laissé une seconde de répit, il dévie malencontreusement le ballon sur le deuxième but signé par l'ailier colombien. Il est néanmoins à l'origine du but de Dieng et retrouve ses esprits suite à son repositionnement dans l'entrejeu. Remplacé à la 85e minute par Pol Lirola (non noté).

William Saliba (4) : habitué à montrer sa solidité en L1, le défenseur central a été en difficulté face au virevoltant Dessers. Il a trop rarement apporté son soutien à Caleta-Car, qui a piqué du nez au fil des minutes. Une prestation décevante pour lui.

Duje Caleta-Car (1) : un cauchemar pour le défenseur central croate. Trop laxiste sur la belle action de Sinisterra qui mène à l'ouverture du score, il offre le troisième but à Dessers au bout de 9 secondes après la pause. Il a manqué plusieurs relances faciles qui auraient pu faire encore plus mal à l'OM. Un match terrible pour le vice-champion du monde. Remplacé à la 69e minute par Amine Harit (non noté).

Luan Peres (3) : un calvaire durant 45 minutes. Positionné beaucoup trop haut, le latéral gauche brésilien a énormément subi face à Nelson, qu'il a oublié sur l'action du deuxième but. Il a eu un peu plus de répit après la pause en tentant quelques montées sans trop de conviction.

Mattéo Guendouzi (5,5) : le milieu français a connu 30 premières minutes très difficiles avant de se reprendre. C'est lui qui amène le but de Gerson grâce à un centre très puissant mal repoussé par Marciano. Il a eu fort à faire face à Kökçü, qui ne lui a pas rendu la vie facile.

Boubacar Kamara (5) : une première période très moyenne pour la sentinelle marseillaise, qui a été souvent en retard, comme sur l'action du premier but de Dessers, qu'il marque mal. Il a été mieux après la pause en redescendant en défense centrale. Un match moyen dans l'ensemble.

Gerson (7) : un des meilleurs Marseillais sur la pelouse. Malgré un marquage strict, le Brésilien a réussi à trouver des espaces sur ses percées, comme sur l'action amenant son but où il trouve l'ouverture dans un trou de souris pour Payet. Ses efforts incessants ont posé des problèmes à Feyenoord, des deux côtés du terrain.

Cédric Bakambu (4) : préféré à Milik, l'attaquant congolais a été très peu en vue. Malgré tout, c'est lui qui réalise une magnifique déviation pour Dieng sur le premier but marseillais. Remplacé à la 46e minute par Pape Gueye (5), auteur d'une entrée neutre.

Dimitri Payet (7) : une première période de très haut niveau pour le milieu offensif phocéen, qui a envoyé deux galettes pour Dieng en début de match. C'est encore lui qui réalise le décalage parfait pour Guendouzi sur le premier but. Son repositionnement à gauche après la pause l'a empêché de poursuivre sur sa lancée même s'il a été proche de mettre un sublime but sur une frappe enroulée sous la barre détournée par Marciano.

Cheikh Dieng (5,5) : l'attaquant sénégalais aurait pu connaître une nuit difficile suite à ses deux énormes ratés en début de match. Heureusement pour lui, il se rattrape parfaitement avant la demi-heure de jeu en redonnant espoir à son équipe d'une superbe frappe du pied droit. Même s'il a été maladroit dans l'ensemble, ses appels ont fait très mal aux défenseurs néerlandais. Remplacé à la 85e minute par Arkadiusz Milik (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Conference sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FEYENOORD ROT. 3-2 MARSEILLE (mi-tps: 2-2) - LIGUE CONFERENCE - 1/2 finale / 1/2
Stade : Stadion Feijenoord - Arbitre : M. Oliver

Buts : C. Dessers (18e) L. Sinisterra (20e) C. Dessers (46e) pour FEYENOORD ROT. - C. Dieng (28e) Gerson (40e) pour MARSEILLE
Avertissements : T. Malacia (37e), L. Geertruida (79e), J. Hendrix (90+2e), pour FEYENOORD ROT. - A. Harit (84e), pour MARSEILLE

FEYENOORD ROT. : O. Marciano - G. Trauner, M. Senesi - L. Geertruida, T. Malacia - F. Aursnes, O. Kökçü (J. Hendrix, 82e) - G. Til (M. Pedersen, 89e) - R. Nelson (B. Linssen, 65e), L. Sinisterra - C. Dessers (A. Jahanbakhsh, 82e)

MARSEILLE : S. Mandanda - W. Saliba, D. Caleta-Car (A. Harit, 69e) - V. Rongier (Pol Lirola, 85e), Luan Peres - M. Guendouzi, B. Kamara, Gerson - C. Bakambu (P. Gueye, 46e), D. Payet, C. Dieng (A. Milik, 85e)

 Ambiance de folie à De Kuip

Dessers a inscrit un doublé (18e, 46e)

La joie des Néerlandais après le but de Sinisterra (20e)

Dieng a redonné espoir à l'OM (28e)

Sacré match pour Kökçü

Payet a offert des caviars à Dieng

La communion entre les joueurs de Feyenoord et le public







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Feyenoord Rot.

F
E
Y
E
N
O
O
R
D

R
O
T
.
but, 20e8Sinisterra
but, 18e
but, 46e
28Dessers
but, 40e7Gerson
but, 28e5,5Dieng


MASQUER LA PUB