Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

OL-OM : Labrune tape du poing sur la table

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 22/11/2021 à 16h48
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Au lendemain du match interrompu entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, Vincent Labrune a enfin pris la parole. Le président de la LFP souhaite que les bonnes mesures soient prises par l'ensemble des acteurs pour «renverser la table» .

OL-OM : Labrune tape du poing sur la table
Vincent Labrune a enfin pris la parole.

Sa réaction était attendue. Elle n'a pas tardé à arriver. Très discret depuis sa nomination à la présidence de la LFP, Vincent Labrune a été contraint de sortir de sa réserve après les incidents qui ont émaillé le choc opposant l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, dimanche. Dans les colonnes de L'Equipe, le dirigeant français n'a pas hésité à hausser le ton pour faire part de son désarroi face à ces problèmes récurrents.

Labrune choqué et furieux

«Je suis choqué et furieux. Choqué qu'en 2021, après tous les événements que nous avons vécus depuis le début de la saison, il y ait encore des imbéciles qui soient en situation de jeter des projectiles sur les joueurs ou les arbitres. Je suis choqué, encore, que l'on mette deux heures pour prendre une décision qui relève de l'évidence et qui aurait dû être prise en deux minutes. Car il est évident que quand un acteur est touché, le match ne peut pas reprendre. On ne peut, sous aucun prétexte, transiger avec l'intégrité des acteurs et il ne peut pas y avoir de deuxième chance à mes yeux. Le match doit être interrompu, point final» , a froidement expliqué l'ancien patron du club phocéen, dépité par le laxisme de l'ensemble des acteurs après ces nouveaux incidents.

«Je suis furieux, car ce n'est pas comme si la LFP n'avait pas anticipé ces sujets de troubles à l'ordre public dans les stades. Dès notre conseil d'administration de rentrée, en août, nous avons fait part aux clubs de notre vive inquiétude quant au bon déroulé de la saison, en leur demandant les plus grands efforts et la plus grande vigilance dans l'organisation de leurs matchs. Dès le lendemain de ce conseil, nous avons écrit aux pouvoirs publics pour les sensibiliser, eux aussi, à ce sujet et pour leur faire comprendre à quel point nous avions besoin d'eux tant nous sommes démunis dans notre arsenal de sanctions» , a soupiré l'homme d'affaires, qui n'a visiblement pas été entendu par ses interlocuteurs.

«Et depuis cette date, nous n'avons jamais sanctionné aussi durement que cette saison ces actes de violence. Mais nous sommes rattrapés par un principe de réalité car notre arsenal est réduit. À titre d'exemple : il aura fallu attendre les incidents d'hier (dimanche) pour que la réunion avec les ministres, que nous appelons de nos voeux depuis août, soit enfin organisée, dans le cas présent Place Beauvau (ministère de l'Intérieur) demain matin (mardi matin). Il est urgentissime de se réunir tous ensemble. Ces événements sont inadmissibles et ruinent par ailleurs tout le travail de relance sportive et économique qui est mené en parallèle par la LFP et les clubs depuis un an» , a poursuivi Labrune, qui souhaite prendre des mesures radicales pour mettre fin à cette violence chronique.

V. Labrune – «il est temps de renverser la table»

«Je pense qu'il est temps de renverser la table sur les questions de sécurité, ni plus ni moins. Nous voyons bien que le système d'organisation 'tripartite' (clubs/ État/ LFP) qui prévaut actuellement ne fonctionne pas de manière optimale. Nous avons, d'une part, des clubs qui sont plein de bonne volonté mais qui n'arrivent pas à faire le ménage au sein de leurs supporters les plus violents. Et d'autre part, des pouvoirs publics qui sont - à juste titre - les décideurs finaux en termes d'ordre public mais qui n'assument pas cette situation. Et au bout de la chaîne, la LFP, qui n'a comme seul pouvoir que d'être le 'juge' sportif, et qui se retrouve à être le punching-ball du système. Alors, certes, on ne fait peut-être pas tout bien, mais la réalité est que nous n'avons ni pouvoir de police et de justice, ni celui de sanctionner individuellement les fauteurs de troubles, ni même celui d'imposer la non-reprise d'une rencontre quand nous considérons que cela n'a aucun sens...» , a regretté le principal intéressé, qui réclame plus de pouvoir pour répondre immédiatement.

«Je pense qu'il est urgent de lancer une grande concertation nationale concernant la violence dans les stades. Cette gangrène va nous tuer si nous ne réagissons pas urgemment. Nous allons en parler, dès demain (mardi) aux 20 clubs de Ligue 1, qui venaient au départ pour traiter de sujets économiques. Il va de soi que ces sujets seront très largement remis en cause s'il n'y a pas une prise de conscience générale de leur part de l'urgence d'éradiquer la violence dans les stades. Nous nous entretiendrons aussi avec les ministres de l'Intérieur et des Sports qui nous reçoivent demain matin Place Beauvau. Il est urgent de s'unir et d'affronter ensemble ce problème de société, de proposer des solutions plutôt que de 'balancer' des petites phrases assassines totalement inutiles qui donnent du grain à moudre aux supporters. L'objectif sera donc de mettre tous les acteurs autour de la table prochainement pour prendre à bras-le-corps le problème» , a espéré Labrune. A chacun d'assumer ses responsabilités désormais.

Que pensez-vous de la réaction de Vincent Labrune ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quelle équipe européenne hors Ligue 1 préférez-vous ?

FC Barcelone
Real Madrid
Atletico Madrid
Manchester City
Chelsea
Manchester United
Tottenham
Liverpool
Arsenal
Bayern Munich
Dortmund
Milan AC
Inter Milan
Juventus
Napoli
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
L'équipe de rêve
EURO
2020
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB