Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lille méritait mieux... - Débrief et NOTES des joueurs (LOSC 0-0 Wolfsbourg)

Par Damien Da Silva - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 14/09/2021 à 22h59
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Globalement dominateur, Lille a été accroché par Wolfsbourg (0-0) ce mardi lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. En supériorité numérique à partir de l'heure de jeu, le LOSC méritait clairement de l'emporter.

Lille méritait mieux... - Débrief et NOTES des joueurs (LOSC 0-0 Wolfsbourg)
Benjamin André a été à la hauteur dans l'entrejeu.

Le LOSC va nourrir des regrets. Auteur d'un bon match, Lille a été cependant tenu en échec par Wolfsbourg (0-0) à l'occasion de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions ce mardi.

Bien aidés par l'expulsion de John Brooks à l'heure de jeu, les Dogues se sont procurés plusieurs occasions mais ont buté sur le gardien adverse Koen Casteels. Dommage pour le champion de France en titre…

Une première période peu animée

Dans une belle ambiance devant 32 000 spectateurs au Stade Pierre Mauroy, le match partait sur un petit rythme avec deux équipes plutôt timorées et plusieurs fautes pour hacher le jeu. Après un coup-franc de Yilmaz détourné par Casteels, le LOSC se procurait la première occasion de la partie avec une tête de Botman qui frôlait la barre ! Solides, les Dogues posaient des soucis aux Allemands sur des attaques rapides, mais Lacroix notamment se montrait attentif.

A l'image d'un André omniprésent, Lille était à la hauteur dans l'engagement mais peinait à créer du danger dans la zone de vérité en raison d'une grosse imprécision technique. Jusqu'à la pause, la physionomie de la partie n'évoluait pas avec une maîtrise des débats pour les hommes de Jocelyn Gourvennec, qui éprouvaient cependant des difficultés à inquiéter Casteels.

Brooks voit rouge, Casteels dégoûte le LOSC

Dès le retour des vestiaires, le LOSC pensait ouvrir le score par David, mais la VAR annulait ce but puisque le ballon était sorti en touche au début de l'action… Malgré cette fausse joie, Lille emballait le début de cette seconde période avec un bon rythme et des vagues incessantes dans le camp adverse. Puis le match connaissait un tournant avec l'expulsion de Brooks, sanctionné d'un second carton jaune pour une main volontaire !

En infériorité numérique, les Loups subissaient logiquement mais Casteels sortait le grand jeu sur une frappe lointaine de David puis une tête à bout portant de Yilmaz. Lors d'ultimes minutes crispantes, Lille obtenait un penalty dans un premier temps pour une faute sur Onana, mais la VAR l'annulait finalement en signalant un coup-franc pour un tacle effectivement en dehors de la surface. Un nul frustrant jusqu'au bout...

La note du match : 5/10

Dans une belle ambiance au Stade Pierre Mauroy, cette partie a eu deux visages bien différents. En première période, les deux équipes ont clairement eu un round d'observation et le LOSC, malgré une meilleure maîtrise, a tout de même eu du mal à se procurer des occasions. Par contre, après la pause, le champion de France en titre a profité de sa domination pour emballer les débats. Bien aidé par le rouge logique de Brooks, Lille a poussé en proposant un spectacle intéressant. Il a tout de même manqué un petit but...

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Koen Casteels (7/10)

Le capitaine de Wolfsbourg a été solide ce mardi. Bien présent sur un coup-franc de Yilmaz, le gardien a eu une petite frayeur dans la foulée avec une tête de Botman qui a frôlé sa barre. Attentif par la suite sur une frappe trop écrasée de Yilmaz en première période, le Belge a sorti le grand jeu après la pause sur un tir lointain de David puis une tête à bout portant de Yilmaz. Essentiel dans le nul accroché par son équipe.

LILLE :

Ivo Grbic (5,5) : le gardien de Lille n'a pas eu grand-chose à faire ce mardi. Dans un match plutôt fermé, le portier prêté par l'Atletico Madrid n'a pas été inquiété par les Allemands, peu inspirés sur le plan offensif. Dans ses interventions, il a été sérieux, notamment dans le domaine aérien.

Zeki Çelik (5,5) : bel et bien présent malgré une petite incertitude par rapport à son récent retour de blessure, le latéral droit de Lille a rendu une copie totalement correcte. Malgré les montées de Roussillon, l'international turc a plutôt bien tenu son couloir avec une belle présence, sur le plan physique, face à Steffen. Offensivement, il a été par contre un peu timoré.

José Fonte (6) : après son match difficile contre Lorient, le capitaine de Lille a affiché un visage plus séduisant. Dans un duel physique contre Weghorst, l'international portugais a été bien plus à son avantage avec de nombreux ballons grattés. On a aimé une intervention importante dans la surface en première période sur un centre dangereux de Roussillon.

Sven Botman (6,5) : également en souffrance face à Lorient, le défenseur central de Lille a été à la hauteur de ce match de Ligue des Champions. Tout comme Fonte, le Néerlandais a été plus à l'aise face à un joueur du profil de Weghorst. Sérieux défensivement avec notamment un tacle superbe après la pause pour stopper un contre adverse, il a même été proche de marquer en début de partie sur une tête qui a frôlé la barre de Casteels.

Reinildo (5) : le latéral gauche de Lille n'a pas eu un match évident. Dans son couloir, le défenseur a plutôt bien géré Baku, mais a été par contre plus en difficulté sur les montées de Mbabu. De plus, dans ses montées, il n'a pas toujours réalisé les bons choix et a été parfois imprécis dans ses transmissions pour ses partenaires.

Jonathan Ikone (5,5) : préféré à Yazici sur le côté droit, l'ailier de Lille s'est beaucoup donné. A l'exception d'un bon ballon pour Yilmaz en début de partie, le Français a été souvent en échec dans ses tentatives à l'approche de la zone de vérité avec de nombreux ballons perdus. Pour sa défense, il a tout de même eu une activité importante avec des efforts précieux pour soutenir Celik et a été proche d'être passeur décisif avec ce but refusé par la VAR à David. Remplacé à la 73e minute par Isaac Lihadji (non noté).

Benjamin André (6,5) : le milieu de terrain de Lille a crevé l'écran dans l'entrejeu sur cette rencontre de Ligue des Champions. Immédiatement, l'ancien Rennais a donné le ton avec une grosse présence et un apport essentiel à la récupération. De plus, dans l'orientation du jeu, le Lillois a été juste avec une vraie capacité à lancer les offensives de son équipe. Intéressant.

Xeka (6) : aligné dans l'entrejeu en raison de l'absence de Sanches, blessé, le milieu de terrain de Lille a justifié la confiance de son entraîneur Jocelyn Gourvennec. Même moins présent qu'André à la récupération, le Portugais s'est bien battu et a été propre dans ses passes avec un jeu particulièrement simple sans prendre des risques. Remplacé à la 82e minute par Amadou Onana (non noté), qui a été proche d'obtenir un penalty en fin de partie, mais la VAR a finalement signalé un simple coup-franc.

Angel Gomes (5,5) : l'ailier de Lille a réalisé un match à deux visages. Et pourtant, dans ses efforts, l'Anglais n'a vraiment pas démérité avec notamment des retours défensifs précieux. Cependant, sur le plan offensif, il a été bien trop discret et s'est surtout signalé par ses mauvais choix au moment de lancer les attaques du LOSC sur les 45 premières minutes. Par contre, il a été bien plus inspiré après la pause avec une activité toujours aussi importante et de bonnes passes pour ses partenaires. Par exemple, on avait bien aimé sa combativité et son ouverture sur le but refusé par la VAR à David. Remplacé à la 73e minute par Yusuf Yazici (non noté).

Jonathan David (6) : associé à Yilmaz en attaque, l'attaquant de Lille a été trop maladroit ce mardi. Pourtant, avec ses courses, le Canadien a parfois posé des soucis aux défenseurs allemands. Mais à l'approche de la cage de Casteels, il a souvent réalisé les mauvais choix et s'est distingué par sa maladresse, à l'image d'un ballon intéressant ralenti pour Yilmaz. Il a été tout de même dangereux sur une frappe lointaine repoussée par Casteels. Bien évidemment malheureux avec ce but refusé par la VAR, pour un ballon sorti en touche au début de l'action, après la pause…

Burak Yilmaz (6,5) : l'avant-centre de Lille a le mérite de toujours tout donner. Irréprochable dans son attitude, le Turc s'est battu sur tous les ballons et a réussi à se montrer dangereux en début de partie sur un coup-franc détourné par Casteels. Par la suite, il a toujours montré l'exemple à ses partenaires dans ses efforts et a été proche d'être récompensé avec une tête à bout portant stoppée par Casteels.

WOLFSBOURG :

Koen Casteels (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Kevin Mbabu (6) : titularisé au poste de latéral droit pour permettre une position plus offensive de Baku, l'international suisse a été plutôt bon. Sur son côté, le défenseur a parfaitement géré Gomes. Et surtout, dans ses montées, il a eu un apport intéressant avec plusieurs centres dangereux devant la cage du LOSC. Après la pause et l'expulsion de Brooks, le défenseur a surtout défendu et a réalisé une intervention déterminante dans sa surface devant Yilmaz. Attention tout de même à un déchet technique important.

Maxence Lacroix (6) : auteur de superbes performances depuis la saison dernière, le défenseur central de Wolfsbourg a confirmé son excellent niveau sur ce match de Ligue des Champions. Malgré un duel perdu sur l'occasion de Botman, le Français a dégagé une grande sérénité dans ses interventions et a brillé dans sa capacité à prendre le meilleur sur Yilmaz ou encore David.

John Brooks (2) : avec un profil très athlétique, le défenseur central a eu un gros duel à livrer avec Yilmaz. Parfois à la limite dans ses interventions, l'Américain n'a pas échappé à un carton jaune en première période, mais a distribué quelques coups et s'est bien comporté pour maîtriser les offensives des Dogues. Puis après la pause, il a réalisé une énorme erreur avec une main volontaire logiquement sanctionnée d'un second avertissement, synonyme d'une expulsion.

Jérôme Roussillon (5,5) : sur le côté gauche, le latéral de Wolfsbourg a posé des soucis à Lille. Sur le plan défensif, le Français a globalement bien géré les duels face à Ikoné, mais a tout de même été pris sur une percée de David. Et dans ses montées, l'ancien Héraultais a apporté, à l'image d'un centre très dangereux repoussé par Fonte. Sa seconde période a été logiquement plus discrète. Remplacé à la 82e minute par Yannick Gerhardt (non noté).

Josuha Guilavogui (5,5) : bel et bien présent après la sérieuse blessure de l'habituel titulaire, Schlager, le milieu de terrain de Wolfsbourg s'est fondu dans le collectif. Sur les longues phases de possession de son équipe en début de partie, le Français a été propre avec de bonnes passes pour réaliser des décalages. Par contre, sur les attaques rapides des Lillois, il a été parfois trop facilement dépassé. En seconde période, l'ex-Stéphanois s'est battu.

Maximilian Arnold (5,5) : tout comme Guilavogui, l'Allemand a été simplement moyen. Sur le plan défensif, le milieu de terrain de Wolfsbourg a été parfois un peu trop passif pour revenir sur les attaquants de Lille. Mais à la construction, il n'a pas hésité à redescendre très bas pour prendre les choses en mains et a été précis dans ses transmissions, notamment dans son jeu long.

Bote Baku (3) : positionné un cran plus haut grâce à la titularisation de Mbabu, l'ailier de Wolfsbourg était présenté comme un vrai danger pour le LOSC. Et il a été une énorme déception ! Bien trop imprécis dans ses transmissions, il a affiché un déchet technique indigne de cette compétition et n'a jamais réussi à prendre le meilleur sur Reinildo. Remplacé à la 60e minute par Dodi Lukebakio (non noté).

Maximilian Philipp (4,5) : positionné en soutien de Weghorst, le milieu offensif de Wolfsbourg n'a pas ménagé ses efforts. Très actif, il s'est déplacé entre les lignes pour poser des soucis aux Lillois et a eu le mérite d'être adroit dans ses remises. Cependant, à l'approche de la zone de vérité, il a été peu inspiré pour inquiéter Grbic. Remplacé à la 64e minute par Sebastiaan Bornauw (non noté).

Renato Steffen (4) : à l'image de Baku, l'ailier de Wolfsbourg a également incarné une déception. Dans son couloir, le Suisse a eu du mal à combiner avec ses partenaires malgré les bonnes montées de Roussillon. Trop brouillon, il a multiplié les échecs dans ses tentatives et a gâché plusieurs situations intéressantes à l'approche de la cage du LOSC. Remplacé à la 60e minute par Luca Waldschmidt (non noté).

Wout Weghorst (3,5) : avec Fonte et Botman sur son dos, l'avant-centre de Wolfsbourg n'a pas eu un match facile. Toujours contesté sur le plan physique, le Néerlandais a eu du mal à peser sur les débats. Même dans ses remises, il a affiché de l'imprécision technique et n'a finalement jamais réussi à se procurer la moindre occasion. Remplacé à la 64e minute par Lukas Nmecha (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

LILLE 0-0 WOLFSBOURG (mi-tps: 0-0) - LIGUE des CHAMPIONS - 1er tour, grp G (Lille) / 1e journée
Stade : Stade Pierre-Mauroy - Arbitre : D. Makkelie

Buts :
Avertissements : B. André (31e), J. Ikoné (63e), pour LILLE - J. Brooks (45+2e), J. Guilavogui (55e), J. Brooks (62e), L. Waldschmidt (65e), L. Nmecha (70e), M. Lacroix (85e), pour WOLFSBOURG

LILLE : I. Grbic - José Fonte, S. Botman - M. Çelik, Reinildo - J. Ikoné (I. Lihadji, 74e), B. André, Xeka (A. Onana, 83e), A. Gomes (Y. Yazici, 74e) - J. David, B. Yilmaz

WOLFSBOURG : K. Casteels - M. Lacroix, J. Brooks - K. Mbabu, J. Roussillon (Y. Gerhardt, 84e) - J. Guilavogui, M. Arnold - M. Philipp (S. Bornauw, 66e) - R. Baku (D. Lukébakio, 61e), R. Steffen (L. Waldschmidt, 61e) - W. Weghorst (L. Nmecha, 66e)

David a pensé ouvrir le score, mais la VAR a annulé son but

Une décision logique car le ballon était sorti en touche au début de l'action

Pour un second carton jaune, Brooks a été exclu

Mais ensuite, Casteels a dégoûté le LOSC

Lille a obtenu un penalty, mais la VAR l'a logiquement annulé pour un coup-franc

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
chargement des commentaires ...



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Faut-il tolérer l'attitude et la réaction de Messi au moment de sa sortie du terrain face à Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
L'équipe de rêve
EURO
2020
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB