Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Encore séduisante, l'Italie décroche son billet pour les 8es ! - Débrief et NOTES des joueurs (Italie 3-0 Suisse)

Par Romain Rigaux - Actu Euro 2020, Mise en ligne: le 16/06/2021 à 22h56
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

L'Italie est la première équipe qualifiée pour les huitièmes de finale de l'Euro ! La Squadra Azzura a décroché son deuxième succès en deux matchs face à la Suisse (3-0).

Encore séduisante, l'Italie décroche son billet pour les 8es ! - Débrief et NOTES des joueurs (Italie 3-0 Suisse)
Locatelli a marqué un doublé contre la Suisse

Séduisante contre la Turquie (3-0) lors de son entrée en lice dans l'Euro, l'Italie a confirmé ce mercredi en dominant la Suisse (3-0), à l'occasion de la 2e journée du groupe A. Une nouvelle prestation très aboutie pour la Squadra Azzura qui valide sa qualification pour les huitièmes de finale.

L'Italie ouvre le score logiquement

Après dix premières minutes relativement équilibrées, l'Italie a pris la mesure de son adversaire et s'est installée dans le camp suisse. Mais ni Immobile, dont la tête passait au-dessus, ni Chiellini, qui se voyait refuser un but pour une main à la suite d'un corner, ne parvenaient à concrétiser la domination italienne. Malheureux sur son but annulé, le capitaine italien devait en plus quitter ses partenaires à la 24e minute pour une blessure à la cuisse.

L'Italie aurait pu être perturbée par la sortie de Chiellini, mais elle n'a finalement pas eu le temps de gamberger. Seulement deux minutes après, Locatelli était à la réception d'un centre de Berardi pour donner un avantage logique aux hommes de Roberto Mancini (1-0, 26e) ! Derrière, la sélection italienne est restée dominatrice, mais Immobile et Spinazzola n'ont pas su concrétiser deux opportunités de faire le break avant la pause.

Locatelli s'offre le doublé

Les Suisses revenaient avec d'autres intentions en seconde période. Mais les hommes de Vladimir Petkovic étaient rapidement douchés par Locatelli. Le milieu de Sassuolo s'offrait un doublé pour faire le break d'une frappe limpide du gauche dans le petit filet (2-0, 52e). Malgré ce coup de massue, la Nati a tout de même essayé de réagir ensuite, mais la défense italienne n'a rien laissé passer et Donnarumma était vigilant sur un tir de Zuber à son premier poteau.

En maîtrise après son deuxième but, l'Italie en marquait un troisième en fin de match, sur une frappe d'Immobile depuis l'extérieur de la surface (3-0, 89e), et termine un 10e match sans encaisser le moindre but, une première depuis 1990. Avec deux unités d'avance sur le Pays de Galles et cinq sur la Suisse, alors que la Turquie a son compteur bloqué à zéro, les Italiens sont assurés de terminer à la deuxième place de la poule minimum avant leur dernier match contre les Gallois, le 20 juin.

La note du match : 6/10

Il n'y a eu qu'une seule équipe sur la pelouse ce soir. L'Italie a totalement dominé la Suisse et n'a laissé que des miettes à son adversaire, qui n'a quasiment jamais sollicité le gardien italien. Comme face à la Turquie, la Squadra Azzura a encore proposé un spectacle plaisant et marqué trois jolis buts.

Les buts :

- Depuis sa moitié de terrain, Locatelli envoie un long ballon sur la droite du terrain vers Berardi, qui provoque et entre dans la surface côté droit avant de centrer devant le but. Au départ de l'action, Locatelli profite d'une défense obnubilée par Immobile pour se retrouver seul devant la cage et propulser le ballon au fond des filets (1-0, 26e).

- Décalé par Barella à l'entrée de la surface, plein axe, Locatelli arme une frappe du gauche imparable le long du poteau gauche de Sommer, scotché sur sa ligne (2-0, 52e).

- Servi à 20 mètres plein axe, Immobile arme une frappe du droit croisée qui bat Sommer, auteur d'une faute de main (3-0, 89e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Manuel Locatelli (8,5/10)

Le milieu de terrain de Sassuolo se souviendra longtemps de cette soirée. Au départ de l'action avec une magnifique inspiration pour trouver Berardi, il marque son premier but dans une grande compétition internationale pour donner l'avantage à l'Italie. En seconde période, il en marque même un deuxième d'une frappe du gauche imparable à l'entrée de la surface. Le dernier joueur italien à avoir marqué un doublé contre la Suisse ? Un certain Alessandro Del Piero. Remplacé à la 86e par Matteo Pessina (non noté).

ITALIE :

Gianluigi Donnarumma (6) : jamais mis à contribution pendant une heure, le gardien italien est resté concentré pour réaliser une parade décisive face à Zuber à la 63e minute. Il n'a pas eu grand-chose d'autre à faire ensuite. Une nouvelle soirée tranquille.

Giovanni Di Lorenzo (7) : titulaire en l'absence de Florenzi, blessé, le latéral droit n'a jamais tremblé dans cette rencontre. Il a dégagé beaucoup de sérénité, à l'image de ce ballon qu'il laisse passer entre ses jambes pour tromper Seferovic à l'entrée de sa surface et obtenir une sortie de but.

Leonardo Bonucci (7) : grâce à son expérience et son sens du placement, le défenseur de la Juve n'a jamais été mis en difficulté dans cette partie. Malgré sa vitesse qui aurait pu être un atout, Embolo n'a pas réussi à le surprendre.

Giorgio Chiellini (non noté) : auteur d'un but refusé pour une main sur l'action, le capitaine italien n'a pu terminer la première période. Il doit sortir pour une blessure à la cuisse. Remplacé à la 26e par Francesco Acerbi (6), qui a assuré en se montrant tout aussi solide et s'est sacrifié sur un tir de Zuber.

Leonardo Spinazzola (6,5) : toujours très intéressant dans ses initiatives offensives, le latéral gauche italien délivre un bon centre pour la tête manquée d'Immobile sur la première occasion de la rencontre, puis s'offre une opportunité sur un tir contré. Défensivement, il a répondu présent et n'a jamais souffert.

Nicolò Barella (7) : comme lors du premier match, le poumon de l'Inter Milan a encore énormément pesé. Précieux à la récupération dans un premier temps, il est monté en puissance sur le plan offensif en seconde période et décale Locatelli sur le deuxième but italien. Remplacé à la 86e par Bryan Cristante (non noté).

Jorginho (7) : en chef d'orchestre, le milieu de Chelsea a dicté le tempo tout au long de la rencontre. Précieux à la récupération et juste dans ses transmissions, il a encore éclairé le jeu italien.

Manuel Locatelli (8,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Domenico Berardi (8) : encore très en vue devant ce soir, l'ailier de Sassuolo a poussé Rodriguez dans ses retranchements avec réussite. Il dépose le défenseur suisse pour offrir une passe décisive à Locatelli sur l'ouverture du score. C'est encore son bon travail qui amène le deuxième but italien. Remplacé à la 70e par Rafael Toloi (non noté).

Ciro Immobile (6) : à force de persévérance, l'attaquant de la Lazio a fini par trouver le chemin des filets en fin de match sur une frappe croisée. Une juste récompense après avoir créé le danger sans parvenir à concrétiser sur ses trois tentatives précédentes.

Lorenzo Insigne (6) : très intéressant dans sa faculté à éliminer ses adverses par la passe ou le dribble, l'ailier du Napoli est un poison constant. Il a peut-être été parfois un peu trop facile et ne trouve pas le cadre sur ses deux tirs, mais ça reste un régal de le voir évoluer dans cette équipe. Remplacé à la 69e par Federico Chiesa (non noté).

SUISSE :

Yann Sommer (4) : le gardien suisse ne peut pas grand-chose sur les deux buts de Locatelli. En revanche, il réalise une faute de main sur le troisième but d'Immobile.

Nico Elvedi (3) : comme toute sa défense, le joueur de Mönchengladbach a vécu une soirée compliquée. Il a souffert face à la technique d'Insigne et les appels d'Immobile, qui a souvent trouvé les espaces dans son dos.

Fabian Schar (4) : le défenseur de Newcastle a plutôt bien démarré sa rencontre en réalisant plusieurs interventions précieuses. Un peu trop seul dans sa défense, il a fini par lâcher prise et n'attaque pas Locatelli sur le deuxième but italien. Remplacé à la 57e par Steven Zuber (non noté), qui bute sur Donnarumma à l'heure de jeu.

Manuel Akanji (3) : positionné dans l'axe gauche de la défense à trois, le défenseur de Dortmund a eu beaucoup de mal à gérer les déplacements de Berardi et Di Lorenzo. Trop approximatif dans son placement, il aussi baissé les bras assez rapidement, à l'image de cette action sur laquelle il trottine pendant qu'Immobile file au but en seconde période.

Kevin Mbabu (4) : le piston droit suisse a eu le mérite d'être plutôt actif dans son couloir pour essayer de proposer des solutions offensivement et revenir gêner Insigne. Remplacé à la 57e par Silvan Widmer (non noté).

Remo Freuler (3) : le joueur de l'Atalanta a livré un match très discret. Offensivement comme défensivement, il n'a pas existé face aux milieux italiens. Remplacé à la 84e par Djibril Sow (non noté).

Granit Xhaka (4) : le milieu d'Arsenal a livré une première période intéressante dans un rôle de chien de garde devant sa défense. Il a récupéré quelques ballons précieux en début de match. La suite a été plus compliquée, il a souffert face à l'impact physique et la maîtrise technique des Italiens.

Ricardo Rodriguez (3) : le défenseur du Torino a vécu une soirée difficile dans son couloir gauche. Il a énormément souffert face à Berardi, qui le dépose sur l'ouverture du score italienne. Dans son rôle de piston, il s'est aussi montré beaucoup trop brouillon sur ses rares montées. On attendait plus de sa part pour déstabiliser le bloc italien.

Xherdan Shaqiri (4) : dans une position d'électron libre, il a essayé d'exister dans cette rencontre mais c'était trop compliqué face à une si solide équipe italienne. Il a eu beaucoup de mal à combiner avec ses attaquants et n'a finalement pas réussi à créer le danger. Remplacé à la 76e par Ruben Vargas (non noté).

Haris Seferovic (3) : avec seulement 13 petits ballons touchés, l'attaquant suisse n'a jamais pesé devant au cours de la première période. Remplacé à la 46e par Mario Gavranovic (3), qui n'a pas été plus en vue.

Breel Embolo (4) : très intéressant sur son premier match lors de cet Euro, l'attaquant suisse a encore été très remuant mais n'a pas su terminer ses actions. Il a souvent manqué de maîtrise dans la dernière passe ou le dernier dribble.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ITALIE 3-0 SUISSE (mi-tps: 1-0) - EURO 2020 - groupe A / 2e journée
Stade : Stadio Olimpico, Rome - Arbitre : Sergei Karasev, Russia

Buts : M. Locatelli (26e) M. Locatelli (52e) C. Immobile (89e) pour ITALIE
Avertissements : - M. Gavranovic (49e), B. Embolo (79e), pour SUISSE

ITALIE : G. Donnarumma - L. Bonucci, G. Chiellini (F. Acerbi, 24e) - G. Di Lorenzo, L. Spinazzola - N. Barella (B. Cristante, 87e), Jorginho, M. Locatelli (M. Pessina, 86e) - D. Berardi (Rafael Tolói, 70e), C. Immobile, L. Insigne (F. Chiesa, 69e)

SUISSE : Y. Sommer - N. Elvedi, F. Schär (S. Zuber, 58e), M. Akanji - R. Freuler (D. Sow, 84e), G. Xhaka - K. Mbabu (S. Widmer, 58e), R. Rodríguez - X. Shaqiri (R. Vargas, 76e) - H. Seferovic (M. Gavranovic, 46e), B. Embolo

 Locatelli donne l'avantage à l'Italie (1-0, 26e)

La joie des Italiens après le doublé de Locatelli (2-0, 52e)

Immobile a marqué son deuxième but dans cet Euro (3-0, 89e)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
chargement des commentaires ...



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
En continuant sur sa lancée (5 buts en 5 matchs de L1), Dimitri Payet mériterait-il de revenir en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
L'équipe de rêve
EURO
2020
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
but, 26e
but, 52e
28,5Locatelli
but, 89e6Immobile


MASQUER LA PUB