Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le tenant au finish, Ronaldo dépasse Platini ! - Débrief et NOTES des joueurs (Hongrie 0-3 Portugal)

Par Romain Lantheaume - Actu Euro 2020, Mise en ligne: le 15/06/2021 à 20h07
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Porté par un doublé de Cristiano Ronaldo, qui dépasse Michel Platini comme meilleur buteur de l'histoire de l'Euro, le tenant du titre portugais a douté et attendu les dix dernières minutes avant de s'imposer logiquement contre la Hongrie (3-0) ce mardi.

Le tenant au finish, Ronaldo dépasse Platini ! - Débrief et NOTES des joueurs (Hongrie 0-3 Portugal)
La soirée de tous les records pour Ronaldo.

Longtemps tenu en échec, le Portugal a vécu une entame à l'Euro stressante et attendu les dernières minutes pour concrétiser sa domination face à la Hongrie (3-0) ce mardi à Budapest et ainsi s'emparer provisoirement des commandes du groupe F en attendant France-Allemagne.

Très vite, le tenant du titre prenait logiquement le jeu à son compte mais peinait à trouver des espaces face à un bloc adverse compact, agressif et soutenu par l'ambiance exceptionnelle de la Ferenc-Puskas Arena qui affichait complet (67 215 spectateurs) !

Le mur hongrois

Une frappe en pivot de Jota qui n'inquiétait pas Gulacsi, puis un duel perdu par Ronaldo, finalement signalé hors-jeu, face au portier hongrois : la Selecção campait dans le camp adverse mais peinait à se montrer dangereuse. Au fil des minutes, la fatigue aidant, le duo Ronaldo-Bernardo Silva parvenait tout de même à mieux se trouver, et le second, lancé par le premier, filait au but, mais Orban intervenait en catastrophe, puis CR7 manquait le cadre de la tête sur un centre du Citizen.

Alors que les Magyars, résolument défensifs, commençaient enfin à se projeter avant la pause, Jota puis Ronaldo disposaient enfin de deux grosses occasions, mais Gulacsi se baissait superbement pour empêcher le tir du Red de passer entre ses jambes, puis le Turinois manquait sa reprise à bout portant. Quel raté…

La Selecção s'endort...

Au retour des vestiaires, le gardien du RB Leipzig se couchait superbement pour détourner une tête de Pepe. Ensuite ? Plus grand-chose côté lusitanien avec une domination totalement stérile de la Selecção face à des Hongrois de plus en plus entreprenants en contres au fil du second acte, Schön se voyant même refuser un but, logiquement, pour hors-jeu. Dans le même temps, Fernando Santos attendait les dix dernières minutes pour lancer des cartouches comme Renato Sanches et André Silva.

Finish de folie, Ronaldo dans l'histoire

Coïncidence ou pas, les Lusitaniens se montraient plus tranchants et parvenaient enfin à trouver la faille, avec beaucoup de réussite, et avec deux contres favorables, sur un tir de l'ancien Lorientais Guerreiro (0-1, 84e). Dans la foulée, Ronaldo mettait les siens à l'abri en transformant un penalty (0-2, 89e) qui lui permettait de devenir le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro devant Michel Platini avec dix réalisations au compteur ! Pas rassasié, le Turinois s'offrait même un doublé dans le temps additionnel après avoir effacé Gulacsi (0-3, 90e+3). Tardif mais pas immérité au vu de la physionomie du match.

La note du match : 6/10

Des tribunes remplies de rouge, des chants soutenus pendant toute la rencontre, des sifflets à l'encontre de l'adversaire : huis clos oblige, on n'avait plus goûté à la saveur de telles émotions depuis plus d'un an et les 67 215 spectateurs de la Puskas Arena qui affichait guichets fermés, nous ont permis de renouer avec ces sensations. Sur le terrain en revanche, entre le plan de jeu ultra-défensifs des Hongrois et le manque d'inspiration des Portugais, on a longtemps assisté à un match plus accroché que spectaculaire mais le finish de folie avec 3 buts équilibre un peu la balance…

Les buts :

- Côté droit, le centre de Rafa Silva est contré mais parvient tout de même à Guerreiro. En plein coeur de la surface, l'ancien Lorientais tente une frappe, contrée par le talon d'Orban, qui prend Gulacsi à contrepied (0-1, 84e).

- Après une faute d'Orban sur Rafa Silva, Ronaldo transforme le penalty en prenant Gulacsi à contrepied (0-2, 89e).

- Après un superbe une-deux avec Rafa Silva dans la surface, Ronaldo efface Gulacsi et marque dans le but vide (0-3, 90e+3).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Cristiano Ronaldo (7,5/10)

Volontaire mais en manque d'efficacité, à l'image de son énorme raté avant la pause, puis parfaitement pris par la défense hongroise, le capitaine portugais a longtemps cru que ce ne serait pas son soir. En fin de compte : l'attaquant inscrit un doublé express et devient le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro et le premier joueur à disputer 5 éditions de la compétition. On a connu pire soirée !

HONGRIE :

Péter Gulácsi (6) : auteur de 4 arrêts dont deux parades décisives face à Jota avant la pause puis Pepe au retour des vestiaires, le gardien hongrois a longtemps cru enfiler le costume de héros providentiel, mais sa défense le lâche sur la fin. Bilan des comptes : un but sur un tir contré sur lequel il ne peut rien, un penalty encaissé puis un ultime but sur lequel Ronaldo l'efface.

Endre Botka (5,5) : titulaire surprise, le défenseur central s'est montré à son avantage avec un nombre important de ballons grattés en première période. Un peu moins en vue ensuite.

Willi Orban (4) : match terriblement frustrant pour le défenseur central hongrois qui a longtemps incarné la générosité héroïque de son équipe avec notamment son intervention en catastrophe devant Bernardo Silva. Mais le sociétaire du RB Leipzig joue de malchance en déviant le tir de Guerreiro puis il enterre les espoirs de son équipe avec le penalty provoqué.

Attila Szalai (4,5) : comme ses compères de l'axe, le défenseur central a longtemps rendu une copie impeccable avec de bonnes anticipations mais aussi quelques transversales audacieuses, avant de craquer sur la fin.

Gergo Lovrencsics (5) : son duo avec Botka a bien fonctionné et les deux Hongrois ont multiplié les prises à deux. Le piston droit s'est en revanche montré plus discret offensivement.

László Kleinheisler (5) : un peu moins en vue que ses compères de l'entrejeu, le milieu de terrain n'a pas toujours joué juste mais il s'est lui aussi bien battu. Remplacé à la 78e minute par David Siger (non noté).

Adam Nagy (5,5) : un match plein d'activité de la part du milieu défensif qui a colmaté les brèches laissées par ses coéquipiers tout en faisant office de rampe de lancement. Remplacé à la 90e+5 minute par Roland Varga (non noté).

András Schafer (6) : sociétaire du DAC Dunajska Streda en Slovaquie, le jeune milieu de terrain aura été l'une des révélations de cette première journée. Doté d'un gros coffre, le Hongrois a couru pendant une heure pour presser les Portugais et initié plusieurs contres. Prometteur. Remplacé à la 65e minute par l'ex-international U20 français Loïc Nego (non noté).

Attila Fiola (4) : un apport offensif intéressant pour le piston gauche qui a toutefois eu tendance à se montrer de plus en plus nerveux au fil de la partie, ce qui a gâché sa seconde période. Remplacé à la 88e minute par Kevin Varga (non noté).

Ádám Szalai (5,5) : un vrai match de capitaine pour le Hongrois, attaquant sur le papier mais qui a fait preuve d'un abattage exceptionnel et joué le plus clair du match dans la position d'un milieu défensif. Exemplaire, même si son apport offensif s'en est ressenti.

Roland Sallai (4) : tout aussi discret que son compère offensivement mais moins en vue dans les tâches défensives, l'attaquant aura été muselé par la défense portugaise. Remplacé à la 77e minute par Szabolcs Schön (non noté), qui se voit logiquement refuser l'ouverture du score pour hors-jeu.

PORTUGAL :

Rui Patrício (5) : quasiment pas sollicité en première période, un peu plus ensuite, le gardien lusitanien a passé une soirée globalement tranquille. Pas irréprochable sur le but finalement refusé à Schön pour hors-jeu.

Nélson Semedo (6) : longtemps, le latéral droit aura été le seul dynamiteur capable de faire des différences balle au pied côté portugais. Même s'il est rentré dans le rang en seconde période, l'ancien Barcelonais, peu inquiété défensivement, aura signé une entame intéressante.

Rúben Dias (4,5) : l'une des déceptions du soir. Il serait exagéré de dire que le défenseur central, qui sort d'une excellente saison avec Manchester City, s'est montré fébrile mais le Portugais a réalisé des interventions inhabituellement maladroites et affiché des signes de nervosité qui lui ont fait frôler l'expulsion. On attend beaucoup mieux de sa part…

Pepe (6,5) : à l'inverse de son compère de la charnière axiale, le vétéran, lui, n'a pas déçu. Toujours aussi autoritaire dans ses interventions, le défenseur central de Porto a en plus signé quelques belles ouvertures bien senties et frôlé l'ouverture du score de la tête.

Raphaël Guerreiro (6) : un apport offensif correct mais inférieur à celui de Semedo pour le latéral gauche qui se trouve au bon endroit au bon moment pour ouvrir le score avec réussite.

William Carvalho (5) : le milieu de terrain a tenté de se projeter pour apporter le surnombre, mais il faut reconnaître que ses montées n'ont pas procuré l'apport escompté et il a cruellement manqué de créativité. Remplacé à la 81e minute par le Lillois Renato Sanches (non noté), auteur d'une belle entrée avec notamment un gros rush qui débouche sur le penalty.

Danilo Pereira (5) : un match sobre mais correct pour le milieu de terrain du PSG à la récupération. Solide dans les duels, le Lusitanien aurait quand même pu tenter d'apporter davantage offensivement.

Bernardo Silva (5,5) : beaucoup de disponibilité et de volonté de la part de l'ailier de Manchester City qui combine bien à deux reprises avec Ronaldo en première période. Mais l'ancien Monégasque s'est quelque peu éteint après la pause et on peut globalement attendre plus de percussion de sa part. Remplacé à la 71e minute par Rafa Silva (7), auteur d'une énorme entrée avec deux passes décisives et un penalty obtenu.

Bruno Fernandes (4,5) : un match décevant pour le milieu offensif de Manchester United. Le Portugais a donné l'impression d'avoir du mal à se positionner vis-à-vis de ses coéquipiers du quatuor offensif et il n'a pas enfilé le costume de maestro attendu. Un impact sur le jeu trop léger malgré certaines fulgurances comme ce superbe ballon distillé à CR7 en pleine surface avant la pause et un léger mieux en seconde période. Remplacé à la 89e minute par João Moutinho (non noté).

Diogo Jota (5) : une évidente bonne volonté mais des imprécisions techniques pour l'attaquant de Liverpool qui a mal négocié plusieurs ballons dangereux. Gulácsi le met en échec sur le premier tir cadré du match puis sur une grosse occasion avant la pause. Remplacé à la 81e minute par André Silva (non noté).

Cristiano Ronaldo (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

HONGRIE 0-3 PORTUGAL (mi-tps: 0-0) - EURO 2020 - groupe F / 1e journée
Stade : Ferenc Puskas, Budapest - Arbitre : Cuneyt Cakir, Turkey

Buts : - Raphaël Guerreiro (84e) Cristiano Ronaldo (87e, pen.) Cristiano Ronaldo (90+2e) pour PORTUGAL
Avertissements : L. Nego (80e), V. Orban (86e), pour HONGRIE - Rúben Dias (38e), pour PORTUGAL

HONGRIE : P. Gulácsi - E. Botka, V. Orban, Attila Szalai - G. Lovrencsics, A. Fiola (K. Varga, 88e) - L. Kleinheisler (D. Siger, 78e), A. Schafer (L. Nego, 65e) - Á. Nagy (R. Varga, 90+5e) - R. Sallai (S. Schon, 77e), Ádám Szalai

PORTUGAL : Rui Patrício - Pepe, Rúben Dias - Nélson Semedo, Raphaël Guerreiro - Danilo Pereira, William Carvalho (André Silva, 81e) - Bruno Fernandes (João Moutinho, 89e) - Bernardo Silva (Rafael, 71e), Diogo Jota (Renato Sanches, 81e) - Cristiano Ronaldo

Ambiance exceptionnelle à la Ferenc-Puskas Arena !

Jota et le Portugal ont longtemps peiné à trouver la faille...

... la faute notamment à un excellent Gulacsi dans le but adverse.

Guerreiro a libéré le tenant du titre en fin de partie (0-1, 84e).

Auteur d'un doublé, Ronaldo s'est offert deux nouveaux records.

Ronaldo et Gulacsi, les deux grands bonhommes de ce match.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Karim Benzema doit-il gagner le Ballon d'Or 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
5,5Nagy
6,5Pepe
but, 84e6Guerreiro
but sur pénalty, 87e
but, 90e+2
27,5Cristiano Ronaldo


MASQUER LA PUB