Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

LFP : Boy de la Tour déplore l'ambiance délétère... et s'en prend aux présidents réfractaires

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 30/04/2020 à 18h45
Taille du texte: Email Imprimer

Quelques minutes après l'officialisation des classements finaux en Ligue 1 et Ligue 2, Nathalie Boy de la Tour n'a pas hésité à montrer son agacement. En effet, la présidente de la Ligue de Football Professionnel regrette le comportement de certains présidents de clubs, qui n'ont pas facilité les choses ces dernières semaines.

LFP : Boy de la Tour déplore l'ambiance délétère... et s'en prend aux présidents réfractaires
Nathalie Boy de la Tour n'a pas apprécié les discours de certains présidents.

La saison de Ligue 1 2019-2020 est définitivement arrêtée. Deux jours après l'annonce du Premier Ministre, Édouard Philippe, la Ligue de Football Professionnel a officialisé les classements finaux pour les deux premières divisions : le Paris Saint-Germain champion de France, l'Olympique de Marseille et Rennes en Ligue des Champions, Nice et Reims en Ligue Europa, Amiens et Toulouse en Ligue 2, Lorient et Lens en Ligue 1.

Des décisions rapidement prises qui vont forcément faire grincer des dents chez certains présidents, qui n'ont pas hésité à mettre la pression ces dernières semaines, à commencer par Jean-Michel Aulas et son Olympique Lyonnais, 7e et privé de qualification européenne, ou encore Gérard Lopez et son LOSC, qui se contenteront de la C3. Des prises de position qui ont sérieusement agacé Nathalie Boy de la Tour.

Les présidents réfractaires ciblés

En effet, la présidente de la LFP n'a pas hésité à remettre en place les réfractaires, trop bavards à son goût. «Nous ne nous sommes pas beaucoup exprimés dans la presse ces dernières semaines, nous avons pris le parti de travailler pour essayer de trouver des solutions pour le foot français qui traverse une crise sans précédent» , a d'abord indiqué la dirigeante française en conférence de presse pour justifier le manque de communication de la Ligue.

«Nous avons pu trouver assez indécent la cacophonie ambiante lorsqu'on parle de 20 000 morts en France. Vous le savez, on est dans un milieu avec beaucoup de testostérone, beaucoup d'idées, de tensions sportives, de volonté de faire des choses, de contribuer au débat collectif. Il y a pu avoir des moments un peu tendus. J'espère que les choses vont dorénavant être plus claires» , a soutenu Boy de la Tour.

N. Boy de la Tour – «on peut s'en prendre à nous»

Selon la patronne de la LFP, cette période inédite a mis en avant de nombreux dysfonctionnements à régler rapidement. «On a des esprits inventifs dans le football professionnel, des présidents qui ont beaucoup d'idées, des égos. On a une gouvernance qui n'est pas aujourd'hui à son poste, c'est un enseignement qu'on en retire. On a besoin d'une gouvernance plus ramassée, des syndicats de clubs réunifiés, de simplifier nos statuts, c'est un travail que nous devons réaliser» , a-t-elle rajouté.

«Cette période a été déstabilisante pour tout le monde. Il y a une surface médiatique importante, nos petites dissensions sont devenues plus visibles au niveau des médias dans cette période. On le déplore d'autant plus que la mobilisation du foot pendant cette période, nos clubs, nos joueurs, nos entraîneurs, la ligue, les instances, se sont mobilisés pour faire des dons, aider... On peut s'en prendre à nous» , a terminé Boy de la Tour. Suffisant pour calmer les tensions ?

Que pensez-vous des propos de Nathalie Boy de la Tour ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB