Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Coronavirus : la Ligue 1 définitivement arrêtée, Tebas ne comprend pas

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 29/04/2020 à 10h00
Taille du texte: Email Imprimer

Comme l'a déclaré le Premier Ministre Edouard Philippe, mardi, la saison 2019-2020 n'ira pas à son terme en Ligue 1 et en Ligue 2. Une décision incompréhensible pour le président de la Liga, Javier Tebas, qui met en avant la question financière.

Coronavirus : la Ligue 1 définitivement arrêtée, Tebas ne comprend pas
Tebas regrette la décision du gouvernement français.

C'est désormais acté, il n'y aura plus de football en France avant le mois d'août. Présent à l'Assemblée Nationale, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé la suspension définitive de la saison 2019-2020 de Ligue 1.

Un vrai coup dur pour les clubs de l'élite, qui pourraient subir des pertes financières colossales. Et c'est précisément sur ce volet que Javier Tebas a rebondi suite au choix du gouvernement français.

Tebas n'approuve pas l'arrêt de la Ligue 1

En effet, le président de la Liga n'a clairement pas approuvé la position du pensionnaire de l'Hôtel Matignon. Pour l'avocat espagnol, la question économique est beaucoup trop importante pour être balayée d'un revers de la main de la sorte. «Je ne comprends pas pourquoi il y aurait plus de danger à jouer au football à huis clos, avec toutes les mesures de précaution, qu'à travailler sur une chaîne de montage ou sur un bateau de pêche» , a fait remarquer le dirigeant pour Marca.

D'après Tebas, le gouvernement français est allé vite en besogne et n'a pas mesuré les conséquences néfastes qui pourraient découler de ce choix radical. «A mon avis, la décision française est hâtive. S'il y a des secteurs économiques importants qui ne peuvent pas redémarrer, ils pourraient finir par disparaître. Cela pourrait arriver au football professionnel» , a froidement répliqué l'Ibère, partisan d'une reprise rapide en Liga.

Tebas met la pression sur le gouvernement espagnol

A ce sujet, Tebas a mis en garde les clubs espagnols et le gouvernement sur un choix similaire. «Vous devez faire très attention à cette question, étant donné les dommages qu'elle pourrait causer, non seulement aux clubs, mais à toute l'industrie. Notre responsabilité est celle du football. Nous devons nous rappeler qu'en Espagne, le football professionnel, les 42 clubs, les entreprises concernées, représentent 1,37% du PIB du pays. Nous générons 180 000 emplois directs et indirects» , soutenait récemment l'homme de 57 ans. Reste à savoir si les politiques se rangeront derrière Tebas dans les prochains jours.

Comprenez-vous la position de Tebas ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Le PSG doit-il essayer de faire partir Neymar cet été ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB