Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

OM : Bielsa et sa "trace négative", les vérités de Doria sur son échec à Marseille

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/04/2020 à 15h12
Taille du texte: Email Imprimer

Véritable flop durant ses quatre années passées à l'Olympique de Marseille, le défenseur central Doria s'est longuement confié sur cette expérience pour So Foot. Le Brésilien estime qu'il a longtemps souffert de l'image négative que lui a involontairement accolé Marcelo Bielsa.

OM : Bielsa et sa
L'expérience européenne a tourné au fiasco pour Doria.

4 ans passés à l'Olympique de Marseille et 33 matchs joués en tout et pour tout… Même s'il faut tenir compte de ses prêts successifs à Sao Paulo, Grenade puis Malatyaspor, il est clair que le passage de Doria (25 ans) sur la Canebière n'aura pas été une partie de plaisir.

Tout a commencé dès son arrivée, dans les dernières heures du mercato estival 2014, pour 5 millions d'euros. Estimant que le président Vincent Labrune lui a imposé le défenseur central, l'entraîneur de l'époque, Marcelo Bielsa, jure de ne pas le faire jouer. Le début de la galère pour le Brésilien qui s'est longuement confié sur ses années marseillaises dans un entretien accordé ce samedi à So Foot.

Les SMS des adjoints

«S'il y avait un expulsé ou un blessé dans l'équipe, Bielsa alignait un milieu défensif ou un latéral pour ne pas avoir à me positionner en défense centrale. Il alignait même des gars du centre de formation comme Sparagna ou Aloé», s'est souvenu l'actuel pensionnaire de Santos Laguna au Mexique. «Ce sont des bons joueurs, je n'ai rien contre eux, mais ils n'avaient jamais joué en pro, alors que j'étais dispo. Tout ça à cause de ce clash avec Labrune. Moi, comme je suis bien élevé, je ne disais rien, je m'entraînais pour qu'on ne parle pas de moi en mal.»

Le mode de communication d'El Loco, pas réputé pour être un grand bavard, n'a rien arrangé. «Il ne parlait pas beaucoup avec les joueurs. Il laissait les membres du staff le faire, et ses adjoints avaient un peu honte de venir à la fin de l'entraînement, s'approcher doucement, et m'annoncer que j'allais jouer avec la réserve. Parfois, ils m'envoyaient un SMS pour ne pas me le dire en face», se remémore le Sud-Américain qui a longtemps souffert de son image de «banni» de Bielsa.

Doria pas rancunier

«Même dans les autres clubs, les gens pensaient que j'avais eu un problème avec lui. Les clubs où j'étais en prêt, on me demandait : 'Alors, tu t'es embrouillé avec Bielsa ?' Je répondais : 'Non, je ne me suis brouillé avec personne. C'est juste qu'il s'est disputé avec le président, et il n'avait pas besoin de moi !' C'est comme si Bielsa avait laissé une trace négative sur moi», a confié l'Auriverde, pas rancunier pour autant à l'égard du technicien. «Si je lui reproche quelque chose ? Non, je n'ai rien contre lui. En vérité, il ne me parlait pas. Le conflit avec le président, seul lui sait ce qu'il s'est passé. J'essayais d'apprendre et de profiter de son travail et de l'appliquer dans mon jeu. Aujourd'hui encore, je m'en sers : la relance propre, au sol, ne pas laisser le ballon rebondir n'importe où dans ma zone. J'ai essayé de prendre le maximum de Bielsa en matière de foot. Après, humainement, c'est difficile, tu sais...»

Son meilleur souvenir contre Lyon

Doria aura finalement vécu une seule saison «pleine» à l'OM, en 2016-2017, lorsqu'il a pu enchaîner les matchs en début d'exercice sous les ordres de Franck Passi. Rudi Garcia l'a ensuite relégué sur le banc tout en continuant à l'utiliser dans la rotation. «Je n'ai rien à lui reprocher, il me traitait correctement. Une fois, Garcia a dit devant le groupe que s'il avait un fils, il aimerait qu'il soit comme moi», a rappelé avec fierté le joueur formé à Botafogo. «Au moins, Garcia disait les choses en face.»

Sous ses ordres, Doria a notamment inscrit le but de la qualification contre Lyon (2-1 a.p.) en 16es de finale de la Coupe de France, un but resté dans les mémoires pour sa célébration «Salt Bae». Son «meilleur souvenir» d'un passage à l'OM qui aura surtout été marqué par de multiples déceptions. Cela n'aura pas empêché le gaillard de relever la tête, lui qui s'épanouit au Mexique et enchaîne les buts sur coup franc, à tel point qu'un retour en Europe a été évoqué avec un intérêt d'Everton il y a quelques mois.

Que retiendrez-vous du passage de Doria à l'OM ? D'après vous, le Brésilien aurait-il mérité d'avoir davantage sa chance ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB