Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 34e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 30/04/2007 à 00h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ribéry enchante Marseille et le Bordelais Jussiê laisse Lens sans voix ! Ces deux joueurs se sont illustrés et sont présents, entre autres, dans notre trente-quatrième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette trente-quatrième journée a vu Lyon fêter son sixième titre en disposant du Mans. Bordeaux s'est défait de Lens pour lui prendre la deuxième place. Toulouse, battu à domicile par le PSG, voit Marseille, vainqueur de Sochaux, le doubler et Rennes, qui a coulé Nantes chez lui, le talonner. Lille a été défait à domicile par Nancy. Lorient – St-Etienne, Valenciennes – Monaco et Nice - Auxerre se sont soldés par des matches nuls. Troyes, en battant Sedan, s'est donné des raisons de toujours espérer au maintien. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la trente-quatrième journée de L1.

Équipe type de la trente-quatrième journée :

Remplaçants

12. John Mensah (Rennes)
13. Lorik Cana (Marseille)
14. Jérémy Clément (Paris-SG)
15. Florent Malouda (Lyon)
16. Jérémy Menez (Monaco)
17. Peguy Luyindula (Paris-SG)
18. Damien Grégorini (Nancy)

En détails...

Hugo Lloris (20 ans, Nice)

Sous l'averse des tentatives auxerroises, il a accumulé les parades décisives, en l'air comme au sol, pour garder le score nul et vierge. Impossible de relever un arrêt plus qu'un autre où seule l'impression d'une inévitable invincibilité est à retenir. «Lloris a été étincelant» , souligne l'Auxerrois Akalé. Le principal intéressé ne peut s'en flatter : «c'était surtout spectaculaire, mais je ne me suis jamais senti imbattable. Je suis resté concentré et j'ai fait mon boulot car, ce point, il nous le fallait absolument. Malgré ça, on s'est mis dans de sales draps.» Car aujourd'hui, Troyes, premier relégable, n'est plus qu'à trois points de Nice

Julien Faubert (23 ans, Bordeaux)

Face à Monterrubio, sa supériorité athlétique a mis le centreur lensois en manque d'occasions. Grâce à sa vitesse et ses tacles glissés, il a annihilé bien des tentatives. Au plus fort de la domination stérile des Lensois et malgré leur avantage numérique, il a souvent relancé de façon précise pour amorcer quelques contre-attaques. Comme tous ses coéquipiers, il n'a rien lâché pour finir par l'emporter. Les Girondins retrouvent la deuxième place détenue par leur adversaire du jour et signent une troisième victoire consécutive.

Zoumana Camara (28 ans, St-Etienne)

Au sein d'une défense chamboulée, il s'est accommodé des changements voulus par son coach pour parfaitement rassurer ses coéquipiers du jour. Des tacles bien sentis, des interceptions appropriés et un retour sur la ligne salvateur ont ponctué son irréprochable performance. «Il faut féliciter ceux qui sont entrés» , a-t-il commenté. Sans lui, les «nouveaux» auraient sûrement eu plus de mal à revenir de Lorient avec le point du nul.

Younes Kaboul (21 ans, Auxerre)

Il termine la saison en pleine possession de ses moyens. Du haut de sa stature, il s'est illustré d'une tête qui a rencontré la barre de Lloris avant d'annihiler sereinement toutes les offensives azuréennes. En seconde période, il a encore inquiété son compère des Espoirs sur un coup franc tiré des vingt mètres mais il s'est heurté à sa main ferme. Emplis de frustrations quant au résultat final, on ne sait lequel des deux était réellement à consoler malgré leur brillante prestation.

Pape Diakhaté (22 ans, Nancy)

Avec son équipe, il a traversé une période très délicate depuis la trêve. Mais la précieuse et dernière victoire acquise devant Valenciennes a toutefois libéré les Nancéiens. Dont lui, en premier chef. La preuve, il a défendu face à Lille avec une grande application. Présent sur tous les points chauds grâce à son bon placement, il a fait la loi dans le jeu aérien. Avec hargne, il a résisté aux derniers assauts des Nordistes pour remporter, enfin, la première victoire des Lorrains à l'extérieur. Elle leur permet aussi de glaner les derniers trois points qui assurent définitivement le renouvellement de leur bail en L1 !

Blaise Matuidi (20 ans, Troyes)

La semaine passée, il avait malheureusement contré la dernière frappe victorieuse des Marseillais… Mais ce samedi, il s'est largement vengé de ce coup du sort lors de la rencontre capitale face à Sedan. Mieux même, il a signé ses deux premiers buts en L1 pour donner à l'ESTAC des raisons d'y croire encore. Comme dans un rêve, il a fait chavirer le score de la rencontre à quelques minutes d'intervalle et du coup de sifflet final. Aux abords de la surface, il a reçu une passe en retrait de Gigliotti pour tirer du gauche et voir sa balle heureusement déviée par Yahia (74e). Il a récidivé, du même endroit et de la même manière, ou presque, suite à un tir de Barbosa repoussé par Regnault (82e). Pour cette journée, en plus de son audace, la chance lui a souri. Mais pour Troyes, tout reste encore à jouer pour se maintenir.

Jérôme Rothen (29 ans, Paris-SG)

A l'image de son équipe, il aligne les très belles performances. Lors de ce match, il a eu les bonnes antennes pour orienter le début ou la fin des actions et changer le cours de la partie. Il s'est ainsi distingué une première fois d'une façon décisive en lançant Luyindula en profondeur pour l'égalisation parisienne. Après avoir défendu proprement tout au long de la deuxième mi-temps, il n'a cependant jamais hésité à contre-attaquer. Et, sur une balle chipée, il a brillé une seconde fois : après une passe pour Diané et un ballon contré par Arribagé, il a ajusté du gauche un parfait lob piqué pour surprendre Douchez (90e). Après cette nouvelle et probante victoire, les Parisiens, aux anges, sont désormais sans l'ombre d'un nuage aux portes du maintien.

Franck Ribéry (24 ans, Marseille)

Acteur principal et omniprésent sur les quatre buts de l'OM, il a offert un véritable récital au Vélodrome lors du second acte du match. En prélude, il avait tout de même tiré le coup franc pour la tête égalisatrice de Cana. Mais il a été ensuite et surtout l'auteur d'une nouvelle passe décisive en centrant instinctivement pour la reprise imparable de Cissé et la prise d'avantage des Olympiens. Et s'il a été encore à l'origine du but de Nasri, il n'a dû qu'à lui-même sa symphonie achevée par la traversée du terrain sochalien suivie d'un dribble enchaîné par un extérieur du pied pour l'intérieur du poteau droit de Richert (86e). Par sa grâce, Marseille a mis les Sochaliens en déroute. Avec lui, le club peut toujours rêver à la Ligue des Champions.

Jussiê (23 ans, Bordeaux)

Transféré de Lens à Bordeaux au mercato, comme toujours, ou presque, un ancien de la maison a marqué contre ses anciens coéquipiers. Il signe par là même un but qui pourrait s'avérer capital dans la course à la deuxième place. A la réception d'un centre de Wendel cafouillé par la défense lensoise, il a contrôlé et enchaîné du gauche une frappe rectiligne au ras du poteau d'Itandje (12e). En confiance, il a tenté quelques belles offensives avant de s'appliquer à défendre bec et ongles ses nouvelles couleurs pour résister à la supériorité numérique de son ancienne équipe. Perclus de crampes, il est sorti sous les ovations du public girondin avec le sentiment d'un transfert légitimé...

Jimmy Briand (21 ans, Rennes)

De par sa propension à multiplier les courses et les appels, il est pratiquement intenable sur tout un match. Alors qu'en première période, par deux fois, il avait été injustement sifflé pour hors jeu et qu'il avait subi les fautes répétées de Cetto, il a réalisé son échappée belle en seconde mi-temps. Suite à un appel dans le dos de la défense pour une ouverture amoureusement délivrée en profondeur par Utaka, il a subtilement piqué sa balle au devant de Barthez (59e). Après avoir quasiment mis fin à l'ère nantaise en L1, les Rennais sont désormais proches de mugueter les premières places du Championnat.

John Utaka (25 ans, Rennes)

Le déroutant joueur à l'âme pyromane a déclenché deux étincelles l'espace de quelques minutes pour consumer les derniers espoirs des Nantais. Avec l'attirance du geste rare, il a mystifié Cetto d'un crochet avant de tromper Barthez d'une puissante frappe du gauche au ras de son poteau (55e). Puis il a éclairé l'appel de Briand d'une passe millimétrée en profondeur pour que ce dernier remporte son duel face au gardien nantais (59e). Il a librement inspiré cette victoire et il a sévèrement fait réaliser à ses adversaires que les distances entre les deux «ennemis» de l'ouest étaient désormais de mise. Du même coup, les Rennais se rapprochent de plus en plus des places à la Ligue des Champions…

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Malouda (Lyon), Ribéry (Marseille) et Mensah (Rennes) se positionnent à la 13ème place avec 13 points !

1. Juninho (Lyon) 19pts
2. Cris (Lyon), Touré (Monaco), Elmander (Toulouse) 18pts
5. Niang (Marseille), Janot (St-Etienne) 17pts
7. Gignac (Lorient), Ziani (Sochaux), Savidan (Valenciennes) 16pts
10. Squillaci (Lyon), Armand (Paris-SG) 15pts
12. Piquionne (Monaco) 14pts
13. Basa (Le Mans), Malouda (Lyon), Ribéry (Marseille), Mensah (Rennes), Feindouno (St-Etienne) 13pts
18. Aruna, Coulibaly, Hilton (Lens), Bodmer (Lille), Didot (Rennes) 12pts
23. Micoud (Bordeaux), Tiago (Lyon), Puygrenier (Nancy), Douchez, Emana (Toulouse) 11pts
28. Kaboul (Auxerre), Faubert (Bordeaux), Romaric (Le Mans), Ré. Riou (Lorient), Lloris (Nice), Luyindula (Paris-SG), Br. Cheyrou, Melchiot (Rennes), Belhadj (Sedan), Richert (Sochaux) 10pts
38. Jelen (Auxerre), Fernando (Bordeaux), K. Keita (Lille), Perez (Monaco), Chrétien, Diakhaté (Nancy), Gomis (St-Etienne), Yahia (Sedan) 9pts
46. Akalé (Auxerre), Pelé (Le Mans), Carrière, Se. Keita (Lens), Schmitz (Lille), Le Pen (Lorient), Carrasso (Marseille), Utaka (Rennes), Camara (St-Etienne), Arribagé (Toulouse), Penneteau (Valenciennes) 8pts etc…

Par clubs

Rennes consolide sa deuxième place alors que Paris ne cesse de remonter au classement ! Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lyon (1) 114pts
2. Rennes (7) 95pts
3. St-Etienne (3) 86pts
4. Toulouse 85pts
5. Bordeaux (6) 83pts
6. Marseille (4) 81pts
7. Lens 75pts
8. Lille, Monaco (1) 73pts
10. Sochaux 70pts
11. Paris-SG (5) 69pts
12. Lorient 68pts
13. Valenciennes 60pts
14. Le Mans 59pts
15. Auxerre (3), Nancy (4) 51pts
17. Nice (3) 50pts
18. Nantes 42pts
19. Sedan 40pts
20. Troyes (3) 36pts

C'était l'équipe type de la trente-quatrième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la trente-cinquième journée avec tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui doit gagner le trophée UNFP du meilleur espoir de la saison Ligue 1 ?

Eduardo Camavinga (Rennes)
Sofiane Diop (Monaco)
Aurélien Tchouaméni (Monaco)
Amine Gouiri (Nice)
Maxence Caqueret (Lyon)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB