Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Repris en fin de match par Amiens, Bordeaux termine mal 2018 ! - Débrief et NOTES des joueurs (FCGB 1-1 ASC)

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 23/12/2018 à 19h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une rencontre où chaque équipe aura eu sa période, Bordeaux a été rejoint en fin de match par Amiens (1-1) ce dimanche au Stade Matmut-Atlantique, dans le cadre de la 19e journée de Ligue 1.

Repris en fin de match par Amiens, Bordeaux termine mal 2018 ! - Débrief et NOTES des joueurs (FCGB 1-1 ASC)
Kalu croyait mettre les siens à l'abri en première période...

Au terme d'une première partie de saison loin d'être convaincante, Bordeaux a fini sur une mauvaise note face à Amiens (1-1) ce dimanche, dans le cadre de la 19e journée de Ligue 1.

Face à de pâles Picards en première période, les hommes du duo Bedouet-Ricardo ont longtemps cru faire une bonne affaire, mais leur seconde période insipide, combinée à celle plutôt courageuse des joueurs de Christophe Pélissier, a tout changé.

Kalu montre la voie à Bordeaux

Il s'agissait du dernier match de l'année civile en championnat, et les deux équipes avaient logiquement à coeur de bien terminer 2018. Mais au niveau du talent, les Girondins prouvaient rapidement leur supériorité avec plusieurs vagues successives, dont une stoppée in extremis par Gürtner dans les pieds de Briand… On sentait la punition arriver pour les Picards, et c'est finalement Kalu, auteur d'une belle tête décroisée sur un centre tendu de Palencia, qui ouvrait le score pour les Bordelais (1-0, 22e) !

Un avantage mérité, que Koundé aurait pu accroître dans la foulée, mais le défenseur central manquait de vista sur un coup franc parfaitement botté par Kalu, encore lui. Juste avant la pause, Timite réussissait toutefois à prendre le dessus sur Lewczuk, entré en jeu pour Pablo, et se présentait seul face à Costil, mais le portier remportait son duel en angle fermé ! Au retour des vestiaires, rien ne changeait. Bordeaux continuait de tenir le ballon, mais Amiens restait menaçant sur de rares contre-attaques.

Le coaching gagnant de Pélissier

Pour vibrer, le public devait une nouvelle fois s'en remettre à Kalu, mais la frappe du droitier était magistralement arrêtée par Gürtner. Progressivement, les Girondins finissaient par reculer, et Bodmer aurait pu en profiter sans une parade décisive de Costil ! Les deux équipes étaient au bord de la rupture, et c'est finalement Gnahoré, tout juste entré en jeu, qui offrait un point mérité aux Picards, d'une belle frappe en pleine surface (1-1, 87e) !

Bordeaux regrettera longtemps sa seconde période insipide, et passera donc les fêtes en 12e position au classement, à cinq points des places européennes. De leur côté, les Amiénois profitent de ce match nul pour prendre une longueur d'avance sur le barragiste, Dijon. Un moindre mal !

La note du match : 4,5/10

Pour ce dernier match de l'année civile en Ligue 1, le spectacle n'a pas vraiment été au rendez-vous. Entre deux équipes décevantes depuis le début de saison, on ne s'attendait pas à des miracles et, au final, les spectateurs du Stade Matmut-Atlantique n'ont pas vraiment été gâtés avec une rencontre où le déchet technique aura été omniprésent. La fin de match haletante permet toutefois de remonter un tout petit peu la note.

Les buts :

- Briand décale Palencia sur le côté droit. L'Espagnol fixe son défenseur et centre du gauche pour trouver la tête décroisée de Kalu, laquelle ne laisse aucune chance à Gürtner, obligé d'aller chercher le ballon dans le petit filet (1-0, 22e).

- Tout juste entré en jeu, Gnahoré mystifie Poundjé, auteur d'une faute d'appréciation, dans la surface d'un joli sombrero et envoie un missile dans la cage de Costil, impuissant (1-1, 87e) !

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Régis Gürtner (6,5/10)

Sans lui, l'équipe amiénoise aurait été menée de deux buts bien avant que Gnahoré n'égalise. En effet, Gürtner a permis aux siens de ne jamais sombrer. Que ce soit en première période face à Briand, avec un premier arrêt et une sortie décisive dans les pieds de l'attaquant, ou même lors du second acte, lorsqu'il s'est parfaitement couché sur une frappe tendue de Kalu. En revanche, sur le but bordelais, le portier formé à Strasbourg ne peut pas intervenir et n'a donc rien à se reprocher.

BORDEAUX :

Benoît Costil (5,5) : pendant un long moment, le portier de Bordeaux a été bon. Auteur de deux parades salvatrices devant Timite en première période puis Bodmer après la pause, le gardien a été surpris par la volée puissante de Gnahoré. Même si sa défense l'a abandonné sur cette action, il aurait pu tout de même mieux faire.

Sergi Palencia (6,5) : les matchs s'enchaînent et Palencia commence à prendre confiance. Face à Amiens ce dimanche, le latéral droit a réalisé une bonne prestation, avec notamment un centre décisif du gauche pour Kalu. Dans la foulée, l'Espagnol a délivré un autre caviar à son coéquipier, mais celui-ci a envoyé sa frappe en tribunes. Solide défensivement, il a livré une belle performance.

Pablo (non noté) : après 30 minutes de grande qualité, le Brésilien est mal retombé sur le talon suite à un duel aérien avec Bodmer et il a été remplacé à la 30e minute par Igor Lewczuk (3,5), qui ne respire pas du tout la sérénité, et dont l'entrée en jeu a quasiment coïncidé avec le réveil des Amiénois. Ce n'est pas un hasard si la première occasion d'Amiens, par Timite, est venue de l'une de ses erreurs.

Jules Koundé (5) : pas irréprochable sur le but amiénois, Koundé s'en sortait plutôt bien jusque-là avec quelques bonnes interventions. Malheureusement pour lui, les Picards ont égalisé et le défenseur central a dû repenser longuement à une occasion de la première période, lorsqu'il a manqué de vista pour convertir un excellent coup franc de Kalu.

Maxime Poundjé (3) : quel calvaire ! Offensivement, Poundjé n'a quasiment rien réussi face aux Amiénois. Défensivement, il a plutôt fait du bon travail lors des 45 premières minutes, mais que dire de sa seconde période… Une action sert à l'illustrer, celle du but amiénois, lorsque le latéral gauche s'est fait piéger par le rebond, avant de subir un sombrero de Gnahoré, lequel a ensuite égalisé.

Younousse Sankhare (5,5) : Sankharé a fait du Sankharé. Solide dans les duels, l'ancien Parisien a eu un rôle important dans la construction du jeu bordelais. Malheureusement pour lui, il a fait preuve d'un déchet technique auquel nous n'étions pas habitués. Blessé, il a cédé sa place à Andreas Cornelius (non noté) à la 80e minute de jeu.

Lukas Lerager (5) : au sortir d'une bonne première période, où il lui aura seulement manqué un peu plus de précision dans la dernière passe, Lerager est passé un peu à côté de sa seconde période. Les milieux de terrain amiénois ont pris le dessus sur lui, et le Danois s'est battu mais n'a jamais réussi à inverser la tendance.

Otavio (5,5) : à l'instar de Lerager, Otavio a réalisé une bonne première période avant de souffrir lors du second acte. En tant que milieu de terrain, il aurait dû dicter le tempo à son équipe et c'est donc en partie de sa faute si les Girondins ont reculé de la sorte. D'habitude, le chien de garde bordelais montre plus d'envie, mais cela doit sans doute être dû à la fatigue de fin d'année car sa performance sur les 45 premières périodes avait été excellente.

Samuel Kalu (6) : Kalu avait à coeur de faire un gros match, et il l'a rapidement prouvé avec une remontée de balle incroyable sur 60 mètres, gâchée par Kamano. Loin d'être abattu, le milieu offensif de poche a ensuite fait parler son jeu de tête pour ouvrir le score sur une très belle reprise décroisée. Ensuite, l'un de ses coups francs aurait pu être converti en but par Koundé, mais le défenseur central a manqué de vista. En seconde période, Kalu a progressivement disparu mais a tout de même réussi à se montrer dangereux en fin de match avec une nouvelle frappe tendue détournée par Gürtner.

Jimmy Briand (6) : Gûrtner a littéralement dégoûté Briand, ce dimanche. Dès le début de match, le portier amiénois a arrêté une frappe cadrée de l'attaquant, avant de se jeter dans ses pieds pour l'empêcher d'ouvrir le score par la suite. L'ancien Lyonnais a donc joué la carte collective en décalant bien Palencia sur le but de son équipe, et il a régalé le public avec quelques contrôles orientés soignés. Un match tout de même complet pour le buteur bordelais, qui a rendu une bonne copie dans le jeu.

François Kamano (4) : Kamano a rapidement donné le ton en gâchant la contre-attaque initiée par Kalu, d'entrée. Par la suite, l'attaquant a tenté de mettre la défense amiénoise en danger mais, soit Gürtner se trouvait sur la trajectoire de ses frappes, soit celles-ci n'étaient pas cadrées. Finalement remplacé à la 60e minute par Yann Karamoh (5,5), auteur de belles différences dès son entrée malgré un problème de précision dans la dernière passe.

AMIENS :

Régis Gurtner (6,5) : voir commentaire ci-dessus.

Emil Kraft (5) : face à un Kamano vraiment peu inspiré ce dimanche, le latéral droit n'a pas eu besoin de forcer son talent défensivement. Rarement pris à défaut par l'attaquant, le latéral droit a cependant déçu offensivement, gâchant de nombreuses situations par des centres imprécis.

Prince-Désir Gouano (5,5) : toujours aussi solide dans le domaine aérien, Gouano pourrait parfois gagner à être plus concentré sur certaines phases arrêtées. En première période, il a totalement oublié Koundé sur un coup franc de Kalu, et le Bordelais aurait pu marquer. En dehors de cela, il a plutôt assuré lorsque son équipe souffrait en se comportant comme un véritable patron.

Abdul Khaled Adénon (5,5) : à l'instar de Gouano, Adénon a réalisé une prestation défensive solide, même s'il a toujours autant de mal à rester concentré durant 90 minutes. En première période, lorsque l'ASC souffrait, il a mis fin à plusieurs offensives bordelaises.

Bakaye Dibassy (5) : un match difficile à juger pour Dibassy, qui est le principal responsable de l'ouverture du score bordelaise étant donné qu'il abandonne complètement le marquage sur Kalu. Le latéral gauche a eu du mal à s'en remettre, mais il a tout de même réussi à sauver les siens en seconde période en contrant in extremis une passe en profondeur de Karamoh pour Kalu. Il aurait également pu délivrer une passe décisive à Timite en seconde période grâce à un centre magistral, mais l'attaquant ne s'attendait certainement pas à autant de précision… Au final, son centre manqué en fin de rencontre a tout de même permis à Gnahoré d'égaliser !

Alexis Blin (4) : dépassé au milieu de terrain pendant toute la première période, Blin n'a pas eu plus de réussite lors du seconde acte et a rapidement été remplacé, à la 66e minute, par Eddy Gnahoré (6), qui a mystifié Poundjé d'un sombrero dans la surface avant de frapper fort pour égaliser !

Thomas Monconduit (4,5) : à l'instar de Blin, Monconduit a réalisé une première période désastreuse. En revanche, l'ancien capitaine amiénois s'est bien repris lors du second acte en sonnant la révolte grâce à son envie et son attitude de guerrier. Mais dans l'ensemble, c'est tout de même insuffisant.

F. Otero (4) : un match très compliqué pour Otero, qui n'a pas réussi à exister en première période. En seconde période, l'Amiénois a profité du nouveau visage de son équipe pour faire quelques différences, mais il a tout de même été remplacé à la 79e minute par Rafal Kurzawa (non noté).

Mathieu Bodmer (5,5) : malgré un surpoids évident, Bodmer s'en sort plutôt bien grâce à sa justesse technique. De par ses contrôles de balle et ses orientations dans le jeu, l'ancien Lillois a souvent permis à Amiens de ne pas étouffer. En revanche, il aurait dû faire preuve de davantage d'efficacité en seconde période, lorsque Costil a repoussé in extremis sa frappe à bout portant.

S. Mendoza (2,5) : lors de sa première période transparente, il a fait preuve d'un énorme laxisme défensif devant Palencia, passeur décisif  sur l'ouverture du score. Par la suite, Mendoza n'a pas réussi à élever son niveau de jeu au retour des vestiaires. Sanctionné par son entraîneur, il a été remplacé à la 58e minute par Saman Ghoddos (4,5), peu en réussite.

Cheick Timite (5,5) : au terme d'une première période compliquée, Timite a profité de l'entrée de Lewczuk pour se procurer un face-à-face contre Costil, un duel qu'il a perdu. Par la suite, l'attaquant de pointe amiénois s'est contenté de réaliser un excellent travail de pivot qui a souvent permis à ses coéquipiers de tirer au but. En revanche, il aurait dû faire preuve d'un meilleur sens du timing sur un excellent centre de Dibassy, lors du second acte.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BORDEAUX 1-1 AMIENS (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Ligue 1 / 19e journée
Stade : Stade Matmut-Atlantique - 23.343 spectateurs - Arbitre : Mikael Lesage

Buts : S. Kalu (22e) pour BORDEAUX - E. Gnahoré (87e) pour AMIENS
Avertissements : - M. Bodmer (5e), C. Timite (36e), pour AMIENS

BORDEAUX : B. Costil - Sergi Palencia, Pablo (I. Lewczuk, 30e), J. Koundé, M. Poundjé - Y. Sankharé (A. Cornelius, 80e), L. Lerager, Otavio - S. Kalu, J. Briand, F. Kamano (Y. Karamoh, 61e)

AMIENS : R. Gurtner - E. Krafth, P. Gouano, K. Adénon, B. Dibassy - A. Blin (E. Gnahoré, 66e), T. Monconduit - F. Otero (R. Kurzawa, 80e), M. Bodmer, S. Mendoza (S. Ghoddos, 58e) - C. Timite

Après un début de match à sens unique, Kalu a donné l'avantage aux Girondins de la tête (1-0, 22e)

Palencia, passeur décisif pour Kalu, monte en puissance au fil des matchs...

À la pause, Amiens s'en sortait plutôt bien avec un but de retard, notamment grâce à Gürtner

Grâce à Bodmer, les Picards ont sonné la révolte lors du second acte

Gnahoré a finalement concrétisé le nouveau visage de son équipe d'une frappe puissante (1-1, 87e) !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Bordeaux

B
O
R
D
E
A
U
X
Banc des remplaçants Amiens

A
M
I
E
N
S
>remplacé par Lewczuk, 30e-Pablo
>remplacé par Cornelius, 80e5,5Sankhare
but, 22e6Kalu
>remplacé par Karamoh, 61e4Kamano
>remplacé par Gnahoré, 66e4Blin
>remplacé par Kurzawa, 80e4F. Otero
carton jaune, 5e5,5Bodmer
>remplacé par Ghoddos, 58e2,5S. Mendoza
carton jaune, 36e5,5Timite


MASQUER LA PUB