Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Reims fait sauter la banque
Par Nicolas Lagavardan - Actu Coupe De La Ligue, Mise en ligne: le 25/10/2006 à 00h26
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les cinq premiers matchs des 8e de finale de la Coupe de la Ligue ont livré leur lot de surprises avec la victoire de Rennes à Lille (0-2 ap) et celle de Reims face à Monaco (0-0, 4 tab 3). Pas d'exploit en revanche pour Dijon, sèchement battu à Sochaux (5-0). Enfin, Nancy et Le Mans se sont imposés à domicile devant Toulouse (2-1) et Lens (3-1) et poursuivent l'aventure.

Reims 0-0, 4 tab à 3 Monaco

Le Stade de Reims a signé la sensation de cette première partie des huitièmes de finale en sortant l'AS Monaco aux tirs au but. Pour sa première sortie à la tête de l'ASM, Laurent Banide avait misé sur la continuité en alignant l'équipe type de Bölöni plus Meriem qui effectuait son grand retour. Les Monégasques jouaient de malchance avec la sortie précoce de Köller sur blessure (20') et pliaient sous les assauts rémois avant la pause. Au retour des vestiaires, Monsoreau quittait à son tour le terrain sur blessure mais ses coéquipiers se montraient plus entreprenants et se procuraient les meilleures occasions. La finition en revanche laissait toujours à désirer. Di Vaio manquait même la balle de match dans les derniers instants du temps règlementaire. La prolongation ne faisait pas plus pencher la balance. Déjà poussés aux tirs au but à Valenciennes au tour précédent, Monaco a de nouveau dû se résoudre à jouer son destin à la roulette russe. Mais c'est Reims cette fois qui a empoché le gros lot. Malheureux tout le long de la partie, Di Vaio a échoué devant Liebus, tout comme Givet. Héros tout désigné de la soirée, le gardien de Reims pouvait entamer un tour d'honneur sous les vivas du stade Auguste-Delaune.

Nancy 2-1 Toulouse

Meilleure équipe de Ligue 1 à domicile avec cinq victoires et un match nul, l'AS Nancy a confirmé la règle hier soir face à des Toulousains qui ont pourtant fait leurs preuves à l'extérieur depuis le début de saison. Privé d'Elmander blessé, Elie Baup avait choisi de titulariser Mansaré et Akpa Akpro en attaque au détriment de Bergougnoux. Mais ce sont bien les Nancéiens qui frappaient les premiers par l'intermédiaire du Nigérian Dosunmu juste avant la mi-temps. Mené au tableau d'affichage, le TFC ne s'est pas désuni et poussait devant le but mais Bergougnoux entré en jeu butait sur Sorin. L'entrée d'Emana n'y changeait rien et comme souvent dans pareil cas, les hommes de Pablo Correa doublaient la mise sur corner d'une tête de Lécluse. Toulouse parvenait toutefois à réduire le score grâce à une frappe splendide de Bergougnoux en fin de rencontre mais c'est bien le tenant du titre, Nancy, qui se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Le Mans 3-1 Lens

Francis Gillot avait décidé de faire tourner son effectif hier soir mais l'option choisie ne s'est pas avérée payante. Le Mans n'a mis qu'une mi-temps pour plier la partie, à la faveur de deux penalties et sous l'impulsion de Bangoura, auteur d'un doublé en deux minutes au quart d'heure de jeu. Malgré l'absence de Pelé dans les buts, remplacé par Roche, et celles de Fischer, Basa et Grafite laissés sur le banc pour être arrivés en retard au rassemblement pour le match, le Mans a dominé la partie de la tête et des épaules. A l'abri dès la pause avec le troisième but de Romaric sur penalty, le MUC 72 a tranquillement géré le second acte même si Cousin a réduit le score en fin de rencontre. Après quatre matchs de disette, les hommes de Frédéric Hantz renouent ainsi avec un succès qui les fuient depuis le 20 septembre dernier et les 16e de finale de la Coupe de la Ligue à Troyes (1-2). Pour Lens en revanche, la route vers l'Europe devra passer par de bonnes performances en championnat.

Sochaux 5-0 Dijon

Les Lionceaux n'ont pas tremblé une seconde face à Dijon avec une victoire nette et sans bavure. Les hommes d'Alain Perrin ont montré leurs plus beaux atours en alternant le jeu court sur les côtés avec le jeu long dans la profondeur. Les pensionnaires de Ligue 2 n'ont pas résisté bien longtemps et encaissaient un premier but dès la 7e, sur une frappe splendide de vingt mètres de Sene qui se logeait dans la lucarne opposée. Titularisé à la place de Leroy suspendu, Isabey inscrivait le deuxième but (27') avant de servir idéalement Sene pour le troisième. Le Sénégalais s'offrait le doublé d'une magnifique reprise de volée en pleine course (36'). Sochaux a géré son match à merveille en imprimant le rythme et en prenant le jeu à son compte. Après la pause, le virevoltant Ziani corsait l'addition (70') avant que Mezague ne clot le score dans les dernières minutes de la partie. La marche était bien trop haute pour des Bourguignons certes volontaires, mais largement dépassés à Bonal par la puissance des Lionceaux, auteurs d'une véritable démonstration qui leur permettra de recevoir Le Mans en quart de finale.

Lille 0-2 ap Rennes

Ballottés en championnat, les Bretons avaient à coeur de jouer leur carte à fond dans le Nord. Les Rennais avaient bien en tête que le chemin le plus court pour obtenir un ticket européen passe par une victoire en Coupe de la Ligue. Ce sont eux qui se procuraient la meilleure occasion de la première mi-temps suite à un décalage de Briand pour Mvuemba qui poussait Malicki à la parade. Au cours d'une partie somme toute assez équilibrée, les Lillois tardaient à trouver le cadre de Pouplin. Les hommes de Claude Puel ont pris l'ascendant dans le dernier quart d'heure ponctué de frappes dangereuses de Cabaye et Fauvergue mais le portier du Stade veillait au grain. Finalement, l'expulsion de Vitacki dans la prolongation pour un second carton jaune aura permis de débloquer la partie. Sow en profitait. Bien servi dans la profondeur, le jeune attaquant offrait l'avantage à Rennes (103'). Marveaux doublait la mise de près (113') et ruinait définitivement les espoirs nordistes. Rennes ne s'était plus imposé dans le Nord depuis la saison 1965-1966 et affrontera Reims en Bretagne au prochain tour.

Les résultats – 8e de finale

Le Mans 3-1 Lens
Bangoura (17'sp, 18'), Romaric (32'sp) – Cousin (85')

Nancy 2-1 Toulouse
Dosunmu (45'), Macaluso (82') – Bergougnoux (86')

Reims 0-0, 4 tab à 3 Monaco

Sochaux 5-0 Dijon
Sene (7', 36'), Isabey (27'), Ziani (69'), Mezague (90')

Lille 0-2 Rennes
Sow (103'), Marveaux (113')

La suite - Mercredi 25 octobre

Saint-Etienne – Marseille (17h)
AuxerreBordeaux (20h)
LyonParis SG (21h)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Le PSG aurait-il raison de se positionner sur Mohamed Salah pour 80 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB