Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Nice précipite la chute de Paris - Débrief et NOTES des joueurs (Nice 3-1 PSG)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 30/04/2017 à 23h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Tremblement de terre en Ligue 1 ! Réduit à neuf en fin de partie, le Paris Saint-Germain s'est écroulé à Nice (1-3) ce dimanche lors de la 35e journée. Un résultat désastreux pour les joueurs de capitale, qui laissent un boulevard à Monaco pour le titre de champion. Les Aiglons, eux, restent 3es et reviennent à trois points de leurs adversaires du soir.

Nice précipite la chute de Paris - Débrief et NOTES des joueurs (Nice 3-1 PSG)
Les Parisiens ont sûrement dit adieux au titre à Nice.

Le Paris Saint-Germain a quasiment fait une croix sur le titre ! Trop nerveux, les joueurs de la capitale, qui se sont procuré de nombreuses occasions en seconde période mais qui ont terminé la rencontre à neuf après les expulsions de Thiago Motta et Angel Di Maria, se sont finalement inclinés à Nice (1-3) ce dimanche lors de la 35e journée de Ligue 1.

Un faux-pas quasiment rédhibitoire pour le PSG dans la course au titre puisque Monaco, solide leader, n'aura besoin que de 6 points en 4 matchs pour être sacré ! Grâce à ce succès de prestige, les Aiglons, 3es, reviennent à trois petits points de la 2e place.

Paris commence très bien

Parfaitement entrés dans la partie, les Parisiens imposaient un rythme infernal. Des combinaisons intéressantes, un pressing tout-terrain, une maîtrise technique incroyable, le club de la capitale impressionnait. En face, les Niçois ne se laissaient pas faire et affichaient un visage de plus en plus conquérant, concédant seulement deux occasions de Di Maria, sur une frappe vicieuse détournée par Cardinale, et Cavani, sur une tête repoussée par Seri, dans les vingt premières minutes.

Balotelli dérègle le PSG

Plus tranchants dans leurs offensives, les Aiglons ouvraient la marque sur une frappe imparable de Balotelli après un festival de Pereira (1-0, 26e). Surpris, les Franciliens perdaient le fil du match, Cavani n'étant pas loin de commettre l'irréparable après un accrochage avec Baysse. Dépassé par la fougue azuréenne, le PSG, méconnaissable, subissait et ne retrouvait pas ses esprits avant la pause.

Le bijou de Pereira, Paris n'abdique pas

Dès le retour des vestiaires, Nice enfonçait le clou. Sur un contre emmené par Belhanda, Pereira fixait Aurier et expédiait une frappe parfaite du pied gauche dans la lucarne de Trapp (2-0, 48e). A la rue, les Parisiens étaient hors du coup, Balotelli se permettant même de les narguer avec le ballon et de les provoquer verbalement. Mais Paris n'était pas mort. Opportuniste, Marquinhos déviait de la tête un coup de casque de Thiago Silva pour redonner de l'espoir aux siens (2-1, 64e).

Les Parisiens craquent complètement !

Dès lors, les visiteurs prenaient le dessus et Meunier n'était pas loin de l'égalisation sur une frappe terrible arrêtée in extremis par Cardinale, de nouveau décisif sur une tête de Thiago Silva. Trop imprécis et pressés, les hommes d'Unai Emery gâchaient des opportunités incroyables qui auraient pu leur permettre de revenir à hauteur du Gym. Pire encore, Thiago Motta écopait d'un carton rouge pour un mauvais geste sur Baysse avant l'ultime coup de massue de Donis (3-1, 90e+2). Di Maria, frustré, rejoignait lui son partenaire italien prématurément pour un tacle par derrière totalement stupide sur Souquet. Après quatre années de domination en Ligue 1, le PSG a très certainement laissé son trône à Monaco !

La note du match : 9/10

Quelle tribune pour la Ligue 1 ! Sans nul doute le match le plus plaisant à suivre d'un point de vue strictement technique. Des buts, des grosses occasions, de la tension, une belle ambiance, des coups bas, tout était réuni ce soir pour assister à un très grand match. Et en plus, on a sûrement assisté au vrai tournant de ce sprint final dans la course au titre...

Les buts :

- Sur le côté droit, Pereira remonte tout le camp parisien, élimine Maxwell d'un grand pont et sert Balotelli sur sa gauche. A l'entrée de la surface, l'Italien résiste au retour de Verratti, se met en position de tir et trompe Trapp d'une grosse mine du pied gauche (1-0, 26e).

- Sur une perte de balle de Verratti, Belhanda remonte une quarantaine de mètres en slalomant dans le milieu parisien avant de transmettre le ballon à Souquet. Le latéral droit niçois s'appuie sur Belhanda qui remet à Pereira. Sur le côté droit, le Portugais fixe Aurier, se met sur son pied gauche et envoie le bout de cuir dans la lucarne droite de Trapp (2-0, 48e).

- Sur un corner de Di Maria de la gauche, Thiago Silva saute plus haut que tout le monde et voit son tir de la tête être dévié par celle de Marquinhos, qui surprend Seri (2-1, 64e).

- Sur un long dégagement, le ballon est dévié pour Le Bihan. Parti dans la profondeur, l'attaquant adresse un centre parfait à Donis, qui pousse le ballon de la tête au fond des filets au second poteau (3-1, 90e+2).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Ricardo Pereira (8,5/10)

Son repositionnement au poste d'ailier droit semble réussir au Portugais. Impressionnant physiquement, le joueur prêté par Porto a fait très mal à Maxwell puisque c'est lui qui part en contre sur le but de Balotelli, qu'il a parfaitement servi. Au retour des vestiaires, il met les siens un peu plus dans le confort en inscrivant un but fabuleux du pied gauche, en pleine lucarne. Pour ne rien gâcher, il a effectué un travail défensif tout simplement remarquable. Énorme Pereira !

NICE :

Yoan Cardinale (7,5) : mis à contribution d'entrée sur une terrible frappe de Di Maria, le gardien niçois a ensuite été sauvé par Seri sur un coup de tête de Cavani. Il est décisif à deux reprises après la pause sur une tête de Thiago Silva puis sur une frappe monstrueuse de Meunier. Il fait son match, encore une fois.

Arnaud Souquet (7) : mis en difficulté par Maxwell et Draxler dans les premières minutes, le latéral droit a rapidement pris la mesure de ses adversaires. Impliqué sur le deuxième but de son équipe, il a regardé ses adversaires dans les yeux, livrant finalement un de ses meilleurs matchs chez les Aiglons.

Paul Baysse (7,5) : quand il faut mettre le feu aux poudres, le capitaine niçois n'est jamais très loin, en attestent son accrochage avec Cavani après le but de Balotelli puis sur le carton rouge de Motta, sur lequel il est encore impliqué. Mais ce n'est pas tout ! Dans le jeu, le défenseur a été excellent avec des interventions autoritaires et de très nombreux duels remportés. Une solidité énorme !

Dante (7) : le patron de la défense niçoise avait prévenu qu'il fallait livrer un match de rêve face à Paris. Le Brésilien a tenu sa promesse. Toujours bien placé, l'ancien joueur du Bayern Munich a calmé les ardeurs de Cavani, qui n'a pas vécu face à lui ce soir.

Dalbert Henrique (7) : un match très sérieux du latéral gauche, qui a fait vivre un véritable calvaire à Aurier en première période. Impliqué offensivement, il a tenu la baraque défensivement face à Di Maria. Un seul bémol : un tacle non maîtrisé sur Draxler dans la surface qui aurait pu être sanctionné d'un penalty...

Vincent Koziello (6) : en retrait, le jeune Aiglon a touché assez peu de ballons. Mais ce qu'il a eu à faire, il l'a bien fait, perdant peu de ballons dans les zones dangereuses. Remplacé à la 83e minute par Mounir Obbadi (non noté).

Jean Michaël Seri (7) : l'Ivoirien est un superbe joueur. Justesse technique, choix des passes, vision de jeu, le milieu niçois a été bon encore une fois, notamment en première période avec des ouvertures lumineuses vers l'avant. Moins en vue après la pause, il a parfaitement tenu son rang dans l'entrejeu.

Ricardo Pereira (8,5) : lire commentaire ci-dessus.

Younès Belhanda (7) : plutôt discret en première période, le Marocain a fait le show dès le retour des vestiaires en ridiculisant le milieu parisien avant d'offrir une passe décisive à Pereira. Comme souvent, il a été bon dans les moments fatidiques et a livré une grosse prestation défensive.

Valentin Eysseric (5,5) : la seule déception dans le secteur offensif niçois. Plutôt intéressant en début de match, il n'a pas réussi à garder sa régularité tout au long de la partie. Remplacé à la 75e minute par Anastasios Donis (non noté), qui a définitivement enfoncé le clou dans les derniers instants avec un but de la tête.

Mario Balotelli (7,5) : si l'Italien a énormément décroché, sa faculté à écarter le jeu sur ses déviations a été précieuse. A force de peser sur la défense parisienne, il a été récompensé en ouvrant la marque d'une belle frappe du pied gauche. On l'attendait au tournant, il a répondu présent en faisant craquer les Parisiens, les narguant avec la balle et en les provoquant verbalement. Du bon Balotelli. Remplacé à la 77e minute par Mickaël Le Bihan (non noté), décisif sur le but de Donis.

PARIS SG :

Kevin Trapp (4) : que reprocher au gardien allemand ce soir ? Il s'incline sur les trois tirs cadrés de Nice. Sur le premier, il est trahi par son bloc défensif, sur le deuxième, il ne peut absolument rien faire. Le troisième est anecdotique. Un cauchemar pour lui.

Serge Aurier (2) : le moins bon des Parisiens ce soir. L'Ivoirien a perdu un nombre incalculable de ballons, la faute à un déficit technique criant dans une rencontre de haute volée. Il a souvent été débordé par Dalbert, qui s'est régalé à plonger dans son dos. Repositionné à gauche après la sortie de Maxwell, il n'attaque pas Pereira qui a eu tout son temps pour envoyer le ballon dans la lucarne de Trapp. En rajoutant son centre complètement manqué qui met en difficulté Matuidi sur l'action qui précède le but de Balotelli, on peut affirmer que l'ancien Toulousain a été tout simplement catastrophique. Remplacé à la 64e minute par Adrien Rabiot (non noté).

Thiago Silva (4) : le capitaine parisien donne beaucoup trop l'impression de jouer dans un fauteuil. Trop laxiste, il ne sort pas assez vite sur Balotelli, lui laissant tout le loisir d'armer sa frappe sur le premier but. Oui, il sonne la révolte mettant le coup de tête décisif sur le but de Marquinhos, mais on peut lui reprocher son manque de leadership dans les moments chauds.

Marquinhos (5) : le Brésilien redonne de l'espoir au PSG grâce à son but mais lui aussi a fait preuve de beaucoup trop de tendresse. Pas assez méchant, il n'a jamais réussi à intimider un Balotelli qui a lui été au niveau mental pour une telle rencontre. Malgré tout, il n'est absolument pas impliqué sur les buts encaissés.

Maxwell (3) : après 25 premières minutes de très bonne facture, le Brésilien a été fébrile sur le débordement décisif de Pereira amenant le but de Balotelli. Dès lors, il a coulé, étant même obligé de céder sa place à la pause sur blessure. Remplacé à la 46e minute par Thomas Meunier (5), qui a réalisé une excellente entrée. Volontaire, il a énormément apporté offensivement et aurait pu égaliser sur une frappe monstrueuse repoussée par Cardinale. C'est à se demander pourquoi il n'a pas débuté cette rencontre.

Marco Verratti (3,5) : impressionnant en début de rencontre, l'Italien a néanmoins manqué d'inspiration dans ses passes vers l'avant. Pire encore, il a déjoué après la demi-heure de jeu. Pressé par l'excellent milieu niçois, l'ancien joueur de Pescara a perdu des ballons inhabituels, notamment celui qui mène au deuxième but niçois. Une mauvaise copie pour lui ce soir.

Thiago Motta (4) : discret, l'Italien a réalisé un match propre, notamment à la récupération. Ses transmissions ont souvent été justes. Néanmoins, le carton rouge direct écopé en fin de partie, même si les jeux sont déjà faits à ce moment-là, écorne sa copie puisqu'en tant que leader, il aurait dû garder son sang-froid malgré la provocation de Baysse.

Blaise Matuidi (3) : après un début de match plus qu'intéressant, l'international tricolore a baissé le pied. C'est lui qui perd le ballon au départ du contre initié par Pereira sur le but de Balotelli. Par la suite, il n'a été que l'ombre de lui-même, ne parvenant pas à se remettre de cette terrible bévue.

Ángel Di María (2) : pourtant intéressant dans le premier quart d'heure, l'Argentin a fini par se montrer trop irrégulier. Trop individualiste, il a lui aussi déjoué même s'il est à l'origine du but parisien. Son carton rouge direct pour un tacle par derrière totalement stupide sur Souquet témoigne de sa grande nervosité...

Edinson Cavani (2,5) : en retrait dans le bon début de match parisien, l'attaquant aurait pu avoir des problèmes pour un mauvais geste sur Baysse, qui l'avait retenu au préalable dans la surface. Trop nerveux, El Matador a complètement déjoué. Deux occasions de la tête mais surtout des brouilles avec Balotelli et Favre. Le meilleur buteur du championnat a été complètement à côté de la plaque ce soir.

Julian Draxler (4) : intéressant dans les temps forts parisiens, l'Allemand n'a pas eu le soutien escompté pour mener à bien les offensives su son côté. Il a pourtant tout essayé, en vain. Remplacé à la 77e minute par Lucas (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NICE 3-1 PARIS SG (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Ligue 1 / 35e journée
Stade : Allianz Riviera - 33.190 spectateurs - Arbitre : R. Buquet

Buts : M. Balotelli (26e) Ricardo Pereira (48e) A. Donis (90+2e) pour NICE - Marquinhos (64e) pour PARIS SG
Avertissements : Dalbert Henrique (21e), J. Seri (41e), pour NICE - T. Meunier (52e), J. Draxler (59e), E. Cavani (59e), pour PARIS SG - Expulsions : T. Motta (90e) , Á. Di María (90+3e) , pour PARIS SG

NICE : Y. Cardinale - A. Souquet, P. Baysse, Dante, Dalbert Henrique - J. Seri, V. Koziello (M. Obbadi, 84e) - Ricardo Pereira, Y. Belhanda, V. Eysseric (A. Donis, 75e) - M. Balotelli (M. Le Bihan, 78e)

PARIS SG : K. Trapp - S. Aurier (A. Rabiot, 65e), Thiago Silva, Marquinhos, Maxwell (T. Meunier, 46e) - M. Verratti, T. Motta, B. Matuidi - Á. Di María, E. Cavani, J. Draxler (Lucas, 78e)

Nice, place forte du football français en 2016-2017

Buteur à la 26e minute, Balotelli a joué avec les nerfs des Parisiens

La joie des Niçois sur le but de Pereira (48e)

Cavani n'a rien réussi ce soir...

... et s'est montré très nerveux, à l'image de son altercation avec Favre

La joie de Donis, buteur dans les derniers instants (90e+2)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tudor est-il un bon choix pour l'OM ?

OUI
Bof, bof...
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Nice

N
I
C
E
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
carton jaune, 21e7Dalbert Henrique
carton jaune, 41e7Seri
>remplacé par Obbadi, 84e6Koziello
but, 48e8,5Ricardo Pereira
>remplacé par Donis, 75e5,5Eysseric
but, 26e >remplacé par Le Bihan, 78e7,5Balotelli
>remplacé par Rabiot, 65e2Aurier
but, 64e5Marquinhos
>remplacé par Meunier, 46e3Maxwell
carton rouge, 90e4Motta
carton rouge, 90e+32Di María
carton jaune, 59e2,5Cavani
>remplacé par Lucas, 78ecarton jaune, 59e4Draxler


MASQUER LA PUB