Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Strasbourg laisse l'OM à distance !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 20h25
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après une courte trêve, les Marseillais se déplaçaient à Strasbourg pour l'ouverture de la dixième journée. Sèchement battus contre une coriace et efficace formation alsacienne (4-1), les Phocéens s'ouvrent à un retour de leurs adversaires. Revivez cette rencontre de grande qualité avec Maxifoot !

Les données de la rencontre :

Le challenge proposé à l'Olympique de Marseille est intéressant. Après trois victoires à domicile, dont une en Ligue des Champions, les Phocéens peuvent presser leurs adversaires directs au classement en cas de victoire. Si elle n'est pas impossible, la mission se veut pourtant délicate. En face, ils retrouveront des Strasbourgeois septièmes du classement. Bien coachés par Kombouaré, les Alsaciens n'encaissent plus de buts depuis une paire de rencontres. La jeune recrue marocaine (venue de Lille), Fahmi, se montre très prometteuse en tant que défenseur central. On peut y rajouter le soutien d'éléments convaincants et en confiances. Devant leur public, Le Pen, Ljuboja, Niang ou encore leur capitaine Martins, auront à coeur de défier la solide formation olympienne.  D'autant que Perrin ne peut compter sur Hemdani (en négociation de contrat), Fernandao (blessé), Mido et Varouchek (suspendus). On compte alors sur Skacel, Van Buyten, Meité, Meriem, Johansen et devant sur le duo du soir Marlet, Drogba. Cela pourra t-il suffire pour décrocher la victoire, alors que de nombreux observateurs s'attendent à un match très serré entre les deux formations ?

Les temps forts de la rencontre :

Devant 30 000 spectateurs, tout acquis à leur cause, les Alsaciens prennent le match à bras le corps. La plus belle opportunité de ces premières minutes de la rencontre reste une frappe puissante de Martins (10'). Runje capte une tête, avant d'intervenir à nouveau au devant de Ljuboja qui se présente seul devant lui (17'). Le portier marseillais qui devra sans doute laisser sa place à Barthez prochainement, montre qu'il n'est pas véritablement troublé par cette affaire. Mais Marseille ne semble pas véritablement à l'aise et laisse des espaces. Sur un centre, Martins reprend au second poteau de manière très intelligente et trompe la vigilance de la défense phocéenne (1-0, Martins, 19'). Une ouverture du score qui apparaît logique, au vu de ce qui a été proposé jusqu'ici.

Runje déconcerté par Martins

Menant au score, les Alsaciens contrôlent et imposent leur style de jeu, ralentissant notamment l'intensité du match. On laisse le ballon circuler. En face, Drogba a bien du mal à s'imposer au devant d'une défense très bien organisée. Les Marseillais peinent à se démarquer et à sortir de leur milieu de terrain. On cherche l'ouverture en profondeur. Sur l'une d'entres elles, Marlet trouve Drogba qui du plat du pied semble trouver le cadre. Le ballon rebondit sur la transversale. L'OM manque de chance sur ce coup. Mais voilà qui prouve qu'ils sont loin de se sentir assommés !

Marlet remet les pendules à l'heure

Rapidement, les Phocéens confirment cette impression. Marlet de l'extérieur du pied droit, jaillit au second poteau après une percée de Johansen au sein de la défense alsacienne. Bien placé en embuscade, il devance Deroff et trompe Dutruel à bout portant. Il permet à l'OM de ne pas douter (1-1, Marlet, 32'). Voilà le signe d'une grande équipe qui se sent indéniablement en forme. Pourtant, Strasbourg ne lâche pas. Ljuboja ajuste une frappe violente. Runje écarte le danger du bout de la main gauche et s'écroule. La défense phocéenne ne réagit pas assez rapidement et n'arrive pas à écarter le danger. Niang en profite au second poteau et envoie se loger le ballon au fond des filets. Il inscrit son sixième but de la saison (2-1, Niang, 41'). Les supporters de la Meinau entament un traditionnel "mais ils sont où les Marseillais ?" 

Ljuboja lâche les vapeurs

Pour autant, les Marseillais restent menaçants. Skacel, pas trop à l'aise en cette première période, sert Van Buyten en position d'avant-centre dans l'axe. Il prolonge pour Drogba qui tente sa chance. Dutruel intercepte sans paniquer sur cette frappe un peu trop molle. Marseille n'a pas l'intention de perdre prise et reste très menaçant, malgré de relatives faiblesses dans la circulation de ballon. De manière similaire au tchèque, Johansen manque lui aussi trop de passes. Heureusement, Meité fournit de gros efforts pour tenter de recadrer son équipe. Marseille paye le prix de cette relative instabilité. Les Alsaciens procèdent par des contres enlevés et intelligemment menés et obtiennent un bon coup-franc, sur la première erreur du stoppeur marseillais. Le mur tarde à se mettre en place. Ljuboja en profite et assène un magistral coup-franc enroulé, du gauche. Le ballon file au premier poteau, alors que Runje plongeait de ce même coté (3-1, Ljuboja, 45'). C'est un break qui déstabilise l'OM à la mi-temps.

Marseille augmente le rythme

Pas de changement à l'issue de cette première période, excepté la rentrée de Hemdani pour renforcer le milieu de terrain, à la place de Skacel. Les Alsaciens sont les premiers à remettre les pieds au plancher. Ljuboja  contrôle le ballon. Il décale pour Marlet. Ce dernier tente de trouver Niang, trop court (47'). Pour pallier à cet enthousiasme adverse, Marseille essaie d'accélérer la circulation du ballon. Marlet, trop juste, se jette. Celestini trouve Dutruel sur sa route. On se cherche du coté des attaquants de l'OM. Strasbourg en profite. Encore servi par Ljuboja, Niang qui file droit au but, est stoppé du maillot par Van Buyten, moins rapide. L'arbitre se montre clément. 

Expulsion alsacienne, la dernière chance de l'OM

Les temps sont durs pour les Phocéens qui pêchent face à la vivacité de leurs adversaires. Ils ceinturent efficacement les talents marseillais, peu enclin à trouver l'occasion de réduire le score. On cherche des solutions. Une remise de l'intérieur du pied droit, signée Drogba, permet à Marlet de tirer de loin dans l'axe. Les minutes filent. On atteint déjà le premier quart d'heure de cette seconde période. Les centres venus de la gauche n'apportent toujours pas le danger.

Runje sauve la mise

Drogba multiplie les petits ponts sur les défenseurs strasbourgeois pour tacher de se mettre sur ses bons appuis. Mais il ne peut seul contrer la vigilance de ses adversaires. Meriem et Marlet ne peuvent que constater leur impuissance et pourtant c'est bien l'OM qui monopolise le ballon. Survient un coup de théâtre. Ljuboja qui accroche les jambes de Meité obtient de l'arbitre un penalty. C'est dommage pour le défenseur de l'OM qui aura pourtant démontré de belles qualités au cours de la rencontre et se sera montré souvent déterminant. Il y avait bien penalty pour autant. On s'échauffe un peu et Bassila est exclu du coté de Strasbourg, visiblement pour un coup de poing sur Drogba (71'). On en revient au penalty pour une tentative de triplé. Runje rassure son équipe et redonne l'espoir à ses coéquipiers, en ne se laissant pas surprendre.

Sytchev, porteur de fraîcheur

A onze contre dix, les Marseillais peuvent espérer revenir, si toutefois cette exclusion trouble la sérénité des Strasbourgeois. Martins laisse sa place à Kobylik et Ljuboja hérite du brassard de capitaine. Coté phocéen, Perez laisse sa place à Beye, comme défenseur, sur l'arrière droite. On aurait pu s'attendre à la rentrée de Sytchev. Drogba effectue un retourné acrobatique que Fahmi repousse. Et sans surprise, Johansen sort pour que le jeune russe puisse apporter un brin d'efficacité supplémentaire aux avant-postes. 

Quadruplé alsacien : la messe est dite

Cependant, Ljuboja continue de se montrer intraitable en cette soirée et ne cesse de dribbler les défenseurs marseillais. Il sera certainement l'un des hommes forts de cette journée de championnat, une juste récompense. Strasbourg doit encore tenir une dizaine de minutes. Marlet, lui aussi extrêmement présent, se montre toujours très actif. Il s'essaie une nouvelle fois avec Drogba, puis Van Buyten, dont la frappe est contrée (82'). Sur une reprise des vingt-mètres, Sytchev manque d'un rien le cadre (84'). Van Buyten monte d'un cran pour accroître les chances phocéennes.

La Meinau exulte

Strasbourg attend les contres pour écarter le danger. Marseille tente le tout pour le tout et s'expose au danger, en libérant des espaces. Un long centre que ne peut reprendre Marlet permet la remontée du terrain des Alsaciens. Runje, un peu esseulé, s'écroule. Ehret inscrit en deux temps le quatrième but de la soirée sur contre (4-1, Ehret, 89'). La Meinau exulte littéralement. Marseille n'a pas mal joué ce soir, mais la tactique mise en place par des Alsaciens impeccables à tous les niveaux du jeu, leurs permettent de s'imposer logiquement pour la cinquième fois de la saison.

Avec cette troisième défaite, les Olympiens s'exposent à un retour de Lyon, de Nantes et du PSG qui tacheront d'en profiter. Monaco ne peut encore se réjouir de cette contre-performance marseillaise, dans la mesure où ils accueillent la toujours difficile formation d'Auxerre. Alors rendez-vous demain pour tout connaître de cette dixième journée de championnat, palpitant !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous la décision de Thauvin de rejoindre les Tigres au Mexique ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB