Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon se rebiffe !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 22h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon a retrouvé toute sa classe lors des retrouvailles à domicile contre l'AS Monaco (3-1). Le dauphin, victorieux la saison dernière, n'a jamais pu entretenir l'espoir de s'imposer. L'essentiel de cette affiche avec Maxifoot !

Les données de la rencontre :

Qu'il est bon de se retrouver avec une perspective si alléchante d'opposition pour une deuxième journée. Le champion de France en titre trouve sur sa route son dauphin. Les données sont paradoxales. Monaco a étouffé Bordeaux lors de la première journée (2-0), tandis que Lyon a succombé à la joute défensive imposée par les Lillois (1-0). Résultat, chacune des équipes souhaite mettre à profit cette rencontre pour presser l'un de ses concurrents les plus sérieux. Du coté de Lyon, on ne veut pas décevoir les supporters. Monaco était venu s'imposer l'an dernier. Du coup, Carrière est titularisé d'entrée aux cotés de Dhorasoo. On compte beaucoup sur le jeune Essien, intraitable à son poste et qui ne cesse d'animer le jeu. Juninho et Luyindula tacheront de concrétiser devant. Dans les rangs monégasques, il faudra animer le jeu offensif en l'absence de Rothen et de Prso. Plasil très convaincant contre Bordeaux, encadrera Giuly, Zikos et Cissé en milieu de terrain.

La rencontre :

Tout démarre promptement avec les premières actions offensives lyonnaises. Les locaux prennent la rencontre à leur main, monopolisant le milieu de terrain. La première frappe découle de Juninho, dès la dixième minute de jeu. Celle-ci termine sa course hors cadre, suite à l'intervention défensive de Squillaci. Carrière ne tarde pas lui non plus à se montrer à son aise et tente de prolonger un centre tir de Deflandre. Roma s'interpose et permet à sa défense de souffler (14').

Monaco souffre 

Le portier n'est pas au bout de ses soucis. A peine a t-il le temps de dégager que le ballon revient vers lui, conduit par une horde de lyonnais offensifs. La défense semble prête à vaciller. Croyant bien faire, Squillaci cherche à repousser le danger après un centre tendu de Luyindula. Le ballon termine sa course au fond des filets (1-0, Squillaci csc, 16'). La tactique du tout offensif, décidée par Le Guen porte ses fruits. Nonda ne peut que constater les dégâts.

Essien, la nouvelle star lyonnaise

Les Lyonnais enflamment leur public et font preuve d'une finesse de jeu, digne d'un champion de France. Au chapitre des confirmations, on trouve Essien, à l'origine tant convoité par le PSG pour animer le milieu de l'équipe parisienne. Mais c'est bien à l'OL que cela profite. D'une frappe pied gauche aux dix huit mètres, la nouvelle recrue inscrit son premier but en Ligue 1 sous ses nouvelles couleurs (2-0, Essien, 26'). Lyon jubile. En moins d'une demi-heure, la défaite inaugurale contre Lille est déjà oubliée dans les mémoires.

Et un et deux et trois zéros !

Monaco ne trouve absolument pas la solution et il s'en ressent de l'absence de Prso et de Rothen. Cissé n'a pas encore le niveau physique suffisant et souffre, tandis que Plasil et Giuly font tout ce qu'ils peuvent pour relancer l'attaque monégasque, en vain. La chance ne se veut décidément pas monégasque, puisque Rodriguez inscrit lui aussi un but contre son camp. On ne peut lui faire de grand reproche, puisque Luyindula aurait de toute façon couvert la trajectoire du ballon, suite au coup franc de Juninho sur la gauche (3-0, Rodriguez, csc, 44')

Nonda préserve un mince espoir

A la reprise, les Monégasques tentent de montrer un tout autre visage, histoire de relever la tête. Mais n'est-il pas déjà trop tard ? Plasil trouve enfin Nonda dans le prolongement du but. La reprise de ce dernier n'est pas cadrée. Explosif en l'espace de quelques minutes, Nonda profite d'un très bon travail collectif qui met à mal toute la défense lyonnaise, pour réduire la marque (3-1, Nonda, 56'). Du moins, pourra t-il se consoler en conservant haut la main sa place de meilleur buteur, tandis que son concurrent direct, le parisien Pauleta, reste à zéro (Idem pour Drogba à Marseille).

Edmilson de retour en grâce

Le regain de vivacité monégasque, procure l'occasion au brésilien Edmilson de dévoiler un tout autre visage, plus digne d'un champion du monde. Il semble enfin avoir compris qu'il ne doit pas agacer ses partenaires, ses dirigeants et les supporters, de dribbles inopportuns et facétieux qui coûtent chers. Toutefois, c'est encore devant que cela se passe, avec une nouvelle inquiétude pour Roma. Juninho règle sa patte magique et manque de tromper le portier monégasque pour la quatrième fois de la soirée. Réveillère, autre recrue de choix coté lyonnais, est l'auteur d'un match correct, bien dans le sens de ce que l'on attend de lui. Finalement, Giuly est le dernier à se mettre en valeur. Il provoque Coupet en face à face, mais échoue.

Lyon mérite sa victoire et revient à hauteur de Monaco au classement. La défaite de Lille se veut un mauvais souvenir. En revanche du coté de Monaco, on n'en pas fini avec les déplacements houleux, puisque le prochain se voudra parisien. On entame la saison avec un excellent résultat à domicile et de grosses faiblesses défensives en déplacement.


Fiche technique :

Lyon 3-1 Monaco (3-0)

Stade de Gerland
Spectateurs : 40 000 environ
Arbitre : D. Ledentu
Buts : Squillaci, 16' csc, Essien, 26', Rodriguez, 44' / Nonda, 56'
Avertissements : Violeau, 78'  / Zikos, 36', Plasil, 39', Rodriguez, 64', Giuly, 65'

Les équipes :

Lyon : Coupet, Deflandre, Edmilson, Caçapa (cap), Reveillère, Essien (Violeau, 77'), Dhorasoo, Carrière (Müller, 77'), Diarra, Juninho (Viale, 83'), Luyindula

Monaco : Roma, El Fakiri (Ibarra, 46'), Squillaci, Rodriguez, Evra, Giuly (cap), Zikos,  Cissé, Plasil (Raynier, 85'), Nonda', Adebayor (Givet, 85')



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous la décision de Thauvin de rejoindre les Tigres au Mexique ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB