Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
CdF : Monaco ira défier Bordeaux
Par Nicolas Lagavardan - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 24/01/2010 à 22h48
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique Lyonnais a livré un bon match mais a été éliminé par l'AS Monaco (2-1), dimanche soir en 16èmes de finale de la Coupe de France. Les coéquipiers de Nenê, auteur d'une égalisation sujette à controverse, ont haussé leur niveau en seconde période et gagné le droit d'affronter Bordeaux au prochain tour.

CdF : Monaco ira défier Bordeaux
Nenê a joué au plus fin face à Govou (50e)

Après un premier acte marqué par la première apparition du défenseur croate Lovren et une légère domination lyonnaise concrétisée par un but de Boumsong juste avant la mi-temps, le second a tourné à l'avantage des Monégasques, plus mordant et déterminés à l'image de Park et Nenê, infatigables aux avant-postes. Mais il aura finalement fallu une simulation de ce dernier face à Govou pour permettre à l'ASM de revenir à hauteur sur penalty, avant que Park ne donne un avantage définitif (2-1) aux hommes de Guy Lacombe, dimanche soir à Louis II, en seizièmes de finale de la Coupe de France. Monaco ira à Bordeaux en huitièmes.

Les buts

- Lyon obtient un dernier corner avant la mi-temps. Ederson l'enroule parfaitement au premier poteau. Boumsong devance la défense monégasque et place une tête rageuse imparable dans la lucarne de Ruffier (45e, 0-1).

- A la réception d'un centre au troisième poteau, Nenê crochète Govou du gauche dans la surface. Le Lyonnais tend la jambe par réflexe et se fait piéger par le Brésilien qui en profite pour s'écrouler de tout son long. L'arbitre se laisse abuser et siffle penalty, transformé par Nenê d'une mine du gauche dans la lucarne (50e sp, 1-1).

- L'ASM a pris le match en main en seconde période. Lancé côté droit par Nenê, Modesto centre de demi-volée. Lobant Lloris et Lovren, le ballon s'envole vers le second poteau ou déboule Park pour catapulter sa tête au fond des filets (77e, 2-1).

Les temps forts

- Govou percute dans l'entrejeu et trouve l'espace pour lancer Gomis en profondeur. L'attaquant lyonnais s'avance vers Ruffier mais Mongongu revient bien et l'empêche de se mettre en position de frappe (15e).

- Sur un ballon gratté dans le rond central, l'ASM part en contre. Park s'enfonce dans le camp lyonnais et décoche un tir violent à plus de vingt mètres face à Lovren. Lloris se détend au plus vite pour enlever le ballon de sa lucarne. Sur le corner tiré long au second poteau, Puygrenier manque le cadre de la tête à bout portant (23e).

- Lyon obtient un coup franc intéressant à vingt mètres légèrement côté gauche. Ederson enveloppe parfaitement son tir du droit à destination de la lucarne opposée, mais Ruffier vigilant claque le ballon en corner de la main droite (26e).

La prestation des Monégasques

Ruffier a été impeccable dans ses interventions, il ne peut rien sur le but de Boumsong. Modesto a rendu une copie propre, ponctuée d'une passe décisive. Mongongu et Puygrenier ont bien cadenassé l'axe, solides dans les duels et dans le domaine aérien. Puygrenier a soigné sa relance. Traoré ne s'est pas livré face à Govou pour éviter le pire. Perez et Mangani ont peu à peu pris l'ascendant dans la bataille du milieu et permis à leur équipe de monter d'un cran. Devant sa paire de milieux défensifs, Haruna n'a pas joué juste, ses passes n'étaient pas assez précises ni rapides. Alonso a été assez discret, bien contenu par Cissokho. Disponible pour ses coéquipiers, Park n'a pas compté ses efforts. Très précieux pour l'ASM, le Coréen a su varier son jeu et ouvrir des brèches, récompensé par un but.

La prestation des Lyonnais

Une parade spectaculaire en première période pour Lloris qui a fait sa part du travail. Pour son baptême du feu, Lovren a livré un match moyen, il a hérité du premier carton du match, été un peu hésitant dans son placement et n'a pas dominé dans les airs. A ses côtés, Boumsong a limité la casse défensivement et placé une belle tête pour l'ouverture du score. Réveillère est monté dans son couloir dès qu'il a pu pour tenter de fatiguer Nenê, avant de redescendre après la pause. Cissokho a muselé Alonso, il a aussi fait l'essuie-glace sur l'aile gauche, n'hésitant pas à provoquer balle au pied pour déborder. Gonalons a bien manoeuvré dans l'entrejeu, perdant un minimum de ballons. Källström a été volontaire dans l'effort, avec plus ou moins de réussite. Hormis sur coups de pied arêtes, Ederson n'a pas trouvé le bon tempo. Govou a été très remuant sur l'aile droite, combinant bien avec Réveillère et percutant balle au pied, il n'a pas rechigné à défendre. Tafer n'a pas existé sur son aile gauche. Seul en pointe, Gomis a proposé des solutions en pointe, en plongeant dans la profondeur ou en décrochant pour aider à la remontée. Trop lent, il est tombé dans l'oubli après une demi-heure de jeu.

L'homme du match : Nenê

Nenê a fait mal à Lyon. Si son penalty relève de l'escroquerie, il a malgré tout changé la donne. L'ailier monégasque a par ailleurs pris la mesure de Réveillère au fil des minutes, contraignant du même coup tout Lyon à reculer. Créatif, le Brésilien a varié son jeu, tantôt passeur à une touche, tantôt dribleur.

Monaco a su forcer le destin en seconde période pour renverser la situation et se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Les coéquipiers de Park les joueront à Bordeaux.


Coupe de France / 16èmes de finale
AS Monaco - Olympique Lyonnais : 2-1 (0-1)
Stade Louis II
Arbitre : Philippe Malige
Buts : Nenê (50e sp), Park (77e) - Boumsong (45e)
Avertissements : Traoré (31e), Alonso (53e) - Lovren (30e)

Monaco : Monaco : Ruffier – Modesto, Mongongu, Puygrenier, Traoré – Perez (Leko, 86e), Mangani, Haruna (Muratori, 89e) – Alonso (Lolo, 81e), Nenê, Park. Entraîneur : Guy Lacombe.

Lyon : Lloris – Réveillère, Lovren, Boumsong, Cissokho – Gonalons, Källström, Ederson (Lisandro, 81e) – Govou (Delgado, 81e), Tafer (Bastos, 69e), Gomis. Entraîneur : Claude Puel.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL

La note du match
6,0
Match animé et ouvert dans un stade Louis II clairsemé, entre deux équipes décidées à aller plus loin dans la compétition. Une erreur d'arbitrage a terni la partie, disputée sur un bon rythme. Dommage que la technique n'ait pas toujours été à la hauteur de l'engagement.

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB