Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Avec du coeur, Marseille sauve l'honneur de la France en C3 - Débrief et NOTES des joueurs (OM 3-1 Shakhtar)

Par Damien Da Silva - Actu Europa League, Mise en ligne: le 22/02/2024 à 23h00
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Dans un jeudi terrible pour la France en Ligue Europa, l'Olympique de Marseille a validé sa qualification en dominant le Shakhtar Donetsk (3-1) à l'occasion du 16e de finale retour. Après le nul à l'aller (2-2), les Phocéens ont montré une belle réaction pour la première du coach Jean-Louis Gasset.

Avec du coeur, Marseille sauve l'honneur de la France en C3 - Débrief et NOTES des joueurs (OM 3-1 Shakhtar)
Pierre-Emerick Aubameyang a été encore essentiel pour l'OM.

La France aura toujours un représentant en Ligue Europa ! Après un jeudi catastrophique pour le football tricolore, l'Olympique de Marseille a réussi à se défaire du Shakhtar Donetsk (3-1) lors du 16e de finale retour.

Après le nul (2-2) à l'aller, les Phocéens ont pourtant mal débuté cette seconde manche avec un but sur penalty de Heorhii Sudakov. Mais avec une agressivité positive pour le premier match de l'entraîneur Jean-Louis Gasset, l'OM a renversé les débats grâce à Pierre-Emerick Aubameyang, Ismaïla Sarr et Geoffrey Kondogbia. Le meilleur remède pour sortir de la crise ?

Mené, l'OM se reprend bien

Dans une chaude ambiance au Vélodrome malgré la crise, les Phocéens tentaient de s'installer dans le camp adverse avec un pressing haut et agressif. Mais sur une volée de Sikan à l'entrée de la surface, les Ukrainiens étaient les premiers à créer du danger avec une belle parade de Lopez ! Et sur un contre, Clauss se mettait à la faute en concédant un penalty largement évitable sur Eguinaldo. Face à Lopez, Sudakov ne tremblait pas d'un tir sur la droite (0-1, 12e).

Longtemps plombé par un énorme déchet technique, l'OM parvenait à réagir sur un ballon haut récupéré par Harit et un décalage pour Aubameyang, qui égalisait d'une frappe au premier poteau (1-1, 23e). Totalement relancés, les Marseillais poussaient, mais forcément parvenir à inquiéter Riznyk. Jusqu'à la pause, Marseille acculait le Shakhtar, désormais étouffé, et Rakitskiy, en grande difficulté, accrochait dans la surface Moumbagna, mais l'arbitre et la VAR ne bronchaient pas...

Sarr et Kondogbia qualifient Marseille !

Au retour des vestiaires, les hommes de Jean-Louis Gasset revenaient avec les mêmes intentions avec un pressing intense. Cependant, sur un corner, c'est bien Konoplia qui donnait un frisson au public du Vélodrome avec une tête piquée qui frôlait le cadre... Après cette alerte, les débats étaient à nouveau équilibrés, la faute notamment à des Olympiens trop souvent imprécis sur le plan technique.

Pour relancer ses troupes, Gasset décidait de faire entrer Veretout et Sarr. Un coaching gagnant ! Sur un long ballon du Français, le Sénégalais, après une légère déviation d'Aubameyang, fusillait Riznyk avec une volée (2-1, 74e). Les fans phocéens exultaient ! Dans la foulée, le gardien du Shakhtar se trouait totalement sur un coup-franc, dévié par Stepanenko, et Kondogbia, seul au second au poteau, enfonçait le clou d'un tir placé (3-1, 81e). En confiance, l'OM maîtrisait la fin de la partie pour valider cette qualification !

La note du match : 5,5/10

Même avec des défauts, cette rencontre a été vivante. Dépassé en début de match, l'Olympique de Marseille s'est retrouvé dos au mur avec l'ouverture du score du Shakhtar Donetsk. Longtemps très imprécis sur le plan technique, les Phocéens, avec une agressivité positive, ont eu le mérite de se reprendre pour égaliser et pousser pour finalement l'emporter dans une chaude ambiance.

Les buts :

- Lancé sur le côté gauche, Eguinaldo fixe Mbemba avant de s'infiltrer dans la surface. Au moment de se retourner, le Brésilien est accroché par Clauss et l'arbitre n'hésite pas en désignant le point de penalty. D'un tir sur la droite, Sudakov ajuste Lopez (0-1, 12e).

- Sur un ballon perdu dans son propre camp par Stepanenko sur la pression de Moumbagna, Harit récupère le cuir et se projette. En fixant Matviyenko, le Marocain décale dans la surface Aubameyang, buteur d'un tir au premier poteau (1-1, 23e).

- A la suite d'un long ballon de Veretout dans la surface dans le dos de Rakitskiy, Aubameyang dévie légèrement le cuir devant Matviyenko. Seul, Sarr réalise une volée pour fusiller Riznyk (2-1, 74e).

- Sur un coup-franc concédé par Stepanenko et tiré par Veretout, Riznyk se troue dans sa sortie en raison d'un ballon dévié par son capitaine. Seul au second poteau, Kondogbia ajuste un tir placé dans la cage vide (3-1, 81e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Pierre-Emerick Aubameyang (8/10)

Encore et toujours lui ! Après sa belle performance à l'aller (2-2), l'attaquant de l'Olympique de Marseille a été encore décisif. Pourtant assez discret sur le début de la partie, le Gabonais a profité d'un bon service d'Harit pour égaliser d'une frappe au premier poteau. Seul meilleur buteur de l'histoire de la Ligue Europa, il a été généreux dans ses efforts et a permis le but de Sarr avec une légère déviation du pied sur un long ballon de Veretout. Il a même obtenu le coup-franc pour la réalisation de Kondogbia ! Ovationné à sa sortie, il a été remplacé à la 84e minute par Iliman Ndiaye (non noté).

MARSEILLE :

Pau López (6,5) : bel et bien de retour après son forfait contre Brest (0-1) dimanche en Ligue 1, le gardien de l'Olympique de Marseille a réalisé un match sérieux. En début de rencontre, l'Espagnol a effectué une belle parade sur une volée de Sikan. Malheureusement pour son équipe, l'ancien Romain n'a pas été capable de réaliser un miracle sur le penalty Sudakov. Dans les derniers instants, il a été par contre rassurant sur un coup-franc de Riznyk et une tentative de Newerton.

Chancel Mbemba (6) : le défenseur central de l'Olympique de Marseille a réalisé une performance globalement sérieuse. Sur les premières minutes, le Congolais a tout de même connu quelques difficultés en raison d'une mésentente avec Clauss pour s'occuper d'Eguinaldo, ce qui a d'ailleurs entraîné le penalty concédé. Cependant, par la suite, il a maîtrisé sa zone et a été propre dans ses relances.

Samuel Gigot (6,5) : le capitaine de l'Olympique de Marseille a eu le mérite de donner le ton dans l'agressivité. Pourtant, le défenseur central a été rapidement averti en raison d'un tacle musclé. Mais malgré cet avertissement, il a continué de défendre en avançant et a remporté la majorité de ses duels. Dans l'ensemble, le Phocéen a été peu en danger.

Bamo Meité (5) : titularisé en l'absence de Balerdi, suspendu, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a laissé une impression mitigée. Sans prendre l'eau, l'Ivoirien n'a pas toujours dégagé une grande sérénité et a d'ailleurs, avec une tête dans l'axe, permis une occasion de Sikan. Dans son duel face à Zubkov, le joueur prêté par Lorient a parfois subi.

Jonathan Clauss (4) : le piston droit de l'Olympique de Marseille a incarné une déception. Totalement dépassé en début de partie dans son positionnement défensif, l'international français a été coupable d'une faute évitable dans sa propre surface en concédant un penalty sur Eguinaldo. Même dans ses montées, il a été d'une grande imprécision et a multiplié les ballons perdus en première période. Après la pause, le Tricolore s'est tout de même repris.

Geoffrey Kondogbia (7,5) : dans l'entrejeu, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a incarné un patron. A la récupération, l'ancien Monégasque a eu un bel impact et a donné le ton sur plusieurs ballons récupérés dans le camp adverse. Malgré quelques imprécisions techniques, l'international centrafricain a été capable de se projeter, avec une frappe lointaine repoussée par Riznyk. En fin de partie, il a été récompensé de ses efforts avec ce but d'un tir placé dans la cage vide.

Azzedine Ounahi (3,5) : toujours dans le onze de départ malgré le retour de Veretout, remplaçant, le Marocain n'a pas été à la hauteur de ce rendez-vous européen. En début de partie, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a passé son temps à réclamer des fautes sans jamais les obtenir et a d'ailleurs perdu le ballon sur l'action qui a entrainé le penalty. Dominé dans les duels, il a été juste sur le plan technique, mais a eu un impact relativement faible à l'approche de la zone de vérité. Remplacé à la 63e minute par Jordan Veretout (non noté), qui a été l'auteur de la longue ouverture sur l'action du but de Sarr et a aussi tiré le coup-franc sur la réalisation de Kondogbia.

Amine Harit (6) : dans un rôle de meneur de jeu, le Marseillais a réalisé une prestation correcte. En début de rencontre, le Marocain s'est surtout signalé par son imprécision avec plusieurs situations mal négociées. Cependant, sur un ballon récupéré haut, l'ancien Nantais a été juste en décalant Aubameyang pour l'égalisation. Techniquement, il a eu le mérite de bien combiner avec ses partenaires. Remplacé à la 90+3e minute par Emran Soglo (non noté).

Quentin Merlin (6) : dans son couloir gauche, le piston de l'Olympique de Marseille a affiché un visage intéressant. Dans les duels, l'ex-Nantais a été dominateur et a pris le meilleur sur les Ukrainiens dans sa zone. Surtout, dans ce rôle, il a pu exprimer ses qualités dans ses montées et a été l'auteur de quelques centres intéressants.

Faris Moumbagna (5,5) : préféré à Ndiaye pour épauler Aubameyang, l'attaquant de l'Olympique de Marseille a le mérite de se battre. Physiquement, le Camerounais a été capable de peser sur les débats en étant globalement dominateur devant Rakitskiy. Cependant, dans l'ensemble, il a été tout de même peu dangereux dans la zone de vérité. Enfin, il aurait tout de même dû obtenir un penalty pour une faute de Rakitskiy avant la pause, mais l'arbitre et la VAR n'ont pas bronché. Remplacé à la 63e minute par Ismaïla Sarr (non noté), qui a marqué un but sur une volée dans la surface. Dans l'ensemble, son entrée a été très positive.

Pierre-Emerick Aubameyang (8) : lire le commentaire ci-dessus.

SHAKHTAR DONETSK :

Dmytro Riznyk (3) : le gardien du Shakhtar Donetsk a connu une rencontre difficile. Bien aidé par la maladresse de l'Olympique de Marseille en début de partie, l'Ukrainien a été battu sur la première occasion phocéenne avec l'égalisation d'Aubameyang. Par la suite, le portier a tout de même sorti un bel arrêt sur une frappe lointaine de Kondogbia, mais a été encore pris sur la volée de Sarr. Puis sur un coup-franc, il s'est troué dans sa sortie et a permis le 3e but de l'OM.

Yukhym Konoplia (5,5) : contrairement à l'aller (2-2), le latéral droit du Shakhtar Donetsk a été plus sérieux dans son travail défensif. Bien aidé par le nouveau schéma de l'Olympique de Marseille, l'Ukrainien a pu se concentrer sur les montées de Merlin. Rapidement averti d'un carton jaune, il a été par contre peu impactant dans ses montées, malgré une tête piquée qui a frôlé le cadre au retour des vestiaires.

Mykola Matviyenko (3,5) : buteur à l'aller (2-2), le défenseur central du Shakhtar Donetsk a été bien moins inspiré ce jeudi. Sans être en difficulté comme Rakitskiy dans les duels en première période, l'Ukrainien a été pris sur l'égalisation d'Aubameyang en étant aspiré par Harit. Présent dans les airs par la suite, il a encore été en retard sur le but de Sarr en étant surpris par la légère déviation du Gabonais.

Yaroslav Rakitskiy (4) : titularisé en l'absence de Bondar, suspendu, le défenseur central du Shakhtar Donetsk a connu une rencontre compliquée. Régulièrement opposé à Moumbagna, l'Ukrainien a été dominé sur le plan physique et a été régulièrement à la limite dans ses interventions en première période. Avant la pause, il aurait dû concéder un penalty sur le Camerounais, mais l'arbitre et la VAR n'ont pas bronché. Après la mi-temps, il s'est tout de même bien repris... avant d'être encore battu sur le ballon haut de Veretout, qui a entrainé le but de Sarr.

Irakli Azarovi (4) : comme à l'aller (2-2), le Géorgien a représenté un maillon faible pour le Shakhtar Donetsk. Sur son côté, le latéral gauche a trop souvent subi les mouvements marseillais sans parvenir à s'imposer. Et même offensivement, il a été d'une imprécision technique indigne d'une compétition européenne lors de ses montées. Remplacé à la 84e minute par Lassina Traoré (non noté).

Taras Stepanenko (3) : dans un rôle de sentinelle, le capitaine du Shakhtar Donetsk, comme à l'aller (2-2), a été en difficulté. Pourtant, son début de partie a été intéressant avec plusieurs ballons grattés. Mais sous la pression de Moumbagna, l'Ukrainien a perdu un ballon dans son propre camp sur l'égalisation d'Aubameyang. Trop imprécis, il a été aussi dépassé quand les Marseillais ont accéléré. Coupable sur un coup-franc concédé sur Aubameyang, il a dans la foulée dévié le ballon pour permettre le but de Kondogbia. Remplacé à la 84e minute par Newerton (non noté).

Artem Bondarenko (5) : une prestation simplement correcte pour le milieu de terrain du Shakhtar Donetsk. Dans l'entrejeu, l'Ukrainien a eu le mérite de se battre dans les duels, même s'il a été secoué par Gigot en première période. Capable de répéter les efforts, il a été aussi précis dans ses transmissions pour jouer vers l'avant. Remplacé à la 84e minute par Dmytro Kryskiv (non noté).

Heorhii Sudakov (5,5) : le meneur de jeu du Shakhtar Donetsk n'a pas laissé une grosse impression sur cette rencontre. Pourtant buteur sur penalty en début de match, l'Ukrainien a affiché ses limites dans les duels en étant régulièrement pris par l'agressivité de ses adversaires. Heureusement, avec le ballon, il a été un peu plus inspiré pour lancer quelques contres de son équipe.

Oleksandr Zubkov (5) : particulièrement remuant à l'aller (2-2), l'Ukrainien a été bien moins à son avantage sur cette manche retour. Sans être mauvais sur ses rares tentatives, l'ailier du Shakhtar Donetsk a été assez peu trouvé par ses coéquipiers dans de bonnes conditions. Et malgré un Meïté peu serein face à lui, il a été peu dangereux. Remplacé à la 84e minute par Maryan Shved (non noté).

Danylo Sikan (4,5) : physiquement, l'avant-centre du Shakhtar Donetsk a livré une grosse bataille. Dominé dans les airs, l'Ukrainien a utilisé sa puissance pour rivaliser au sol et a été capable de quelques remises intéressantes. Sur une mauvaise relance de la tête de Meïté, il a même été dangereux avec une volée à l'entrée de la surface, mais Lopez l'a repoussé. Par la suite, il a peu pesé, notamment lors des moments difficiles des siens. Remplacé à la 87e minute par Pedrinho (non noté).

Eguinaldo (6) : auteur du but de l'égalisation à l'aller (2-2), l'ailier du Shakhtar Donetsk a encore posé des problèmes à l'Olympique de Marseille. En début de rencontre, le Brésilien a profité d'un duo Mbemba-Clauss hésitant pour créer du danger. Et sur une percée, il a obtenu un penalty pour une faute du Français. Tranchant dans ses projections, le jeune talent a été capable de déstabiliser le bloc marseillais, mais n'a plus été directement dangereux.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MARSEILLE 3-1 SHAKHTAR DONETSK (mi-tps: 1-1) - LIGUE EUROPA - 1/16e de finale
Stade : Orange Vlodrome - Arbitre : T. Stieler

Buts : P. Aubameyang (23e) I. Sarr (74e) G. Kondogbia (81e) pour MARSEILLE - H. Sudakov (12e, pen.) pour SHAKHTAR DONETSK
Avertissements : S. Gigot (17e), pour MARSEILLE - Eguinaldo (45e), Y. Konoplya (45+2e), M. Matvienko (58e), T. Stepanenko (80e), Y. Rakitskiy (90+2e), pour SHAKHTAR DONETSK

MARSEILLE : P. López - C. Mbemba, S. Gigot, B. Meité - A. Ounahi (J. Veretout, 64e), G. Kondogbia - J. Clauss, Q. Merlin - A. Harit (Emran Soglo, 90+4e) - F. Moumbagna (I. Sarr, 64e), P. Aubameyang (I. Ndiaye, 85e)

SHAKHTAR DONETSK : D. Riznyk - M. Matvienko, Y. Rakitskiy - Y. Konoplya, I. Azarovi (Pedrinho, 84e) - T. Stepanenko (Newerton, 83e) - O. Zubkov (M. Shved, 82e), A. Bondarenko (D. Kryskiv, 84e), H. Sudakov, Eguinaldo - D. Sikan (L. Traoré, 82e)

Sudakov a ouvert le score sur penalty (0-1, 12e)

Sur une passe d'Harit, Aubameyang a égalisé (1-1, 23e)

Sarr a donné l'avantage à l'OM d'une volée (2-1, 74e)

En fin de partie, Kondogbia a scellé la qualification des siens (3-1, 81e)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens LIGUE EUROPA


Sondage Maxifoot
Après la défaite au match aller 2-1 à Benfica, voyez-vous l'OM réussir à se qualifier pour les demi-finales de la Ligue Europa ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2023-24
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2023-24
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Marseille

M
A
R
S
E
I
L
L
E
but, 81e7,5Kondogbia
but, 23e8Aubameyang
but sur pénalty, 12e5,5Sudakov


MASQUER LA PUB