Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Un exploit XXL... pour rien ! - Débrief et NOTES des joueurs (Cameroun 1-0 Brésil)

Par Damien Da Silva - Actu Mondial 2022, Mise en ligne: le 02/12/2022 à 22h03
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Ce vendredi, le Cameroun a pris le meilleur sur le fil sur le Brésil (1-0) lors de la 3e journée du groupe G de la Coupe du monde 2022. Un exploit inutile pour des Camerounais éliminés en raison du succès de la Suisse face à la Serbie (3-2). Déjà qualifiés en 8es de finale, les Brésiliens ont validé la première place.

Un exploit XXL... pour rien ! - Débrief et NOTES des joueurs (Cameroun 1-0 Brésil)
Vincent Aboubakar a donné la victoire à son pays.

Un exploit totalement fou pour rien… Lors de la 3e journée du groupe G de la Coupe du monde 2022, le Cameroun a battu dans les derniers instants le Brésil (1-0) ce vendredi ! Mais malgré ce succès, les Camerounais sont éliminés en raison de la victoire de la Suisse contre la Serbie (3-2).

Déjà qualifiés pour les 8es de finale, les Brésiliens restent à la première place de cette poule malgré ce revers - reçu par une équipe B - avec un affrontement à venir face à la Corée du Sud lundi.

Epassy et Ederson brillent

Obligés de l'emporter pour rêver d'une qualification en 8es, les Camerounais se positionnaient immédiatement très haut pour mettre la pression sur les Brésiliens. Agressifs, les Lions Indomptables imposaient à un vrai rapport de force à l'équipe B alignée par Tite. Et pourtant, la sélection auriverde se procurait la première occasion de la partie avec une tête de Martinelli sur un superbe centre de Fred sortie par Epassy !

Sous pression, le Cameroun subissait les vagues adverses et multipliait les fautes mais affichait une grosse solidarité pour résister. Un courage qui portait ses fruits car le Brésil ne parvenait pas à passer la vitesse supérieure afin de trouver la faille. Jusqu'à la pause, les hommes de Rigobert Song restaient dans le coup et Mbeumo, sur une tête piquée, obligeait même Ederson à une superbe parade !

Aboubakar, le héros expulsé !

Après la mi-temps, les Camerounais continuaient sur cette lancée en se projetant de plus en plus dans la surface auriverde. Après une première alerte avec une intervention devant Jesus, Epassy maintenait encore son pays dans le coup par la suite en repoussant deux tentatives de Martinelli et de Militao. Pour autant, dans le jeu, la pression du Brésil se faisait ressentir de plus en plus au fil des minutes… A la limite sur le plan physique, le Cameroun donnait tout et se livrait sans la moindre retenue.

Mais avec un visage bien trop inoffensif, la sélection africaine avait sérieusement du mal à enflammer les dernières minutes. Et pourtant, dans le temps additionnel, Aboubakar reprenait un centre de Ngom de la tête pour ouvrir le score (1-0, 90+2e) ! En retirant son maillot sur sa célébration, le capitaine camerounais était expulsé pour un second carton jaune ! Un succès de prestige inutile en raison de la victoire de la Suisse face à la Serbie (3-2)…

La note du match : 5/10

Avec une équipe B du Brésil et une formation du Cameroun surtout défensive, le spectacle proposé n'a pas été incroyable. Pourtant, les Brésiliens ont réalisé une entame intéressante avec du rythme. Mais petit à petit, avec l'agressivité des Camerounais, les débats se sont équilibrés avec une grosse intensité, mais des occasions assez rares. Un petit bonus pour ce dénouement avec ce but et cet exploit !

Le but :

- Décalé sur le côté droit, Ngom profite de l'attentisme de Marquinhos pour ajuster un centre. Avec un Bremer pris dans son dos, Aboubakar réalise une tête pour surprendre Ederson (1-0, 90+2e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Devis Epassy (7/10)

Toujours titulaire après l'exclusion d'Onana de la sélection, le gardien du Cameroun a été à la hauteur de cette affiche. En début de partie, le portier a été même décisif en détournant une tête de Martinelli. Par la suite, il a été bon dans ses interventions pour soutenir ses défenseurs, notamment face à Jesus, Martinelli ou encore Militao après la pause. Un homme important dans ce succès.

CAMEROUN :

Devis Epassy (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Collins Fai (5) : sur le côté droit, le latéral du Cameroun n'a pas eu un match facile. Pris dans son dos sur la première occasion de Martinelli, il a été en souffrance dans son duel avec le Brésilien. Pour autant, malgré ses limites, il s'est bien battu et a globalement limité les dégâts sur l'ensemble de la rencontre.

Christopher Wooh (6) : aligné en l'absence de Castelletto, le jeune joueur du Stade Rennais n'a pas tremblé malgré ce grand rendez-vous. A plusieurs reprises, le Camerounais a même été déterminant avec des interventions autoritaires dans sa surface. Comme son équipe, il a parfois subi les débats sur les vagues brésiliennes, mais n'a jamais cédé.

Enzo Ebosse (6,5) : titularisé en raison du forfait de Nkoulou, l'ancien Angevin a également justifié la confiance de son sélectionneur. Avec Wooh, l'international camerounais a formé une charnière centrale performante, notamment pour verrouiller Jesus. Il a eu quelques problèmes dans son dos, mais a été précieux par sa présence aérienne.

Nouhou Tolo (5,5) : dans le couloir gauche, le latéral du Cameroun a eu un début de match difficile face à Antony, avec un carton jaune rapidement récolté. Paradoxalement, il s'est bien repris par la suite avec quelques bonnes interventions. Par contre, sur ses rares montées, le Camerounais a été brouillon avec plusieurs passes ratées.

Bryan Mbeumo (5) : le milieu de terrain du Cameroun a été moyen… Avec les difficultés de son pays dans le jeu, le joueur de Brentford a beaucoup défendu et a été irréprochable dans ses efforts. Sur ses tentatives, il a payé son volume de jeu avec un gros déchet technique. Et surtout, avant la pause, il a raté une énorme opportunité avec une tête piquée repoussée par Ederson. Remplacé à la 63e minute par Karl Toko-Ekambi (non noté).

Franck Zambo Anguissa (6) : dans l'entrejeu, le milieu de terrain du Cameroun a tout simplement crevé l'écran. Solide dans les duels, l'ancien Marseillais a gratté de nombreux ballons et a imposé sa puissance physique face aux Brésiliens. A l'origine des meilleurs mouvements de son pays, il a même organisé le jeu des siens en revenant très bas sur le terrain. Emoussé, il a perdu en impact et en précision après la pause.

Pierre Kunde (5) : pour compenser les montées de Zambo Anguissa sur certaines situations, le milieu de terrain du Cameroun avait un rôle très défensif. Et quand son partenaire l'a abandonné, il a tout de même montré ses limites. Plusieurs fois en retard, il a notamment récolté un carton jaune en première période. Pas toujours précis dans ses passes, il a fait de son mieux. Remplacé à la 67e minute par Olivier Ntcham (non noté).

Nicolas Ngamaleu (6) : opposé à un Alves vieillissant, le milieu de terrain du Cameroun avait un coup à jouer. Et si le Brésilien a globalement limité les dégâts, le Camerounais a été tout de même capable de quelques accélérations intéressantes. Sur un centre, il a été proche d'être décisif, mais la tête de Mbeumo a été repoussée par Ederson. Remplacé à la 85e minute par Jérôme Ngom (non noté), qui a été le passeur décisif sur le but d'Aboubakar avec un joli centre.

Eric Choupo-Moting (4,5) : positionné en soutien d'Aboubakar, l'attaquant du Cameroun a eu du mal à peser sur les débats. Privé du ballon par la maîtrise du Brésil, le joueur du Bayern Munich a été bien contenu sur ses rares situations. Jamais dangereux, l'ancien Parisien a été parfois imprécis dans ses tentatives.

Vincent Aboubakar (6,5) : titulaire après son doublé face à la Serbie (3-3), le capitaine du Cameroun a également connu une rencontre difficile pendant un long moment. A l'image de Choupo-Moting, l'avant-centre a été parfaitement maîtrisé par les défenseurs brésiliens. Trop peu servi dans de bonnes conditions, il n'a pas été en mesure de tirer son épingle du jeu… avant le temps additionnel avec cette tête pour donner la victoire à son pays ! Dans la foulée, il a d'ailleurs été expulsé pour un second carton jaune après une célébration en retirant son maillot. Mais le Camerounais avait fait son travail.

BRÉSIL :

Ederson Moraes (5,5) : aligné afin de faire souffler Alisson, le gardien du Brésil n'a pas eu grand-chose à faire sur cette rencontre. Attentif en début de partie sur un centre dangereux dans sa surface, le portier de Manchester City n'a quasiment jamais été inquiété en première période... mais a répondu présent, juste avant la mi-temps, sur une tête de Mbeumo. Encore peu en danger par la suite, l'Auriverde n'a pas été déterminant une seconde fois sur la tête d'Aboubakar dans les derniers instants.

Dani Alves (5) : plus vieux joueur titularisé en Coupe du monde dans l'histoire du Brésil, le latéral droit a tenu son rang sur cette rencontre. Malgré les nombreuses critiques sur son âge, l'ancien Parisien n'a pas incarné un point faible. Sans avoir une grosse activité sur le plan offensif, l'Auriverde a été sérieux défensivement avec un positionnement intelligent afin de compenser ses lacunes physiques.

Éder Militão (6) : rapidement averti d'un carton jaune, le défenseur central du Brésil a dû faire attention dans ses interventions. Aidé par la maîtrise de son pays, le joueur du Real Madrid a surtout défendu en avançant et a donc remporté la majorité de ses duels, que ce soit face à Aboubakar ou Choupo-Moting. Ses relances ont été propres et il a été dangereux sur un tir repoussé par Epassy.

Bremer (5) : tout comme Militao, le défenseur central du Brésil a connu une rencontre plutôt tranquille. Un peu moins présent que son partenaire en défense centrale, le talent de la Juventus Turin a été également moins testé dans sa zone. Sérieux, il a été juste dans ses transmissions pour trouver ses milieux… Mais son match a été plombé par son laxisme sur le but d'Aboubakar dans les dernières minutes.

Alex Telles (4,5) : sur le côté gauche, le latéral du Brésil a rendu une copie mitigée. Comme ses coéquipiers, l'Auriverde n'a pas été en grand danger sur le plan défensif, mais a été tout de même pris sur la grosse occasion de Mbeumo avant la mi-temps. Puis dans ses montées, il a été peu tranchant et s'est surtout signalé par des passes imprécises malgré un Martinelli remuant dans son couloir. Touché au genou après un duel aérien, il a été remplacé à la 54e minute par Marquinhos (non noté), qui a été laxiste sur le but d'Aboubakar en laissant Ngom centrer.

Fabinho (6) : une performance sérieuse pour le milieu de terrain de Liverpool. Avec une équipe très offensive devant lui, l'international brésilien était chargé d'assurer l'équilibre sur les contres adverses. Dans ce rôle, l'ex-Monégasque a été tout simplement impeccable en coupant plusieurs tentatives des Lions Indomptables.

Fred (6) : préféré à Guimaraes pour cette rencontre, le milieu de terrain du Brésil était très libre dans ses déplacements. Ainsi, contrairement à Fabinho, le joueur de Manchester United n'a pas hésité à se projeter très haut. Inspiré sur un joli centre pour Martinelli, qui a buté sur Epassy, l'Auriverde a représenté un problème pour les Camerounais par sa présence à l'approche de la zone de vérité. Remplacé à la 54e minute par Bruno Guimaraes (non noté).

Antony (5) : une performance en plusieurs temps pour l'ailier du Brésil. En début de partie, le talent de Manchester United a été vraiment séduisant avec une belle activité et des dribbles tranchants. Mais petit à petit, le Brésilien a perdu en efficacité en raison d'un déchet technique. Et finalement, sur l'ensemble du match, il n'a pas réussi à inquiéter Epassy. Remplacé à la 78e minute par Raphinha (non noté).

Rodrygo (5,5) : dans un rôle de meneur de jeu, le Brésilien a été intéressant. Avec ses dribbles et sa vitesse, le talent du Real Madrid a posé des problèmes aux Camerounais. Disponible entre les lignes, il a fait mal à ses adversaires par ses courses. Avec un gros volume de jeu, il a été irréprochable dans ses efforts, mais n'a pas été déterminant. Remplacé à la 54e minute par Everton Ribeiro (non noté).

Gabriel Martinelli (6) : l'ailier du Brésil a simplement manqué d'une chose : de l'efficacité ! Car sur son côté, le talent d'Arsenal a fait vivre un enfer aux Camerounais en réalisant de nombreuses différences sur le plan individuel. Sur un centre de Fred, il a été proche de marquer de la tête, mais Epassy a été l'auteur d'une belle parade. En seconde période, il a encore buté sur le gardien adverse. Pas récompensé de ses efforts.

Gabriel Jesus (4) : une petite déception sur cette partie. Alors que le Brésil a réalisé plusieurs attaques intéressantes, le joueur d'Arsenal a été le seul élément offensif discret. Peu trouvé par ses coéquipiers, l'Auriverde n'a pas été en réussite sur ses rares ballons. Malgré quelques remises inspirées, il n'a pas été dangereux. Remplacé à la 63e minute par Pedro (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

CAMEROUN 1-0 BRÉSIL (mi-tps: 0-0) - CdM 2022 - 1er tour, Groupe G / 3e journée
Stade : Lusail Iconic Stadium - Arbitre : I. Elfath

Buts : V. Aboubakar (90+2e) pour CAMEROUN
Avertissements : Nouhou (6e), P. Kunde (28e), C. Fai (32e), V. Aboubakar (81e), V. Aboubakar (90+3e), pour CAMEROUN - Éder Militão (7e), Bruno Guimarães (85e), pour BRÉSIL

CAMEROUN : D. Epassy - C. Wooh, E. Ebosse - C. Fai, Nouhou - P. Kunde (O. Ntcham, 68e), A. Zambo Anguissa - E. Choupo-Moting - B. Mbeumo (K. Toko Ekambi, 64e), M. Ngamaleu (J. Ngom Mbekeli, 86e) - V. Aboubakar

BRÉSIL : Ederson Moraes - Éder Militão, Bremer - Dani Alves, Alex Telles (Marquinhos, 54e) - Fred (Bruno Guimarães, 55e), Fabinho - Rodrygo (Everton Ribeiro, 55e) - Antony (Raphinha, 79e), Martinelli - Gabriel Jesus (Pedro, 64e)

Epassy a détourné une tête de Martinelli

Ederson a aussi sorti une tête piquée de Mbeumo

Aboubakar a donné la victoire au Cameroun de la tête (1-0, 90+2e)

En retirant son maillot lors de sa célébration, il a été expulsé pour un second jaune







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2022


Actu Equipe de France


Sondage Maxifoot
L'OM réalise t-il un super coup en recrutant Azzedine Ounahi pour 10 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
L'effectif de rêve
MONDIAL
2022
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
but, 90e+26,5Aboubakar


MASQUER LA PUB