Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Qualifié et vainqueur, Marseille a tout de même joué avec le feu - Débrief et NOTES des joueurs (Bâle 1-2 OM)

Par Damien Da Silva - Actu Coupe D'europe, Mise en ligne: le 17/03/2022 à 20h43
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Dominateur mais un temps mené, l'Olympique de Marseille a tout de même arraché la victoire sur la pelouse du FC Bâle (2-1) ce jeudi lors du 8e de finale retour de la Ligue Europa Conférence. Avec le succès (2-1) de l'aller, les Phocéens sont qualifiés pour les quarts.

Qualifié et vainqueur, Marseille a tout de même joué avec le feu - Débrief et NOTES des joueurs (Bâle 1-2 OM)
Cengiz Ünder a marqué pour l'OM ce jeudi.

L'Olympique de Marseille va disputer les quarts de finale de la Ligue Europa Conférence. Dominateur mais un temps mené à cause d'un manque d'efficacité, le club phocéen s'est fait peur malgré la victoire sur le terrain du FC Bâle (2-1) ce jeudi lors du 8e de finale retour.

Après l'ouverture du score de Dan Ndoye, les Marseillais ont égalisé par Cengiz Ünder avant l'ultime but de Valentin Rongier pour se qualifier grâce au succès (2-1) acquis à l'aller.

L'OM domine, Lindner arrête un penalty d'Harit

Dans une chaude ambiance au Parc Saint-Jacques, les Phocéens réalisaient un début de match sérieux avec une bonne maîtrise du ballon et une première occasion sur une frappe lointaine de Gueye repoussée par Lindner. Sur un bon rythme, les Suisses réagissaient et Mandanda devait s'employer sur un tir puissant de Millar. Au fil des minutes, les Bâlois montaient en puissance et l'OM souffrait, à l'image d'une nouvelle parade de Mandanda sur une tentative d'Esposito.

Mais soutenus par des fans bien présents malgré la fermeture du parcage, les Marseillais avaient du répondant avec une double parade de Lindner sur une frappe puis une tête de Bakambu. Et sur un contre, Harit partait seul devant Lindner avant d'être fauché dans la surface par Burger ! L'arbitre désignait logiquement le point de penalty, mais avertissait seulement le Néerlandais d'un jaune… Sur penalty, Harit échouait face au gardien adverse avant une frappe de Bakambu envoyée dans les tribunes. Rageant…

Ndoye relance Bâle, le coup de clim' signé Ünder puis Rongier !

Au retour des vestiaires, l'OM continuait de dominer les débats avec plusieurs séquences collectives de qualité. Mais sans efficacité, les hommes de Sampaoli s'exposaient et Mandanda sortait encore un bel arrêt sur une frappe lointaine de Burger. Et après une nouvelle occasion gâchée par Bakambu devant Lindner, Marseille était puni avec un centre d'Esposito pour Ndoye, buteur de la tête à bout portant (1-0, 63e).

Un temps sonnés, les Phocéens mettaient plusieurs minutes à réagir mais Ünder, sur un centre parfait de Gerson, climatisait le public suisse avec une belle volée pour égaliser (1-1, 74e) ! Les fans marseillais se permettaient même de chambrer avec des chants «on est chez nous». Abasourdis mentalement et usés physiquement, les Bâlois n'étaient pas en mesure de se révolter. En gestion, l'OM enfonçait même le clou dans les dernières secondes avec un centre de Guendouzi pour Rongier, auteur d'une belle frappe en lucarne (1-2, 90+3e) !

La note du match : 7,5/10

Une rencontre animée. Sur un bon rythme, les deux formations se sont rendues coups pour coups avec plusieurs occasions et une grosse intensité dans les duels. Avec des rebondissements, à l'image d'un penalty obtenu et raté par les Marseillais puis aussi le but des Bâlois pour relancer les débats, cette partie a été intéressante à suivre jusqu'au bout avec finalement la qualification de l'OM.

Les buts :

- Sur le côté droit, Esposito profite du laxisme de Lirola pour prendre son temps et ajuster un centre au second poteau. Dans le dos de Peres, Ndoye trompe Mandanda de la tête à bout portant (1-0, 63e).

- Après un ballon récupéré par Peres, Gerson réalise un bon travail face à Tavares avant de centrer au second poteau pour Ünder. Absolument seul dans la surface, le Turc effectue une volée parfaite pour égaliser (1-1, 74e).

- Sur un corner joué à deux avec Gerson, Guendouzi s'infiltre dans la surface et sert, avec intelligence, Rongier en retrait. D'une frappe immédiate, l'ancien Nantais trouve la lucarne de Lindner (1-2, 90+3e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Valentin Rongier (7,5/10)

Placé dans un rôle de sentinelle pour ménager Kamara, remplaçant, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a été à la hauteur de ce rendez-vous européen. Actif à la récupération, l'ancien Nantais s'est surtout signalé par sa qualité technique pour ressortir proprement le ballon vers l'avant. Comme un symbole, le Marseillais a été récompensé de ses efforts en fin de partie avec ce superbe but d'une frappe dans la lucarne. Mérité !

FC BALE :

Heinz Lindner (7) : une belle copie pour le gardien du FC Bâle. Tout de suite attentif sur une frappe lointaine de Gueye, le portier a ensuite sorti le grand jeu sur une tête puis une frappe de Bakambu. Face à Harit sur penalty, il a encore été parfait en plongeant du bon côté. Malgré les difficultés de son équipe, il a été particulièrement solide, notamment face à Bakambu après la pause. Il n'a rien à se reprocher sur la volée d'Ünder et la frappe de Rongier.

Michael Lang (5) : sur le côté droit, le latéral du FC Bâle a été correct sur cette partie. Avec un Peres peu offensif et surtout un Harit maladroit, il n'a pas été en grande difficulté et a réussi à maîtriser les assauts phocéens dans sa zone. Par contre, dans ses montées, le Suisse n'a pas été capable d'apporter dans le jeu des siens. Remplacé à la 66e minute par Noah Katterbach (non noté), qui a été coupable d'une grosse erreur de marquage sur le but d'Ünder.

Fabian Frei (4,5) : le capitaine du FC Bâle a encore affiché des lacunes sur cette seconde manche. Comme à l'aller, le Suisse a été fébrile sur plusieurs actions et a éprouvé de grosses difficultés à gérer les courses de Bakambu dans son dos. Sur le penalty obtenu par Harit, il a été très en retard dans son repli et a souvent laissé des espaces par la suite.

Andy Pelmard (5,5) : maintenu titulaire après son penalty concédé à l'aller (1-2), le défenseur central du FC Bâle a été agressif, dans le bon sens du terme. Avec une énorme envie, le joueur prêté par l'OGC Nice a été conquérant dans les duels et a souvent empêché des situations chaudes pour l'Olympique de Marseille. Généreux, il n'a pas grand-chose à se reprocher.

Tomas Tavares (5) : déjà intéressant sur la seconde période du match aller, le latéral gauche du FC Bâle a continué sur cette lancée. Devant Ünder, le Portugais n'a jamais reculé et a plutôt bien géré les tentatives individuelles du Turc. Bien aidé par un Lirola peu dangereux, il a tenté d'apporter dans ses montées, mais a parfois manqué de lucidité dans ses choix. Petit bémol, il a été battu par Gerson sur l'action du but d'Ünder.

Dan Ndoye (6) : sur le côté droit, le joueur prêté par l'OGC Nice a été efficace. Avec un Peres particulièrement concentré sur ses tâches défensifs, l'ailier du FC Bâle a été longtemps bien maîtrisé malgré quelques centres intéressants. Puis en seconde période, il a été décisif avec ce but de la tête pour relancer les siens. Remplacé à la 86e minute par Darian Males (non noté).

Taulant Xhaka (4,5) : le milieu de terrain du FC Bâle n'a pas été à son avantage sur cette rencontre. Avec la domination de l'Olympique de Marseille dans l'entrejeu, il a essentiellement couru après le ballon et a eu du mal à rivaliser dans les duels. Même à la construction, le Suisse n'a pas franchement été inspiré dans ses choix. Remplacé à la 80e minute par Matias Palacios (non noté).

Wouter Burger (4) : préféré à Kasami pour cette rencontre, le milieu de terrain du FC Bâle n'a pas justifié la confiance de son entraîneur. Régulièrement en retard dans le coeur du jeu, il a eu un impact très réduit sur les débats et a été coupable de la faute sur le penalty concédé sur Harit. Seulement averti d'un jaune malgré ce tacle par derrière, le Néerlandais a eu le mérite d'être présent dans le combat et a même forcé Mandanda à une belle parade. Remplacé à la 66e minute par Pajtim Kasami (non noté).

Liam Millar (5,5) : dans le couloir gauche, l'ailier du FC Bâle a été plutôt intéressant. Avec Tavares, il a cherché à combiner et a réalisé quelques différences dans son couloir. Dangereux sur une frappe bien repoussée par Mandanda, le Canadien a beaucoup tenté, mais n'a pas été en réussite pour trouver ses coéquipiers dans de bonnes conditions.

Sebastiano Esposito (6,5) : buteur à l'aller (1-2) et toujours en soutien de Chalov, l'Italien a été encore dangereux sur cette partie. En début de rencontre, l'attaquant du FC Bâle a ainsi forcé Mandanda à une belle parade. Par la suite, le jeune talent a été généreux dans ses efforts et intéressant dans ses combinaisons. Il a été récompensé de ses efforts avec cette passe décisive pour Ndoye.

Fedor Chalov (3) : comme à l'aller (1-2), l'avant-centre du FC Bâle a incarné une immense déception. Totalement éteint par Saliba et surtout Caleta-Car, le Russe a été incapable de peser sur les débats avec aucune occasion franche à se mettre sous la dent. Au fil des minutes, il a même affiché sa frustration avec des imprécisions. Remplacé à la 80e minute par Liam Chipperfield (non noté).

MARSEILLE :

Steve Mandanda (6,5) : toujours titulaire en Ligue Europa Conférence, le gardien de l'Olympique de Marseille a encore parfaitement tenu son rang sur cette rencontre. Dans les moments faibles du club phocéen, le capitaine marseillais a été tout simplement irréprochable avec des parades rassurantes sur des tirs de Millar, Esposito et Burger. Serein dans ses interventions, il a encore prouvé sa valeur malgré le but à bout portant de Ndoye.

Pol Lirola (4) : maintenu dans le onze de départ malgré sa nouvelle performance décevante à Brest (4-1) dimanche, le latéral droit de l'Olympique de Marseille a été encore mauvais. Sur le plan défensif, l'Espagnol a eu du mal à gérer les offensives suisses dans sa zone. Même dans ses montées, l'ancien de la Fiorentina a eu un impact très limité avec une entente particulièrement mauvaise avec Ünder. Et sans surprise, il a été fautif sur le but encaissé avec un énorme laxisme devant Esposito. Remplacé à la 72e minute par Boubacar Kamara (non noté).

William Saliba (5,5) : à l'exception d'une petite erreur, bien rattrapée par Caleta-Car, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a été encore sérieux sur cette partie. Avec son partenaire en défense centrale, le jeune talent français a formé une charnière solide avec des duels globalement remportés devant Chalov ou Esposito. Grâce à sa vitesse, il a bien épaulé Lirola sur les longs ballons.

Duje Caleta-Car (6) : de retour comme titulaire, l'international croate a été tout simplement irréprochable. Bien présent pour rattraper une erreur de Saliba devant Chalov dans la surface, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a utilisé sa puissance physique pour totalement éteindre le Russe. Jamais pris à défaut sur les tentatives suisses.

Luan Peres (4,5) : préféré à Kolasinac pour cette partie, le latéral gauche n'a pas été à son avantage. En première période, le Brésilien a réalisé quelques interventions intéressantes mais a été souvent débordé. Et finalement, il a totalement plombé un match déjà moyen avec cette erreur dans son dos sur le but de Ndoye. On notera tout de même son ballon récupéré pour Gerson sur le but d'Ünder et le corner obtenu pour la réalisation de Rongier.

Mattéo Guendouzi (7) : si certains joueurs ont le droit de se reposer, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille continue d'enchaîner les matchs. Et son activité reste incroyable ! Dans l'entrejeu, l'international français a été omniprésent, que ce soit à la récupération ou à la construction du jeu. Précieux par sa qualité technique, le joueur prêté par Arsenal a réalisé plusieurs décalages dangereux, avec en plus cette passe décisive pour Rongier dans les derniers instants.

Valentin Rongier (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Pape Gueye (6,5) : en forme depuis son retour de la Coupe d'Afrique des Nations, l'international sénégalais a encore été bon ce jeudi. Immédiatement dans le bon rythme, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille s'est procuré la première occasion du match avec une frappe lointaine repoussée par Lindner. Par la suite, il a utilisé ses qualités physiques pour remporter de nombreux duels et a été intéressant dans ses projections malgré quelques ballons perdus.

Cengiz Ünder (7) : de retour dans le onze de départ sur le côté droit, l'ailier de l'Olympique de Marseille a été bon sur cette partie. Dans son couloir, l'international turc a pourtant eu du mal à combiner avec Lirola. Mais sur ses tentatives individuelles, il a été capable de créer du danger et a proposé de nombreuses solutions. Bien sûr, il a aussi sublimé sa copie avec cette volée pour égaliser et ainsi participer à la qualification de l'OM. Remplacé à la 90+2e minute par Leonardo Balerdi (non noté).

Cédric Bakambu (5) : aligné pour faire souffler Milik, sur le banc, l'attaquant de l'Olympique de Marseille n'a pas été assez efficace. Pourtant, avec ses courses en profondeur, le Congolais a été intéressant pour proposer des solutions et a été à l'origine de l'action du penalty obtenu par Harit avec cette ouverture en profondeur. Mais dans la zone de vérité, l'ancien de Villarreal a donc manqué de justesse avec une frappe et une tête repoussées par Lindner, mais aussi un tir envoyé dans les tribunes après le penalty détourné par le gardien. Lors du second acte, il a été encore en échec face au gardien adverse. Remplacé à la 63e minute par Arkadiusz Milik (non noté).

Amine Harit (4,5) : titularisé en l'absence de Payet, suspendu, après sa belle copie face à Brest (4-1), le milieu offensif de l'Olympique de Marseille n'a pas eu le même impact. Pourtant, même moins présent dans le jeu, le Marocain a apporté en début de match par ses combinaisons et a même obtenu un penalty au terme d'un contre. Cependant, le joueur prêté par Schalke 04 a raté sa tentative face à Lindner et a donné l'impression de perdre confiance. Car par la suite, il a affiché une grande imprécision et n'a pas été en réussite dans ses actions individuelles. Remplacé à la 63e minute par Gerson (non noté), qui a été déterminant avec ce centre pour le but d'Ünder mais aussi son implication sur la réalisation de Rongier.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Conference sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FC BALE 1-2 MARSEILLE (mi-tps: 0-0) - LIGUE CONFERENCE - 8e de finale / 8e
Stade : St. Jakob-Park - Arbitre : Artur Soares Dias

Buts : D. Ndoye (62e) pour FC BALE - C. Ünder (74e) V. Rongier (90+3e) pour MARSEILLE
Avertissements : F. Chalov (25e), W. Burger (33e), D. Ndoye (76e), Tomas Tavares (90+4e), L. Millar (90+4e), pour FC BALE - Luan Peres (70e), W. Saliba (70e), S. Mandanda (86e), Gerson (90+4e), M. Guendouzi (90+4e), pour MARSEILLE

FC BALE : H. Lindner - F. Frei, A. Pelmard - M. Lang (N. Katterbach, 68e), Tomas Tavares - T. Xhaka (M. Palacios, 81e), W. Burger (P. Kasami, 68e) - Sebastiano Esposito - D. Ndoye (D. Males, 87e), L. Millar - F. Chalov (L. Chipperfield, 81e)

MARSEILLE : S. Mandanda - W. Saliba, D. Caleta-Car - Pol Lirola (B. Kamara, 73e), Luan Peres - V. Rongier, P. Gueye - M. Guendouzi - C. Ünder (L. Balerdi, 90+2e), A. Harit (Gerson, 63e) - C. Bakambu (A. Milik, 64e)

L'ambiance était superbe au Parc Saint-Jacques

Lindner a mis Harit en échec sur penalty

Ndoye a relancé les siens de la tête (1-0, 63e)

Mais Ünder, d'une volée, a égalisé pour calmer les Suisses (1-1, 74e)

La joie de Rongier, buteur et dans les bras de son passeur décisif Guendouzi (1-2, 90+3e)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens COUPES d'EUROPE


Sondage Maxifoot
Aimeriez-vous voir Zidane succéder à Deschamps sur le banc des Bleus après le Mondial 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
4,5Frei
but, 62e6Ndoye
but, 90e+37,5Rongier
but, 74e7Ünder


MASQUER LA PUB