Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

15 minutes de folie et la Vieille Dame prend la porte ! - Débrief et NOTES des joueurs (Juve 0-3 Villarreal)

Par Gilles Campos - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 16/03/2022 à 23h05
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Après le 1-1 de l'aller, la Juventus a sombré à domicile face à Villarreal (0-3) ce mercredi à Turin, dans le cadre du huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Le sous-marin jaune crée l'exploit et file en quarts, la Vieille Dame prend la porte !

15 minutes de folie et la Vieille Dame prend la porte ! - Débrief et NOTES des joueurs (Juve 0-3 Villarreal)
Malheureusement pour lui, Morata est tombé sur un grand Rulli...

Quel dénouement, mesdames et messieurs. Alors qu'on se dirigeait vers les prolongations entre la Juve et Villarreal après le 1-1 de l'aller, la Vieille Dame a sombré dans le dernier quart d'heure face au sous-marin jaune (0-3) ce mercredi, dans le cadre du huitième de finale retour.

Un véritable exploit pour les hommes d'Unai Emery, qui filent en quarts, et surtout une énorme désillusion pour ceux de Massimiliano Allegri, qui ont dominé cette rencontre dans les grandes largeurs pendant 75 minutes.

Rulli, l'infranchissable

Buteur après 23 petites secondes de jeu lors du match aller, Vlahovic n'a cette fois-ci pas eu l'occasion de faire trembler les filets d'entrée. Mais cela n'a pas empêché la Juve de démarrer fort : grâce à son autre attaquant, Morata, dont le coup de tête à bout portant a été magistralement repoussé par Rulli ! Le gardien argentin a pu compter sur son talent, puis sur sa chance lorsque l'attaquant espagnol a - de manière assez inexplicable - gêné Cuadrado qui s'apprêtait à marquer dans le but vide.

Ultra-dominatrice à partir du quart d'heure de jeu, la Vieille Dame a continué à pousser. Et Vlahovic s'est réveillé. Dans la surface, le renard a parfaitement repris un centre de De Sciglio… sur la barre transversale ! Mais qui dit forte pression, dit aussi danger sur les contre-attaques. Et sur l'une d'entre elles, la frappe de Lo Celso a frôlé le poteau de Szczesny, clairement battu… En dehors de cela, le portier polonais a passé un premier acte assez tranquille, au contraire de son homologue du soir.

Terrible fin de match pour la Juve…

Rulli a encore dû s'employer pour repousser une tête à bout portant de Vlahovic, qui est clairement monté en puissance pendant 45 minutes. Et la Juve a entamé le second acte comme le premier. Avec énormément d'envie et d'agressivité. Le gardien de Villarreal a encore été sollicité à plusieurs reprises, notamment sur un missile de Rabiot, mais il a tenu bon. Tout comme sa défense, car la seconde période a quasiment été à sens unique. Il y avait cependant toujours un pied, une cuisse ou une tête pour empêcher les Bianconeri de marquer…

Direction prolongations, donc ? Non, car Emery a sorti Moreno et Coquelin de son chapeau. Le premier a trouvé le second dans la surface, ce dernier a obtenu un penalty sur une faute de Rugani, et son coéquipier espagnol n'a pas tremblé pour transformer (0-1, 78e) ! Un coup de massue. Un gros. Suivi d'un autre : sur corner, Torres a profité d'une déviation d'Aurier pour faire le break (0-2, 85e) ! La messe était dite, et Danjuma a enfoncé le clou sur penalty (0-3, 90+1e) ! Une énorme désillusion pour la Vieille Dame qui, après Lyon et Porto, prend une nouvelle fois la porte dès les huitièmes.

La note du match : 6/10

Le dénouement fou remonte la note. Avant cela, nous avons eu droit à un seul véritable quart d'heure «Ligue des Champions» : le premier, lorsque les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Puis la Juve a pris le contrôle, et Villarreal s'est contenté de défendre avant de faire (très) mal en fin de match. 30 minutes de véritable spectacle sur 90 jouées, donc.

Les buts :

- Moreno trouve Coquelin dans la surface. Le Français se fait faucher par Rugani, et l'arbitre accorde logiquement un penalty à Villarreal après l'appel de la VAR. Face à Szczesny, Moreno ne tremble pas (0-1, 78e).

- Sur corner, Aurier dévie de la tête au premier poteau… directement dans les pieds de Torres, qui fusille Szczesny à bout portant (0-2, 85e).

- Dans le temps additionnel, De Ligt se jette et met son bras sur la trajectoire du ballon pour empêcher Villarreal de marquer. Penalty logique, transformé par Danjuma (0-3, 90+1e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gerónimo Rulli (8/10)

Qui d'autre ? Sans un gardien en feu, Villarreal aurait très certainement pris la porte ce mercredi. Mais Rulli n'a laissé aucune chance aux attaquants turinois, avec plusieurs parades de grande classe sur des têtes de Vlahovic ou Morata. Comme tous les grands portiers, il a également pu compter sur sa chance avec la barre transversale trouvée par le Serbe ou encore l'incroyable imbroglio entre Morata et Cuadrado, qui se sont gênés de manière assez inexplicable en première période.

JUVENTUS TURIN :

Wojciech Szczesny (4) : difficile d'en vouloir à un gardien qui encaisse deux penaltys et se fait fusiller à bout portant par Torres. Mais c'est dans ces moments-là qu'on différencie les grands portiers de ceux qui sont simplement bons. Au-delà de ce constat, Szczesny a rarement rassuré sa défense, en témoignent plusieurs relances manquées.

Danilo (4) : parfois mis en danger par les accélérations de Danjuma, Danilo a finalement - et comme toute son équipe - sombré en fin de match. L'entrée de Chukwueze lui a fait du mal.

Matthijs De Ligt (4) : très solide en première période, avec plusieurs interventions rugueuses mais licites dans les pieds des attaquants espagnols, De Ligt a aussi perdu pied en fin de match. C'est notamment lui qui provoque le penalty du 0-3 avec une main volontaire.

Daniele Rugani (3) : lui aussi auteur de 75 premières minutes solides, Rugani a plombé son équipe en concédant le penalty du 1-0 sur Coquelin. Avec une faute de débutant… Et, pour le coup, on ne peut pas dire qu'il a fait face à un vieux roublard des surfaces. Remplacé à la 78e minute par Paulo Dybala (non noté), qu'on aurait aimé voir entrer en jeu plus tôt…

Mattia De Sciglio (5) : De Sciglio a plutôt bien contenu Pino lors du premier acte, et il a été intéressant offensivement avec notamment un superbe centre pour Vlahovic, qui a trouvé la barre transversale. En fin de match, il a lui aussi abandonné.

Juan Cuadrado (6,5) : sans doute le meilleur joueur de la Juve aujourd'hui. Difficile de reprocher quelque chose au Colombien tant il a multiplié les efforts sur son côté droit. Il aurait d'ailleurs pu être crédité d'une passe décisive sans la superbe parade de Rulli devant Morata, ou encore d'un but si son coéquipier espagnol ne l'avait pas gêné - de manière assez inexplicable - en première période.

Manuel Locatelli (5) : plutôt intéressant dans l'orientation du jeu, Locatelli n'a pas su répondre après l'ouverture du score espagnol, et il a été remplacé à la 83e minute par Federico Bernardeschi (non noté).

Arthur (5,5) : toujours présent pour récupérer des ballons ou casser des lignes grâce à sa qualité de passe, Arthur n'a pas démérité aujourd'hui mais, comme tous ses coéquipiers, il a manqué de répondant après le penalty de Moreno.

Adrien Rabiot (6) : un bon match pour le milieu français. Même s'il ne prend jamais trop de risque dans ses transmissions, il a fait preuve d'une belle activité au milieu de terrain. Plusieurs récupérations sont à mettre à son actif, tout comme cette belle frappe puissante qui a obligé Rulli à boxer des deux poings en seconde période.

Dusan Vlahovic (5) : un match compliqué pour Vlahovic, qui a finalement eu peu de ballons intéressants à se mettre sous la dent. Buteur après 23 petites secondes à l'aller, le Serbe a cette fois-ci dû attendre la demi-heure pour se créer une occasion à partir de rien : en angle fermé, il a parfaitement repris un centre de De Sciglio… mais le ballon a fini sur la barre transversale. On retiendra également son coup de tête arrêté par Rulli avant la pause.

Alvaro Morata (5) : il aura été l'attaquant le plus dangereux de la Juve aujourd'hui. Et il risque de ressasser longtemps cette reprise de la tête arrêtée par Rulli en début de match. Aurait-il pu faire mieux ? Difficile à dire. En revanche, il semble bel et bien gêner son coéquipier Cuadrado lors du premier acte alors que le Colombien s'apprêtait à marquer dans le but vide. Remplacé à la 85e minute par Moise Kean (non noté).

VILLARREAL :

Gerónimo Rulli (8) : voir plus haut.

Serge Aurier (7) : il a certes eu du mal face aux montées de De Sciglio en début de match, mais l'international ivoirien s'est bien repris par la suite. Rappelons également que sa belle déviation de la tête permet à Torres de faire le break en fin de match.

Raúl Albiol (6) : lorsque son équipe a souffert, c'est-à-dire pendant 75 minutes, le capitaine de Villarreal a répondu présent. Toujours calme, il a aussi rassuré les siens en seconde période pendant la grosse phase offensive de la Juve.

Pau Torres (7) : comme Albiol, il a lui aussi souffert pendant une bonne partie du match, mais sans jamais paniquer. Au final, c'est lui qui entérine définitivement la qualification de son équipe avec ce but de renard sur corner, après une déviation d'Aurier.

P. Estupiñán (6) : sa glissade aurait pu coûter cher mais, heureusement pour lui, Morata et Cuadrado se sont gênés de manière assez inexplicable alors que la cage était grande ouverte. Au-delà de ça, Estupinan a réalisé des montées offensives intéressantes qui ont posé de gros problèmes à la défense turinoise.

Yeremi Pino (5) : loin d'être tranchant sur son côté droit et plutôt bien contenu par De Sciglio, Pino a été remplacé à la 64e minute par Samuel Chimerenka Chukwueze (non noté), qui a fait parler sa vitesse en fin de match.

Daniel Parejo (7) : Dani Parejo joue en costume et, quand le ballon est dans ses pieds, tout paraît facile. À Turin, il a encore régalé grâce à sa technique et ses passes tranchantes pour casser des lignes. Remplacé à la 86e minute par Alfonso Pedraza (non noté).

Etienne Capoue (6,5) : un bon match pour le milieu de terrain français, qui a fait preuve d'une grosse activité dans l'entrejeu. Il a lui aussi fait le dos rond pendant 75 minutes, avant de faire (très) mal en fin de match dans la sortie du ballon.

Trigueros (5) : à l'instar de Pino, Trigueros a passé un premier acte délicat face à la grosse domination turinoise, et il n'a jamais vraiment réussi à faire de différences sur son côté gauche. Remplacé à la 64e minute par Francis Coquelin (non noté), qui a obtenu le penalty du 1-0 sur une faute de Rugani, après l'intervention de la VAR.

Giovani Lo Celso (6) : titulaire dans une position avancée autour de Danjuma, Lo Celso n'a pas ménagé ses efforts. Il a également été tout proche de trouver la faille en première période, mais sa frappe est passée à quelques centimètres du poteau. Remplacé à la 74e minute par Gerard Moreno (non noté), qui a changé le cours du match en trouvant Coquelin dans la surface puis en transformant le penalty. On retiendra également qu'il participe à l'action qui amène le second penalty.

Danjuma (7) : une belle prestation pour l'international néerlandais, qui a alterné entre la pointe et le côté gauche. Face à Danilo, Danjuma a fait d'énormes différences mais il a manqué de précision dans la dernière passe. Cela n'enlève rien à son énorme activité, finalement récompensée par ce penalty inscrit dans le temps additionnel.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

JUVENTUS TURIN 0-3 VILLARREAL (mi-tps: 0-0) - LIGUE des CHAMPIONS - 1/8e de finale
Stade : Allianz Stadium - Arbitre : S. Marciniak

Buts : - Gerard Moreno (78e, pen.) Pau Torres (85e) Danjuma (90+2e, pen.) pour VILLARREAL
Avertissements : M. de Ligt (90e), pour JUVENTUS TURIN

JUVENTUS TURIN : W. Szczesny - Danilo, M. de Ligt, D. Rugani (P. Dybala, 79e) - J. Cuadrado, M. De Sciglio - M. Locatelli (F. Bernardeschi, 83e), A. Rabiot - Arthur - D. Vlahovic, Morata (M. Kean, 86e)

VILLARREAL : G. Rulli - Albiol, Pau Torres - S. Aurier, P. Estupiñán - E. Capoue, Dani Parejo (Alfonso Pedraza, 86e) - Yeremi Pino (S. Chukwueze, 65e), Trigueros (F. Coquelin, 64e) - G. Lo Celso (Gerard Moreno, 74e) - Danjuma

Les supporters de Villarreal ont fait le déplacement en nombre à Turin

Dès le début de match, Morata est tombé sur un grand Rulli

Après Morata, le gardien de Villarreal a ensuite dégoûté Vlahovic

L'entrée de Coquelin, qui a obtenu le penalty du 1-0, a changé la donne

Gerard Moreno, fraîchement entré en jeu, n'a pas tremblé pour transformer (0-1, 78e)

Sur une déviation d'Aurier, Torres a ensuite fait le break (0-2, 85e)

Dans le temps additionnel, Danjuma a enfoncé le clou sur un nouveau penalty (0-3, 90+1e)

Comme Carlo Ancelotti et Thomas Tuchel, Unai Emery file en quarts de finale







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel joueur de l'Equipe de France vous fait la plus belle impression depuis le début du Mondial ?

Lloris
Pavard
Kounde
Varane
Upamecano
Konaté
T. Hernandez
Rabiot
Tchouameni
Griezmann
Mbappé
Dembélé
Giroud
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Banc des remplaçants Juventus Turin

J
U
V
E
N
T
U
S

T
U
R
I
N
but, 85e7Pau Torres
but sur pénalty, 90e+27Danjuma


MASQUER LA PUB