Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

La Roja tombe sur un os - Débrief et NOTES des joueurs (Espagne 0-0 Suède)

Par Youcef Touaitia - Actu Euro 2020, Mise en ligne: le 14/06/2021 à 23h00
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Dominatrice puis ronronnante, l'Espagne n'a pas trouvé la solution face à la Suède (0-0), ce lundi à Séville, pour son entrée en lice dans l'Euro. Incapable de changer de rythme, la Roja a manqué une belle occasion de bien démarrer son épreuve face à une équipe pourtant à sa portée.

La Roja tombe sur un os - Débrief et NOTES des joueurs (Espagne 0-0 Suède)
La Roja n'a pas trouvé la faille contre la Suède.

Qu'on se le dise, cette équipe d'Espagne ne fait clairement pas rêver. Sans joueur du Real Madrid et très loin de son talent d'il y a dix ans, la Roja a manqué son entrée en lice dans l'Euro en concédant le nul face à la Suède (0-0), ce lundi à Séville.

Entreprenants à défaut d'être justes techniquement, les Ibériques n'ont jamais réussi à bousculer une formation scandinave très défensive qui a parfaitement respecté sa tactique minimaliste.

La Suède se barricade

Bien décidés à faire la différence d'entrée, les Espagnols dominaient outrageusement le premier quart d'heure. Avec Koke à la baguette, la Roja passait proche de l'ouverture du score sans un arrêt de grande classe d'Olsen sur une tête d'Olmo. Acculés en défense, les Suédois ne parvenaient pas à poser le pied sur le ballon. Après 20 minutes, la possession était d'ailleurs de 90% en faveur du champion du monde 2010 ! Dans cette configuration, les Scandinaves souffraient et voyaient Koke manquer de peu le cadre sur une frappe vicieuse de l'extérieur du pied.

Beaucoup trop limités, les visiteurs ne proposaient absolument rien et se contentaient de balancer le ballon très loin vers des attaquants esseulés. Une tactique minimaliste qui gênait néanmoins l'Espagne, contrainte de construire le jeu très loin du but d'Olsen. Malgré tout, Morata profitait d'une erreur de lecture de Danielsson pour se présenter seul face au gardien adverse, mais il perdait son duel malgré sa position préférentielle. Peu avant la pause, Isak réalisait un petit numéro dans la surface mais sa frappe était déviée par Llorente sur le poteau ! La Roja a eu chaud alors qu'Olsen sortait une nouvelle parade face à Olmo.

Berg rate l'immanquable

Au retour des vestiaires, le rythme du match baissait un peu. Mais la Suède se montrait un peu plus agressive et refusait un peu moins le jeu qu'en première période. A l'image d'Isak, dont la protection du ballon posait des soucis aux Espagnols. Le buteur de la Real Sociedad se débarrassait de trois adversaires pour servir sur un plateau Berg, qui ratait sa frappe au second poteau. Une très chaude alerte pour les locaux, qui avaient d'énormes difficultés pour se rapprocher du but d'Olsen, parfaitement barricadé par des Nordiques de plus en plus agressifs.

L'entrée de Sarabia dans le dernier quart d'heure apportait un peu de fraîcheur au jeu ibérique, le Parisien parvenant à semer la zizanie sur ses ballons au-dessus de la défense. Cela restait néanmoins insuffisant pour bousculer des Blagult insubmersibles et solidaires qui ne lâchaient pas le morceau malgré de terribles crampes, alors qu'Olsen sortait un arrêt insensé sur une tête de Moreno. A domicile, le triple champion d'Europe rêvait très certainement de meilleurs débuts. Il devra se montrer bien plus inspiré dans quatre jours face à la Pologne.

La note du match : 4/10

Une partie décevante. Si la Suède a refusé le jeu durant la première période, l'Espagne n'a pas non plus montré grand-chose en ne parvenant pas à changer de rythme. Un match fermé qui ne restera clairement pas dans les annales malgré quelques opportunités de part et d'autre.

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Robin Olsen (8/10)

Le gardien suédois avait la main chaude en première période en repoussant les deux grosses occasions d'Olmo. Sûr sur sa ligne, il a été rassurant en réussissant ses sorties. Un match très propre, d'autant qu'il sort une énorme parade sur une tête de Moreno dans le temps additionnel.

ESPAGNE :

Unai Simón (5) : le gardien de l'Athletic n'a rien eu à faire ce soir. Il voit Llorente dévier le ballon sur son poteau sur la grosse occasion d'Isak avant la pause alors que Berg ne cadre pas sa tentative à bout portant à l'heure de jeu.

Marcos Llorente (6) : aligné à droite de la défense par Luis Enrique, le joueur de l'Atletico a eu un impact limité sur les phases offensives. En revanche, il a bien bloqué son couloir et n'est clairement pas malheureux sur la frappe d'Isak avant la pause puisque celle-ci, non-cadrée, a terminé sur le poteau avec sa déviation. Solide.

Aymeric Laporte (6) : pour sa première officielle avec la Roja, le défenseur central de Manchester City a connu quelques secousses face à Isak, qui l'a bien enrhumé avant la pause sur la grosse opportunité sur le poteau. Il gagne néanmoins un gros duel face au buteur de la Real Sociedad en seconde période. Il a tenu son rang.

Pau Torres (6) : le défenseur central de Villarreal a pris peu de risques. Il a néanmoins fait preuve de lourdeur sur certaines actions, comme face à Isak à l'heure de jeu.

Jordi Alba (5,5) : le nouveau capitaine espagnol s'est montré disponible en n'hésitant pas à plonger dans le dos de Lustig. Il a néanmoins baissé le pied progressivement en perdant son duel physique avec Lustig. Il aurait pu faire mieux dans l'ensemble.

Koke (6,5) : clairement l'Espagnol le plus créatif sur la pelouse. A l'origine des meilleures occasions, entre sa passe quasiment décisive pour Olmo et sa frappe qui a effleuré le poteau d'Olsen, le milieu de l'Atletico a été le seul à créer des décalages. Un match intéressant pour lui. Remplacé à la 87e minute par Fabian Ruiz (non noté).

Rodri Hernández (5,5) : tout en contrôle, peut-être même un peu trop. S'il a bien respecté son rôle de sentinelle, le milieu de Manchester City n'a pas assez pris ses responsabilités pour tenter de casser les lignes sur ses passes vers l'avant. A l'image de son équipe ce soir, il a manqué de folie. Remplacé à la 66e minute par Thiago Alcântara (non noté).

Pedri (4,5) : un match assez banal pour le milieu du FC Barcelone. Titulaire surprise, il a peu pesé sur le jeu en n'osant pas assez face à un bloc bien regroupé. L'impression qu'il n'était pas forcément prêt pour une telle rencontre.

Ferrán Torres (4) : une déception. L'ailier de Manchester City s'est proposé mais a trop peu fait de différences dans son couloir droit. Il a peu pesé dans cette partie. Remplacé à la 74e minute par Mikel Oyarzabal (non noté).

Alvaro Morata (3,5) : un match raté dans les grandes largeurs par le buteur de la Juventus. Il a obtenu une énorme occasion en première période, se trouant complètement au moment d'ajuster Olsen. Trop brouillon et pas assez propre techniquement, il est passé à côté ce soir. Remplacé à la 66e minute par Pablo Sarabia (non noté), qui a fait des différences sur son aile droite.

Daniel Olmo (5,5) : l'attaquant du RB Leipzig s'est procuré les deux meilleures opportunités espagnoles en première période avec une tête à bout portant et une frappe flottante repoussées par Olsen. Il a vu un autre tir repoussé par Danielsson à l'approche du dernier quart d'heure. Plus brillant dans son coin que dans le collectif. Remplacé à la 74e minute par Gerard Moreno (non noté), qui obtient une belle occasion en fin de match.

SUÈDE :

Robin Olsen (8) : lire commentaire ci-dessus.

Mikael Lustig (6) : l'expérimenté latéral droit a eu quelques soucis en début de match sur les débordements tranchants d'Alba. Il a finalement réussi à resserrer la vis en faisant don de soi sur les quelques situations espagnoles. Un match de devoir avec du métier puisqu'il a grappillé de précieuses secondes lorsque le jeu était arrêté. Remplacé à la 75e minute par Emil Krafth (non noté).

Markus Danielsson (6) : alors que le bloc suédois s'est montré très solide en première période, le défenseur central de Dalian a commis quelques erreurs de placement, comme sur l'action où il laisse Morata seul face à Olsen. En revanche, il est impérial au retour des vestiaires en se jetant comme un mort de faim sur les tirs espagnols, comme sur celui d'Olmo.

Victor Lindelof (6,5) : une copie propre rendue par le solide roc de Manchester United. Il a plutôt bien maîtrisé Morata, qui a eu peu d'espaces pour briller.

Ludwig Augustinsson (6) : le latéral gauche du Werder a plutôt bien bloqué son couloir pour empêcher les montées de Llorente et Torres. Il a finalement été peu débordé.

Sebastian Larsson (4) : le capitaine de la formation scandinave n'a quasiment pas touché le ballon dans le camp adverse. Il a passé son temps à défendre pour accrocher le nul. Remplacé à la 84e minute par Pierre Bengtsson (non noté).

Albin Ekdal (5,5) : le milieu de la Sampdoria a connu une première demi-heure compliquée, subissant les assauts espagnols. Puis il a repris ses esprits pour se montrer plus agressif sur le porteur du ballon. Il termine sur les rotules.

Kristoffer Olsson (5) : le milieu récupérateur a été brouillon dans l'ensemble. Il a énormément subi, ne permettant pas à son bloc de souffler. Lui aussi termine avec des terribles crampes. Remplacé à la 84e minute par Jens-Lys Cajuste (non noté).

Emil Forsberg (4) : un match décevant pour le leader technique des Blagult. Il a été trop peu entreprenant en jouant beaucoup trop bas sur son aile. Une soirée difficile.

Marcus Berg (4) : le vétéran nordique a passé sa première période à courir derrière le ballon. Plus proche du but après la pause, il manque une énorme opportunité à l'heure de jeu sur un caviar d'Isak. Il peut s'en vouloir... Remplacé à la 68e minute par Robin Quaison (non noté).

Alexander Isak (6,5) : le remplaçant naturel de Zlatan Ibrahimovic a laissé peser une menace constante sur la défense espagnole malgré les quelques ballons exploitables. Avant la pause, il touche le poteau sur une frappe déviée par Llorente. Il a été encore mieux au retour des vestiaires avec plusieurs rushs tranchants et un caviar déposé pour Berg qui s'est totalement troué. Le meilleur joueur de champ de son équipe. Remplacé à la 69e minute par Viktor Claesson (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ESPAGNE 0-0 SUÈDE (mi-tps: 0-0) - EURO 2020 - groupe E / 1e journée
Stade : Estadio de la Cartuja, Seville - Arbitre : Slavko Vincic, Slovenia

Buts :
Avertissements : - M. Lustig (55e), pour SUÈDE

ESPAGNE : Unai Simón - A. Laporte, Pau Torres - Marcos Llorente, Jordi Alba - Koke (Fabián Ruiz, 87e), Rodri Hernández (Thiago Alcântara, 66e), Pedri - Ferrán Torres (Mikel Oyarzabal, 74e), Morata (Pablo Sarabia, 66e), Daniel Olmo (Gerard Moreno, 74e)

SUÈDE : R. Olsen - V. Lindelöf, M. Danielsson - M. Lustig (E. Krafth, 75e), L. Augustinsson - S. Larsson, K. Olsson (J. Cajuste, 84e), A. Ekdal, E. Forsberg (P. Bengtsson, 84e) - M. Berg (R. Quaison, 69e), A. Isak (V. Claesson, 69e)

 Laporte a fait ses débuts en match officiel avec l'Espagne

Luis Enrique en mode Bielsa

Isak a fait des misères aux Espagnols sur ses rushs

Olsen a été impérial dans le but suédois

La déception de Sarabia en fin de partie







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Karim Benzema doit-il gagner le Ballon d'Or 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
5,5Alba
6,5Koke
5,5Olmo
6,5Isak


MASQUER LA PUB