Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : PSG-OM pas un grand match, le calvaire de Yapi-Yapo, des raclées pour le PSG...

Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 15/11/2014 à 09h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Mancini n'a pas aimé PSG-OM, Yapi-Yapo a pensé au suicide, des raclées pour le PSG, Varane a raccroché au nez de Zidane, Aurier cousin de Bernard Mendy, J. Ayew ne regrette pas, trop d'étrangers pour Del Bosque, Ibrahimovic et les ignorants... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : PSG-OM pas un grand match, le calvaire de Yapi-Yapo, des raclées pour le PSG...
Gignac et Silva n'ont pas séduit Mancini

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Roberto Mancini – «Ça n'a pas été un très beau match. Non, ça n'a pas été un grand match. On pouvait s'attendre à mieux avec deux équipes comme ça. Je donnerai une note comme ci, comme ça.» (France Football, 11/11/2014)

Si la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille dimanche dernier (2-0) en a impressionné plus d'un, d'autres sont restés sur leur faim, à commencer par le nouvel entraîneur de l'Inter Milan, Roberto Mancini.

3. Gilles Yapi-Yapo– «Etre populaire vous ouvre des portes qui ne sont pas forcément bonnes. Les vices, la perversité, la débauche, la pornographie, la masturbation... (...) Une connaissance m'a fait rentrer dans le monde occulte et ma situation allait de pire en pire. J'ai même eu des pensées de suicide. Dans le monde occulte, on m'a demandé de sacrifier mon fils. Mais il y a eu une force en moi que je ne pouvais pas expliquer à ce moment-là qui m'a amené à dire non.» (La Gazzetta dello Sport, 14/11/2014)

L'ancien Nantais actuellement au FC Zürich, Gilles Yapi-Yapo a connu une période sombre il y a quelques années.

3. Christophe Dugarry – «Ils ont subi et ils ont été surpris. Mais surpris de quoi ? L'OM joue comme ça depuis le début de la saison. En Ligue des Champions, ça ne passera pas. Face au Real, Chelsea, Barcelone... ils vont prendre des raclées.» (Canal+, 12/11/2014)

La victoire du Paris Saint-Germain contre l'Olympique de Marseille (2-0) n'a pas convaincu Christophe Dugarry qui n'a pas du tout aimé la première période du club de la capitale.

4. Raphaël Varane – «J'étais en pleine révision de mon bac. Parmi tous les appels, il y a eu celui de Zizou. Comme je ne l'ai pas reconnu tout de suite et que j'étais fatigué, je ne l'ai pas trop laissé continuer. Sans trop réfléchir, je lui ai demandé de me rappeler plus tard. Quand j'ai raccroché, mon frère Anthony m'a traité de fou !» (France Football, 11/11/2014)

En 2011, Raphaël Varane alors à Lens tape dans l'oeil de quelques grands clubs européens, à commencer par le Real Madrid, qu'il finira par rejoindre. Convaincre le jeune défenseur, qui passait alors son bac, n'était pourtant pas chose aisée au début. Même Zinedine Zidane s'y est cassé les dents.

5. Daniel Riolo – «Aurier, il fait un très bon match mais sinon c'est pas Maxwell, il ne le sera jamais. C'est plus du Bernard Mendy.» (RMC, 10/11/2014)

Décevant depuis son arrivée au Paris Saint-Germain, Serge Aurier a rayonné contre l'Olympique de Marseille dimanche dernier (2-0). Suffisant pour passer l'éponge sur ses débuts hésitants ? Pas selon le chroniqueur de RMC Daniel Riolo.

6. Jordan Ayew – «Marseille c'est Marseille, et le passé, c'est le passé. Je n'avais pas envie d'y retourner. C'est parce qu'on m'a dit certains trucs qui ne me convenaient pas que je suis parti. Ce n'est pas que je sois quelqu'un d'impatient, mais je n'aime pas qu'on me prenne pour un con, c'est tout.» (France Football, 11/11/2014)

Transféré de Marseille à Lorient l'été dernier, Jordan Ayew est aujourd'hui dernier de Ligue 1 avec les Merlus. Pas de quoi lui donner des regrets.

7. Vicente Del Bosque – «Nous devons nous sentir fiers de nos deux grandes fantastiques équipes. Cependant, il n'y avait que quatre joueurs espagnols par club. Et à l'Atletico Madrid, à Séville et à Valence aussi. Ma conviction, c'est qu'il y a trop d'étrangers en Liga.» (DPA, 13/11/2014)

Le sélectionneur de l'Espagne, Vicente Del Bosque estime qu'il y a trop de joueurs étrangers dans le championnat espagnol. Le technicien de la Roja prend notamment l'exemple du dernier Real Madrid - FC Barcelone.

8. Zlatan Ibrahimovic – «C'est de l'ignorance. Il y a des gens qui votent sur l'instant et je pense qu'ils sont complètement ignorants. Avec mes origines, je montre que, d'où qu'on vienne, on peut aller là où on veut aller.» (Aftondalet, 11/11/2014)

Comme en France, l'extrême droite progresse en Suède. Interrogé sur le sujet, l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic (d'origine bosnienne par son père et croate par sa mère) n'y est pas allé par quatre chemins.

9. Wayne Rooney – «Je ne serai jamais un grand d'Angleterre, sauf si je ne gagne une Coupe du monde pour mon pays, comme l'a fait sir Bobby Charlton en 1966.» (Conférence de presse, 12/11/2014)

Alors qu'il s'apprête à honorer sa 100e sélection avec l'Angleterre contre la Slovénie en éliminatoires de l'Euro 2016, Wayne Rooney (29 ans) pourrait se rapprocher un peu plus du record de buts inscrits en sélection par Sir Bobby Charlton (49 buts). L'attaquant de Manchester, qui totalise 43 buts, estime cependant ne pas être encore entré dans la légende du football anglais.

10. Steve Mandanda – «Je suis content d'avoir joué, d'avoir gagné, et que cela se soit bien passé. Mais je connais ma place. C'est dur à vivre, bien sûr, parce que j'étais numéro un au début, mais que je sois content ou non, c'est comme ça. Mon état d'esprit, on s'en fout un peu.» (Conférence de presse, 11/1/2014)

Numéro un en équipe de France en 2008, Steve Mandanda a perdu sa place de titulaire l'année suivante au profit d'Hugo Lloris, indéboulonnable depuis. Une situation difficile à vivre pour le gardien marseillais qui a eu la chance de rejouer le mois dernier face au Portugal (2-1) et contre l'Arménie (3-0).

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB