Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Triaud flingue ses joueurs, Noah demande la clémence pour Ribéry, Domenech n’assume plus…
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 01/05/2010 à 10h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Triaud met ses joueurs à la retraite, Noah aide Ribéry à refermer son tiroir, Domenech ne veut plus servir de paravent, Aulas soupçonne Olic de dopage, Zahia le cadeau d'anniversaire de Ribéry, Pjanic voulait écraser le Bayern, Ronaldo ne restera pas au Real à vie... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Triaud flingue ses joueurs, Noah demande la clémence pour Ribéry, Domenech n’assume plus…
Bordeaux en chute libre, Triaud en dépression nerveuse

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. J.-L. Triaud – «Les joueurs se sont trahis. (…) J'ai vu une équipe de vétérans. (…) Je ne comprends pas comment une équipe aussi bonne peut devenir aussi nulle.»

Habituellement prudent dans ses propos, le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, a taclé ses joueurs aux oreilles après la défaite à Lorient. «J'ai l'impression d'avoir affaire à tout sauf à une équipe de compétiteurs (…) Les joueurs se sont trahis eux-mêmes. Au lieu de réagir de façon responsable et solidaire, tout le monde s'est dispersé et a perdu confiance. Certains ont été déstabilisés par tout ce qui tourne autour du club. D'autres pensent à la Coupe du monde ou à leur avenir. J'ai l'impression d'avoir vu une équipe de vétérans à Lorient. S'ils n'ont plus envie de jouer, qu'ils le disent ! Qu'ils me prouvent qu'ils ont le niveau de la L1 ! (…) Je ne comprends pas comment une équipe aussi bonne peut devenir aussi nulle. (...) La seule chose que je peux vous prédire, c'est que Bordeaux va gagner un titre cette saison : celui de l'équipe qui aura marqué le plus de points dans la première partie de saison et le moins au cours de la seconde.»

Adressé après la défaite à Lorient, le message n'est toujours pas passé, les Girondins se sont de nouveau inclinés deux jours plus tard à Valenciennes.

2. Y. Noah – «Si on commence à ouvrir les tiroirs… Moi, je préfère qu'on n'ouvre pas le mien. Bien sûr que je soutiens Ribéry.»

Mêlé à une sombre histoire de proxénétisme, le milieu offensif Franck Ribéry vit des jours difficiles. Il a reçu le soutien de l'ancien tennisman Yannick Noah. «C'est un peu dur là, parce que si on commence à ouvrir les tiroirs… Moi, je préfère qu'on n'ouvre pas le mien. Bien sûr que je le soutiens. On a tous dans les tiroirs des trucs pas très clairs. Je n'ai pas envie de le juger. J'ai envie de le soutenir.»

Noah serait-il toujours la personnalité préférée des Français si son tiroir était ouvert ?

3. R. Domenech – «Servir de guide, de parapluie, de paravent, c'est fini, je dis stop. Je n'ai plus rien à gagner. Ni à perdre. Si les joueurs n'assument rien, j'assumerai avec eux : rien.»

A moins de cinquante jours du Mondial, Raymond Domenech n'entend plus jouer les paravents pour protéger ses joueurs. «Servir de guide, de parapluie, de paravent, c'est fini, je dis stop. Je n'ai plus rien à gagner. Ni à perdre. (…) Là, j'attends des joueurs. Autant en Allemagne, j'ai pris mon bâton de pèlerin et c'est moi qui y suis allé, autant là je dis : maintenant, quelque part, la responsabilité est inversée. Affichez vos ambitions et assumez-les. Si vous n'avez pas d'ambitions, eh ben on le saura. J'attends qu'ils affichent ça maintenant. Et je les aiderais à assumer ces ambitions-là. S'ils n'assument rien, j'assumerai avec eux : rien.»

Attendez-vous à du grand Domenech jusqu'à la fin de son mandat, la personnalité la plus détestée des Français n'ayant désormais plus rien à perdre.

4. J.-M. Aulas – «Olic court plus vite et plus longtemps que tout le monde. Il a dû avoir tout ce qu'il faut pour être le joueur merveilleux qui nous a éliminés presqu'à lui tout seul.»

Après l'écrasante victoire du Bayern Munich à Gerland, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a laissé entendre que l'attaquant Ivica Olic, auteur d'un triplé, ne serait pas blanc comme neige. «Bravo, il a été supérieur, il court plus vite et plus longtemps que tout le monde. Il a dû avoir tout ce qu'il faut pour être le joueur merveilleux qui nous a éliminés presqu'à lui tout seul.»

Ses accusations s'appuient probablement sur le fait qu'Olic a été contrôlé positif à la méthylprednisolone lors de l'Euro 2004, avant d'être blanchi.

5. Zahia D. – «Ribéry avait réservé un hôtel de luxe. Nous avons eu une relation sexuelle et il m'a payée. Je suis un joli cadeau non ?»

Au coeur du scandale qui secoue le football français, Zahia D. a livré sa version des faits, en particulier sur ses relations avec Karim Benzema, Sidney Govou et Franck Ribéry qui aurait eu recours à ses services lors de son anniversaire. «C'était le 7 avril 2009. Il avait réservé un hôtel de luxe. Nous avons eu une relation sexuelle et il m'a payée. (...) Je suis un joli cadeau non ?» Pour Benzema, «nous nous sommes revus à deux ou trois reprises mais je confirme qu'il n'a jamais su mon âge et je n'ai eu qu'une seule relation payante avec lui.» Quant à Govou, «il m'a invitée à le rejoindre à Lyon, début mars, ce que j'ai fait. Nous avons eu une relation sexuelle et il m'a payée sans aucun problème» , a raconté Zahia.

Un joli cadeau ? Sûrement pas pour l'équipe de France qui s'en serait bien passée.

6. M. Pjanic – «L'équipe ne pense qu'à une chose : tuer Munich. Les tuer, leur rentrer dedans et remporter ce match. On a tous envie de les écraser.»

Miralem Pjanic était-il gonflé à bloc ou trop confiant avant d'affronter le Bayern Munich en demi-finale retour de la Ligue des Champions ? «Sortir d'un match avec des regrets comme on l'a fait mercredi dernier, c'est dur. Nous n'avons pas le droit d'être éliminés avec des regrets. Depuis qu'on s'est retrouvés, l'équipe ne pense qu'à une chose : tuer Munich. Les tuer, leur rentrer dedans et remporter ce match. On a tous envie de les écraser et d'atteindre cette finale.»

Une équipe a bel et bien été écrasée à Gerland. Malheureusement pour Pjanic, ce fut Lyon, 3-0 !

7. C. Ronaldo – «J'ai attendu longtemps de jouer pour le Real Madrid, mais je ne me vois pas rester ici jusqu'à ce que j'ai 40 ans.»

Une saison après avoir été recruté par le Real Madrid pour la somme astronomique de 96 millions d'euros, Cristiano Ronaldo ne compte pas faire de vieux os dans la capitale espagnole. «Le football est une histoire de cycles. Si vous avez tout gagné avec une équipe, vous devez changer. C'est ce qui s'est passé pour moi avec Manchester United. (…) J'ai attendu longtemps de jouer pour le Real Madrid, mais je ne me vois pas rester ici jusqu'à ce que j'ai 40 ans.»

Si Ronaldo attend d'avoir tout gagné pour quitter le Real, il n'est pas près de partir…

8. S. Mandanda – «Je ne pense pas que d'autres gardiens français (que Lloris) aient fait de meilleures choses que moi. Ruffier ? Vous pouvez le penser, moi non !»

Dépassé par le Lyonnais Hugo Lloris, le gardien marseillais Steve Mandanda serait désormais inférieur au portier monégasque Stéphane Ruffier, selon certains observateurs. «A ce jour, la hiérarchie des gardiens en équipe de France est logique. Lloris est décisif et plus régulier que moi. Il a réussi des trucs impressionnants en C1 et fait désormais partie des meilleurs du monde. Aujourd'hui, je suis numéro 2. L'heure n'est plus à la discussion. Je ne pense pas que d'autres gardiens français aient fait de meilleures choses que moi. Ruffier ? Vous pouvez le penser, moi non !»

Jusqu'à présent, Domenech est d'accord avec Mandanda puisqu'il n'a jamais sélectionné Ruffier.

9. A. Roche – «Il ne faut pas rêver, aucun club français n'a les moyens d'attirer un joueur titulaire à Barcelone, Madrid, Manchester ou Chelsea. (…) On a dix ans de retard sur les Allemands.»

Le responsable du recrutement du Paris SG, Alain Roche, n'a pas l'intention de donner de faux espoirs aux supporters en annonçant la venue de grands joueurs. «Mevlut Erding est international turc. Lisandro ou Lucho Gonzalez sont de très grands joueurs, mais ils ne sont pas titulaires avec leur équipe nationale. Il ne faut pas rêver, plus aucun club français n'a les moyens d'attirer un joueur titulaire à Barcelone, Madrid, Manchester ou Chelsea… Regardez la différence entre le Bayern et Lyon. Structurellement, on a dix ans de retard sur les Allemands. Mais il y a toujours des opportunités à saisir sur le marché et le PSG attire toujours. (…) Tout est possible, mais c'est de plus en plus compliqué (de recruter en Amérique du Sud) car les très grands clubs ont tendance à faire signer les joueurs de plus en plus tôt pour des sommes faramineuses.»

Une fois encore, le PSG va donc recruter des seconds couteaux cet été.

10. C. Mozer – «Les défenseurs ne peuvent plus tacler. Avant, de temps en temps, les arbitres fermaient les yeux sur certains tacles dangereux pour favoriser le spectacle.»

L'ancien défenseur brésilien de l'OM Carlos Mozer a évoqué l'évolution du football et de l'arbitrage depuis les années 90 : «Maintenant, les règles sont différentes. Les défenseurs ne peuvent plus tacler comme à mon époque. Avant, de temps en temps, les arbitres fermaient les yeux sur certains tacles dangereux pour favoriser le spectacle. Si j'avais eu à jouer dix ans plus tard, Carlos Mozer n'aurait pas été le même défenseur.»

Une analyse que ne démentiraient pas son ex-coéquipier Eric di Meco ni notre bon sélectionneur Raymond Domenech, pas avares en tacles dangereux eux non plus.

C'est sur cette déclaration nostalgique et musclée de Carlos Mozer que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Cristiano Ronaldo a t-il encore le niveau pour jouer un grand rôle dans une grande équipe européenne ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB