Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
CAN 2010 : place au jeu, malgré tout...
Par Patrick Juillard - Actu Can, Mise en ligne: le 10/01/2010 à 12h46
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La CAN 2010 s'ouvre ce dimanche à Luanda par la rencontre entre l'Angola, pays organisateur, et le Mali (20h).  L'attentat dont a été victime vendredi l'équipe du Togo, toujours dans le doute quant à sa participation, n'y a rien changé. Présentation de ce qui aurait dû n'être qu'une grande fête du football africain.

CAN 2010 : place au jeu, malgré tout...

Malgré la violence, le spectacle continue. Ainsi en a décidé la Confédération africaine de football après le mitraillage du bus de l'équipe nationale togolaise par des rebelles, vendredi, alors que la sélection venait de pénétrer dans l'enclave de Cabinda, où sont supposés avoir lieu les matches du groupe B. Si la participation d'Emmanuel Adebayor et des Eperviers demeure incertaine, la 27e édition de la Coupe d'Afrique des nations débutera bien dimanche à Luanda, par la rencontre entre l'Angola, pays organisateur et le Mali. Qui succèdera à l'Egypte, double championne d'Afrique en titre ? Favoris, outsiders, équipes surprises : revue des forces en présence.

Groupe A (Luanda) : Angola, Mali, Malawi, Algérie.

Pays organisateur de cette CAN 2010, l'Angola n'a pas pour autant été épargné par le tirage au sort. Avec le Mali et l'Algérie, les Palancas Negras auront fort à faire. S'ils parviennent à surfer sur l'euphorie d'une qualification héroïque pour le Mondial, les Fennecs de Rabah Sâadane s'annoncent bien placés pour décrocher l'une des deux premières places. Mais le pays organisateur bénéficie souvent de certaines largesses... Absent du dernier carré depuis 2004, le Mali a du mal à hisser son collectif au niveau des individualités brillantes qui figurent en son sein. En témoigne une phase éliminatoire poussive, durant laquelle les Aigles de Stephen Keshi furent vite distancés par le Ghana. Le Malawi est a priori l'équipe la plus faible du groupe. Mais méfiance tout de même : les Flames se sont qualifiés aux dépens de la Guinée et ont contraint au nul l'Egypte (1-1) puis le Ghana (0-0) au nul durant les matches de préparation.

Le favori : Angola
Les challengers : Algérie, Mali.
La grosse cote : Malawi.

Groupe B (Cabinda) : Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Ghana, Togo (?)

La Côte d'Ivoire va finir par se considérer comme maudite : une fois de plus, elle a hérité du fameux «groupe de la mort» . Un terme qui a hélas pris tout son sens pour le Togo, dont le chauffeur a payé de sa vie le choix irresponsable des organisateurs de programmer des matches dans l'enclave de Cabinda, en proie à la guérilla. Le doute planant toujours sur la participation des Eperviers, cette poule risque de s'avérer tronquée. Même s'il est réduit à trois équipes, le plateau demeure très dense, avec deux «Mondialistes» . Outre la Côte d'Ivoire, qui pourra compter cette année sur un Didier Drogba au sommet de son art, Le Ghana présente un collectif bien huilé et s'est qualifié très aisément pour la Coupe du monde. En quête d'un cinquième titre continental, les Black Stars se présenteront toutefois sans quatre de leurs cadres habituels : les défenseurs John Mensah et John Paintsil, les milieux Stephen Appiah et Sulley Muntari, tous blessés sauf ce dernier, écarté pour indiscipline par le coach serbe Milovan Rajevac. Une demi-douzaine d'éléments de l'équipe sacrée championne du monde des moins de 20 ans l'automne dernier a par conséquent été incorporée aux 23. Déjà opposés en phase qualificative, les Eléphants et les Etalons du Burkina Faso se retrouvent. Battus à deux reprises, les hommes de l'ex-entraîneur du Mans, Paulo Duarte, feront tout pour remporter cette belle. Mais qui pourra encore se concentrer pleinement sur le jeu dans ce groupe ?

Le favori : Côte d'Ivoire.
Le challenger : Ghana.
Les grosses cotes : Burkina Faso, Togo (?).

Groupe C (Benguela) : Egypte, Nigeria, Mozambique, Benin.

Sur le papier, ce groupe C paraît le plus déséquilibré, avec un net avantage pour les Egyptiens, doubles champions d'Afrique en titre, et les Mondialistes nigérians. Ces derniers devront toutefois se méfier du Mozambique, équipe en nets progrès qui leur a causé bien des problèmes durant la phase qualificative, avec un 0-0 à Maputo et une victoire aux forceps (1-0) à domicile. Quant aux Pharaons d'Egypte, cette CAN offrira l'occasion d'un dernier baroud d'honneur à une génération vieillissante. Si les hommes d'Hassan Shehata parvenaient à conserver leur bien, l'Egypte entrerait dans l'histoire du football comme la première nation à remporter trois titres continentaux d'affilée. Autre nation émergente du football africain, le Benin, paraît toutefois encore trop juste pour briguer l'une des deux premières places. Les Ecureuils tenteront en revanche de remporter leurs premiers points en phase finale. Auteur de trois buts lors des matches de préparation, le Parisien Stéphane Sessègnon, fer de la lance de la sélection dirigée par Michel Dussuyer, entend continuer sur cette prometteuse lancée.

Le favori : Nigeria.
Le challenger : Egypte.
Les grosses cotes : Bénin, Mozambique.

Groupe D (Lubango) : Cameroun, Gabon, Zambie, Tunisie.

Bien mal parti dans les éliminatoires, le Cameroun est irrésistible depuis qu'il a été repris en mains par Paul Le Guen, l'été dernier. Les Lions Indomptables, dont Samuel Eto'o est désormais le capitaine, sont les grands favoris de cette poule. Ils disposent d'un ascendant psychologique sur leurs trois adversaires. D'abord sur leur voisin gabonais, battu à deux reprises en éliminatoires (le Gabon). Egalement dirigées par un ancien international français (Alain Giresse), les Panthères ont néanmoins réussi des qualifications honorables, écartant le Maroc sans coup férir. Quant à la Zambie et à la Tunisie, les Lions Indomptables devraient être capables de s'en défaire, comme ce fut le cas lors de la CAN 2008 (5-1 contre les Chipolopolo au premier tour, 3-2 contre les Aigles en quarts de finale). La seconde place qualificative devrait se jouer entre le Gabon et la Tunisie, avec un avantage pour les Aigles de Carthage.

Le favori : Cameroun.
Les challengers : Tunisie, Gabon.
La grosse cote : Zambie.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens CAN 2021


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB