Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Mondial 2014 : "je ne me souviens pas du match après ce choc", Varane révèle avoir souffert d'une commotion cérébrale

Par Romain Rigaux - Equipe De France, Mise en ligne: le 02/04/2024 à 09h18
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Raphaël Varane a révélé qu'il avait victime de plusieurs commotions cérébrales durant sa carrière, dont une avant le quart de finale de Coupe du monde 2014 perdu contre l'Allemagne (0-1). Le défenseur de Manchester United alerte sur ce danger pour mieux protéger la santé des joueurs.

Mondial 2014 :
Varane a pris sa retraite internationale en février 2023.

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le défenseur central Raphaël Varane (30 ans) évoque le sujet des commotions cérébrales dans le football. Le joueur de Manchester United confie en avoir subi plusieurs au cours de sa carrière, dont une en huitième de finale de la Coupe du monde 2014 contre le Nigeria (2-0).

«Je termine le match mais je suis en mode "pilote automatique"»

«Quand on regarde trois des pires matchs de ma carrière, il y en a au moins deux avant lesquels j'avais eu une commotion quelques jours plus tôt : face à l'Allemagne en quarts de finale de la Coupe du monde 2014 (le 4 juillet, 0-1 avec la France), et avec le Real Madrid contre Manchester City en huitièmes de finale de Ligue des Champions 2020 (le 7 août, match retour, 1-2)» , raconte le Français.

Face au Nigeria, le champion du monde 2018 avait reçu un ballon dans la tempe. «Je termine le match mais je suis en mode "pilote automatique", explique-t-il. Si quelqu'un m'avait parlé à ce moment-là, je ne sais même pas si j'aurais été capable de répondre. Je ne me souviens pas du match après ce choc. (…) Je n'étais pas dans mon état normal et donc j'ai été pris en charge. J'avais perdu du poids parce que j'étais déshydraté, je n'étais pas en forme. Après, je n'allais pas rater un quart de finale de Coupe du monde parce que j'étais un peu fatigué.»

«Tu te dis que ça peut très mal tourner»

L'ex-Madrilène ne blâme pas le staff médical : «Avec le recul, je me dis : si j'avais su que c'était une commotion cérébrale, est-ce que je l'aurais dit, quitte à ne pas jouer ce match ? Je ne sais même pas s'il y avait des tests il y a dix ans.» Derrière, il jouera finalement le quart de finale contre l'Allemagne quelques jours plus tard. «Le staff s'est demandé si j'étais apte. J'étais diminué, mais finalement j'ai joué et plutôt bien, même si je perds ce duel contre (Mats) Hummels (sur le but de l'Allemand) dont on m'a parlé pendant au moins quatre ans» , glisse-t-il en rigolant.

Ce jour-là, Varane a pourtant pris un risque sérieux pour sa santé. «Ce qu'on ne saura jamais, c'est ce qui se serait passé si j'avais repris un impact au niveau de la tête. Quand tu sais que les commotions à répétition ont potentiellement un effet mortel, tu te dis que ça peut très mal tourner. À l'époque, je n'étais pas père de famille, mais aujourd'hui, à 30 ans et avec trois enfants, je réfléchis différemment» , avoue le Red Devil.

«J'ai abîmé mon corps»

Dans cet entretien, l'ancien Lensois évoque la difficulté pour les joueurs à admettre la fatigue ou les migraines, craignant d'être perçu comme «faible» . «Ça s'apparente souvent à des excuses ou au fait de ne pas être prêt à relever le défi, explique-t-il. Alors, au début, on se dit que ça va passer, sans savoir qu'il s'agit de symptômes liés à la commotion.» Pour lui, reconnaître une commotion et bien la traiter est «un vrai enjeu de santé» dans lequel le football doit encore progresser.

Pour limiter les risques de commotion, Varane appelle à une réduction des têtes à l'entraînement, «là où elles ne sont pas forcément nécessaires» , mais aussi chez les plus jeunes. «Mon fils de 7 ans joue au football, et je lui conseille de ne pas faire de têtes (…) Même si ça ne provoque pas de traumatisme sur le coup, on sait qu'à long terme les chocs à répétition risquent d'avoir des effets néfastes. Personnellement, je ne sais pas si je vivrai jusqu'à 100 ans, mais je sais que j'ai abîmé mon corps» , concède le champion du monde 2018.

Que vous inspirent les propos de Varane ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2022


Actu Equipe de France


Sondage Maxifoot
Après la défaite au match aller 3-2 à domicile face au FC Barcelone, voyez-vous le PSG réussir à se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2023-24
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2023-24
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB