Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Mbappé propulse les Bleus en 8es ! - Débrief et NOTES des joueurs (France 2-1 Danemark)

Par Damien Da Silva - Actu Mondial 2022, Mise en ligne: le 26/11/2022 à 18h57
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Avec un doublé, Kylian Mbappé a donné la victoire à l'équipe de France face au Danemark (2-1) ce samedi lors de la 2e journée du groupe D de la Coupe du monde 2022. Avec ce succès, les Bleus sont officiellement qualifiés pour les 8es de finale.

Mbappé propulse les Bleus en 8es ! - Débrief et NOTES des joueurs (France 2-1 Danemark)
Kylian Mbappé a fait la différence pour les Bleus.

Les Bleus ont déjà validé leur billet pour les 8es de finale ! Avec un doublé de Kylian Mbappé, l'équipe de France a pris le meilleur sur le Danemark (2-1) ce samedi pour le compte de la 2e journée du groupe D de la Coupe du monde 2022.

Leader de cette poule et déjà qualifié avec 6 points, le champion du monde en titre va pouvoir aborder le dernier match, contre la Tunisie mercredi, avec sérénité.

Les Bleus dominent, Dembélé inspiré

Sur les premières minutes, les Danois confisquaient totalement le ballon en affichant une belle qualité technique dans leurs transmissions. Réveillés par les dribbles de Dembélé, les Bleus retrouvaient petit à petit des couleurs avec des situations de plus en plus intéressantes dans la surface adverse. Sur un centre d'un Dembélé omniprésent, Rabiot était même à deux doigts d'ouvrir le score avec une tête repoussée par Schmeichel !

Alors que Christensen, averti d'un jaune, frôlait l'exclusion en retenant Mbappé dans la profondeur, les débats s'équilibraient par la suite avec des duels de plus en plus musclés. Plus tranchants, les Français enchaînaient les offensives, mais se faisaient tout de même une frayeur sur un contre conclu par un tir non cadré de Cornelius. Avec une ultime opportunité gâchée par Mbappé, les hommes de Didier Deschamps, dominateurs, ne trouvaient pas la faille avant la pause.

Christensen répond à Mbappé, le Français a le dernier mot !

Au retour des vestiaires, les Danois parvenaient à reprendre le contrôle du jeu, mais sans réussir à emballer le tempo. Un peu endormie, la France avait également du mal à mettre du rythme… Mais avec les flèches Mbappé et Dembélé, les Bleus avaient la capacité à accélérer et Griezmann loupait une belle situation avec une frappe qui s'envolait dans les tribunes. Et à force de multiplier les vagues, Mbappé, après une belle combinaison avec Hernandez, ouvrait le score d'une reprise (1-0, 61e) !

Avec un relâchement coupable dans la foulée, les Bleus concédaient malheureusement rapidement l'égalisation avec un corner dévié par Andersen pour une tête de Christensen à bout portant (1-1, 68e)… Plus en difficulté pendant quelques minutes, le champion du monde en titre frôlait la correctionnelle avec un tir de Lindstrom repoussé par Lloris puis une frappe de Braithwaite à côté du poteau. Et pourtant, dans les derniers instants, les Tricolores frappaient à nouveau avec un centre de Griezmann repris de la cuisse à bout portant par Mbappé (2-1, 86e) ! Un but qui qualifiait la France en 8es !

La note du match : 7,5/10

On s'attendait à un match plutôt fermé… et il a été en réalité plaisant. Avec un bon rythme, les deux pays se sont livrés une vraie bataille avec des duels musclés. Et même si les occasions n'ont pas été particulièrement nombreuses, l'équipe de France a participé à la qualité du spectacle proposé avec plusieurs actions séduisantes. Un beau combat avec des buts et du suspense, malgré quelques temps faibles lors du second acte.

Les buts :

- Sur une percée de Mbappé face à Kristensen, le Parisien sert en profondeur Hernandez. D'un centre immédiat en retrait, le Milanais retrouve son compatriote, qui ouvre le score d'une reprise légèrement déviée par Christensen (1-0, 61e).

- Après un corner d'Eriksen, Andersen remporte son duel avec Upamecano et dévie le ballon au second poteau. Devant Rabiot, Christensen propulse le ballon dans la cage de Lloris d'une tête à bout portant (1-1, 68e).

- A la suite d'une remise de Coman, Griezmann effectue un centre au second poteau. Plus tranchant que Kristensen, Mbappé devance Schmeichel de la cuisse pour s'offrir un doublé (2-1, 86e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Kylian Mbappé (7,5/10)

Le prodige français a du déchet, mais fait des différences ! Avec sa vitesse, l'ailier de l'équipe de France a posé des soucis aux Danois. A l'approche de la zone de vérité, le Parisien a souvent été imprécis avec des ballons perdus, des passes loupées ou un tir envoyé dans les tribunes en première période. Mais avec son talent, il peut changer un match et a été déterminant avec ce but pour ouvrir le score après une belle combinaison avec Hernandez. Et bien évidemment, le natif de Paris a donné la victoire aux siens avec une reprise de la cuisse sur un centre de Griezmann. Décisif.

FRANCE :

Hugo Lloris (5,5) : une rencontre correcte pour le gardien de l'équipe de France. Même sur les bons moments du Danemark, le portier des Bleus a été peu inquiété. En première période, à l'exception d'une frappe non cadrée de Cornelius, le joueur de Tottenham n'a pas été en danger avec simplement des interventions face à réaliser. Malheureusement, il n'a rien pu faire sur le but de la tête de Christensen à bout portant, mais a été tout de même présent sur un tir de Lindstrom lors du second acte.

Jules Koundé (5) : préféré à Pavard, décevant face à l'Australie (4-1), pour cette rencontre, le latéral droit de l'équipe de France a été globalement correct. Sans prendre de gros risques dans ses montées, le joueur du FC Barcelone a proposé des solutions et a combiné avec Dembélé. Et surtout, sur le plan défensif, il a apporté quelques garanties malgré un second acte plus poussif.

Raphaël Varane (6) : pour sa première titularisation dans cette Coupe du monde, le défenseur central de l'équipe de France a été sérieux. Sans crever l'écran, le taulier des Bleus a dégagé une belle sérénité dans ses interventions et n'a jamais été pris à défaut. Comme à son habitude, le joueur de Manchester United a été également propre dans ses relances. Remplacé à la 74e minute par Ibrahima Konaté (non noté).

Dayot Upamecano (7) : choisi pour épauler Varane après sa copie sérieuse face à l'Australie (4-1), le talent de l'équipe de France a encore justifié la confiance du sélectionneur Didier Deschamps. Particulièrement autoritaire dans sa zone, le défenseur central du Bayern Munich a tout simplement dégoûté les Danois. Et pour ne rien gâcher, il a été à son avantage dans ses relances, à l'image de sa superbe ouverture pour Dembélé sur l'occasion de Mbappé avant la pause. Un bémol ? Son duel perdu face à Andersen sur le but de Christensen.

Theo Hernández (7) : titulaire en l'absence de son frère Lucas, forfait pour le reste du tournoi, le latéral gauche de l'équipe de France a été, à l'image de ses partenaires défensifs, costaud. Plutôt attendu pour son apport offensif, le Milanais a été en réalité surtout solide dans ses interventions défensives pendant un long moment. Agressif, il a remporté la majorité de ses duels et a tenté quelques percées pour épauler Mbappé… avec bien évidemment cette récompense en étant le passeur décisif sur le premier but de son partenaire. Attention à une fin de partie moins sérieuse sur le plan défensif.

Aurélien Tchouaméni (6,5) : dans l'entrejeu, le milieu de terrain de l'équipe de France a été à la hauteur de cette rencontre. Avec un bel impact à la récupération, le talent du Real Madrid s'est aussi signalé par sa grande précision technique pour orienter le jeu de son pays. On peut cependant regretter son manque de tranchant à l'approche de la zone de vérité adverse sur certaines situations.

Adrien Rabiot (6,5) : après sa superbe performance contre l'Australie (4-1), l'international français a continué sur sa lancée. Toujours aussi précieux dans l'entrejeu avec un gros volume de jeu, le milieu de terrain a gratté de nombreux ballons et a pesé sur les débats par ses projections. De la tête, le Turinois a encore été proche de marquer, mais a buté sur Schmeichel. Sur plusieurs contres adverses, il a été présent pour stopper les Danois, mais a été pris sur le but de Christensen.

Ousmane Dembélé (7) : l'ailier de l'équipe de France avait du feu dans les jambes ! Après des premières minutes difficiles pour les Bleus, le joueur du FC Barcelone a sonné la révolte avec des dribbles tranchants. Impliqué sur les meilleurs mouvements des Tricolores, il a été inspiré sur les occasions de Rabiot et de Mbappé, qui n'ont pas trouvé le chemin des filets. Un danger constant et il faut aussi souligner ses efforts défensifs. Remplacé à la 74e minute par Kingsley Coman (non noté).

Antoine Griezmann (7,5) : positionné en tant que meneur de jeu, le joueur de l'équipe de France dispose en réalité d'un rôle hydride avec également des efforts défensifs importants à réaliser comme relayeur. Et comme face à l'Australie (4-1), le Tricolore a été extrêmement précieux à ce poste ! Avec une activité XXL, il a été important pour combiner sur le plan offensif, mais a aussi brillé en récupérant de nombreux ballons. Une belle confirmation malgré une bonne situation loupée, avec une frappe envoyée dans les tribunes, en seconde période. Heureusement, dans les derniers instants, il a été récompensé avec cette passe décisive méritée sur le second but de Mbappé. Remplacé à la 90+2e minute par Youssouf Fofana (non noté).

Kylian Mbappe (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Olivier Giroud (4,5) : un match mitigé pour l'avant-centre de l'équipe de France. Avec trois défenseurs centraux pour le Danemark, le joueur de l'AC Milan a eu de gros duels à livrer et n'a pas toujours réussi à s'imposer. Maladroit sur ses rares situations intéressantes, il n'a finalement jamais été en mesure d'inquiéter Schmeichel. Remplacé à la 62e minute par Marcus Thuram (non noté).

DANEMARK :

Kasper Schmeichel (5,5) : capitaine en l'absence de Kjaer, sur le banc, le gardien du Danemark a tenu son rang sur cette partie. Déjà à son avantage face à la Tunisie (0-0), le portier de l'OGC Nice a été attentif sur une tête de Rabiot puis un tir de Griezmann. Serein dans ses interventions, il a incarné une présence rassurante pour ses partenaires, mais n'a rien pu faire sur les buts de Mbappé.

Joachim Andersen (4,5) : face à la vitesse de Mbappé ou les combinaisons de Griezmann, le défenseur central du Danemark a été parfois pris dans son dos. Dans le combat, l'ex-Lyonnais a été à la hauteur, même s'il a été pris sur l'action de l'ouverture du score sur la combinaison de Mbappé avec Hernandez. Il faut aussi souligner sa déviation pour permettre l'égalisation de Christensen.

Andreas Christensen (5,5) : le défenseur central du Danemark a eu très chaud… Sur une course en profondeur de Mbappé, le joueur du FC Barcelone, pour un placage, a seulement écopé d'un carton jaune. Sur le reste du match, il a été parfois en retard dans ses interventions, mais a globalement limité les dégâts sur les offensives des Bleus. Sur le premier but de Mbappé, il a été malheureux en détournant légèrement la reprise du Français. Dans la foulée, le Danois s'est bien rattrapé en égalisant de la tête.

Victor Nelsson (5) : préféré, à la surprise générale, à Kjaer pour cette affiche, le défenseur central du Danemark n'a pas démérité. Sur quelques séquences, le Danois n'a pas réussi à sauver Maehle face au festival de Dembélé. Pour autant, dans sa zone, il a été totalement correct, à l'image de ses interventions aériennes.

Rasmus Kristensen (3) : sur le côté droit, le piston du Danemark a eu un gros combat à mener avec Hernandez et Mbappé. Défensivement, il a logiquement eu du mal à suivre le rythme du Parisien, mais s'est bien battu en première période. Malheureusement pour lui, il a pris l'eau lors du second acte en étant fautif sur les deux buts de Mbappé. Dans ses montées, le Danois a parfois manqué de précision et a été bien maîtrisé par le Milanais. Remplacé à la 90+2e minute par Alexander Bah (non noté).

Pierre-Emile Højbjerg (6,5) : sur ce match, particulier pour lui en raison de ses origines françaises, le milieu de terrain du Danemark a été à son avantage. Avec un gros travail défensif à effectuer, le joueur de Tottenham a utilisé ses qualités, notamment dans l'impact physique, pour peser sur les débats. Et même dans l'utilisation du ballon, il a été intéressant pour décaler ses partenaires.

Christian Eriksen (6) : un match également intéressant pour le milieu de terrain du Danemark. Sans avoir l'impact d'un Hojbjerg à la récupération, le joueur de Manchester United s'est déplacé entre les lignes et a été juste dans ses transmissions sur les offensives de son pays. Avec ses passes et ses centres, il a souvent été à l'origine des meilleures actions des siens, notamment avec ce corner tiré sur l'égalisation de Christensen.

Joakim Mæhle (3,5) : dans le couloir gauche, le piston du Danemark a vécu une rencontre très compliquée. Et ses difficultés portent clairement un nom : Dembélé. Face à la forme du Français, le Danois a été trop souvent dépassé et a affiché ses lacunes défensives à plusieurs reprises. Même offensivement, son apport a été limité par un Koundé sérieux.

Jesper Lindstrøm (4,5) : aligné au détriment de Skov Olsen, remplaçant, le talent danois a livré une copie en deux temps. Avec un duo Hernandez-Upamecano particulièrement solide dans sa zone, le joueur de Francfort a peu pesé sur les débats en première période. Mieux après la pause, le Danois a été proche de marquer, mais a buté sur Lloris. Remplacé à la 84e minute par Christian Nørgaard (non noté).

Andreas Cornelius (3,5) : titularisé à la place d'un Dolberg décevant face à la Tunisie (0-0), l'avant-centre du Danemark a été très engagé sur ce match, parfois trop en frôlant à plusieurs reprises un second carton jaune. Avec son physique, l'ancien Bordelais a été capable de rivaliser dans les duels et a été un bon point d'appui. Par contre, dans la zone de vérité, il a été trop souvent imprécis, à l'image d'un bon contre terminé par une frappe non cadrée. Remplacé à la 45e minute par Martin Braithwaite (4), qui a été plutôt moyen. Dans le jeu, il n'a pas été plus à son avantage face à Upamecano et a raté une grosse situation en seconde période.

Mikkel Damsgaard (4) : propulsé titulaire grâce à un changement tactique à la suite du forfait de Delaney, l'ailier du Danemark n'a pas justifié le choix de son sélectionneur. Tout comme Lindstrom sur les 45 premières minutes, le talent n'a pas été en mesure de poser des soucis à la défense de l'équipe de France en raison d'une grande imprécision dans ses transmissions. Jamais dangereux sauf sur un centre pour Lindstrom avant sa sortie. Remplacé à la 73e minute par Kasper Dolberg (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FRANCE 2-1 DANEMARK (mi-tps: 0-0) - CdM 2022 - 1er tour, Groupe D / 2e journée
Stade : Stadium 974 - Arbitre : S. Marciniak

Buts : K. Mbappé (61e) K. Mbappé (86e) pour FRANCE - A. Christensen (68e) pour DANEMARK
Avertissements : J. Koundé (43e), pour FRANCE - A. Christensen (20e), A. Cornelius (23e), pour DANEMARK

FRANCE : H. Lloris - R. Varane (I. Konaté, 75e), D. Upamecano - J. Koundé, T. Hernández - A. Tchouaméni, A. Rabiot - A. Griezmann (Y. Fofana, 90+3e) - O. Dembélé (K. Coman, 75e), K. Mbappé - O. Giroud (M. Thuram, 62e)

DANEMARK : K. Schmeichel - J. Andersen, A. Christensen, V. Nelsson - R. Kristensen (A. Bah, 90+2e), J. Mæhle - P. Højbjerg, C. Eriksen - J. Lindstrøm (C. Nørgaard, 85e), M. Damsgaard (K. Dolberg, 73e) - A. Cornelius (M. Braithwaite, 46e)

Mbappé a ouvert le score pour la France (1-0, 61e)

Dans la foulée, Christensen a égalisé (1-1, 68e)

Avec un doublé, Mbappé a donné la victoire aux siens (2-1, 86e)

Passeur décisif, Griezmann a été excellent







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2022


Actu Equipe de France


Sondage Maxifoot
L'OM réalise t-il un super coup en recrutant Azzedine Ounahi pour 10 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
L'effectif de rêve
MONDIAL
2022
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
but, 61e
but, 86e
27,5Mbappe
but, 68e5,5Christensen


MASQUER LA PUB