Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Oui, l'Espagne fait partie des grands favoris ! - Débrief et NOTES des joueurs (Espagne 7-0 Costa Rica)

Par Gilles Campos - Actu Mondial 2022, Mise en ligne: le 23/11/2022 à 19h11
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Au terme d'une rencontre à sens unique, avec plus de 80% de possession de balle en sa faveur, l'Espagne inflige plus qu'une correction au Costa Rica (7-0) ce mercredi en Coupe du monde, et prend la tête du groupe E. La Roja confirme, elle fait bien partie des grands favoris.

Oui, l'Espagne fait partie des grands favoris ! - Débrief et NOTES des joueurs (Espagne 7-0 Costa Rica)
Olmo a inscrit le premier but du festival espagnol.

Oui, l'Espagne fait bien partie des grands favoris. Le Brésil, la France ou encore l'Argentine - jusqu'à hier - sont plébiscités par les observateurs et les bookmakers, mais la Roja a confirmé ce mercredi face au Costa Rica (7-0) qu'il faudrait compter sur elle dans cette Coupe du monde.

Impressionnante, l'équipe de Luis Enrique a marché sur son adversaire. Un adversaire faible, certes, mais surtout rendu faible par la maîtrise des Ibériques, qui ont fait (très) forte impression et envoyé un message aux autres prétendants.

Vingt minutes pour plier l'affaire

«On a le meilleur collectif du Mondial», a prévenu Rodri ce mercredi. Et les Espagnols n'ont pas tardé à allier les actes à la parole. Ultra-dominateurs, ils ont mis fin au suspense en exactement vingt minutes de jeu, sans laisser une once d'espoir aux Costaricains, lesquels n'ont pas frappé une seule fois dans cette rencontre. Avec un bijou pour commencer : signé Olmo, auteur d'un délicieux contrôle pour parfaitement s'emmener le ballon avant de lober Navas (1-0, 11e) !

La Roja, visiblement dans un grand jour, ne s'est pas arrêtée en si bon chemin. Après Olmo, c'est Asensio qui a trompé le gardien remplaçant du PSG sur un superbe centre d'Alba (2-0, 21e), en une touche ! Le latéral gauche du Barça a ensuite obtenu un penalty après une nouvelle incursion tranchante dans la surface adverse, et Torres a tranquillement donné trois buts d'avance aux siens (3-0, 31e) ! Une véritable correction, avec 84% de possession de balle à la pause…

Le bijou de Gavi

Au retour des vestiaires, rien n'a changé. Torres, décidément en feu, a profité de l'attentisme de la défense adverse pour corser l'addition (4-0, 54e). De quoi permettre à l'équipe espagnole de faire tourner le ballon, et au sélectionneur de faire tourner tout court avant le choc face à l'Allemagne dimanche (20h). Mais cela n'a pas empêché Gavi d'ajouter un «golazo» au festival de la Roja, avec une reprise de volée millimétrée pour tromper Navas (5-0, 74e). Stop ? Encore : Soler (6-0, 90e), puis Morata (7-0, 90+3e) !

L'Espagne commence donc par un véritable carnage, et prend la tête du groupe E au Japon - vainqueur surprise de l'Allemagne (2-1) plus tôt dans l'après-midi - grâce à une meilleure différence de buts. Difficile de rêver d'une meilleure préparation avant le choc de dimanche, que les Allemands aborderont avec l'état d'esprit inverse. Car Luis Enrique et ses troupes ont fait bien plus qu'envoyer un message aujourd'hui : ils font désormais peur, et oui, ils font partie des grands favoris.

La note du match : 6,5/10

Difficile de mettre une meilleure note à cette rencontre, et pour cause : il n'y a eu qu'une seule équipe sur le terrain. Mais cela reste tout de même très honorable car l'Espagne, emmenée par ses magiciens Pedri et Gavi, a régalé de la première à la dernière minute. Une partition parfaite.

Les buts :

- Sur une louche de Pedri déviée par un adversaire, Olmo s'emmène parfaitement le ballon avant de tromper Navas (1-0, 11e).

- Busquets trouve Alba côté gauche. Le latéral centre pour Asensio, qui reprend parfaitement du pied gauche (2-0, 21e).

- Sur une nouvelle incursion tranchante dans la surface, Alba se fait taper dans la cheville et obtient un penalty, transformé par Torres (3-0, 31e).

- Torres, encore lui, profite de l'attentisme de la défense costaricaine pour prendre le ballon à son adversaire dans la surface et le glisser sous le corps de Navas (4-0, 54e).

- Morata, fraîchement entré en jeu, centre pour Gavi, dont la reprise de volée parfaite tape le poteau avant de faire trembler les filets (5-0, 74e).

- Sur un centre tendu mal repoussé par Navas, Soler ne se fait pas prier pour ajouter un sixième but (6-0, 90e).

- Parfaitement lancé dans la surface, Morata ne se pose pas de question et frappe du pied gauche pour tromper Navas (7-0, 90+3e) !

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gavi (9/10)

Il aurait pu prétendre au titre d'homme du match même sans son but. Car le Barcelonais a encore réalisé un travail incroyable au milieu de terrain, en étant au départ et à la finition de nombreuses actions. Alors si l'on ajoute à cela son bijou inscrit sur cette magnifique reprise de volée, difficile de ne pas le mettre en avant.

ESPAGNE :

Unai Simón (6) : le Costa Rica n'a pas tiré une seule fois dans cette rencontre, doit-on vraiment en dire plus ?

César Azpilicueta (7) : intéressant offensivement et intraitable défensivement, Azpilicueta a assuré.

Rodri (7) : placé en défense centrale, l'habituel milieu de terrain n'a pas eu trop de travail derrière. Mais quel talent dans la relance…

Aymeric Laporte (7) : à l'instar de Rodri, Laporte a davantage joué quarterback que défenseur central. Avec réussite.

Jordi Alba (8) : quelle première période ! Passeur décisif pour Asensio, le latéral gauche barcelonais a ensuite obtenu le penalty transformé par Torres. Remplacé à la 64e minute par Alejandro Baldé (non noté), auteur d'une entrée en jeu intéressante.

Gavi (9) : voir plus haut.

Sergio Busquets (7) : dans un fauteuil, le milieu de terrain barcelonais a régalé avec ses longues ouvertures, notamment celle pour Alba sur le deuxième but. Remplacé à la 64e minute par Koke (non noté).

Pedri (8) : 58 minutes de régal. Avant de sortir, Pedri a brillé face aux Costaricains en commençant son match par deux passes décisives… qui ont abouti sur un seul but. Au-delà de ça, quelle activité et quel talent ! Remplacé à la 57e minute par Carlos Soler (non noté), buteur opportuniste après un mauvais renvoi de Navas.

Ferrán Torres (8) : très attendu dans ce poste hybride entre l'aile droite et la pointe, l'attaquant barcelonais a réalisé un grand match avec un doublé inscrit, dont un but sur penalty. Remplacé à la 57e minute par Alvaro Morata (non noté), auteur d'une passe décisive pour Gavi et du dernier but espagnol sur une belle frappe du gauche.

Marco Asensio (7) : dans un rôle de faux N°9 en alternance avec Torres, Asensio a lui aussi réalisé un très bon match. Sur une superbe reprise du gauche, il a rapidement fait le break en première période. Remplacé à la 69e minute par Nico Williams (non noté).

Daniel Olmo (8) : il a déjà inscrit l'un des plus beaux buts du tournoi. Une touche de balle a suffi sur cette louche déviée de Pedri : Olmo a caressé le cuir en balançant son corps vers l'arrière pour se débarrasser de son adversaire, avant un lob parfait devant Navas. Il sert également Morata sur le dernier but.

COSTA RICA :

Keylor Navas (2) : huit frappes cadrées pour sept buts encaissés, le bilan est lourd pour le gardien remplaçant du PSG, qui se faisait une joie de retrouver la compétition… Malgré lui, Navas est loin d'être irréprochable sur de nombreux buts espagnols, notamment le deuxième (main trop molle), le sixième (mauvais renvoi dans l'axe) et le dernier, sur lequel il a mis trop de temps à se coucher.

Carlos Martínez (2) : un calvaire pendant 45 minutes. Alba lui a fait des misères, et la majorité des actions dangereuses de l'Espagne vient de son côté. Remplacé à la pause par Kendall Jamaal Waston Manley (3), qui a réussi à ne pas faire pire.

Óscar Duarte (1) : le pire, c'est lui. Il se fait d'abord avoir par Olmo dans la surface, puis il provoque le penalty sur Alba. En fin de match, il manque également de concentration devant Soler sur le sixième but.

Francisco Calvo (2) : à l'instar de toute sa défense, Calvo a passé une très mauvaise soirée, mais il n'a pas été le pire.

Bryan Oviedo (2) : à la pause, le sélectionneur Luis Fernando Suarez a fait sortir son arrière droit, et il aurait également dû sortir son arrière gauche. Oviedo a souffert du début à la fin face à Torres. Remplacé à la 82e minute par Ronald Matarrita (non noté).

Keysher Fuller (3) : placé sur le côté droit, le défenseur de formation n'a évidemment pas brillé offensivement, et il n'a pas réussi à contenir Alba.

Celso Borges (4) : difficile de parler de meilleur Costaricien, mais sans doute l'un des moins pires… Borges a essayé de jouer, au moins, mais il s'est lui aussi fait manger par les milieux de terrain espagnol. Remplacé à la 72e minute par Brandon Aguilera (non noté).

Yeltsin Tejeda (3) : le Costa Rica a perdu cette rencontre dans tous les secteurs, mais c'est surtout au milieu de terrain qu'il s'est fait annihiler. Et Tejeda n'est pas étranger à cette cuisante défaite.

Jewison Bennette (3) : à gauche, Bennette n'a jamais réussi à créer de problèmes à Azpilicueta, et il n'a pas été d'une grande aide à Oviedo défensivement. Remplacé à la 61e minute par Bryan Ruiz (non noté).

Joel Campbell (3) : un match à oublier pour l'attaquant costaricain, qui a touché très peu de ballons et n'a rien pu faire face à Laporte et Rodri.

Anthony Contreras (4) : à l'instar de Campbell, Contreras a vécu un match très difficile devant. Mais on a vu de rares choses intéressantes sur certaines prises de balle, au moins. Remplacé à la 61e minute par Alvaro Zamora (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ESPAGNE 7-0 COSTA RICA (mi-tps: 3-0) - CdM 2022 - 1er tour, Groupe E / 1e journée
Stade : Al Thumama Stadium - Arbitre : Mohamed Abdulla Hassan Mohd

Buts : Daniel Olmo (11e) Asensio (21e) Ferrán Torres (31e, pen.) Ferrán Torres (54e) Gavi (74e) C. Soler (90e) Morata (90+2e) pour ESPAGNE
Avertissements : - F. Calvo (68e), J. Campbell (90+7e), pour COSTA RICA

ESPAGNE : U. Simón - Rodri, A. Laporte - Azpilicueta, Jordi Alba (Alex Baldé, 64e) - Gavi, Busquets (Koke, 64e), Pedri (C. Soler, 57e) - Ferrán Torres (Morata, 57e), Asensio (Nico Williams, 69e), Daniel Olmo

COSTA RICA : K. Navas - Ó. Duarte, F. Calvo - C. Martínez (K. Waston, 46e), B. Oviedo (R. Matarrita, 82e) - K. Fuller, C. Borges (B. Aguilera, 72e), Y. Tejeda, J. Bennette (B. Ruiz, 61e) - J. Campbell, A. Contreras (A. Zamora, 61e)

D'un superbe contrôle, Olmo a mis l'Espagne sur la voie du succès (1-0, 11e)

Asensio a doublé la mise dix minutes plus tard sur un service d'Alba (2-0, 21e)

Torres a ensuite signé un doublé (3-0, 31e et 4-0, 54e)

Le bijou de Gavi, auteur d'une superbe reprise de volée (5-0, 74e)

Les entrants Soler (6-0, 90e) et Morata (7-0), 90+3e) ont mis fin au festival

8 frappes cadrées et 7 buts encaissés : Keylor Navas a passé une journée difficile







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2022


Actu Equipe de France


Sondage Maxifoot
Considérez-vous Olivier Giroud comme une Légende des Bleus ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
but, 74e9Gavi
but sur pénalty, 31e
but, 54e
28Ferrán Torres
but, 21e7Asensio
but, 11e8Olmo


MASQUER LA PUB