Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Equipe de France : Anelka, Domenech, Sarkozy... La version complète d'Evra sur Knysna

Par Youcef Touaitia - Equipe De France, Mise en ligne: le 13/01/2022 à 21h42
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Près de douze années après les faits, Patrice Evra est longuement revenu sur l'épisode à Knysna durant la Coupe du monde 2010. L'ancien latéral gauche de l'équipe de France n'a pas hésité à charger Raymond Domenech, qu'il considère comme le premier responsable de ce triste évènement.

Equipe de France : Anelka, Domenech, Sarkozy... La version complète d'Evra sur Knysna
Evra et Anelka n'ont pas oublié le Mondial 2010...

Douze années après les faits, le flou persiste toujours autant. Considéré comme l'un des évènements les plus honteux de l'histoire du football français, l'épisode du bus de Knysna a longtemps laissé des traces. Dans un entretien accordé à RMC en marge de la sortie de son autobiographie «I love this game» , Patrice Evra est longuement revenu sur ce passage malheureux.

La vérité d'Evra sur la mi-temps contre le Mexique

Le capitaine de l'équipe de France durant la Coupe du monde 2010 a d'abord expliqué comment les Bleus en sont arrivés là. En rappelant la brouille entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech durant la mi-temps du match perdu face au Mexique (0-2). «Domenech attend une bonne dizaine de minutes avant de parler. Nico refait ses lacets et il dit : «Va te faire enculer avec ton équipe, il n'y a pas de problème, je ne joue plus.» Il (Domenech) n'a même pas entendu. J'interviens. On peut encore se qualifier. J'ai dit : «Arrêtez vos conneries, on a besoin de Nico.» J'ai dit à Nico de remettre ses chaussures. J'arrive à le convaincre, Nico remet ses chaussures. Et l'autre (Domenech) dit : «Non, Gignac s'échauffe, c'est mort.» On reprend la deuxième mi-temps avec la tête à l'envers. Nico s'est senti agressé. J'ai tellement un grand respect pour Nico, il ne m'a jamais envoyé balader» , a soutenu l'ex-joueur de Manchester United.

Evra a d'ailleurs assuré que son partenaire d'attaque a voulu faire amende honorable malgré la Une mensongère de L'Equipe au lendemain du match. «J'ai voulu convaincre Nico de s'excuser. Nico m'a dit : «Pas de soucis, je m'excuse auprès du groupe et du sélectionneur, mais je ne peux pas le faire en public. Ce n'est pas ce que j'ai dit et mes avocats sont dessus. Je ne vais pas aller m'excuser publiquement d'un truc que je n'ai pas dit.» Quand ils m'ont dit qu'ils allaient expulser Nico, j'ai dit à Domenech : «Ça va être la plus grosse erreur, vous allez détruire ce groupe, ce groupe va partir en vrille.» Il m'a dit : «OK. S'il s'excuse devant le groupe et devant moi, pas de soucis.» » , a poursuivi l'homme de 40 ans, qui pensait avoir trouvé la solution au problème. Erreur.

Sarkozy derrière l'éviction d'Anelka ?

«Je suis allé dans la chambre à Nico pour le convaincre. Je demande où est le coach. On me dit qu'on n'arrive pas à le trouver. C'est comme s'il avait disparu. Dans ma tête, je me dis que Nico va changer de décision. Et puis là je monte et je vois le coach tranquille avec Jean-Pierre Escalettes. Ils sont en train de rigoler. Je dis au coach qu'on l'attend depuis une heure et que Nico est prêt à faire ses excuses. Le coach me dit : «C'est trop tard, c'est au-dessus. Au-dessus, c'est le président de la République.» » , a raconté Evra, qui a toutefois refusé de citer Nicolas Sarkozy comme seul décideur du renvoi d'Anelka de la sélection.

«Je ne vais pas dire que c'est lui, mais quand Raymond m'a dit "c'est au-dessus" … Il faut demander à Henry, c'est le seul qui a parlé avec le Président. Les gars, c'est une histoire politique. Il ne faut pas se mentir. La France était en crise, il y avait la grève contre les retraites… C'était politique. Comme dit toujours Didier (Deschamps), on a donné à manger aux cochons» , a regretté le principal intéressé, qui n'a pas manqué de charger la délégation tricolore. «J'ai demandé comment ils avaient pu laisser cet article sortir. C'était faux. Il (Domenech) m'a dit qu'il ne l'avait même pas entendu. C'est la réponse de Raymond. Il fallait un bouc émissaire» , a ruminé Evra.

Abidal en furie

Un enchaînement de mauvaises nouvelles qui a mis en ébullition le groupe tricolore. «Quand on voit Nico habillé en civil avec son sac… Ils l'ont dégagé comme une merde. J'ai dit aux gars qu'on allait faire une réunion pour dire au revoir à Nico. Ce n'était pas pour protester mais pour dire au revoir à Nico. Nico part. Je dis aux gars : «Vous l'avez entendu, ce n'est pas ce que Nico a dit. Ça fait vraiment mal. On souhaite bonne chance à Nico. Qu'est-ce qu'on fait ?» On commence à parler entre nous. Un jeune du groupe, dont je ne vais pas donner le nom, dit alors : «On ne joue pas le dernier match !» Je dis : «Attention. Une Coupe du monde, c'est un rêve d'enfant, on ne peut pas faire ça, il faut qu'on trouve une autre solution.» On dit : «OK. On ne s'entraîne pas, de toute façon c'est un décrassage. On n'a pas besoin de s'entraîner.» Ça partait de là, on a juste voulu protester» , a affirmé le natif de Dakar.

Et de revenir sur la grève du bus. «J'ai une réunion avec Raymond et Abidal. Éric, toujours calme, dit : «Tu me dégoûtes du football, j'ai honte de toi, je ne veux plus jouer. Je ne jouerai plus jamais pour l'équipe de France tant que tu seras le sélectionneur.» J'ai dit à Éric de se calmer pour que ça ne retombe pas sur lui. On ne peut pas refuser de jouer pour l'équipe de France, j'ai essayé de le calmer. J'ai réussi à le calmer. Raymond m'a demandé ce qu'on allait faire. J'ai dit : «On ne va jamais trahir le groupe. Mais il va se passer quelque chose.» » , s'est rappelé le quintuple finaliste de la Ligue des Champions.

Le dernier coup de Domenech

«Je ne lui ai pas dit qu'on n'allait pas s'entraîner. On descend, on va voir les gosses, on se regroupe, et on remonte dans le bus. Le chauffeur démarre. Et là Raymond envoie quelqu'un pour prendre les clés du chauffeur et les confisquer. On ne pouvait plus rentrer. Raymond est monté après dans le bus en disant : «Vous voulez faire les gamins ? Et ben vous allez voir, ça va vous retomber sur la gueule.» Quand Raymond monte dans le bus, je lui demande s'il peut me donner le papier pour que j'aille le lire devant la presse. J'allais faire la plus grosse erreur de ma carrière» , a embrayé Evra.

«Mais Raymond dit : «Non, je vais lire ce papier. Vous êtes une bande de gamins.» Le problème, quand ça a été jugé après la FFF, c'est que c'est à cause de ce papier qu'il a été viré. En lisant ce papier, il a été à l'encontre de la FFF» , a-t-il assuré, avant de nourrir un seul regret dans toute cette histoire. «Ce que je regrette, c'est de ne pas avoir pensé à ma gueule. C'est la seule décision prise en commun par ce groupe. J'ai oublié mes responsabilités de capitaine. J'ai pensé que je ne pouvais pas trahir mon groupe» , a terminé Evra. Des propos qui risquent de faire beaucoup de bruit...

Que pensez-vous des propos d'Evra ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique EURO 2020


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Contraint de vendre pour soulager les finances, l'OL ferait-il bien d'accepter une possible vente de Bruno Guimaraes à Newcastle pour 40 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2021-22
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2021-22
Votre Equipe type
2021
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB