Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Marseille encore freiné... - Débrief et NOTES des joueurs (OM 0-0 Galatasaray)

Par Damien Da Silva - Actu Europa League, Mise en ligne: le 30/09/2021 à 23h08
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Déjà tenu en échec sur la pelouse du Lokomotiv Moscou (1-1) il y a deux semaines, l'Olympique de Marseille a été accroché par Galatasaray (0-0) ce jeudi en Ligue Europa. Un nouveau résultat frustrant pour les Phocéens…

Marseille encore freiné... - Débrief et NOTES des joueurs (OM 0-0 Galatasaray)
Mattéo Guendouzi a tout donné dans l'entrejeu.

Une nouvelle occasion ratée pour l'Olympique de Marseille. Malgré de meilleures opportunités, le club phocéen n'a pas réussi à prendre le meilleur sur Galatasaray (0-0) ce jeudi au Stade Vélodrome lors de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue Europa.

Sans être séduisants, les Phocéens ont réussi à être dangereux, mais ont buté sur un bloc défensif turc bien en place. Au classement de la poule E, l'OM, avec 2 points, occupe la 3e place, à 2 unités du leader, Galatasaray.

L'OM a du mal, Muslera frustre Ünder

Dans une ambiance très chaude au Vélodrome, le début de match était plutôt calme avec des débats équilibrés entre deux formations encore imprécises techniquement. Sur un coup-franc, Antalyali donnait un premier frisson à son gardien Muslera avec une tête qui frôlait sa propre barre ! Dans le jeu, les Turcs bousculaient sérieusement les Marseillais et Saliba, à deux reprises, devait intervenir pour sauver les siens sur des situations chaudes.

Après ce moment faible, l'OM retrouvait enfin des couleurs sans pour autant parvenir à créer du danger à l'approche de la cage adverse. Puis sur une action individuelle, Ünder se procurait la première vraie occasion de la partie avec une sublime frappe enroulée sortie par Muslera de sa lucarne ! Quelle parade ! Après une interruption de plusieurs minutes en raison de fumigènes lancés par les fans de Galatasaray, Marseille poussait sans trouver la faille... et Lopez sauvait les siens avant la pause sur un duel remporté devant Dervisoglu !

Saliba touche la barre, penalty annulé pour Guendouzi

Au retour des vestiaires, Sampaoli tentait de trouver des solutions avec notamment le repositionnement de Dieng dans l'axe. Un choix quasiment gagnant dans la foulée avec un centre d'Ünder pour Dieng, qui était trop court d'un rien devant la cage vide ! Alors que l'OM poussait de plus en plus avec une tête de Saliba qui heurtait la barre, le coach phocéen décidait de jouer une nouvelle carte avec l'entrée de Milik, ovationné par le public pour son grand retour.

Avec une pression de plus en plus forte, Marseille était proche d'ouvrir le score, mais van Aanholt sauvait les siens sur sa ligne à la suite d'une frappe d'Ünder. Quelques instants plus tard, Guendouzi obtenait dans un premier temps un penalty, mais l'arbitre, avec l'aide de la VAR, revenait sur sa décision… Un peu désabusés, les Marseillais avaient du mal à repartir vers l'avant et devaient se contenter d'un second nul en deux matchs de C3.

La note du match : 4/10

Dans une ambiance très chaude (et parfois malheureusement trop chaude avec une interruption de plusieurs minutes en première période pour des fumigènes), cette rencontre européenne a été assez moyenne sur le plan du jeu. Sur de longues séquences, le spectacle proposé n'a pas été grandiose avec un gros déchet technique pour les deux formations. Cependant, il y a eu de l'intensité et une vraie bataille. Il a tout de même manqué des buts à ce match…

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Fernando Muslera (6,5/10)

Le gardien de Galatasaray a tenu son rang ce jeudi. Malgré une frayeur en début de match sur une tête de son coéquipier Antalyali qui a frôlé sa barre, le capitaine du club turc a ensuite été impeccable dans ses interventions, avec notamment une superbe frappe enroulée d'Ünder sortie de sa lucarne. Par la suite, l'Uruguayen a été sérieux et sauvé par sa barre sur une tête de Saliba.

MARSEILLE :

Pau López (6) : toujours préféré à Mandanda, le gardien de l'Olympique de Marseille a passé une soirée plutôt tranquille. Avec des Turcs globalement peu dangereux, l'Espagnol a simplement eu des interventions faciles à réaliser, mais a tout de même répondu présent sur un duel face à Dervisoglu avant la pause. Et dans son jeu au pied, le portier prêté par l'AS Roma a été plutôt propre malgré quelques passes appuyées de ses partenaires.

William Saliba (6,5) : dans la lignée de son bon début de saison, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a été sérieux ce jeudi. Dans un moment difficile pour son équipe en première période, le joueur prêté par Arsenal a réalisé deux interventions déterminantes à l'approche de sa surface pour soulager les siens. Dominateur dans les duels et précieux dans ses relances, il a été bon mais tout de même en retard sur l'occasion de Dervisoglu avant la mi-temps. Après la pause, le Tricolore a même été proche de marquer, mais sa tête a heurté la barre…

Álvaro González (5,5) : aligné afin de faire souffler Balerdi, sur le banc, le défenseur central de l'Olympique de Marseille a été à la hauteur de cette rencontre européenne. Avec un Dervisoglu parfois isolé, l'Espagnol a réussi à gratter plusieurs ballons et n'a jamais concédé de grosses situations. Propre dans ses relances, qui ont été cependant courtes et latérales.

Luan Peres (6) : tout comme Saliba, le défenseur central de l'Olympique de Marseille enchaîne les matchs plutôt convaincants. Sur son côté gauche, le Brésilien a remporté la majorité de ses duels et a dégagé une belle sérénité dans ses interventions. On a aimé son agressivité avec une envie constante de mettre la pression sur son adversaire.

Pol Lirola (4) : préféré à Rongier dans ce rôle de piston droit hybride, l'Espagnol a eu un déchet technique très important. Pourtant généreux dans ses efforts, il a eu du mal à s'entendre avec Ünder sur plusieurs situations intéressantes. Pourtant, avec ses accélérations, le latéral a été capable de casser des lignes et a notamment donné un bon ballon à Harit, qui a été repris dans la surface. Il a aussi gâché une situation intéressante dans la surface, mais a été à l'origine, avec une passe lumineuse, de l'occasion de Dieng au retour des vestiaires. Assez moyen.

Pape Gueye (4,5) : bien titulaire malgré le retour de Kamara, remplaçant, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille n'a pas justifié la confiance de son entraîneur Jorge Sampaoli. Dans le coeur du jeu, il a été bien trop facilement dépassé sur les accélérations des Turcs et s'est surtout distingué par une imprécision technique indigne d'une telle compétition en première période. Il a été tout de même plus intéressant après la pause.

Mattéo Guendouzi (6,5) : appelé en équipe de France ce jeudi, le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille a évolué avec une belle confiance sur ce match. Malgré une certaine discrétion dans les moments faibles de son équipe, le joueur prêté par Arsenal a été important à la récupération et s'est signalé par ses montées tranchantes pour tenter de créer des décalages. Il a pensé obtenir un penalty, mais l'arbitre, aidé par la VAR, est revenu sur sa décision… Généreux et intéressant.

Cengiz Ünder (6) : même sans être dans un grand soir, l'ailier de l'Olympique de Marseille reste tout de même un danger pour la défense adverse. Dans le jeu, le Turc n'a pourtant pas brillé avec des imprécisions techniques et une entente compliquée avec Lirola. Cependant, sur un éclair de génie, il a été proche d'ouvrir le score avec une frappe enroulée sortie de sa lucarne par Muslera. Au retour des vestiaires, le Phocéen a été proche de délivrer une passe décisive à Dieng, trop court devant la cage vide. En fin de partie, il a été mis en échec par van Aanholt, qui a détourné l'un de ses tirs sur sa ligne.

Amine Harit (4) : dans un rôle hybride avec la possibilité de soutenir Payet, le milieu de terrain prêté par Schalke 04 a été trop brouillon. Pourtant, le Marocain, avec ses dribbles et ses accélérations, a été un souci pour les Turcs sur certaines actions. Mais dans le dernier geste, l'ancien Nantais a cruellement manqué de justesse. Remplacé à la 79e minute par Konrad de la Fuente (non noté).

Bamba Dieng (4,5) : un match en deux temps. Aligné sur le côté gauche en première période, l'ailier de l'Olympique de Marseille a été particulièrement discret. Bien géré par Boey, le Sénégalais n'a pas réussi à faire des différences et a été trop timoré à l'approche de la zone de vérité. Mais replacé dans l'axe après la pause, il a été plus intéressant. Il a été cependant en échec avec notamment cette grosse occasion ratée où il a été trop court à la suite d'un centre d'Ünder. Remplacé à la 60e minute par Arkadiusz Milik (non noté), ovationné pour son grand retour à la compétition 4 mois après sa blessure. Malgré une envie évidente, le Polonais a été assez discret.

Dimitri Payet (5,5) : dans un rôle de faux numéro neuf malgré le come-back de Milik, sur le banc au coup d'envoi, le capitaine de l'Olympique de Marseille a rendu une copie correcte. Intéressant dans sa capacité à combiner avec ses partenaires, il a cependant peu pesé dans la zone de vérité en première période. En soutien de Dieng puis Milik après la pause, l'international français en a profité pour avoir une influence plus importante dans le jeu des siens. Sur un corner, il a été à deux doigts de donner une passe décisive à Saliba, dont la tête a heurté la barre. Un peu dans le dur physiquement sur la fin de match.

GALATASARAY :

Fernando Muslera (6,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Sacha Boey (6) : l'ancien Rennais a été plutôt solide sur cette rencontre. Dans son couloir, le latéral droit de Galatasaray a été irréprochable dans son duel avec Dieng grâce à plusieurs interventions. Agressif, le Français n'a pas hésité à se projeter pour tenter de soutenir ses coéquipiers sur le plan offensif. Touché physiquement, il a été remplacé à la 65e minute par DeAndre Yedlin (non noté).

Marcão Teixeira (6) : le défenseur central de Galatasaray n'a pas dégagé une grosse sérénité ce jeudi. A plusieurs reprises, le Brésilien a été dépassé sur les accélérations des Marseillais, notamment la percée d'Harit ou la situation gâchée par Lirola en première période. Malgré tout, dans les duels, il a été tout de même bien présent. Et son apport dans le domaine aérien a été très précieux sur le second acte.

Victor Nelsson (6,5) : l'autre défenseur central de Galatasaray a été solide. Alors que son coéquipier en charnière centrale a été parfois pris dans son dos, l'international danois a souvent rattrapé le coup, à l'image de son tacle salvateur sur une situation mal négociée par Lirola en première période. Toujours bien placé, il a été attentif sur les offensives phocéennes.

Patrick van Aanholt (4,5) : malgré un Ünder pas toujours juste dans ses transmissions, le latéral gauche de Galatasaray a éprouvé des difficultés. Parfois pris par les dédoublements entre le Turc et Lirola, il a été par exemple trop laxiste sur la superbe frappe d'Ünder en première période ou encore l'occasion de Dieng après la pause. De plus, son apport offensif a été plutôt réduit. Il a tout de même sauvé les siens sur sa ligne sur une frappe d'Ünder. 

Berkan Kutlu (5) : dans le coeur du jeu, le milieu de terrain de Galatasaray s'est surtout concentré sur ses tâches défensives. Dans ce rôle, il a été sérieux et n'a absolument pas démérité avec plusieurs ballons récupérés. Même dans son utilisation du ballon, il a été précis sans prendre de gros risques dans ses transmissions. Remplacé à la 86e minute par Christian Luyindama (non noté).

Taylan Antalyali (6) : le milieu de terrain de Galatasaray a débuté ce match avec une grosse frayeur à cause d'une tête qui a frôlé sa propre barre. Par la suite, il a été cependant plutôt bon dans l'entrejeu avec une activité importante à la récupération et surtout une vraie capacité à jouer vers l'avant, notamment grâce à un jeu long assez précis.

Olimpiu Morutan (4,5) : l'ailier de Galatasaray n'a pas ménagé ses efforts. Sur son côté, le Roumain a beaucoup proposé, mais a été assez vite en échec face à un Peres bien attentif. Défensivement, il a été sérieux pour aider Boey, à l'image d'un retour déterminant dans sa surface pour interrompre une percée d'Harit. Remplacé à la 72e minute par Emre Kilinc (non noté).

Alexandru Cicâldau (3) : une performance assez décevante pour le meneur de jeu de Galatasaray, Entre les lignes, le joueur du club turc a été trop peu touché et n'a pas réussi à avoir une grosse influence sur le jeu des siens. Signe de son incapacité à faire les bons choix à l'approche de la zone de vérité, il s'est simplement signalé par une frappe lointaine trop croisée.

Kerem Aktürkoglu (3,5) : tout comme Morutan, l'ailier de Galatasaray a effectué des efforts importants. Pour autant, sur son côté, il n'a pas été très dangereux avec des difficultés à se débarrasser de Lirola. Obligé de beaucoup défendre à cause des montées de l'Espagnol, il a payé ses replis défensifs sur le plan physique. Remplacé à la 86e minute par Ryan Babel (non noté).

Halil Dervisoglu (4) : pourtant souvent esseulé en pointe de l'attaque de Galatasaray, l'avant-centre s'est tout de même bien battu. Avec ses appels dans les dos des défenseurs centraux phocéens, il a posé quelques soucis à l'OM et a été dangereux juste avant la pause avec un duel perdu face à Lopez. Trop peu présent tout de même. Remplacé à la 72e minute par Mbaye Diagne (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MARSEILLE 0-0 GALATASARAY (mi-tps: 0-0) - LIGUE EUROPA - Groupe E (OM) / 2e journée
Stade : Orange Vlodrome - Arbitre : P. Raczkowski

Buts :
Avertissements : Álvaro González (90+5e), W. Saliba (90+5e), D. Payet (90+10e), pour MARSEILLE - S. Boey (53e), F. Muslera (90+3e), M. Diagne (90+5e), pour GALATASARAY

MARSEILLE : Pau López - W. Saliba, Álvaro González, Luan Peres - Pol Lirola, P. Gueye, M. Guendouzi - C. Ünder, A. Harit (K. De La Fuente, 79e), C. Dieng (A. Milik, 61e) - D. Payet

GALATASARAY : F. Muslera - V. Nelsson, Marcão Teixeira - S. Boey (D. Yedlin, 65e), P. van Aanholt - B. Kutlu (C. Luyindama, 87e), T. Antalyali - A. Cicâldau - O. Morutan (E. Kilinç, 72e), K. Aktürkoglu (R. Babel, 87e) - H. Dervisoglu (M. Diagne, 72e)

Ünder a été mis en échec par Muslera

Le match a été interrompu plusieurs minutes à cause de fumigènes lancés par les Turcs

De la tête, Saliba a touché la barre

L'incompréhension de Guendouzi après le penalty annulé par l'arbitre

Pour son grand retour, Milik a été assez discret

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Quel joueur de l'Equipe de France vous fait la plus belle impression depuis le début du Mondial ?

Lloris
Pavard
Kounde
Varane
Upamecano
Konaté
T. Hernandez
Rabiot
Tchouameni
Griezmann
Mbappé
Dembélé
Giroud
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB