Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Atletico : Simeone a (encore) servi de la bouillie...

Par Youcef Touaitia - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 24/02/2021 à 12h25
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Inoffensif contre Chelsea (0-1), mardi en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, l'Atletico Madrid s'est compliqué la tâche avant la manche retour. Encore une fois, Diego Simeone, qui a fait preuve d'une frilosité extrême, est en première ligne sur le banc des accusés.

Atletico : Simeone a (encore) servi de la bouillie...
Simeone s'est troué contre Chelsea.

Un nul contre le Celta Vigo (2-2), une victoire étriquée contre Grenade (1-2), deux contre-performances face à Levante (1-1, 0-2)... Malgré son statut de leader de la Liga, l'Atletico Madrid ne se présentait pas avec une grande confiance pour son 8e de finale de la Ligue des Champions contre Chelsea, mardi. Et, sans surprise, Diego Simeone nous a servis sa bonne vieille recette qui n'a finalement pas fonctionné.

Des choix discutables

En effet, le club espagnol a proposé un plan minimaliste indigne de son standing. Comme très, trop souvent, l'entraîneur argentin a choisi une tactique beaucoup trop défensive pour contrer une formation anglaise placée en 3-4-2-1 mais très loin d'offrir des garanties dans le jeu avec l'arrivée récente de Thomas Tuchel, toujours en rôdage. Alors qu'il a réussi à relancer Marcos Llorente, qui rappelons-le, avait inscrit un doublé à Anfield, il y a un an, au même stade de la compétition, en lui octroyant un rôle de second attaquant, El Cholo a aligné l'Espagnol au poste de latéral droit pour compenser les absences cumulées de Sime Vrsaljko et Kieran Trippier. Un choix similaire sur le côté gauche de la défense où Thomas Lemar a passé son temps à défendre le couloir sans jamais rien tenter.

Sans l'ancien joueur du Real Madrid pour déclencher le premier pressing et avec son champion du monde dans une position beaucoup trop reculée, le club de la capitale espagnole n'a jamais pu tenir le ballon et servir ses deux attaquants, Joao Félix et Luis Suarez, qui ont passé une soirée très compliquée. Une mise en place très discutable du technicien sud-américain qui n'a jamais réussi à répondre aux ajustements réalisés par son homologue allemand. On peut d'ailleurs légitimement se demander si Simeone n'a pas atteint les limites de son management. Lors de la saison 2013-2014, il disposait de joueurs qui épousaient parfaitement ses principes (Juanfran, Godin, Miranda, Filipe Luis, Gabi, Raul Garcia, Rodriguez). Avec les hommes beaucoup plus fins et joueurs présents dans son effectif actuel, ce schéma n'est pas forcément adapté lors des grandes joutes européennes.

0 tir cadré, cela ne gêne pas Simeone

Les chiffres prouvent d'ailleurs que l'Atletico est passé complètement à côté de son match. Les Colchoneros ont réussi 75% des 398 passes tentées, très souvent dans leur propre camp, alors que les Blues ont réussi 86% de leurs 680 passes dans une position plus haute. Plus inquiétant encore, les Madrilènes n'ont pas cadré le moindre tir. Une performance déjà réalisée sous les ordres de Simeone, le 12 mars 2019, lorsque les partenaires de Jan Oblak s'étaient fait corriger par la Juventus (3-0) après s'être imposés 2-0 à l'aller. L'Atletico est aussi devenu la quatrième équipe à ne pas cadrer un seul tir à domicile après l'APOEL contre le Real Madrid (0-3), le 27 mars 2012, Porto face à la Juventus (0-2), le 22 février 2017 et Manchester United contre le FC Barcelone (0-1), le 10 avril 2019.

A l'issue de la rencontre, le manager rojiblanco n'a pas baissé les yeux en assumant ses choix. «Le match a été très équilibré entre les deux équipes, il a eu peu d'occasions de but, ils ont réussi à en profiter. Nous avons réalisé un bon travail défensif, notamment sur les transitions» , a-t-il d'abord évoqué pour Movistar. «Une stratégie trop défensive ? Les opinions sont valables, mais nous avons compris que nous devions jouer le match comme ça, pour lutter à la récupération. Je ne sais pas ce que vous attendiez, tout le monde peut avoir son avis, mais nous cherchions de l'ordre pour profiter de notre talent offensif à la récupération du ballon» , a rajouté Simeone. Dans trois semaines, à Londres, l'Atletico devra proposer autre chose pour ne pas sortir par la petite porte.

Que pensez-vous du football proposé par Simeone ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Le PSG aurait-il raison de se positionner sur Mohamed Salah pour 80 M€ ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB