Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : Fekir ne triche pas, le fou Bielsa, Ettori préfère Jardim à Henry, Becali dérape sur le foot féminin...

Par Romain Rigaux - Top Declarations, Mise en ligne: le 29/12/2018 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Aulas assure que Fekir n'est pas un tricheur, Mendy et la folie de Bielsa, Ettori préférait Jardim à Henry, Becali se lâche sur le football féminin, Mostovoi ne comprend pas pour Messi, le maire de Milan a eu honte... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Fekir ne triche pas, le fou Bielsa, Ettori préfère Jardim à Henry, Becali dérape sur le foot féminin...
Aulas ne digère pas le carton jaune donné à Fekir

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Jean-Michel Aulas - «Je discutais avec Monsieur Letexier. Je pense qu'il faut qu'il revoit les images et surtout qu'il enlève de sa tête que Nabil est un tricheur parce que ce n'est pas vrai. Il pénalise d'abord l'équipe avec ce carton jaune mais aussi l'image de Nabil, qu'il fait passer pour ce qu'il n'est pas. Et ce n'est pas possible. J'ai demandé à ce qu'il y ait une instruction sur ce dossier, qu'il soit analysé en commission de discipline parce que c'est un scandale. Je suis allé le voir et je ressors outré par une attitude contraire à l'esprit du jeu» (Zone mixte, le 23/12/2018)

Sanctionné d'un carton jaune lors de Montpellier-Lyon (1-1) pour simulation après un contact avec Benjamin Lecomte, Nabil Fekir a vu son président voler à son secours. Mais la Commission de discipline de la LFP a confirmé la décision de M. Letexier. Au grand dam de JMA...

2. Benjamin Mendy - «Guardiola et Bielsa ont un respect pour le football, c'est trop. Un jour, à Marseille, Bielsa parlait devant tous les joueurs et a dit : 'Les gars, il faut respecter ça', en prenant de l'herbe. Il faut respecter la pelouse. (...) Le plus fou entre les deux ? Bielsa, il porte son vrai surnom, El Loco. A Marseille, il a fait des phases incroyables. Pour son staff, si tu places un plot à 12 mètres au lieu de 10 mètres, tu n'es pas dans le groupe pour le match» (Canal Football Club, le 23/12/2018)

Fou ou génie, Marcelo Bielsa divise. En attendant, il fait aujourd'hui le bonheur de Leeds, leader de Championship (D2 anglaise).

3. Jean-Luc Ettori - «L'erreur, c'est d'avoir laissé partir Jardim. Même si on le sentait en difficulté, c'est un gars qui a de la bouteille et qui pouvait rattraper les choses. Thierry Henry, il ne s'agit pas d'un mauvais choix, mais il a été trop prématuré. Jardim est parti dans la précipitation et Henry est arrivé dans l'urgence. Je ne veux pas lui taper dessus, mais Titi a manqué d'humilité. Ce n'est pas parce que tu connais le football que tu peux entraîner et que tu connais la Ligue 1» (L'Equipe, le 23/12/2018)

L'entraîneur de Monaco appréciera...

4. Gigi Becali - «S'ils m'obligent à avoir une équipe féminine, je me retire du football. Comment peut-on faire quelque chose qui va à l'encontre de la volonté de Dieu ? Non, je ne fais pas les choses contre nature. Non ! Cela serait en droite ligne avec les idées de Satan. (...) Comment une femme peut-elle jouer au football ? Elle n'est pas faite pour ça, ses jambes non plus. La femme a été créée par Dieu pour attirer l'homme. (...) La boxe et le football déforment les femmes» (The Independent, le 26/12/2018)

Le président du Steaua Bucarest avait déjà dérapé pour des déclarations homophobes et racistes. On peut désormais ajouter misogynes à la liste.

5. Aleksandr Mostovoi - «Il n'y a personne qui puisse arrêter Messi, c'est le meilleur joueur de tous les temps et je le répète depuis dix ans. Beaucoup le comparent à Maradona ou à Cruyff, mais il me semble évident que Messi est le meilleur de l'histoire. (...) Meilleur que Modric ? Je ne comprends pas comment un joueur qui marque sept buts peut être choisi comme le meilleur du monde. Modric est formidable, mais tant que Messi et Ronaldo existent, il est inexplicable que quelqu'un passe devant eux. On ne peut pas expliquer qu'un joueur qui marque cinquante buts et autant de passes décisives ne fasse pas partie des trois meilleurs joueurs de l'année» (Goal, le 22/12/2018)

Autant dire que l'ancien milieu russe n'aurait pas donné le Ballon d'Or 2018 à Modric.

6. Giuseppe Sala, le maire de Milan - «Les cris de singe adressés à Koulibaly étaient une honte. Un acte honteux envers un athlète sérieux, qui porte avec fierté la couleur de sa peau. (...) En attendant, je demande pardon à Kalidou Koulibaly, en mon nom et en celui du Milan sain, qui veut témoigner du fait que l'on peut se sentir frères même dans les temps difficiles dans lesquels nous vivons» (Facebook, le 27/12/2018)

L'Inter Milan a été sanctionné de deux matchs à huis clos pour les cris racistes proférés à l'encontre de Koulibaly lors de la victoire contre Naples (1-0).

7. José Fonte - «Que Paris gagne tous ses matchs, ce n'est pas bon pour la Ligue 1. Je ne pense pas qu'elle (la domination du PSG) est équitable, personne ne peut rivaliser avec eux. Ce serait bien s'il y avait plus d'équipes pour jouer le titre, mais nous devons aussi leur accorder du crédit. On aimerait bien lutter avec les mêmes armes» (The Sun, le 26/12/2018)

Avec deux matchs en retard, le PSG compte 13 points d'avance sur le deuxième du championnat, Lille, au terme de la phase aller. Décourageant pour ses adversaires...

8. Lionel Messi sur Ousmane Dembélé - «Le but qu'il a inscrit face à Tottenham était spectaculaire. Sur le terrain, c'est un phénomène. Il a des qualités uniques. Tout dépend de là où il veut aller mais il a toutes les qualités pour devenir celui qu'il veut. Il peut être sans aucun doute l'un des meilleurs du monde» (Marca, le 27/12/2018)

L'ailier français doit juste faire attention à ne pas gâcher son talent avec une attitude jugée parfois pas assez professionnelle.

9. Pierre Ménès - «Je trouve scandaleux les arbitres qui discutent à l'oreillette et ne vont pas se faire leur avis en regardant les images. (...) Il y a des arbitres qui doivent être réfractaires à la VAR, comme si ça empiétait sur leurs plate-bandes. Selon si c'est un arbitre à forte réputation sur le terrain ou dans le bus, ça change tout ! (...) La vidéo est un outil. Si ce sont des nuls qui l'utilisent, ça ne sert à rien ! Le pire, c'est que certains ne s'en servent même pas. Si j'arbitrais, j'irais systématiquement voir quand la VAR m'interpelle. Il y a des arbitres qui ont un ego mal placé» (Peuple Vert, le 24/12/2018)

Le consultant de Canal+ n'est toujours pas fan de certains arbitres de Ligue 1...

10. Guy Stéphan - «En quart de finale, il y a eu un code Griezmann-Varane contre l'Uruguay (2-0). Sur le coup franc qui amène le but de Raph' (Varane), Antoine prend sa course d'élan, puis s'arrête, repart et frappe. Pourquoi ? Au moment où il s'est arrêté, il sait, puisqu'il joue avec Diego Godin à l'Atletico Madrid, que les défenseurs uruguayens vont reculer vers leur but et ça permet à Varane de prendre de l'élan. Dans sa course, il finit par avoir un temps d'avance sur ses adversaires. Les deux en ont parlé avant le match et rien est anodin. Idem entre Antoine et Sam' (Umtiti) pour le but contre la Belgique sur corner en demi-finale (1-0). Quand vous êtes coach et que ça se déroule comme prévu, c'est jouissif» (Le Figaro, le 24/12/2018)

Merci «Grizi» !

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Corentin Tolisso de retour, une bonne affaire pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB