Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Ben Arfa claque la porte de l’OM, Anelka mort de rire, Niang n’a rien à se reprocher…
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 21/08/2010 à 09h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Ben Arfa dégoûté par ses dirigeants, Anelka n'a que faire de ses 18 matchs de suspension, Niang part la conscience tranquille, Ruffier allume Kalt, la recette magique d'Arles-Avignon, petits tacles entre Diouf et Dassier, Cavenaghi critique Blanc... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Ben Arfa claque la porte de l’OM, Anelka mort de rire, Niang n’a rien à se reprocher…
C'est décidé, Ben Arfa ne remettra plus les pieds à la Commanderie

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. H. Ben Arfa – «Je ne retournerai plus à la Commanderie. C'est fini. Je ne suis pas un paquet de lessive, je ne suis pas de la merde. C'est parce que mes dirigeants se foutent de ma gueule que je vous annonce que je suis prêt à mettre ma carrière entre parenthèses.»

Lassé des retournements de situation concernant son transfert de l'OM, Hatem Ben Arfa a décidé de ne plus remettre les pieds au centre d'entraînement. «Je ne retournerai plus à la Commanderie. C'est fini. Je suis prêt à ne plus jouer de la saison. J'ai ma fierté, ma dignité. Je ne suis pas un bouche-trou, je ne suis pas un paquet de lessive, je ne suis pas de la merde. C'est parce que mes dirigeants se foutent de ma gueule qu'aujourd'hui je vous annonce que je suis prêt à mettre ma carrière entre parenthèses s'ils n'acceptent pas la proposition de Newcastle, comme c'était prévu au départ. L'OM voulait un prêt. Que l'OM ne revienne pas là-dessus ! Sinon, on ira loin.»

Les dirigeants marseillais ont pris acte de la décision. Mais pour l'heure, Ben Arfa est toujours sous contrat avec l'OM.

2. N. Anelka – «Qui leur a dit que je voulais rejouer en Bleu ? Toute cette histoire de commission de je ne sais quoi est une aberration, une mascarade. Ce sont de vrais clowns... Je suis mort de rire.»

Nicolas Anelka a été sanctionné de 18 matches de suspension pour ses insultes envers Raymond Domenech. Une belle jambe pour l'ancien attaquant des Bleus. «Qui leur a dit que je voulais rejouer en Bleu ? Avec Chelsea, je joue déjà en bleu et ça me suffit amplement. Toute cette histoire de commission de je ne sais quoi est une aberration, une mascarade pour ne pas perdre la face. Et ça, ils le savent pertinemment. Donc ils ont sanctionné le vide, car Anelka Nicolas n'a jamais existé dans cette histoire pitoyable et pittoresque. La page des Bleus a été tournée le 19 juin lors de mon éviction de Knysna. Ils ont amusé la galerie. Ce sont de vrais clowns... Je suis mort de rire.»

Anelka a donc écopé de 18 matchs pour avoir dit à Domenech : «Va te faire enc... avec ton équipe. Fais l'équipe que tu veux.» Des propos révélés et confirmés par les mondialistes et l'encadrement des Bleus devant la Commission de discipline.

3. M. Niang – «Je serai Marseillais à vie, mon coeur est marseillais. (…) Je n'ai rien à me reprocher, ce sont mes choix. J'ai entendu certains dire que j'étais un mercenaire. Mais à quand remonte le dernier attaquant qui est resté cinq ans à l'OM ?»

Mamadou Niang a choisi de quitter Marseille pour Fenerbahçe. La décision a fait grincer des dents dans les rangs des supporters et des commentateurs. «Je serai Marseillais à vie, mon coeur est marseillais, j'aime ce club. (…) J'avais pris ma décision bien avant que la saison ne débute. (…) Ce sont mes choix. C'est trop compliqué à expliquer. J'ai joué cinq ans à Marseille, j'ai marqué beaucoup de buts. A quand remonte le dernier attaquant qui est resté cinq ans à l'OM ? J'ai entendu certains dire que j'étais un mercenaire. Mais si j'avais vraiment été ce genre de type, j'aurais pu partir bien avant pour l'argent. Je n'ai rien à me reprocher.»

Mamadou Niang a marqué 100 buts sous le maillot de l'OM.

4. S. Ruffier – «Il n'a pas sanctionné des tacles dangereux et des coups de coude. Et aussi un penalty. Qu'il arrête de nous emmerder, de nous faire chier pendant notre préparation avant les matches.»

Le gardien monégasque Stéphane Ruffier n'a pas apprécié l'arbitrage de Philippe Kalt mardi soir, lors du match reporté de la deuxième journée de Ligue 1 face à Montpellier (0-0). «Il a commencé déjà avant le match, à mettre la pression. Il a continué à la mi-temps. Il arbitre toute la soirée pour Montpellier. Après, ça ne sert à rien qu'il vienne nous prendre la tête avant le championnat, dans le vestiaire, pour nous dire : les fautes suivantes sont sanctionnées. Alors qu'aujourd'hui, deux, trois fois, il n'a pas sanctionné des tacles dangereux et des coups de coude. Et aussi un penalty. Donc qu'il arrête de nous emmerder, de nous faire chier pendant notre préparation avant les matches de la semaine, et qu'il fasse ce qu'il dit sur le terrain.»

Pour ses propos, Ruffier sera auditionné par le Conseil National de l'Ethique (CNE) le 13 septembre prochain.

5. M. Salerno – «On les fait venir pendant la nuit pour ne pas qu'ils voient les installations, et quand ils signent, on leur donne un maillot de Marseille.»

Très actif sur le marché des transferts avec déjà seize recrues (!), le président d'Arles-Avignon Marcel Salerno dévoile sa recette magique. «On les fait venir pendant la nuit pour ne pas qu'ils voient les installations, et quand ils signent, on leur donne un maillot de Marseille, comme ça ils ont l'impression d'avoir signé chez les champions de France !»

Pour l'entraîneur, reste désormais à trouver la formule magique qui permettra au petit poucet de décoller en championnat.

6. P. Diouf – «On ne tient pas à Hatem Ben Arfa le même discours que l'on pourrait tenir à Zenden ou à Taiwo. Il est très difficile de dire un jour une chose et de se comporter différemment. Il y a du retard à l'allumage dans certaines décisions.»

Interrogé à propos de la situation difficile traversée par l'OM et notamment sur le cas Hatem Ben Arfa, l'ancien président marseillais Pape Diouf s'est clairement prononcé contre l'attitude de son successeur Jean-Claude Dassier. «On ne tient pas à Hatem Ben Arfa le même discours que l'on pourrait tenir à Zenden ou à Taiwo. Aucun joueur, si jamais je devais revenir, n'aurait raison puisque le bras de fer n'est possible de la part du joueur que si les dirigeants n'ont pas été clairs. Il est très difficile de dire un jour une chose et de se comporter différemment. Il y a du retard à l'allumage dans certaines décisions.»

Ces propos rajoutent de l'huile sur le feu. L'OM en avait-il vraiment besoin ?

7. F. Cavenaghi – «Laurent Blanc laissait beaucoup de liberté. Je ne comprenais pas que des joueurs arrivent une demi-heure en retard. (…) Quand tout va mal et que tu veux remettre de l'ordre, c'est trop tard.»

Selon l'attaquant bordelais Fernando Cavenaghi, Laurent Blanc était trop laxiste avec les joueurs. «Laurent Blanc laissait beaucoup de liberté. Je ne comprenais pas que des joueurs arrivent une demi-heure en retard. Quand tout va bien, c'est facile de laisser aller. Mais quand tout va mal et que tu veux remettre de l'ordre, c'est trop tard. C'est ce qui s'est passé au printemps dernier. Avec Tigana, c'est pour tout le monde pareil. Ce n'était pas le cas avant.»

Blanc a visiblement tiré les leçons de cet échec. Lors du premier rassemblement des Bleus avant le match contre la Norvège, le nouveau sélectionneur a en effet insisté sur l'importance de la ponctualité.

8. G. Martel – «Concernant les sanctions, vous voulez quoi, qu'on aligne les joueurs et qu'on leur casse les jambes avec une batte de baseball ? On est dans un pays de malade ou quoi ?»

Membre du Conseil fédéral qui a envoyé Toulalan, Evra, Abidal, Ribéry et Anelka devant la commission de discipline, Gervais Martel a pris ses distances avec la Fédération. «On doit laisser Laurent Blanc choisir ses propres joueurs. C'est lui qui est capitaine du navire. Concernant les sanctions, vous voulez quoi, qu'on aligne les joueurs et qu'on leur casse les jambes avec une batte de baseball ? On est dans un pays de malade ou quoi ?»

Un pays de malade, non. Un pays malade, assurément.

9. J.-. Dassier – «J'apprends que Pape Diouf est désormais expert en situation de bras de fer. Je ne manquerai donc pas de faire appel à ses services, s'ils ne sont pas trop onéreux.»

Attaqué par Pape Diouf, Jean-Claude Dassier n'a pas tardé à lui répondre. «Je remercie Pape Diouf de penser à moi. J'apprends qu'il est désormais expert en situation de bras de fer. Je ne manquerai donc pas de faire appel à ses services, s'ils ne sont pas trop onéreux.»

Diouf aurait-il un penchant démesuré pour l'argent ? Un partout, balle au centre.

10. M. Niang – «Je demande aux supporters un dernier service, de supporter les joueurs qui sont en place... Même si on chante Didier Drogba, ça ne le fera pas revenir.»

Pour son dernier match sous le maillot de l'OM, Mamadou Niang espérait une victoire. Il a finalement eu droit à la gronde des supporters qui ont réclamé le retour de Didier Drogba tout au long de la rencontre. «L'OM a besoin de ses supporters, de soutien, c'est comme cela que nous avons gagné des trophées la saison passée. Je leur demande comme un dernier service de supporter les joueurs qui sont en place... Cela ne sert à rien de chanter les joueurs qui sont passés par le club mais qui sont partis. Cela ne nous aide pas, ça ne nous met pas en confiance. Même si on chante Didier Drogba, ça ne le fera pas revenir.»

Au prochain match, le Vélodrome réclamera-t-il le retour de Mamadou Niang, désormais à Fenerbahçe ?

C'est sur cette doléance de Niang que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Karim Benzema doit-il gagner le Ballon d'Or 2022 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB