Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Guingamp met la Bretagne à ses pieds !
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 09/05/2009 à 22h51
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Longtemps indécise, cette finale 100% bretonne de la Coupe de France a finalement tourné en la faveur de l'En Avant Guingamp. Face à des Rennais malheureux, lesquels ont touché du bois à deux reprises, les hommes de Victor Zvunka ont su rééditer leur exploit de la demi-finale face à Toulouse pour l'emporter 2 buts à 1 grâce à un doublé de leur héros Eduardo.

Guingamp met la Bretagne à ses pieds !

L'En Avant Guingamp a réédité son exploit de la demi-finale face à Toulouse pour l'emporter 2 buts à 1 face au Stade Rennais ce samedi soir en finale de la Coupe de France. Menés 1-0, les hommes de Victor Zvunka ont su réagir trois minutes après l'ouverture du score de Bocanegra par l'intermédiaire d'Eduardo. Dix minutes plus tard, le Brésilien plantait une nouvelle banderille et offrait la victoire au club des Côtes d'Armor. Une moitié du Stade de France pouvait alors jubiler mais ce soir, c'est toute la Bretagne qui est sortie vainqueur de l'enceinte dionysienne.

Les buts

- A la 69e minute, sur un coup franc tiré depuis le côté droit par Cheyrou, dans la surface guingampaise, au point de penalty, Bocanegra saute plus haut que tout le monde et place une tête décroisée qui finit au fond des filets de Gauclin (1-0).

- A la 73e minute, sur un long centre adressé dans la surface rennaise, le ballon rebondit sur Hansson avant d'atterrir dans les pieds d'Eduardo. Le Brésilien ne se fait alors pas prier pour tromper à bout portant Douchez d'une frappe croisée du pied gauche (1-1).

- A la 82e minute, Oruma tente de rentrer dans la surface adverse mais bute sur la défense rennaise. Dans l'axe, Mathis hérite du ballon et décale parfaitement Eduardo sur sa droite. Sans contrôle, le Brésilien frappe une frappe croisée à ras de terre du pied droit qui termine dans le petit filet opposé de Douchez (1-2).

Les autres temps forts

- A la 29e minute, sur le côté droit du terrain, Oruma prend de vitesse Lemoine et centre au second poteau dans la surface pour Soumah qui devance Mbia. Mais la bonne reprise en extension de l'attaquant guingampais est repoussée d'un bel arrêt réflexe de Douchez.

- A la 39e minute, aux 20 mètres, plein axe, Leroy tente de lober le gardien mais sa frappe est contrée par la tête de Bassila. Sans se poser de question, le milieu de terrain rennais reprend de demi-volée du pied gauche mais sa frappe terrible s'écrase sur le sommet de la barre transversale de Gauclin.

- A la 51e minute, servi par Lemoine dans l'axe, Leroy dévie en première intention pour Sow. Seul au point de penalty, l'attaquant frappe en force mais sa volée vient heurter la barre transversale de Gauclin.

La prestation des Rennais

Douchez a été l'auteur d'une bonne prestation dans les cages rennaises. L'ancien Toulousain a réalisé deux parades décisives en première période, avant de s'incliner à bout portant sur une frappe d'Eduardo après le repos puis une autre frappe croisée. Devant lui, le duo Hansson-Mbia, qui manque d'automatismes, a affiché ses limites face à la justesse technique d'Eduardo. A gauche, Bocanegra a livré une bonne prestation défensive mais l'Américain aurait pu se montrer davantage offensivement. En seconde période, l'ancien joueur de Fulham l'a fait sur corner et ç'a payé. A droite, Fanni a une nouvelle fois effectué un match très sérieux. Au milieu de terrain, après une première demi-heure difficile, le duo Cheyrou-Lemoine a repris le contrôle des opérations et dominé les débats. Positionné sur le flanc gauche au départ, Sow s'est montré très dangereux une fois passé en pointe. A l'inverse, devant comme sur l'aile gauche, Thomert s'est montré relativement discret. Brouillon au début, Leroy a ensuite fait étalage de toute sa classe sur les deux actions aboutissant sur le barre transversale de Gauclin. A droite, Danzé n'a pas été à son avantage ce soir, bien pris qu'il était par Felipe.

La prestation des Guingampais

Gauclin n'a pas eu beaucoup à s'employer ce soir. A deux reprises, il fut sauvé par sa barre transversale avant de s'incliner sur une tête de Bocanegra. En défense, Bassila et Koné ont parfaitement maîtrisé Thomert avant d'être mis à rude épreuve face à la percussion de Sow. A gauche, Felipe s'est montré très solide face à Danzé. De l'autre côté, Deroff a bien pris son couloir, prenant souvent son couloir pour apporter le surnombre offensivement. Précieux en début de rencontre, l'entrejeu Colleau-Mathis a ensuite été étouffé par son vis-à-vis rennais. Positionné en meneur de jeu, Oruma a fait apprécier sa belle technique ce soir. Mais le Nigérian n'a été dangereux qu'en de trop rares occasions. A gauche, Soumah a bien été pris par Fanni. Même si en première mi-temps il fut à deux doigts d'ouvrir le score. De l'autre côté, Silva Gilson a été très peu en vue. Aligné seul en pointe, Eduardo a fait voir pourquoi il était convoité par de nombreuses formations de l'élite. Mais trop esseulé, le Brésilien ne s'est pas procuré autant d'occasions qu'il aurait souhaité. Décisif toutefois sur l'égalisation. Avant de devenir le héros guingampais en fin de rencontre.

L'homme du match : Eduardo (Guingamp)

Auteur d'un doublé en 10 minutes, Eduardo est le héros de Guingamp ce soir. Avant de quitter probablement l'En Avant en fin de saison pour une formation de l'élite, l'attaquant brésilien a offert un merveilleux cadeau au club des Côtes d'Armor.

La note du match : 13/20

Contrairement à celle de la Coupe de la Ligue deux semaines plus tôt, cette finale de Coupe de France a mis un moment à démarrer. Malgré l'intérêt de cette affiche 100% bretonne, le spectacle fut surtout dans les tribunes ce soir. Avant que les 22 acteurs ne donnent enfin un peu de saveur à cette rencontre après l'heure de jeu.

L'espace d'une soirée, c'est Guingamp qui est devenu la capitale de la Bretagne. Victorieux 2-1 ce soir, l'En Avant remporte la finale de la Coupe de France face à des Rennais qui n'ont pas fini de nourrir de nombreux regrets.


Coupe de France / Finale
Rennes 1-2 Guingamp (0-0)
Stade de France (Saint-Denis)
Arbitre : M. Thierry Auriac
Buts : Bocanegra (69e) pour Rennes ; Eduardo (72e, 82e) pour Guingamp
Avertissements : Hansson (86e) pour Rennes ; Eduardo (82e) pour Guingamp

Rennes : Douchez - Fanni, Mbia, Hansson (cap.), Bocanegra - Lemoine, Cheyrou – Danzé (Pagis, 78e), Leroy, Sow (Gyan, 85e) - Thomert. Entr. : Guy Lacombe.

Guingamp : Gauclin - Deroff, Koné, Bassila (cap.), Felipe - Mathis, Colleau (Sène, 73e) - Silva Gilson (Ogunbiyi, 70e), Oruma, Soumah - Eduardo. Entr. : Victor Zvunka.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
A la place de Pablo Longoria, auriez-vous recruté Mason Greenwood à l'OM après son affaire extra-sportive ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
L'EQUIPE TYPE
EURO
2024
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2023-24
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?


MASQUER LA PUB