Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le pays-hôte déjà dans l'histoire... - Débrief et NOTES des joueurs (Qatar 0-2 Equateur)

Par Romain Lantheaume - Actu Mondial 2022, Mise en ligne: le 20/11/2022 à 19h06
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Surclassé par l'Equateur (0-2) ce dimanche pour le premier match de son histoire à ce niveau, le Qatar est devenu le premier pays-hôte à s'incliner en ouverture d'une Coupe du monde.

Le pays-hôte déjà dans l'histoire... - Débrief et NOTES des joueurs (Qatar 0-2 Equateur)
Ça commence mal pour l'hôte qatari...

Pour le premier match de son histoire en Coupe du monde, le Qatar a beaucoup souffert et s'est logiquement incliné contre l'Equateur (0-2) ce dimanche au Stade Al-Bayt à l'issue du match d'ouverture de cette 22e édition.

Dominé dans tous les secteurs et d'un trop faible niveau, l'Emirat a été puni par un doublé d'Enner Valencia et il est devenu par la même occasion le premier pays-hôte à perdre le match d'ouverture…

Le Qatar la tête sous l'eau d'entrée

D'entrée de jeu, les locaux frôlaient la douche froide lorsque l'attaquant de Fenerbahçe ouvrait le score de la tête au sein d'une défense apathique après la sortie ratée d'Al-Sheeb. Mais la VAR volait au secours d'Al Annabi en sanctionnant de manière discutable un hors-jeu d'Estrada au départ de l'action. Une décision qui ne manquera pas de faire parler... Malgré ce sursis, les hommes de Felix Sanchez Bas ne parvenaient pas à entrer dans leur match. Complètement timorés, ils ne faisaient que subir les perforations adverses et Valencia, lancé dans le dos de la défense, obtenait et transformait logiquement un penalty pour inscrire le premier but de ce Mondial (0-1, 16e) !

Valencia voit double

Cette ouverture du score ne provoquait aucune révolte côté qatari et, après une nouvelle alerte signée Estrada, Valencia faisait le break en s'offrant un doublé sur une tête décroisée (0-2, 31e). La fin de la première période se révélait plus hachée avec deux mauvais coups sur le double buteur, qui serrait les dents et tenait sa place. Il fallait attendre les ultimes secondes du premier acte pour voir le Qatar se procurer enfin une grosse occasion, mais Ali ne rabattait pas suffisamment le ballon à bout portant.

Tranquille comme la Tri

La Tri levait logiquement le pied au retour des vestiaires et, comme les locaux ne parvenaient pas à hausser leur niveau, le rythme baissait forcément. Même sans forcer, les hommes de Gustavo Alfaro réussissaient toutefois à se montrer menaçants, mais Al-Sheeb gardait la main ferme face à Ibarra avant de devancer Plata. A l'image de la tentative dangereuse de Muntari, les Qataris osaient un peu plus sur la fin. Beaucoup trop tard... Le pays-hôte jouera déjà son va-tout vendredi face au Sénégal, qui affronte lundi les Pays-Bas dans l'autre match de ce groupe A.

La note du match : 4,5/10

Dans une ambiance plutôt agréable, on a assisté à une première période plaisante bien qu'à sens unique en faveur de la Tri, dont les vagues ont déferlé dans le camp qatari. Le second acte s'est en revanche révélé beaucoup plus terne et fermé, les locaux ne parvenant pas à hausser leur niveau pour bousculer un adversaire en gestion.

Les buts :

- Lancé dans le dos de la défense, Valencia est déséquilibré dans la surface par la main d'Al-Sheeb. Penalty ! L'attaquant se fait justice en prenant le gardien à contrepied (0-1, 16e).

- Côté droit, Preciado effectue un superbe centre au second poteau où Valencia, complètement esseulé, reprend d'une magnifique tête décroisée au ras du poteau (0-2, 31e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Enner Valencia (8/10)

En grande forme avec Fenerbahçe (15 buts marqués cette saison), l'attaquant équatorien a enchaîné sans pression en inscrivant un doublé, d'abord sur un penalty qu'il obtient lui-même, puis sur une superbe tête décroisée. Sans la décision litigieuse de la VAR en début de partie, c'était même un triplé pour lui, qui a donné l'impression de pouvoir faire ce qu'il voulait dans la surface adverse. Malgré deux mauvais coups reçus avant la pause, le guerrier sud-américain a fait preuve de courage en tenant sa place pendant 30 minutes supplémentaires. Remplacé à la 76e minute par José Cifuentes (non noté).

QATAR :

Saad Al Sheeb (3) : son arrêt face à Ibarra et sa sortie dans les pieds de Plata ne suffisent pas à sauver son match. Certes sa défense ne l'a pas aidé, mais le gardien qatari a aussi plombé son équipe. Miraculeusement sauvé par la VAR sur une sortie ratée, il a contribué à la fébrilité ambiante, avant de provoquer le penalty de l'ouverture du score…

Bassam Hisham (2) : si les attaquants équatoriens ont disposé de boulevards, c'est en partie la faute au défenseur central, qui a eu du mal à anticiper et qui a perdu beaucoup d'énergie à se disperser.

Boualem Khoukhi (2) : à l'origine de l'incompréhension avec son gardien sur le but adverse annulé par la VAR, l'Algérien de naissance a commencé son match à l'envers et il l'a poursuivi dans la même lignée en ayant beaucoup de mal à se positionner.

Abdelkarim Hassan (3) : hormis un bon tacle en début de partie, le défenseur central a constamment accusé plusieurs longueurs de retard sur les attaquants adverses.

Pedro Miguel (3,5) : actif mais brouillon, le piston droit a tenté d'apporter offensivement, mais en vain. Défensivement en revanche, le Portugais de naissance a vécu un cauchemar, comme ses partenaires.

Karim Boudiaf (4) : formé à Nancy, le Franco-Algérien a été l'un des rares joueurs de son équipe à tenter de sonner la révolte. Mais la frustration a progressivement pris le pas et le milieu défensif, qui a joué très bas, frôle le rouge pour une vilaine faute sur Valencia avant la pause.

Abdulaziz Hatem (3) : le milieu de terrain a eu un mal fou à exister face aux Equatoriens, qu'il n'a pu stopper qu'en commettant des fautes...

Homam Ahmed (3) : très actif et offensif en début de partie, le piston gauche n'en a pas profité pour se montrer dangereux et il a ensuite laissé trop d'espaces dans son dos.

Hassan Khalid (3,5) : sevré de ballon en première période, le meneur de jeu a peiné à exister, mais il se distingue juste avant la pause par son excellent centre pour Ali. Son seul coup d'éclat dans un match bien décevant… Remplacé à la 71e minute par Mohammed Waad (non noté).

Almoez Ali (2) : meilleur buteur de l'histoire de son pays, l'attaquant faisait partie de ces joueurs qataris qu'on attendait de voir à l'oeuvre. Et on a été déçu. Longtemps transparent, l'attaquant d'Al Duhail s'est seulement distingué par un mauvais geste en première période avant de gâcher la plus grosse occasion de son équipe, à bout portant… Remplacé à la 71e minute par Mohammed Muntari (non noté), plus remuant et qui se procure une occasion sur la fin.

Akram Afif (4) : à l'inverse de son compère offensif, l'attaquant a énormément décroché et il s'est démené comme un beau diable. Des efforts restés vains car le Qatari s'est montré trop brouillon. Il a lui aussi progressivement basculé dans la frustration.

EQUATEUR :

Hernán Ismael Galíndez (5) : c'est suffisamment rare à ce niveau pour être souligné, mais le gardien de l'Equateur n'a pas eu le moindre arrêt à effectuer du match, ce qui en dit long…

Angelo Preciado (7) : le latéral droit de Genk fait partie des belles révélations de ce premier match. Très actif dans son couloir et passeur décisif pour Valencia, l'Equatorien a pu mettre en valeur ses qualités offensives tout en restant solide dans les duels. Un peu moins en vue sur la fin après avoir ressenti une petite alerte.

F. Torres (6,5) : le défenseur central a complètement mangé les attaquants adverses et signé de bonnes anticipations. En confiance, il tente même un retourné dans la surface adverse mais la VAR a annulé le but et donc sa passe décisive.

Piero Hincapié (5,5) : très attendu sur ce Mondial, le jeune défenseur central du Bayer Leverkusen n'a pas eu à forcer son talent sur cette partie. Très propre dans ses relances, le Sud-Américain a joué dans un fauteuil, mais il risque d'être davantage mis à contribution vendredi face aux Pays-Bas…

Pervis Estupiñán (5) : parmi les joueurs les plus célèbres de cette sélection, le latéral gauche de Brighton a fait parler ses qualités offensives durant la première demi-heure lorsque la Tri déroulait. On retiendra ses montées et son centre qui a failli déboucher sur un but pour Estrada. Un peu plus brouillon ensuite.

G. Plata (5) : relativement discret en première période, le milieu offensif aura en revanche été l'un des Equatoriens les plus remuants durant le second acte, à l'image de son slalom fou qui débouche sur une grosse occasion. Devancé par Al-Sheeb sur la fin.

J. Méndez (7) : le milieu de terrain a abattu un travail considérable dans l'entrejeu. Son pressing incessant et ses récupérations ont contribué à asphyxier les Qataris.

Moisés Caicedo (6) : très attendu, le milieu de terrain de Brighton a répondu présent dans l'entrejeu et formé un duo implacable avec Mendez. Très juste dans ses transmissions et auteur de bonnes ouvertures. Remplacé à la 90e minute par Alan Franco (non noté).

R. Ibarra (4,5) : souvent bien trouvé par ses partenaires, le milieu offensif de la Tri a péché dans le dernier geste, avec un tir passé au-dessus en première période puis une reprise stoppée par le gardien adverse au retour des vestiaires. Remplacé à la 68e minute par Jeremy Sarmiento (non noté).

Enner Valencia (8) : lire le commentaire ci-dessus.

M. Estrada (6) : malheureux sur le but refusé pour hors-jeu, avec sa jambe qui traînait au mauvais endroit, puis de nouveau malheureux lors de son duel à bout portant avec Al-Sheeb, l'attaquant n'a pas été en réussite dans la zone de vérité. Mais l'Equatorien a livré une belle débauche d'énergie et ses déplacements ont libéré des espaces à ses coéquipiers. Il lance aussi Valencia sur l'action du penalty. Remplacé à la 90e minute par Kevin Rodriguez (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

QATAR 0-2 EQUATEUR (mi-tps: 0-2) - CdM 2022 - 1er tour, Groupe A / 1e journée
Stade : Al Bayt Stadium - Arbitre : D. Orsato

Buts : - E. Valencia (16e, pen.) E. Valencia (31e) pour EQUATEUR
Avertissements : S. Al Sheeb (15e), Almoez Ali (22e), Karim Boudiaf (36e), Akram Afif (78e), pour QATAR - M. Caicedo (29e), J. Méndez (56e), pour EQUATEUR

QATAR : S. Al Sheeb - B. Al Rawi, B. Khoukhi, Abdelkarim Hassan - Pedro Miguel, Homam Ahmed - H. Al Haidos (Mohammed Waad, 71e), Karim Boudiaf, Abdulaziz Hatem - Almoez Ali (M. Muntari, 72e), Akram Afif

EQUATEUR : H. Galíndez - F. Torres, P. Hincapié - A. Preciado, P. Estupiñán - G. Plata, J. Méndez, M. Caicedo (A. Franco, 90e), R. Ibarra (J. Sarmiento, 68e) - E. Valencia (J. Cifuentes, 77e), M. Estrada (K. Rodríguez, 90e)

Les supporters de la Tri sont venus en nombre.

Valencia a ouvert le score sur penalty (0-1, 16e).

La défense du Qatar a pris l'eau.

Le doublé pour Valencia (0-2, 31e).

La belle joie des Equatoriens.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.
Pour afficher les commentaires Facebook, vous devez être connecté à Facebook



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2022


Actu Equipe de France


Sondage Maxifoot
Considérez-vous Olivier Giroud comme une Légende des Bleus ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2021-22
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
but, 31e
but, 31e
28Valencia


MASQUER LA PUB